deltajordan
deltajordan
Bonjour !

Je réagis à un fil de discussion du forum des bonnes affaires où un TTcien a tenté d'en dissuader d'autres d'acheter des jeux à prix cassé sur Amazon.de pour les raisons manifestes d'empreinte écologique et de respect des travailleurs. J'ai l'impression que le jeu de société est un secteur où l'écologie ne rime pas encore beaucoup avec sexy. Ceci m'a conduit à réfléchir d'une manière plus globale sur l'empreinte écologique des jeux et de la transparence des éditeurs.

Ce fil s'adresse donc autant aux professionnels qu'aux particuliers du monde du jeu...

Plusieurs questions pour ma part :

- Concernant le lieu de production : quelle proportion de jeux fabriqués en Chine ? Quel prix en sortie d'usine ? Combien cela coûterait de les fabriquer en France / en Allemagne ? Pourquoi certains jeux sont-ils fabriqués en Allemagne ? Quels jeux "connus" sont produits en France ?

- Concernant les matières premières : d'où proviens le bois servant au cartons et aux cartes ? avec quel arbre fabrique-t-on les fameux kubenbois ? d'où provient ce bois ? connait-on l'impact écologique des encres et des peintures utilisés dans les jeux ? Pourquoi aussi peu de jeux en carton recyclé ou du moins cela commence-t-il à éclore dans les esprits des éditeurs ?

- Concernant l'aspect social : les éditeurs ont-ils des informations sur le respect des conditions de travail et les salaires de ceux qui travaillent dans les usines de fabrication des jeux ?

- Concernant l'édition : existe-t-il parfois une politique de réduction des emballages ou une prise de conscience à ce sujet chez les éditeurs ?

- Concernant l'achat : pour ceux qui peuvent se rendre dans des boutiques en dur sans utiliser leur voiture, le faites-vous ? Faites vous des commandes groupées ou multipliez-vous les commandes dans plusieurs boutiques ? combien de boutiques avec des sacs en matière papier pour les petits achats ?

- Concernant l'état d'esprit des joueurs : globalement ce genre de question vous intéresse-t-il ? un peu, beaucoup ? vous vous en fichez complètement ? vous achetez quand même parce que oui on peut pas faire autrement si le secteur veut vivre ? vous avez déjà apprécié acheter un jeu avec du carton recyclable pour cette raison ? pensez vous qu'un jeu avec plein de plastique dedans soit pire qu'un jeu plus boisé et cartonné ?

Et surtout parce qu'il faut bien que ça soit le cas pour que le secteur fasse des progrès : accepteriez-vous de payer quelques € de plus pour un jeu labellisé "développement durable" ou "made in France", ou tout simplement acheté dans une boutique en dur ? Apprécierez-vous que les éditeurs fassent des efforts de ce côté là ?

Aimeriez-vous plus de transparence sur ces sujets ?

(Pour info et de manière complètement non provocatrice mais seulement pour éviter les remarques habituelles dans ce genre de débat, j'estime que je suis totalement imparfait en comportement écologique mais j'essaye de faire attention : j'ai un ordinateur portable qui me permet d'utiliser Internet pour m'informer et m'exprimer, j'achète très souvent des jeux sur Internet sans faire attention à tout ce que j'ai écrit plus haut, j'ai une voiture à essence que j'utilise quand j'ai la flemme de marcher ou prendre les transports en commun, j'ai un téléphone portable qui me permet seulement d'appeler et d'envoyer des SMS, je n'ai pas de tablette ou de lecteur MP3, j'achète très peu de technologies, j'essaie de réduire au maximum ma consommation de viande, je trie mes déchets, j'évite de gaspiller l'eau du robinet, je n'achète pas d'eau en bouteille, je n'achète pas de plats préparés, j'essaye d'acheter bio/commerce équitable, j'achète mes légumes en circuit court. Avec ma copine nous nous informons beaucoup sur l'écologie, nous adoptons volontairement ces comportements tout en ayant conscience que nous réduisons fortement notre pouvoir d'achat quotidien de consommer "vert". Pour ma part 90% de mes dépenses loisir partent dans les jeux de société et nous nous payons rarement des restau, voyages etc mais nous le vivons bien)
BBX
BBX
La question mérite en effet d'être posée.

Il me semble en revanche indispensable de rappeler un préalable, au moins pour l'aspect environnemental : les jeux de société sont quasi-exclusivement produits à base de bois (ressource renouvelable comme chacun sait) et dérivés : bois (meeples, kubembois, pions...), carton (plateaux, tuiles), papier (règles, cartes). Le plastique (dérivé du pétrole, ressource fossile) est quasiment absent, hormis parfois pour les figurines. Et bien entendu aucun composants électroniques (souvent très polluants), en tout cas dans les jeux dont il est la plupart du temps question.
De plus, un jeu de société ne nécessite pas d'énergie pour être utilisé, au contraire des jeux vidéos.

Donc par nature (vous noterez le jeu de mot), et qu'on le veuille ou pas d'ailleurs, le jeu de société est un loisir écologique.

Cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas améliorer tout ça : composition des vernis et peintures utilisés, transports des marchandises, etc.
Et cela ne traite pas du volet social de tout ça (fabrication à bas coût en asie du sud-est par exemple).
Mayoniaise
Mayoniaise
Sujet intéressant.

-Concernant le plastique,il est quand même utilisé pour emballer ces fameux cubes en bois (quand ce ne sont pas des thermoformages).
-Il me semble qu'il existe des jeux "bioviva" qui mettent en avant ces questions écologiques.
-Là comme ça, je me demande si je peux savoir où ont été fabriqués les différents éléments des jeux que j'achète (la fameuse traçabilité).

- Quant à Amazon.de...effectivement si on raisonne en terme d'emploi, ça me semble pertinent de préférer acheter en France.

- Je me suis déjà demandée aussi si les colorants utilisés pour les cubes en bois étaient nocifs

- Ca me rappelle tobago et ses 4*4 pour aller chercher les trésors aussi : (mais en fait ce sont des 4*4 électriques hein) :mrgreen:
Rimsk
Rimsk
Personnellement je n'ai pas vraiment d'infos à fournir sur ce sujet (oulà que c'est intéressant comme réponse :) ) mais je serais fortement intéressé par avoir quelques réponses car ce sujet me semble très intéressant. J'ai vu, il y a quelques temps, sur la TTTV une vidéo d'un jeu qui se voulait "écolo", l'auteur apporte quelques précisions en début de vidéo, le jeu : Terrabilis.
Kerquist
Kerquist
Il y a trop de questions à la fois dans ce sujet.

Et ça ne me parait pas pertinent de mélanger les questions écologiques et les questions sociales, qui sont des questions bien distinctes.
Rimsk
Rimsk
J'ai pas encore tout regardé mais je viens de trouver ça :
http://www.youtube.com/watch?v=uvrmG7G7XqU&feature=youtube_gdata_player
Ca dure 43 minutes et c'est tout en anglais mais c'est intéressant.
Mayoniaise
Mayoniaise
Kerquist dit:Il y a trop de questions à la fois dans ce sujet.
Et ça ne me parait pas pertinent de mélanger les questions écologiques et les questions sociales, qui sont des questions bien distinctes.


Pourtant le concept de Développement durable allie justement les aspects sociaux, économiques et environnementaux pour évaluer la viabilité de nos sociétés.
Zemeckis
Zemeckis
A tort ou a raison, je trouve que le jeu de société faut parti des loisirs les plus ecologiques : du bois, du papier, du carton, et certes un peu de plastique. Mais je ne me sens pas prêt à payer plus cher ou a avoir une moins bonne qualité.
Quitte à s'attaquer à l'impact écologique de loisirs, je préfère qu'on s'attaque en 1er a la formule 1 par exemple.
Robin des Jeux
Robin des Jeux
Terrabilis et Mixmo (même auteur) sont en effet tous deux "éco-conçus" il me semble (pour Mixmo j'ai un doute, mais je crois que Sylvain m'avait dit ça).

Les jeux édités/distribués par Arplay (Plan Social par ex) sont aussi plus ou moins éco-conçus (ils font des efforts dans le domaine, après comme je crois qu'il n'y a pas de label, ce terme n'est pas très précis). Et ils sont suffisamment sérieux dans le domaine pour travailler avec le réseau de distribution Biocoop.

Concernant la fabrication des jeux, à ce que j'en sache :
- Ce qui est en plastique est fait en chine.
- Ce qui est en carton est fait en europe (allemagne, pologne) ou en chine. Et j'ai l’impression que ce qui est fait en chine est souvent de moins bonne qualité (mais les prix doivent être moins élevés).

Ce qui est certain, c'est qu'entre le transport pendant sa fabrication, puis pendant sa distribution, un jeu (ou plutôt ses composants) voyage énormément. Je pense que ça représente un gros % de son coût de fabrication.
Mayoniaise
Mayoniaise
@ zemeckis
Pourtant en terme d'impact environnemental, je ne pense pas que la formule 1 soit plus polluante/ coûteux en terme de Développement Durable que le commerce de jeux de société.
Mayoniaise
Mayoniaise
KiwiToast dit:

Concernant la fabrication des jeux, à ce que j'en sache :
- Ce qui est en plastique est fait en chine.
- Ce qui est en carton est fait en europe (allemagne, pologne) ou en chine. Et j'ai l’impression que ce qui est fait en chine est souvent de moins bonne qualité (mais les prix doivent être moins élevés).
Ce qui est certain, c'est qu'entre le transport pendant sa fabrication, puis pendant sa distribution, un jeu (ou plutôt ses composants) voyage énormément. Je pense que ça représente un gros % de son coût de fabrication.


:china:
Kerquist
Kerquist
Mayoniaise dit:
Kerquist dit:Il y a trop de questions à la fois dans ce sujet.
Et ça ne me parait pas pertinent de mélanger les questions écologiques et les questions sociales, qui sont des questions bien distinctes.

Pourtant le concept de Développement durable allie justement les aspects sociaux, économiques et environnementaux pour évaluer la viabilité de nos sociétés.


Le développement durable est un concept écologique, et pas un concept social, sauf à déformer les concepts dans un sens qu'ils n'ont pas.

Augmenter les salaires ou améliorer les conditions de travail de telle ou telle catégorie de travailleurs ne fait pas avancer d'un iota la cause de l'environnement.
La hausse des salaires produirait même plutôt l'effet inverse en favorisant une hausse de la consommation, donc de la production, et donc de l'utilisation d'énergie et de matières premières.
Endevor
Endevor
j'ai l’impression que ce qui est fait en chine est souvent de moins bonne qualité (mais les prix doivent être moins élevés).


Tous les jeux FFG sont faits en chine, leurs plateaux, figs en plastiques et leurs punchboard sont de très bonne facture, ça n'a rien à voir avec la chine. Ludofact a eu énormément de problème de qualité aussi.
deltajordan
deltajordan
Kerquist dit:Il y a trop de questions à la fois dans ce sujet.
Et ça ne me parait pas pertinent de mélanger les questions écologiques et les questions sociales, qui sont des questions bien distinctes.


Oui je suis d'accord mais en même temps je me les suis toute posée :)

Pour ma part je pense que l'environnement et le social sont deux piliers indissociable d'un problème plus global repris par les mouvements écologistes se revendiquant (à tort selon moi puisque l'écologie ne devrait pas être une question de parti) de gauche pour les plus médiatique.

Le meilleur exemple est Notéo, cette agence de notation originale (pas une méchante) qui note toute sorte de produits (alimentaire, entretien...) et leur donne une note de bonne conduite sur le plan environnemental, sociétal, santé et budget. Ils n'ont pas encore noté les jeux :)

[EDIT] j'ai réduit la suite du texte car il contient des "clichés politiques qui peuvent heurter ceux qui ne les partagent pas". J'aimerais surtout que le débat reste concentré sur les JDS d'où cette initiative.

Le socle commun à ces deux problématiques -environnement et social - est indéniablement le coût au sens large et à long terme de notre style de consommation occidentale :
- coût environnemental : pour la planète, la biodiversité, épuisement des ressources (métaux, animaux, terres cultivables), détérioration des milieux, c'est le principe du jeu CO2 ! Se développer c'est bien, pouvoir le faire durablement sans transformer le monde en cimetière c'est mieux.
- coût pour nos sociétés qui dans un cercle vicieux pour maintenir une croissance, exportent leur production à l'étranger, mettent au chômage les travailleurs dans leur pays d'origine ou font pression sur les états pour durcir les conditions de travail, ces même travailleurs étant ceux qui consomment et participent à la croissance... On va finir par ne produire à l'étranger que des biens destinés à être achetés par... des chômeurs dépressifs et une petite élite murée dans des forteresses ; c'est pour moi une situation aberrante que n'importe quel kubipousseur éviterait dans un JDP :)
- coût pour les consommateurs, l'environnement et le social se confondant quand il est question de santé : économie, dissimulations et mensonges sur les études visant à garantir la sécurité et l'innocuité des produits, lobby des céréaliers, labo pharmaceutiques, pétroliers et phyto-sanitaires, pollutions des eaux, pollution de l'air, solvants, micro-polluants, ondes en tout genre, additifs alimentaires. Les cancers, les allergies, l'obésité et la dépression explosent dans les sociétés occidentales, il y a donc bien un problème.
Tous ces concepts se retrouvent dans celui du dumping qui peut être environnemental ET social et contre lequel l'Europe actuelle ne nous protège pas beaucoup. En gros les pays hors union qui respectent des normes bien moins drastiques que les nôtres en terme d'écologie et de droit social peuvent exporter chez nous des produits pas cher sans aucun problème, ce qui est anormal pour moi. C'est d'autant plus anormal que la Chine et les USA eux-même se sont dotés d'importantes protections douanières alors que nous Europe, première puissance mondiale, non.


Pour en revenir au sujet, un jeu pourrait indéniablement être un objet écologique et militant s'il était produit avec du bois de forêts durable, avec le moins de plastique possible et surtout s'il faisait travailler des français sinon des européens !

Un jeu militant à ma connaissance : TROLLLAND de Bruno Cathala qui a profité d'un jeu pour exprimer [EDIT] une opinion politique personnelle [EDIT] sa colère face à la politique d'immigration adoptée par Nicolas Sarkozy et le grand débat sur l'identité nationale. Pour avoir fait d'un jeu un objet militant (au delà du fond du message) je lui tire mon chapeau !

Mais un GROS +1 sur le côté durable d'un jeu qui peut être utilisé chez soi et ressorti des dizaines de fois en ne consommant que l'électricité nécessaire à l'éclairage de la zone de jeu + le côté convivial qui manque tant dans nos sociétés pressées, stressées et où chacun reste derrière ses écrans !

Finalement même dans les conditions actuelles, le jeu c'est déjà une action militante. Mais faire plus est toujours possible avec la volonté de tous les acteurs du jeu. Ouf... j'ai fini :skullpouic:
Mayoniaise
Mayoniaise
Kerquist dit:
Mayoniaise dit:
Kerquist dit:Il y a trop de questions à la fois dans ce sujet.
Et ça ne me parait pas pertinent de mélanger les questions écologiques et les questions sociales, qui sont des questions bien distinctes.

Pourtant le concept de Développement durable allie justement les aspects sociaux, économiques et environnementaux pour évaluer la viabilité de nos sociétés.

Le développement durable est un concept écologique, et pas un concept social, sauf à déformer les concepts dans un sens qu'ils n'ont pas.
.

En fait, si,le développement durable doit concilier trois piliers: social, économique et environnemental. Je cite une source officielle:
http://www.developpement-durable.gouv.f ... 15067.html
C’est pour apporter des réponses concrètes à ces questions qu’est né le concept de développement durable. Un concept que l’on résume aujourd’hui d’une simple phrase : "un développement qui répond au besoin du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs".
Pour y parvenir, les entreprises, les pouvoirs publics et la société civile devront travailler main dans la main afin de réconcilier trois mondes qui se sont longtemps ignorés : l’économie, l’écologie et le social. À long terme, il n’y aura pas de développement possible s’il n’est pas économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable.
Mayoniaise
Mayoniaise
D'ailleurs ce concept est représenté sous forme d'un schéma très clair :


C'est donc bien l'alliance des trois piliers économique, social et environnemental qui constitue le concept de DD.
BBX
BBX
Les jeux Opla revendiquent d'être écoconçus et écoproduits il me semble, et dans leur cas ça va même plus loin puisque même le thème du jeu a une forte dimension environnementale !
En revanche, j'ai été à titre personnel un peu déçu de voir que Le Petit Prince était fabriqué en Chine. Mais cela n'enlève bien entendu rien aux qualités du jeu lui-même...
Khoriakei
Khoriakei
Salut, merci pour ce beau sujet et le mp sympathique, ça fait du bien de pas se sentir seul^^.
Concernant la Chine, ils représentent une part tellement énorme du marché qu'on ne peut la réduire à une étiquette. Il y a du très bon comme du très mauvais, qu'il s'agisse de qualité, d'empreinte écologique, ou des conditions des travailleurs.

J'avoue que je suis intéressé par la question des encres. En quoi sont-elles faites aujourd'hui ? D'où viennent-t-elles ? Pourquoi la boîte de Biblios pue-t-elle autant à l'ouverture ? Pourquoi ont-ils changé les encres des cartes magic au début du 21ème siècle et que je ne peux plus sniffer de paquets neufs avec plaisir ?
BBX
BBX
Pour la Chine, au-delà de l'aspect social, le transport plombera forcément l'empreinte écologique des jeux concernés.
Pour ce qui concerne Biblios, à mon avis le problème d'odeur ne vient pas des encres, mais plus probablement des solvants qui se trouvent dans les vernis. Il ne faudrait sans doute pas regarder de trop près la composition ! Et ça ne veut pas dire que les encres soient très saines non plus...
Concernant le plastique qu'on peut trouver dans les thermoformages, je pense qu'il n'y en a pas beaucoup plus que dans une boîte de chocolat (ou n'importe quel emballage) qui n'aura pas la même durée de vie !!!
deltajordan
deltajordan
@ Mayoniaise : on est bien d'accord :)

@ BBX et Khoriakei : hé hé moi aussi j'ai connu cette odeur si réconfortante de cartes neuves à l'ouverture de mes booster... de cartes Pokémon. C'est vrai qu'il y a des jeux qui puent à l'ouverture, parfois très chimiques. Si le problème des encres, vernis et solvants vous inquiètent je vous invite à vous renseigner sur une maladie récemment décrite et méconnue mais touchant un nombre croissant d'habitants de pays développés : la sensibilité chimique multiple. C'est une maladie très embêtante qui ressemble à de l'asthme mais avec des troubles nerveux en plus, et dont les crises sont provoquées par l'inhalation de nombreuses molécules type solvants mais aussi tout ce qui est parfumé (tabac, parfum, gel douche, shampooing, bougies d'ambiance...). C'est un réel handicap (tu peux envoyer un patient aux urgences rien que parce que tu t'es douché avec du Axe) et personne n'en parle ! J'en parle ici puisque cette maladie peut s'acquérir au cours du temps par un contact prolongé avec des solvants etc.
Pour les thermoformages ce serait bien que les éditeurs privilégie le carton sachant qu'on peut lui donner de nombreuses formes tout en conservant une grande solidité.
AntoineG
AntoineG
Heu... post qui fait se poser des questions.

De mon coté le geste ecolo avec un jeu neuf c'est : punchboard dépunchée ==> bac de recyclage.

Reste le film :-(

mais à ma décharge je n'ai qu'un sac poubelle tout les 10 jours pour 5 personnes à la maison, le reste c'est recyclage et compostage
Kerquist
Kerquist
C'est vraiment de la bouillie intellectuelle qu'on nous sert dans ce sujet, en mélangeant des problématiques qui ont des ressorts distincts.

Ce n'est pas en juxtaposant les concepts, à la façon de campagnes politiques, qu'on peut démontrer qu'ils sont interdépendants.

D'ailleurs, la dérive politique marquée de certaines interventions ne peut que nuire à la qualité du débat, et le décrédibiliser, en l'éloignant de l'argumentation technique qui pourrait le faire progresser.
deltajordan
deltajordan
Kerquist dit:C'est vraiment de la bouillie intellectuelle qu'on nous sert dans ce sujet, en mélangeant des problématiques qui ont des ressorts distincts.
Ce n'est pas en juxtaposant les concepts, à la façon de campagnes politiques, qu'on peut démontrer qu'ils sont interdépendants.
D'ailleurs, la dérive politique marquée de certaines interventions ne peut que nuire à la qualité du débat, et le décrédibiliser, en l'éloignant de l'argumentation technique qui pourrait le faire progresser.

Une simple recherche sur Google "Développement durable" te montrera que ta définition n'est pas correcte ou du moins pas en accord avec le 3ème sommet pour la Terre de Rio de Janeiro en 1992, le pacte mondial des Nations Unies de 2000, la définition de l'Association Française des NORmes de 2012. L'article Wikipédia correspondant (oui ce n'est que Wikipédia) t'expliquera de long en large pourquoi social, économique et environnemental sont indissociables dans le DD.
Désolé je ne comprends pas pourquoi tu tiens - alors qu'on te dit que ce n'est pas le cas - à vouloir séparer les notions de social et d'environnement tout en traitant de manière lapidaire des interventions de "bouillie intellectuelle". Ou alors est-ce du trolling ?
Si tu as des arguments techniques partage les car tu nuis aussi à la qualités du débat avec tes phrases très peu courtoises (tu as réussi à m'énerver je l'avoue, alors que je suis d'un naturel calme et conciliant). Quant à la dérive politique que tu soulignes, je pense que tu visais mes interventions plutôt alter-capitaliste, tu n'as pas complètement tort, j'essaierais de faire attention par la suite et de me concentrer sur mes questions initiales dans un forum appelé "Discutons jeux".
J'aimerais bien que ce sujet intéressant ne finisse pas dans la cage au troll ou les douves. Donc merci de rester courtois...
AntoineG dit:Heu... post qui fait se poser des questions. De mon coté le geste ecolo avec un jeu neuf c'est : punchboard dépunchée ==> bac de recyclage. Reste le film :-( mais à ma décharge je n'ai qu'un sac poubelle tout les 10 jours pour 5 personnes à la maison, le reste c'est recyclage et compostage


Ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières !
CBP259
CBP259
AntoineG dit:Heu... post qui fait se poser des questions.
De mon coté le geste ecolo avec un jeu neuf c'est : punchboard dépunchée ==> bac de recyclage.
Reste le film :-(
mais à ma décharge je n'ai qu'un sac poubelle tout les 10 jours pour 5 personnes à la maison, le reste c'est recyclage et compostage


:shock: Comment tu fais ? Nous on est 5 et même en faisant toute notre bouffe nous même (aucun plat préparé), on fait bien une poubelle (30 L) tous les deux jours.... Entre les pots de yourths, les suremballages (*), les thermoformages (de jeux -- je viens de jeter les thermo de claustro et de profundis) il n'y a pas moyen de faire autrement...


(*) Exemple (aberrant de mon point de vue) : ici en France les viandes à la découpe au Supermarché sont vendu avec 100% de suremballage non recyclable (barquette plastique) alors qu'en Allemagne, les barquettes sont en carton (le même que les boîtes d'oeuf) et pouf, ça se recycle. :?
Kerquist
Kerquist
Mayoniaise dit:Pour y parvenir, les entreprises, les pouvoirs publics et la société civile devront travailler main dans la main afin de réconcilier trois mondes qui se sont longtemps ignorés : l’économie, l’écologie et le social. À long terme, il n’y aura pas de développement possible s’il n’est pas économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable.

Ceci est un slogan politique, pas une définition.

Mayoniaise dit:Le développement durable est un développement qui répond au besoin du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.


Ca, c'est la vraie définition.
Nulle référence au social là-dedans.
Mayoniaise
Mayoniaise
La définition que je donne est admise par les plus hautes autorités mondiales... que l'on soit de gauche, de droite, vert ou pas, c'est la même.
Le développement durable stricto sensu sans le volet social n'est pas le développement durable.
Kerquist
Kerquist
deltajordan dit:Ou alors est-ce du trolling ?


Sans revenir sur la question des concepts, tu ne t'en rends peut-être pas compte, mais tu accumules les clichés politiques dans tes interventions, au lieu de t'en tenir à des arguments techniques.
Par définition, les opinions politiques ne peuvent que heurter les gens qui ne les partagent pas.

Politiser un forum consacré en principe à un domaine apolitique, le jeu de société, c'est plutôt ça qu'on pourrait dénoncer comme du trollage.
deltajordan
deltajordan
Kerquist dit:
Mayoniaise dit:Pour y parvenir, les entreprises, les pouvoirs publics et la société civile devront travailler main dans la main afin de réconcilier trois mondes qui se sont longtemps ignorés : l’économie, l’écologie et le social. À long terme, il n’y aura pas de développement possible s’il n’est pas économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable.

Ceci est un slogan politique, pas une définition.

Mayoniaise dit:Le développement durable est un développement qui répond au besoin du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

Ca, c'est la vraie définition.
Nulle référence au social là-dedans.


Pour clore le débat sur la définition je vais reprendre la citation qui pour toi est la vraie définition mais je vais la copier en entier :

« Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir. »

Source : Le rapport Brundtland. Officiellement intitulé Our Common Future, ce rapport est une publication rédigée en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement de l'Organisation des Nations unies et utilisé comme base au Sommet de la Terre de 1992.

Passons sur la définition, soit. Sinon, en mettant de côté l'aspect social qui ne te semble pas pertinent - c'est ton droit, je le respecte -, je (et probablement d'autres TTciens qui ont lu ce fil) serait très intéressé de connaître ton point de vue sur l'impact environnemental (et uniquement environnemental du coup) des jeux de société. Que penses-tu de la production délocalisée en Asie ? Des meeples en bois ? Des emballages en plastiques parfois excessifs ? Serais-tu prêt à payer plus cher pour un label "jeu écologique made in France" ?

Merci pour tes réponses !
Ludiquement,
JCH
deltajordan
deltajordan
Kerquist dit:
deltajordan dit:Ou alors est-ce du trolling ?

Sans revenir sur la question des concepts, tu ne t'en rends peut-être pas compte, mais tu accumules les clichés politiques dans tes interventions, au lieu de t'en tenir à des arguments techniques.
Par définition, les opinions politiques ne peuvent que heurter les gens qui ne les partagent pas.
Politiser un forum consacré en principe à un domaine apolitique, le jeu de société, c'est plutôt ça qu'on pourrait dénoncer comme du trollage.


J'ai édité le post où j'avoue (oui je ne me suis pas rendu compte d'avoir dépassé les "limites") avoir été au delà du simple débat technique sur les JDS. Je te remercie sincèrement de me l'avoir signalé, calmement cette fois ci. Dans ma définition le trollage s'apparentait plus à des propos volontairement choquants ou agressifs dans le but de provoquer, je ne pensais pas que j'en étais à ce point en expliquant ma vision du monde que tu estimes être un cliché... Encore désolé si je t'ai heurté. Maintenant j'espère que tu pourras nous faire partager tes opinions sur le sujet si celui ci t'intéresse, ce à quoi je t'invite depuis plusieurs messages maintenant :)
redeagle
redeagle
J'ai du mal à appliquer le développement durable spécifiquement au jeu de société. Pour moi, c'est un concept définissant un choix de société.

Pour l'aspect social, c'est vrai que c'est aux éditeurs de faire attention, mais encore faut-il qu'ils en aient les moyens. Cela m'amène au domaine qui me semble oublié dans ce topic : l'économie. Un éditeur n'aura aucun intérêt à faire fabriquer un jeu de manière écologiquement viable et ayant un aspect équitable si le jeu n'est pas un minimum rentable.
Et le problème c'est qu'on ne sait jamais si un jeu va être rentable, car cela dépend des réactions des consommateurs, c'est-à-dire nous, les joueurs ! Car ce qui nous importe, c'est la qualité intrinsèque du jeu ! Un jeu médiocre restera médiocre même si il est fabriqué de manière écologique!
J'ai quand même l'impression que pour les éditeurs, écologie = + de coûts pour un matériel de moins bonne qualité. Or, la qualité entre aussi en ligne de compte pour le joueur : vous voudriez d'un jeu de figurines en carton recyclé? (oui c'est stéréotypé mais c'est un exemple)

Cela me permet de faire la transition faire le dernier point de mon message: je pense que l'éco-conception est le meilleurs moyen pour un éditeur de participer au développement durable. Je trouve que trop peu de jeux sont éco-conçus (l'initiative de Bioviva est à saluer). Certains jeux contenant beaucoup de matériel (et notamment les jeux de figurines) gagneraient à être éco-conçus. Et je conclurai qu'en terme d'image, publier un bilan d'une analyse du cycle de vie pour un jeu serait un plus indéniable pour un éditeur. Les marques de vêtements et d'électro-ménager le font déjà, alors pourquoi pas?
Mayoniaise
Mayoniaise
Petit à petit, il est possible qu'on ait des labels comme sur les aliments pour indiquer au consommateur ce qui est durable/pas durable.
Je pense qu'il faudrait déjà faire ce pas au niveau des jouets...les jds suivraient.
Kerquist
Kerquist
En France comme dans l'Union Européenne, les normes de construction, fabrication, pollution, et recyclage sont régulièrement renforcées, sous la pression démocratique et au rythme que les acteurs économiques peuvent supporter.

Ce renforcement des normes en amont, applicable à tous les acteurs d'un pays ou d'un ensemble de pays, est la politique ayant le meilleur rapport efficacité / coût.
En comparaison, les initiatives individuelles ont généralement un impact marginal sur la situation globale.

Il y a des exceptions, comme la certification des exploitations forestières en vue d'une gestion durable, où l'initiative est portée par des ONG, notamment parce que certaines règlementations contreviendraient aux normes du commerce édictées par l'OMC.

Contrairement à ce que certains croient, la Chine aussi renforce régulièrement ses normes environnementales, certes avec un décalage de plusieurs années par rapport à l'Europe.

N'oublions pas enfin qu'un Américain moyen émet 3 fois plus de CO2 qu'un Chinois moyen (même si globalement la Chine a dépassé les Etats-Unis) : faudrait-il en conséquence fermer toutes les usines américaines pour les transférer en Chine ?