Ce jeu a été ajouté en base le 24 nov. 2001

édition 2000

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
20
réponses
0
follower
Par : MOz | dimanche 15 juin 2008 à 01:42
Default
MOz
MOz
Les règles de Java sont un modèle de confusion en ce qui concerne la résolution des fêtes. A tel point que nous ne sommes pas sûrs de jouer la bonne règle.

Soient trois joueurs : A, B et C. A organise une fête et joue une carte. B joue une carte. C joue une carte. Les trois offres sont équivalentes. La main revient à A. Il ne souhaite pas surenchérir. Est-ce qu'on continue les enchères ou est-ce qu'on attribue les points ? Si on continue, B joue une deuxième carte. C fait de même. Est-ce que A peut maintenant décider de jouer une deuxième carte pour recoller ?
Mon top
Aucun jeu trouvé
grolapinos
grolapinos
Excellente question, j'ai moi-même bricolé une interprétation maison, mais j'avoue que je n'ai rien compris non plus.
Mon top
Aucun jeu trouvé
O_cedar
O_cedar
Chez nous aussi, c'est le souk...
Mon top
Aucun jeu trouvé
ripple
ripple
chez nous, si A ne souhaite pas surencherir, il propose une entente aux autres joueurs qui acceptent ou mettent une carte en plus , ce qui relance les encheres et ensuite tout le monde peut egaliser ou surencherir (donc A peut remettre une seconde carte) jusqu' a ce qu'il y ait une entente ou une majorité de points.

mais peut etre, en ne voyant pas le probleme avec les regles des fetes, les ais je mal interprétées ....

en tout cas, nous, on adore ce jeu !!
Mon top
beri
beri
vous avez pas moyen de contacter l'un des auteurs? par BGG ou autre
Pyjaman
Pyjaman
Les enchères ne sont pas séquentielles : on pose quand chaque fois qu'il y a appel à la participation d'une fête, c'est tout. À chaque tour, c'est le joueur de tête qui relance. Et quand on passe, on ne revient pas.
Après, on peut le faire séquentiellement (ça ne change pas grand chose pour avoir essayer). Mais passer, c'est s'éliminer de la fête.
Mon top
Aucun jeu trouvé
sebduj
sebduj
Rody dit:Les enchères ne sont pas séquentielles : on pose quand chaque fois qu'il y a appel à la participation d'une fête, c'est tout. À chaque tour, c'est le joueur de tête qui relance. Et quand on passe, on ne revient pas.
Après, on peut le faire séquentiellement (ça ne change pas grand chose pour avoir essayer). Mais passer, c'est s'éliminer de la fête.


On joue comme Rody et ca nous va bien!
palferso
palferso
Si quelqu'un égalise, c'est qu'il veut partager les points de la fête. Celui qui a égalisé ne peut donc pas relancer (si il voulait faire la fête seul, il aurait fallu qu'il investisse immédiatement une offre supérieure). Par contre, libre à celui qui avait fait l'offre la plus haute de relancer à nouveau (si il ne le fait pas, il y aura partage des points). On ne peut égaliser et, voyant que personne ne fait rien relancer (ce serait trop facile). Par contre, on peut surenchérir sur l'offre la plus haute auquel cas c'est aux autres d'égaliser si ils veulent partager les points de la fête ou surenchérir à leur tour, etc.
Je ne suis pas sûr d'avoir été clair. :oops:
Mon top
Aucun jeu trouvé
Pyjaman
Pyjaman
palferso dit:Si quelqu'un égalise, c'est qu'il veut partager les points de la fête. Celui qui a égalisé ne peut donc pas relancer (si il voulait faire la fête seul, il aurait fallu qu'il investisse immédiatement une offre supérieure). Par contre, libre à celui qui avait fait l'offre la plus haute de relancer à nouveau (si il ne le fait pas, il y aura partage des points). On ne peut égaliser et, voyant que personne ne fait rien relancer (ce serait trop facile). Par contre, on peut surenchérir sur l'offre la plus haute auquel cas c'est aux autres d'égaliser si ils veulent partager les points de la fête ou surenchérir à leur tour, etc.
Je ne suis pas sûr d'avoir été clair. :oops:


Je confirme, la règle dit bien : Tant qu'il y a égalité entre les joueurs encore en course, le joueur qui a provoqué cette égalité demande à ses adversaires s'ils veulent organiser la fête avec lui. Celui qui n'est pas d'accord doit jouer immédiatement une ou plusieurs nouvelles cartes.
Mon top
Aucun jeu trouvé
MOz
MOz
Rody dit:Je confirme, la règle dit bien : Tant qu'il y a égalité entre les joueurs encore en course, le joueur qui a provoqué cette égalité demande à ses adversaires s'ils veulent organiser la fête avec lui. Celui qui n'est pas d'accord doit jouer immédiatement une ou plusieurs nouvelles cartes.


D'accord, mais, dans l'exemple donné, qui a provoqué l'égalité ? B ou C ?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
Pyjaman
Pyjaman
MOz dit:
Rody dit:Je confirme, la règle dit bien : Tant qu'il y a égalité entre les joueurs encore en course, le joueur qui a provoqué cette égalité demande à ses adversaires s'ils veulent organiser la fête avec lui. Celui qui n'est pas d'accord doit jouer immédiatement une ou plusieurs nouvelles cartes.

D'accord, mais, dans l'exemple donné, qui a provoqué l'égalité ? B ou C ?


C'est B. Suite à l'appel de B, C provoque alors une triple égalité. Il appelle pour savoir si quelqu'un surenchérit alors.
Mon top
Aucun jeu trouvé
MOz
MOz
Rody dit:C'est B. Suite à l'appel de B, C provoque alors une triple égalité. Il appelle pour savoir si quelqu'un surenchérit alors.


Est-ce que B peut surenchérir ?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Pyjaman
Pyjaman
MOz dit:
Rody dit:C'est B. Suite à l'appel de B, C provoque alors une triple égalité. Il appelle pour savoir si quelqu'un surenchérit alors.

Est-ce que B peut surenchérir ?


Bien sûr, dès que C égalise, B et A peuvent surenchir puisqu'il sont à égalité et n'ont donc pas encore passé.
Mon top
Aucun jeu trouvé
O_cedar
O_cedar
Dans un ordre précis ?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Pyjaman
Pyjaman
O'Cédar dit:Dans un ordre précis ?


Non.
Mon top
Aucun jeu trouvé
MOz
MOz
Après quelques minutes de réflexion collective, on avait également interprété ce point de règles comme ça. Cette partie des règles mériterait une réécriture.
Mon top
Aucun jeu trouvé
palferso
palferso
Dans le cas de l'exemple de MOz, si B et C ont égalisé c'est qu'ils veulent partager les points de la fête. Ils ne peuvent donc pas surenchérir et seul A peut décider de relancer l'enchère (sinon, on passe son temps à jouer des cartes "pour voir", jusqu'à ce que l'un ou l'autre ne puisse surenchérir et cela n'a plus grand intérêt). Si B ou C avaient voulu "prendre la main", ils auraient dû dépenser plus pour prendre l'avantage (par exemple, B égalise l'offre de A et C met une offre de 2; A peut à présent soit passer, soit égaliser (auquel cas, il veut partager les points de la fête), soit remettre 2 en offre pour reprendre l'initiative (dans ce cas, B devra mettre 2 pour égaliser ou 3 pour dépasser); si il y a à nouveau égalité entre les mises, c'est C et seulement lui qui décidera si il partage les points de la fête ou si il relance à nouveau). Après une bonne 40aine de parties de ce jeu phénoménal, c'est ainsi que l'on joue et c'est à mon sens de loin la meilleure manière (on avait aussi tatonné au cours des 1ères parties tant les règles sont effectivement floues sur ce sujet).
Mon top
Aucun jeu trouvé
Pyjaman
Pyjaman
Dans l'absolu, tout ça ne change pas grand chose quand même : si on veut être seul, il suffit de payer plus, comme dans une enchère classique. Sinon, on égalise. En jouant comme au Poker (séquentiellement), ça tourne tout pareil, et le jeu n'est pas changé (ni moins tendu d'ailleurs). Et en plus, c'est plus simple.
Mon top
Aucun jeu trouvé
palferso
palferso
Rody dit:Dans l'absolu, tout ça ne change pas grand chose

Oui. :D
Rody dit:Et en plus, c'est plus simple.


La manière dont je le joue? Oui. :wink: Et surtout, plus rapide... On n'entre pas dans des palabres et des tours de table répétitifs et inutilement longs (pour un jeu qui l'est déjà assez vu la réflexion qu'il exige) car c'est un seul joueur qui tranche (celui qui a décidé originellement d'investir le plus) si l'enchère continue en cas d'égalité provoquée par les autres (auquel cas c'est lui qui la relance) ou si les points sont partagés.
Maintenant, chacun fait comme il veut bien entendu. :china: 8)
Mon top
Aucun jeu trouvé
MOz
MOz
palferso dit:Dans le cas de l'exemple de MOz, si B et C ont égalisé c'est qu'ils veulent partager les points de la fête. Ils ne peuvent donc pas surenchérir et seul A peut décider de relancer l'enchère (sinon, on passe son temps à jouer des cartes "pour voir", jusqu'à ce que l'un ou l'autre ne puisse surenchérir et cela n'a plus grand intérêt).


Je suis d'accord : si tu ne veux pas partager les points, tu proposes une offre supérieur. Dans le cas d'une fête concernant deux joueurs, ça ne pose aucun problème. Mais quand il y a trois ou quatre joueurs, c'est plus compliqué. Quand B égalise l'offre de A, il dit qu'il est d'accord pour partager les points avec A. Mais il ne dit rien de ses intensions vis-à-vis de C. Il peut très bien ne pas être d'accord pour partager avec A et C. Cela se comprend bien dans une partie à trois joueurs : partager les points avec trois joueurs, c'est comme ne rien marquer du tout. J'en conclus que, dans l'exemple en question, B devrait avoir le droit de surenchérir. Non ?
Mon top
Aucun jeu trouvé