6915
réponses
119
followers
Par : barbi | lundi 2 octobre 2017 à 10:06
Mauvais Karma
Mauvais Karma
Escape Plan à 3 (un découvre):

On décide de jouer avec les missions et les rôles en plus, je joue le rose qui permet d'ouvrir les casiers sans clefs mais qui prend une notoriété à chaque fois qu'il ouvre un casier.
Mon plan est de jouer à fond sur les casiers donc je vais faire des aller retour entre les commerces et une sortie se trouvant sur la même tuile pour me permettre de chopper des cartes contacts, mais avant cela j'aime toujours prendre un gang sous ma coupe, et quand la sortie sera fermée de pouvoir récupérer encore plus de thunes. En plus ca me fait des rentrées d'argent ce qui fait que je ne serai jamais en galère, surtout que je ne vais acheter aucun matériel, mon argent me servira uniquement à activer mes cartes contacts et mes tuiles.
Manquant de notoriété pour viser les gros casiers je vais rejoindre mes comparses sur une planque (ma mission est de visiter 2 planques) et la seconde sera posée en cadeau juste à coté donc je vais tranquillement y aller pour avoir 150K€ en fin de partie.
Ensuite je vais retourner visiter un gang et des commerces pour être tranquille et sortir en dernier.
Avec un casier vert, un noir et 2 marrons (tous avec le max possible) et une tuile sortie ( elle aussi avec le max) je me sens bien pour vivre une petite vie peinard au soleil.
cool
690-450-430 je crois ? 

J'avoue que mon rôle m'a bien facilité les choses même si sans cela j'aurais seulement eu le casier vert en moins( j'avais les clefs pour les autres)
Excellent Lacerda, il va falloir par contre regarder si les rôles sont équilibrés.

Sol à 3 on découvre tous:

Le jeu est très intrigant, on se place chacun différemment au départ. 
Je vais rapidement tenter de m'approcher du soleil pour placer une station d'énergie à une case du soleil. Ensuite vient le bordel on se retrouve avec notre vaisseau mère qui s'éloigne de nos portes et on est un peu perdu, je gère un peu en faisant revenir mes vaisseaux vers mes portes ( vu que je suis celui qui a été le plus loin) et attend tranquillement que mon vaisseau ait fait une révolution complète autour du soleil pour relarguer des vaisseaux devant mes portes.
Je profite d'un adversaire qui à lui même profité de mes portes pour en construire une donnant sur le coeur du soleil pour construire une tour à PV (je sais plus le nom).
J'utilise ma tour pour engranger 8 PV (on n'y croyait plus qu'il y avait moyen de scorer)blush
Ensuite Harry va utiliser ma tour en combinaison avec la sienne en profitant que je n'ai plus d'énergie pour me voler mon bonus. Moi je me venge en transformant un de ses vaisseaux en 2 des miens. 
La fin du jeu est toute proche, j'avais préparé mes vaisseaux pour activer ma tour et la sienne et mettre fin à la partie mais il me manque l'énergie (je suis prêt à en récolter) et si je passe mon tour à faire cela je ne suis pas sur que mon tour revienne. Donc j'envoie 4 vaisseaux au casse pipe sur le coeur de l'étoile.

19-13-0

Très intéressant système de jeu, ultra simple mais complexe à appréhender.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Rwain
Rwain
Cela faisait un moment que je n'étais pas passé par ici (ayant rattrapé mon retard en lecture, j'en profite pour dire un gros merci à Docky pour son message fort sympathique et pour lui envoyer à mon tour tout le bien que je pense de sa présence sur le forum ! )

J'en profite du coup pour parler de mes parties d'hier avec :

- 3 Star Realms... j'offre le jeu à un ami qui fêtait son anniversaire le jour d'avant. Fan de Dominion, grand amateur de SF, je pensais ce jeu fait pour lui.... et j'avais raison ! Il a adoré... et en prime, il s'est permis de me battre 2 -1 alors que j'ai quelques centaines de parties au compteur et qu'il découvrait le jeu

- On enchaîne à 2 sur un Clans of Caledonia... où il me bat également, avec une bonne dizaine de points d'avance...
Il a le clan Ferguson (il me semble, celui qui commence avec 3 ouvriers sur les bords du plateau - point de règle que j'ai un peu omis et qui a sans doute facilité sa victoire - c'est la seule explication rationnelle à ma défaite bien évidemment :D ). Pour ma part, en bon normand, je joue les producteurs de beurre ! 
Bon, je dois avouer que je suis toujours peu à l'aise avec ce clan... je produis tout le lait possible pour avoir moult deniers... mais du coup je produis peu de matières (première ou manufacturée...). J'ai donc fait le plein de marchands pour tenter de jouer le commerce, notamment sur le voisinage, me saignant pour valider mes expéditions à coups d'achats groupés de fromage ou de whisky. Je vois vite que je suis peu compétitif sur la carte, et tente de gagner la course aux expéditions... malheureusement, j'anticipe mal le dernier tour, tentant la double expédition et choisissant la mauvaise carte. Je ne pense pas qu'il choisira le sacrifice de 3 boeufs alors qu'il n'en a que 2 sur la carte, et pense pouvoir jouer cette expédition en coup final pour gagner ce bonus... sauf qu'il me la pique cette tuile le vilain !!!
Résultat : je me fige un peu et ne parviens pas à revenir dans le coup. Mon adversaire me signalera après coup que j'aurais pu lui voler le bonus de territoire en m'installant sur un des boeufs qu'il avait sacrifié pour couper sa colonie en 2... mais je suis passé à côté. Une défaite (encore) sur un jeu que j'apprécie toujours autant !

- Arrivée d'un 3ème larron qui nous amène deux jeux sur le thème de la couleur : Chromino et Color Speed... Bon, le premier est une simple variante du domino classique (mais avec des couleurs et en beaucoup plus complexe pour la pose)... donc un peu soporifique et sans intérêt majeur (pour moi en tout cas, car j'avoue trouver le temps long quand un adversaire doit chercher durant 5 minutes si sa pioche est bonne ou non...). Le deuxième est plus dynamique et donc plus sympathique (mais quand même très très facile puisque la difficulté consiste à se rappeler l'ordonnancement de 6 couleurs...). Je n'irai pas jusqu'à l'acheter, mais j'y rejouerais sans souci.


Il y aura aussi du Dominion (3 parties dont une interminable avec des mains remplies de malédiction - sorcière des mers - et de ruines - cultistes, et des scores ridicules : 26 - 20 (et sans province !)- 18)
du Francis Drake, si agréable à ressortir, si évident en terme de règles qu'on peut y rejouer 1 an après sans avoir besoin de relire le livret  où un joueur nous tente une stratégie pacifique à base de jetons commerces. Il réussira 2 sets complets pour 52 points, et parviendra à compléter son score en misant sur les personnages (amiral et gouverneur). Cela lui permettait d'avoir des équipages médiocres ,de ne pas combattre, mais de récupérer tout ce que nous autres véritables pirates avions manqué.
Cela ne suffira malheureusement pas pour lui... ma stratégie plus classique (réaliser un enchaînement ville - fort - galion à chaque tour) s'étant avérée gagnante... à un bluff près ! Au dernier voyage du jeu, je rushe le Golden Hint (vaisseau bonus) pour lui mettre la pression en me plaçant systématiquement sur chacune de ses actions de commerce. Il craint de ne pas réaliser ses 2 collections, et rapatrie grâce à l'informateur ses jetons prioritaires sur le commerce, m'ouvrant grand les portes d'un fort que je n'aurais pu conquérir autrement. Un jeu vraiment très prenant, sans temps mort et avec une interaction omniprésente...

Ce fut moins le cas de son suivant, Wingspan, que j'ai bien apprécié, même si j'ai tendance à le trouver un peu mou. Je perds cette partie 87 - 81 - 71 , le vainqueur ayant réalisé un début difficile (3ème sur les 2 premiers objectifs) mais ayant tiré des oiseaux "piocheurs" lui ayant permis de mieux sélectionner ses options pour les tours finaux (il finit 1er sur les objectifs 3 et 4).
Pour ma part, je mise sur les bonus, mais n'en réalise que 2 sur 3 (les couleurs et les pontes dans un domaine spécifique... le 3ème - oiseau sélectif sur les vers - me rapporte ... 0 point ! 9% de présence de ces maudits spécialistes de la chaîne alimentaire dans le deck, 0 en main du 1er au dernier tout malgré une 50aine de cartes passées en main... Bon, là, je fais ma pleureuse car la partie ne s'est pas jouée là-dessus, mais quand même !!!! :) )


 
cazito
cazito
Soirée avec des non joueurs (nous étions 4)

Deep Sea Adventures a fait un carton ! Le thème du sous marin et trésors à remonter, le stop ou encore, la gestion commune de l’oxygène et des règles simples ont fait que tous ont adoré. 

On enchaîne ensuite sur Robin Wood. Pareil, un carton. Un peu plus cérébrale que notre premier jeu, mais plus d’interactions directes. C’est fou ce qu’on peut faire avec 12 cartes. Peu de bluff à la première manche mais une fois une les rôles et mécanique en tête, tout le monde s’en est donné à cœur joie. A noter qu’aucune manche ne s’est achevée par forfait des autres adversaires.


On termine par un Burgle Bros. Je tente d’initier au jeu Coop avec ce jeu immersif. Je n’aurai pas bien réussi mon coup faute à des joueurs plutôt enclins à se mettre sur la tronche et une heure tardive. Nous arrivons à craquer deux coffres mais nous faisons chopper au 3ème étage. Je trouve que c’est une belle perf compte tenu de leur expérience ludique ! 
Mon top
Aucun jeu trouvé
Proute
Proute
La semaine passée...

1 partie de Puerto Rico avec un ami qui découvre. Il est connaisseur, donc je lui explique bien l'intérêt de chaque bâtiment (du moins de mon point de vue) et on démarre. Il est 2e joueur et a donc le maïs et démarre assez fort, acquérant rapidement le grand marché et faisant quelques tours de producteur + capitaine tandis que je bataille un peu à mettre ma production d'indigo, sucre et tabac en place.
Il observe mon plateau et pique la manufacture sous mon nez, je me rabats alors sur le port qui aura bien tourné durant cette partie.
Car oui, une fois ma production en place (mais je crois que sur une quinzaine de parties, c'est ma première sans café), c'est moi qui démarre les cycles de producteur + capitaine et avec mon port ça rapporte, d'autant que j'ai le grand entrepôt pour garder mes tonneaux d'un tour sur l'autre si nécessaire.
Quand j'ai assez de sous, je finis par acheter la douane (en premier parce que je craignais qu'il ait pas mal de points de victoire) suivie par la forteresse, tandis que de son côté il a pris la résidence (il avait l'hacienda) et... je ne suis plus sûre.
Au dernier tour je fais le bâtisseur pour acheter une brûlerie de café et il se rabattra sur un bâtiment violet qui lui rapportera 2 points.
Je pensais la partie serrée, et je gagne finalement 72 à 59 (je n'avais jamais fait un tel score, et pourtant le sien montre qu'il s'est bien battu, vu que d'habitude on torune autour de 50). Nous avons fini la partie aux bâtiments et aux colons dans le même tour, et il restait des points de victoire.

1 partie de Mystères avec deux amies qui découvrent. Au début elles sont un peu tièdes, mais passés les deux premiers tours elles se prennent au jeu et nous passons un excellent moment. Une amie qui passe par là nous regarde jouer un peu et déclare que le jeu lui plaît et qu'elle va l'acheter.

1 partie de Hanabi, à 2. C'est sa première partie et nous faisons un feu d'artifice à 20 points, on est plutôt contents.

2 parties de Bandido, les 2 mêmes. J'explique que je n'ai jamais gagné, je distribue les cartes, on en pose une dizaine et pof on gagne. broken heartDonc je mélange bien toutes les cartes et là, c'est plus corsé, on posera toutes nos cartes et il nous restera trois ou quatre tunnels de libre.

Nous découvrons ensuite La vallée des marchands, toujours à 2. Nous focalisons tous les deux sur les valeurs des cartes et des étals, utilisant peu les pouvoirs des cartes. Ça me donne envie d'essayer d'y jouer une quinzaine de parties (c'est assez rapide, environ 15-20 min) avant de décréter s'il me plaît ou non. Là, nous n'en aurons fait qu'une seule.

2 parties mémorables de Kakerlaken salat, la salade de cafards, l'une à 5, l'autre à 4. J'ai toujours aimé ce jeu, mais une équipe pareille, je n'ai jamais vu ça, on est presque tombés de nos chaises tellement on riait ! Comme d'hab, c'est moi qui gagne les deux, hahahahhahahaa !!!

1 Time's up à 4 dont un jeune homme qui avait jusqu'à présent toujours refusé d'y jouer. Il s'agissait là de la version Academy, un poil plus facile pour les jeunes que les versions classiques. Une valeur sûre, malgré les coups de barre dus à l'heure tardive (je pense qu'on a dû finir vers 2h30 du mat). Il a aimé et y rejouera, en tout cas avec nous !

1 Dominion à 2, avec la base et l'Intrigue, 5 cartes de chaque, tout simplement, parce qu'on est fatigués. Parmi les cartes se trouve la Sorcière, et avec 2 pour moi et 3 pour mon adversaire, nous vidons vite la pile des Malédictions. Le reste est assez classique, avec des Villages, des Villages miniers, la Cave et le Percepteur. Je vois mon adversaire acheter quelques Duchés et me demande si je ne devrais pas en prendre moi aussi avant que nous ne vidions la pile de Provinces, mais ne résiste pas à sacrifier trois Villages miniers pour acheter la dernière Province. Je ne regrette pas, puisque je gagne finalement 28 à 26.

1 Burgle bros avec un ami de Mini. Le montage de l'immeuble nous prend 5 min, l'explication de la règle 2, et hop, on démarre, lui le hacker et moi l'acrobate. Nous explorons bien le premier étage et à la découverte du coffre, je monte pour que le garde du premier le laisse un peu tranquille. Nous découvrons régulièrement des salles de piratage et deux d'entre elles nous aideront bien. Je découvre le coffre au deuxième, mais n'ai pas le temps de révéler la moitié des salles qu'au premier, mon complice ouvre le coffre et en sort des lingots... trop lourds pour lui !
Je redescends donc au premier tandis qu'il s'occupe d'ouvrir le coffre du second après y avoir révélé les salles qu'il fallait, et il y trouve un tableau qui n'aura pas d'incidence sur le reste de notre partie.
Pendant ce temps, une fois les lingots en ma possession, je grimpe vite fait au troisième pour entamer la visite des salles, compliquée par la présence de 2 verrous. J'ai presque tout révélé lorsque mon compagnon arrive et monte directement sur le toit.
Malheureusement, après l'ouverture du dernier coffre, le garde devient frénétique et à cause des verrous, je suis obligée de redescendre au premier par les conduits de service pour ensuite remonter par les escaliers, mieux placés, jusqu'au troisième. Bloquée sur l'escalier, je fais exploser une bombe fumigène qui empêchera le garde de me serrer au dernier moment alors que je monte sur le toit.
Encore GAGNÉ !!!! Pour la deuxième fois, et ce coup-ci, nous n'avons pas eu autant de chance qu'à notre dernière victoire. Les bons personnages ? Plus facile à 2 qu'à 3 ? Le métier qui rentre ? On verra ça aux parties suivantes.
La partie a duré 1h45 et comme d'habitude avec ce jeu, nous n'avons pas vu le temps passer.

Pour finir, nous faisons un petit Set, à 2, classique indémodable.
 
Le Zeptien
Le Zeptien
Une partie de Vanuatu, config. 4 cet après-midi. Méchant ce jeu, et donc parfait pour les joueurs présents, mais que ce fut disputé !  Les scores de fin : 63-54-50-45.  Je vais jouer les 3 premiers tours en perdant à chaque fois une action. 
Mais ensuite, je vais rectifier le tire et jouer une peu différemment. Le vainqueur fait la différence avec ses cabanes valorisées par des touristes. A noter qu'il a pêché une seule fois je crois... il s'est donc plutôt bien débrouillé concernant les vatus. A l'inverse, un des joueurs va gagner assez de vatus pour faire le tour à 3 reprises du compteur (donc 15 points marqués ainsi). Je marque 10 points de trésors en fin de partie, et je vais avoir les jeton premier joueur seulement au dernier tour... pour les 3 points. 
Une très bonne partie, particulièrement appréciée par les 4 joueurs !  Une revanche fut demandée pour bientôt...angel

Puis, à 3 joueurs cette fois, nous avons enchaîné sur 2 parties de Kingdom Builders. Un vrai plaisir pour moi de ressortir le SdJ 2012... nous avons joué sans utiliser d'extension, histoire de retrouver les bonnes sensations du jeu de base. 
J'ai pris deux raclées...no

 
Mon top
Aucun jeu trouvé
pumpupthevolume
pumpupthevolume
Ces derniers temps...

Black Out Hong Kong : je continue à pratiquer Black Out, pour la 3ème fois, sur une partie à 3. Partie bien tendu, et toujours ce petit goût de reviens-y. Hâte de le tester à 4 ! Je me suis aperçu d'une erreur de règle que je faisais d'ailleurs : on commençait la partie sans personne à l'hôpital !

yes
Imhotep le duel : pour la durée (30 min), j'ai trouvé cela très bien. Et grandement envie d'y revenir. Après, au bout d'un certain temps la question de la rejouabilité se posera peut-être, mais vu ce que j'en entendais, je m'attendais à moins bien. Classique mais une bonne surprise.

Châteaux de Bourgogne - le jeu de dès : ça tourne, mais on se prend plus la tête que le jeu de base avec un ressenti moindre, c'est ballot. Donc sympa d'avoir essayé mais sans plus. Malgré toutes ses déclinaisons (en cartes, en roll & write, etc...), Les Châteaux de Bourgogne peuvent dormir sur leurs deux oreilles, il reste inégale !

L'île au trésor : découverte du jeu, magnifié par le matos original et les sublimes illustrations de Vincent Dutrait. Comme on me l'avait dit, Long John Silver doit être un peu maître du jeu et pas joué que la gagne (il faut limite savoir donner un peu de mou pour faire revenir un joueur dans la partie, quitte à se sacrifier un peu par exemple...). C'est pas un jeu de gestion, et si c'est joué comme tel, cela risque d'être ennuyeux. L'ambiance autour de la table y tient une place importante. C'est assez hors norme d'avoir un compas et des règles pour écrire sur le plateau (d'ailleurs, le plateau en couleurs est illisible avec les feutres, le plateau sépia est à privilégié). On ne joue pas tant que ça quand on est Long John Silver. En fait ce jeu est pour moi une expérience. Et avec les enfants (tout comme les mystères de Pékin à l'époque et son matos de ouf pour les marmots qu'on était), ce jeu doit être une tuerie !

Die Tavernen - thiefen thal : sorte de suite spirituel aux Charlatans de Belcastel. Au lieu de tirer dans son sac pour des chaudrons, on "tire" (pioche en fait) des clients et on ne doit pas dépasser notre nombre de sièges. Sympa mais comme pour Belcastel, si vous êtes un poissard, le hasard peut vous ruiner la partie. Trop hasardeux pour moi... comme Belcastel (même si le hasard est plus lissé dans le petit dernier).
Mon top
Aucun jeu trouvé
Dexter269
Dexter269
pumpupthevolume dit :
Die Tavernen - thiefen thal : sorte de suite spirituel aux Charlatans de Belcastel. Au lieu de tirer dans son sac pour des chaudrons, on "tire" (pioche en fait) des clients et on ne doit pas dépasser notre nombre de sièges. Sympa mais comme pour Belcastel, si vous êtes un poissard, le hasard peut vous ruiner la partie. Trop hasardeux pour moi... comme Belcastel (même si le hasard est plus lissé dans le petit dernier).

Je n'ai pas non plus apprécié jouer aux Charlatans de Belcastel, mais j'ai beaucoup aimé ma partie des Tavernes de la vallée profonde (le titre en français). Le premier est un jeu familial alors que le second est un jeu intermédiaire/expert (la catégorie étant subjective, je mets les 2) où le contrôle est beaucoup plus présent puisque, par exemple, les cartes achetées viennent au-dessus de notre deck et seront donc piochées au prochain tour. Il y a des dés, mais ils sont draftés donc ça équilibre l'éventuelle malchance d'un lancer. En gros, je n'ai pas du tout le même ressenti suite à ma partie (et je suis aussi du genre à ne pas aimer un jeu quand l'aléatoire est contre moi).

tonio71
tonio71
Mauvais Karma dit :Escape Plan à 3 (un découvre):

On décide de jouer avec les missions et les rôles en plus, je joue le rose qui permet d'ouvrir les casiers sans clefs mais qui prend une notoriété à chaque fois qu'il ouvre un casier.
Mon plan est de jouer à fond sur les casiers donc je vais faire des aller retour entre les commerces et une sortie se trouvant sur la même tuile pour me permettre de chopper des cartes contacts, mais avant cela j'aime toujours prendre un gang sous ma coupe, et quand la sortie sera fermée de pouvoir récupérer encore plus de thunes. En plus ca me fait des rentrées d'argent ce qui fait que je ne serai jamais en galère, surtout que je ne vais acheter aucun matériel, mon argent me servira uniquement à activer mes cartes contacts et mes tuiles.
Manquant de notoriété pour viser les gros casiers je vais rejoindre mes comparses sur une planque (ma mission est de visiter 2 planques) et la seconde sera posée en cadeau juste à coté donc je vais tranquillement y aller pour avoir 150K€ en fin de partie.
Ensuite je vais retourner visiter un gang et des commerces pour être tranquille et sortir en dernier.
Avec un casier vert, un noir et 2 marrons (tous avec le max possible) et une tuile sortie ( elle aussi avec le max) je me sens bien pour vivre une petite vie peinard au soleil.
cool
690-450-430 je crois ? 

J'avoue que mon rôle m'a bien facilité les choses même si sans cela j'aurais seulement eu le casier vert en moins( j'avais les clefs pour les autres)
Excellent Lacerda, il va falloir par contre regarder si les rôles sont équilibrés.
Même opinion que toi, je n'ai toujours pas voulu faire de partie avec les rôles de peur que certains ne soient déséquilibrés.
Si je ne m'abuse, la règle stipule qu'il ne faut pas jouer à la fois avec les missions et avec les rôles mais seulement avec soit l'un soit l'autre (problème d'équilibrage).
Mon top
Aucun jeu trouvé
Harry Cover
Harry Cover
Mauvais Karma dit :
Sol à 3 on découvre tous:

Le jeu est très intrigant, on se place chacun différemment au départ. 
Je vais rapidement tenter de m'approcher du soleil pour placer une station d'énergie à une case du soleil. Ensuite vient le bordel on se retrouve avec notre vaisseau mère qui s'éloigne de nos portes et on est un peu perdu, je gère un peu en faisant revenir mes vaisseaux vers mes portes ( vu que je suis celui qui a été le plus loin) et attend tranquillement que mon vaisseau ait fait une révolution complète autour du soleil pour relarguer des vaisseaux devant mes portes.
Je profite d'un adversaire qui à lui même profité de mes portes pour en construire une donnant sur le coeur du soleil pour construire une tour à PV (je sais plus le nom).
J'utilise ma tour pour engranger 8 PV (on n'y croyait plus qu'il y avait moyen de scorer)blush
Ensuite Harry va utiliser ma tour en combinaison avec la sienne en profitant que je n'ai plus d'énergie pour me voler mon bonus. Moi je me venge en transformant un de ses vaisseaux en 2 des miens. 
La fin du jeu est toute proche, j'avais préparé mes vaisseaux pour activer ma tour et la sienne et mettre fin à la partie mais il me manque l'énergie (je suis prêt à en récolter) et si je passe mon tour à faire cela je ne suis pas sur que mon tour revienne. Donc j'envoie 4 vaisseaux au casse pipe sur le coeur de l'étoile.

19-13-0

Très intéressant système de jeu, ultra simple mais complexe à appréhender.

Sol: Last Days of a Star
j'ai bien aimé aussi, mais j'ai fait tellement d'erreur, il faut vraiment bien s'organiser et planifier !
Un jeu très épuré, quasi abstrait, j'aime beaucoup le petit twist des pouvoirs aléatoires en début de partie
C'est très original, un peu barré dans le thème et avec un rythme très bizarre
petites photos en cours de jeu !
Tric Trac
Tric Trac

Mon top
Aucun jeu trouvé
Guiz
Guiz
Une partie de Hellboy à 3.

En bref, pour situer le jeu, c'est un pur coopératif narratif. Chaque partie est une mission scellée dont l'issue sera l'affrontement d'un "truc"... ou pas !

Mécaniquement, chaque joueur (jouable jusqu'à 4) incarne un personnage de l'univers de Mignola et dispose de 3 cubes d'action. Pendant la phase des joueurs, les cubes de chaque joueur peuvent être dépensés de manière désynchronisés à la manière d'un Conan, pour réaliser des actions.
Un cube d'action permet de bouger (jusqu'à 2 zones), de faire un test de combat en mêlée, un test de tir à distance (impossible si un ennemi se trouve dans notre zone), un test d'investigation (nécessite la présence d'un indice dans la zone). Chaque test sera réalisé en lançant 3 dés correspondants à la caractéristique idoine du personnage. Les dés jaunes symbolisent des compétences "humaines", oranges "entraînées" et rouges "surhumaines".
Genre Hellboy : rouge en combat en mêlée, jaune en tir et orange en investigation.
A ces 3 dés viennent s'ajouter un dé spécial qui viendra ajouter des petits effets kiss-cool (+1 ou 2 succès, reroll, x2 sur un dé, le joker BPRD et... le fumble qui annule le dé de plus haute valeur).
Petits twists supplémentaires : les héros ont la possibilité de se booster et de faire des "assist". Pour un cube d'action, un joueur (et/ou un allié sur sa zone) peut améliorer un de ses dés en le faisant passer dans la classe supérieure (un jaune devient orange, un orange devient rouge, et un rouge devient noir). Tout sera donc question de coordination, et même un héros faible dans un domaine sera utile pour assister ses coéquipiers dans certaines situations.

Notre équipe :
- Hellboy, version cornue.
Sa capacité "Boom" bien pratique permet de projeter un ennemi sur une zone adjacente. Un ennemi projeté inflige 1 dé orange de dommage à tous les personnages situés sur la zone d'arrivée.
Ses actions spéciale (qui nécessitent 2 cubes tout de même...):
- "Big right Hook" (ou Gros crochet du droit) inflige 3 dégâts supplémentaires à la cible, la projette et l'assomme (ne s'activera pas à la phase ennemie).
- "Throw furniture" (ou lancé de mobilier) permet de prendre une pièce de mobilier (taille allant de 1 à 4, de la chaise à la bibliothèque en gros) et de la projeter jusqu'à 2 zones pour infliger des dégâts à une cible (dégâts égaux à la taille du truc balancé + 1D orange)

- Abe Sapien : personnage agile qui permet de se déplacer de 3 cases et ne subit pas de dégâts en sortant d'une zone avec ennemies. Il est également expert en tir (dés rouges) et peut même récupérer un cube d'action s'il fait un joker sur un test de tir. Son action spécial "Slip away" (coucou j'suis plus là) lui permet de quitter le plateau de jeu (pour ne pas être pris pour cible pendant la phase ennemie).

- Je joue Lobster Johnson : l'immortel qui revient full life s'il se fait dégommer (mais pas beaucoup de PV non plus...) et qui permet à ses coéquipier de relancer un fumble sur un test au prix d'un cube d'action. Son action spéciale "Hail of lead" (Grêle de plomb) permet de faire 3 tests de tir... pratique ! Il possède également ses lunettes spéciales qui, si activées, permettent d'améliorer un dé lors des tests de tir et d'enquête... mais d'en "downgrader" un lors des tests de combats et de défense. A double tranchant.

Le scénario du soir donc : "Hunting party".
Le pitch: le BPRD nous envoie dans un vieil entrepôt où une grosse bestiole de type amphibien y aurait fait son nid... évidemment ! La mission : tout nettoyer, avec finesse et délicatesse bien sûr !

Sans divulgâcher le scénario, nous nous sommes fait rétamer !
Mais nous avons surtout passé une excellente soirée et avons hâte de le recommencer, en profitant bien sûr de notre expérience. Chaque scénario a une trame principale, mais plusieurs issues sont possibles si certains effets de jeu sont déclenchés (interagir avec un point d'intérêt etc). De plus, les ennemis rencontrés ne seront pas forcément les mêmes ainsi que les événements (typiquement un pion feu est apparu suite à un événement... et bien ça nous a sacrément compliqué la tâche !)
 
prunelles
prunelles
Ce week-end c'était l'Algarve Con. Nous étions bénévoles sur les deux jours (10h-23h) à l'entrée où aux tables pour expliquer les règles, et avons beaucoup joué quand même. Très bel espace, lumineux, frais (ici il fait 30/35). Facile de se garer. Quelques jeux d'occasion à vendre. Pas de boutiques donc pas de vente à part les occasions.
2 euros pour les deux jours (au-dessus de 5 ans).
Environ 300 personnes, c'est la toute première donc c'est super bien et beaucoup de tables.
Des auteurs, des prototypes, une ludothèque d'environ 350 jeux dispo, un tirage au sort où pas moins d'une vingtaine de jeux ont été gagnés.

Si vous êtes auteurs, pensez à nous l'année prochaine :)

Nous avons joué à :

Seven wonders duel : plein de parties, un régal comme toujours, sans extension. (elle n'y était pas et je n'avais pas apporté la mienne)

Kanagawa + ext : j'adore ce jeu, il est beau, frais, poétique. L'extension est un régal de plus, facétieuse et maline sans alourdir le jeu.

Hanafuda, Okya : plein de parties aussi :)

Tong : un nombre incalculable de parties :)

Gelato mio : un jeu auto-édité où il est question de majorité dans les différents parfums et types de glaces (cornet, pot, etc). Sympathique

Sagrada : Eh oui, on ne refuse jamais une partie, toujours un plaisir !

Photosynthesis : je l'ai à la maison et n'y avais pourtant jamais rejoué depuis ma première partie avec Dexter et Canard_zarb.
Décidément, il faut que je l'essaie à deux !

Star realms : pareil, le jeu rapide du moment, on ne refuse pas une partie.

Azul Sintra : fans de ce types de jeux donc un plaisir.

4x4 : un prototype à base de placements de tuiles divisées en 4 quarts sur un plateau personnel. Chaque chiffre de 1 à 4 apparaît 16 fois. On marque des points en associant des quarts contenant le même chiffre. Et surtout on est obligé de placer au moins une de nos tuiles sur le plateau de chacun de nos adversaires. Très chouette, beaucoup aimé et nous avons fait plusieurs parties.


Avec mon neveu qui est venu jouer avec tâta :

Gare à la toile : je le connaissais mais n'y avais jamais joué, très amusant !

Hali Gali: ça faisait longtemps, évidemment la sonnette a du succès.

Pyramide des animaux : un classique mais lui ne joue jamais chez lui à ce type de jeux donc il découvrait tout.

Un jeu d'équilibre dont je ne connaissais pas le nom très simple mais chouette (un disque en équilibre avec des zones de couleurs numérotées de 2 à 6)

Klask, sympathique,  jamais joué avant.

Un jeu d'adresse avec pichenette sympathique dont je ne connais pas le nom

Sagaland : encore un classique

Et voilà, j'ai dû en oublier c'est certain !
pumpupthevolume
pumpupthevolume

Dexter269
Je n'ai pas non plus apprécié jouer aux Charlatans de Belcastel, mais j'ai beaucoup aimé ma partie des Tavernes de la vallée profonde (le titre en français). Le premier est un jeu familial alors que le second est un jeu intermédiaire/expert (la catégorie étant subjective, je mets les 2) où le contrôle est beaucoup plus présent puisque, par exemple, les cartes achetées viennent au-dessus de notre deck et seront donc piochées au prochain tour. Il y a des dés, mais ils sont draftés donc ça équilibre l'éventuelle malchance d'un lancer. En gros, je n'ai pas du tout le même ressenti suite à ma partie (et je suis aussi du genre à ne pas aimer un jeu quand l'aléatoire est contre moi).

Oui, je suis d'accord avec toi. C'est ce que je voulais dire grosso modo en plus court. Après, on a joué sans les extensions ou juste la première je crois.
Mon top
Aucun jeu trouvé
wolfy
wolfy
Ces derniers jours plusieurs parties de:

- 4 x Solenia (6 depuis l'achat du jeu):

On aime beaucoup, le jeu est beau, les parties semblent calmes, empruntes de poésie, mais il faut bien planifier sinon on se retrouve dans de fâcheuses situations où il faudra parfois savoir être opportuniste pour essayer de rétablir la barre vers la victoire. Nous n'avons joué qu'une seule fois avec la version "basique", nous jouons plutôt avec les pouvoirs tirés pour les esquifs.

- 2 x Space Base:

Ce jeu basé sur des tirages de dés et acquisition de "cartes" pour, si possible, progressé dans la construction d'une mécanique efficace pour gagner des points de victoire, mais aussi de ressources pour accéder à des vaisseaux toujours plus puissants. Un jeu agréable, basé sur l'opportunisme, le calcul de probabilité, mais aussi une belle tension car on a accès à toutes les informations des différents joueurs tout au long de la partie. On voit tous les progrès des différents joueurs, la frustration de voir certains vaisseaux désirés disparaître (toujours au plus mauvais moment), et réfléchir pour savoir comment rattraper son retard ou conforter son avance. Le jeu démarre lentement, puis à force d'acquisition une impression de puissance se dégage des nombreux pouvoirs qui apportent beaucoup de ressources/pts de victoire que ce soit pendant son tour ou celui des adversaires. Attention à ne pas rater le coche en pensant avoir tout le temps voulu, la fin peut être brutale.

- 1 x Space Explorers:

D'une certaine façon, comme Space Base on essaye de bâtir une mécanique pour générer des points de victoire efficacement. Mais ici tout va dépendre des cartes que vous pourrez vous procurer. Moins aléatoire que le précédent mais tout aussi opportuniste, il va falloir faire au mieux avec ce que vous "avez". Comprenez ce que vous pouvez acheter, ce que vous avez (peut être) en main ou ce que vous allez piocher. La chance est tempérée par les possibilités de "vendre" des cartes pour construire des projets, par des tuiles ressources, ainsi que les différents pouvoirs présents sur les cartes. Il faut bien faire attention à toutes les icônes, une fois votre moteur en route le jeu peut être très brutal.

- 1 x Mississippi Queen:

J'avais toujours souhaité acquérir ce classique du jeu de course (comme Downforce, ou Turfmaster), mais j'hésitais car je joue beaucoup à deux. Or à l'origine c'est un jeu pour 3 à 5 joueurs, puis est arrivée plus tard une extension permettant de jouer à 2. Dans cette superbe version de chez Super Meeple, toutes les options sont intégrées. Il restait à voir si la version à 2 joueurs fonctionnait bien. Nous avons été agréablement surpris (en fait on a adoré notre partie), la configuration des tuiles (tuiles de base lors de cette première partie), le fait de jouer deux navires par joueur, plus le Black Rose, créé un joyeux chaos. Il ne faut pas hésiter à retourner la situation dans tous les sens pour amener ses navires là où on le souhaite. Il faut essayer de jouer méchant pour espérer prendre l'avantage sur son adversaire, mais ce n'est pas toujours possible à cause de la consommation de charbon. On essaye au mieux d'utiliser le Black Rose, soit pour refaire le plein, soit pour gêner son adversaire, mais faut il encore être celui qui contrôle le navire. Il faut aller vite car c'est une course, mais pas trop, sinon on risque de ne pas prendre les "Belles du Sud" qui attendent sur leur ponton, ou de partir sur la mauvaise route. Or il faut arriver avec deux passagères sinon on ne peut gagner.
Encore un jeu de course au mécanisme simple mais pas simpliste, qui offre pas mal de situations cocasses et tendues tout au long de la partie. Pour ma part je comprends pourquoi ce jeu a gagné le Spiel des Jahres en 1997.
K.O.nogan
K.O.nogan
Beaucoup de jeux ont été sorti par les enfants en ce début de vacances, Diamants, Brave rats, Ramses II, Kingdomino, Dix de chute, Troll et Dragon et j'en oublie sûrement. Le temps calme du début d'après midi s'est partagé entre lecture et Perplexus. 
C' est vraiment chouette de les voir tous les 7 sortir des jeux ensemble ou en petit groupe. Il y a eu jusqu'à trois table simultanée...

Pour ma part j'ai commencé une partie de Intrigues à Venise, qui est LE jeu de mon adolescence. J'ai la version originale des années 80, mais on y a joué avec le code de déplacement de la nouvelle version (Iello il me semble) en gros la bille blanche au lieu d'être une pénalité permet de déplacer un espion inverse détail qui accélère le jeu. Je me souviens de parties interminables!!!
Partie découverte pour les trois autres:
Ma 2010 enthousiasmée par le côté enquête, et plus encore par la mission secrète.
La 2011 de nos amis en vacances chez nous pour une semaine, un peu trop compliqué pour elle mais secondé par son papa ça le fait
Mon amie Adèle qui s'accroche. 
La suite au prochain post on va la finir tout à l'heure. 

Une fois les 7 enfants couchés j'ai initié mes amis Benji et Adèle au Azul. Cri de joie de mon amie "oh le jeu avec les faïences je l'ai vu à la ludothèque il me fait trop envie!" Très belle partie découverte, le jeu leur plaît et ils ont hâte de le faire découvrir à leur 2009. Même contre des débutants je ne gagne pas, la partie c'est vite terminée car Benji a fini une ligne sans y prêter attention. 48 pour lui, 45, 30 pour Adèle.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Shakamaster
Shakamaster
Tu es certain de tes scores à Azul? Ils me paraissent peu élevés.
Janabis
Janabis
Bon petit (parce que c'est toujours trop petit) week-end ludique entre amis.

A peine arrivé, on me demande un de mes prototypes, 13-X-1307, présenté & primé sur plusieurs festivals il y a quelques années. Nous serons quatre à partir cacher le trésor des templiers.
L'entente est bonne, la mission semble à notre hauteur.
On part sereins. Tout semble aller comme sur des roulettes. Mais les évènements se mettent à pleuvoir & là on s'interroge ... l'avance que nous pensions avoir disparaît d'un coup. Changement de stratégie, une fois, deux fois. On aura finalement besoin de toutes nos dernières actions pour nous donner raison d'y croire ...
A raison. Nous remplissons notre mission de justesse. Réussissant même à emporter 300 PO supplémentaires. Il y avait bien longtemps que je n'avais pas échappé au plan de Philippe le Bel & cela fait plaisir.
Si le jeu n'est pas une tuerie de complexités, il reste familial & plaisant, même pour moi & mes bientôt presque 200 parties. Je planche sur une extension qui pourrait plaire à ceux qui recherche un peu plus de complexité, mais ma femme, même si elle reconnaît que cela pourrait améliorer le jeu, préfère la version de base ...
+++

Vu notre nombre, pour l'occasion, j'ai acheté Decrypto. Bien m'en a pris, parce que tous on bien accroché. Déjà bien amateurs de Codenames & autres jeux de déductions & de mots, celui-là n'échappe pas à la règle. Toutes nos parties se sont jouées à huit joueurs. J'en gagne la moitié ( &perds donc l'autre moitié), mais, contrairement à ce qui est annoncé dans la règle, nos parties ne durent pas entre 4 & 6 tours, mais plus entre 2 & 4 tours :/
Il semblerait que nous soyons un peu trop subtils, ce qui provoque de nombreux échecs & une avalanche de tuiles noires ...
Par contre, comme trop souvent avec les jeux oraux & de mots, la limite entre ce qui est autorisé & ce qui est interdit est toujours floue & tendancieuse (même si en théorie c'est bien clair, dans les faits cela l'est toujours beaucoup moins). Heureusement, quand l'ambiance est bon enfant, ce n'est pas trop dérangeant.
++

Je découvre La glace & le ciel. Victoire sans grande difficulté, mais après réflexion, on se demande si à deux joueurs ce n'est pas plus facile qu'à trois ou quatre. Non ?
Alors, ce n'est peut-être pas le jeu du siècle, mais il n'est pas déplaisant pour autant.
+

Tokyo train à huit joueurs. Lourde défaite pour ma part. C'est la première fois que cela m'arrive. D'habitude, j'excelle assez bien, mais là, rien à faire, soit je m'embrouille tout seul, soit mes partenaires restent perdus les yeux dans le vague. Tant pis. Mais l'ambiance autour de la table est toujours excellente !
+++

Mice & mystics à quatre joueurs. J'en attendais beaucoup parce qu'on m'en avait dit beaucoup de bien, mais l'engouement autour du thème & du matériel est très vite retombé. On a passé de -trop- nombreuses minutes sur les règles pour un plaisir de jeu limité. Après une heure & demi de jeu, on a du passer dix minutes de jeu effectif, sans encore tout maîtriser (par exemple, la règle d'adjacence ... pourquoi compliquer la chose ?). Après trois heures & demi, on a abandonné, estimant que la défaite était de toute façon inévitable puisqu'il ne nous restait plus qu'une page & encore deux tuiles à découvrir.
Peut-être que le jeu mériterait une deuxième chance avec un joueur qui maîtriserait excellemment bien le jeu, je ne suis pas contre, mais en l'état, c'est une déception.
-

Flamme rouge ! C'est toujours un régal pour moi de le sortir. Deux parties à trois joueurs.
Par contre, pour ne pas s'emmêler les pinceaux, ils préfèreront jouer avec les règles officielles.
Je maîtrise à la perfection (ou presque) la première course, faisant la nique à mes adversaires dans le dernier tour.
En revanche, le peloton fictif aura eu raison de moi dans la deuxième course & ce dès le départ. Bloqué à maintes reprises, je n'arriverai jamais à prendre la tête du paquet & grappiller quelques aspirations de-ci, de-là. Je tenterai tout de même ma chance au sprint, mais de trop loin derrière, c'était trop compliqué. Tout le monde aime, malgré le thème qui les rebutait. Mais la prochaine fois, mes rajouts de règles les intéresseraient bien. D'autres ont été demandeurs, malheureusement, le week-end était trop court ... :(
+++

Deux parties de Bazar bizarre. A cinq comme à trois joueurs, je suis imbattable. Même si la première partie fût assez dure à gagner, mettant du temps à démarrer mon moteur diesel ... mais une fois lancé, je gagne les deux parties avec plus ou moins 25 cartes à chaque fois. Toujours un plaisir :D
+++

En revanche, ce n'est plus le même son de cloche à Shadow hunters. A six comme à sept joueurs. Neutre sur la première, je me ferai éliminer en deux tours par une carte blanche & deux attaques seulement :/
Sur la seconde, je durerai plus longtemps, mais face à un loup-garou & des shadows qui n'ont pas besoin de tuer les neutres pour gagner, mon coup de bluff & deux attaques malchanceuses auront eu raison de moi & de mes partenaires. J'aime toujours, malgré le fait de perdre de façon assez systématique.
++

A ma demande, un joueur me propose de faire un Dominion avec une extension (Prospérité ?). Parce que je n'ai que le jeu de base & que je voudrai tester un maximum d'extensions avant d'acheter celle qui me plaira le plus.
A trois joueurs, la partie sera assez serrée. Celle qui l'emporte aura fait un excellent début de partie qu'on arrivera à combler petit-à-petit, mais pas suffisamment.
Avec le recul, les cartes ne proposaient pas grand-chose de varié. Une seule carte semblait inévitable. Celle qui gagne a réussi à l'acquérir rapidement, on mettra du temps à l'imiter. Trop de temps.
L'extension m'a un peu déçue, rendant la partie un peu "plate", mais pas forcément déplue, car je me dis que le tirage n'était peut-être pas idéal. Donc je vais attendre d'en voir d'autres avant de me positionner ...
+

Tout le monde (ou presque) se retrouve pour un jeu tous ensemble : Welcome to ! Onze joueurs dont la très grande majorité le découvre ... Ambiance loto à fond, on rigole bien, on se chambre, on compare nos plans & ... je finis quatrième avec 76 points je crois. Je me doutais que ma femme apprécierait (elle m'a dit au début : "Ah, c'est comme Roll trough the ages !" ce à quoi j'ai répondu : "Oui, si tu veux, mais sans les dés" ^^), mais avec une victoire à 96 points, elle a beauuuuuucoup apprécié :D
+++

Nouvelle découverte, Cubirds. Deux parties à trois joueurs. Le jeu est léger, plaisant (même si je n'aime pas les graphismes) & sympathique. Plutôt bien parti dans la première partie, trois espèces en double, c'est finalement avec sept espèces que je gagnerai sans démériter. Sur la suivante, je ferai ma pleureuse durant la première moitié de la partie, n'ayant que trop de cartes variées pour faire de belles envolées. Mes deux adversaires se bloquant (sur le deuxième triple ou sur la septième espèce) brillamment, j'en profite pour revenir à hauteur avec deux envolées de plus. Nous voilà donc tous les trois prétendants à la victoire. Avantage à celui qui n'a qu'une envolée à faire entre les deux plus faciles du jeu ... mais finalement, après deux tours stressants mais infructueux, je tenterai ma chance à la pioche. Un des deux derniers flamant rose restant dans la pioche me donnera raison. Pfiouuu, je reviens de loin.
Le jeu ne m'a pas complètement transcendé, mais reste très agréable.
++

Ils se vengeront alors sur Marrakech. Même joueurs. Première partie en version soft (Assam pivote en début de tour). La partie est très serrée de bout en bout. Je perds de peu ...
On enchaîne en version hard (Assam pivote en fin de tour). Là, les choses se corsent. L'argent coule à flots, mais il revient souvent aussi vite qu'il n'est parti & vice-versa. Au final, la gagnante aura 10 points d'avance sur moi, dix pièces récoltées assez tôt dans la partie grâce à une belle zone homogène de tapis de sa couleur.
J'aime toujours autant ce jeu au matériel fort agréable.
+++

Petits jeux de groupes ...
Diamant à huit. Ancienne version. Comme toujours, avec moi, c'est tout ou rien. Là, ce sera rien. Le vainqueur n'ira pas très haut tout de même, 19 points de mémoire. Mais on s'éclate quand même, tout est question d'ambiance & avec nous, il y en a :D
+++

Feelings, toujours à huit. On découvre tous, sauf un. Plutôt pragmatique, j'engrange à chaque tour des points. A la différence de ceux qui essayent d'être subtils ou de trop réfléchir. Mais je ne suis pas le seul. Au dernier tour, pour la première fois, je ne marquerai aucun point, mon partenaire du moment ayant tenté la subtilité ... je reste à 18 points ... deuxième pour un petit point seulement. On s'est bien amusé, mais heureusement qu'il est rapide à jouer, parce qu'au final, il n'est pas super intéressant, juste marrant, comme ça, en passant, à l'occasion.
-

Esquissé. On a perdu un joueur au passage, mais on se marre toujours bien.
Si le matériel est sympathique, je préfère la version Cranium scribblish. C'est le même jeu, mais avec un matériel différent &, surtout, avec des mots & phrases différents entraînants des interprétations plus souvent alambiquées, au plus grand plaisir de nos fous-rires & de l'ambiance. Là, on s'est retrouvé avec des phrases & des mots bien trop "faciles", n'entraînant qu'une ou deux fois par partie des variations hilarantes ou, tout du moins, rigolotes. Malgré tout, on s'est bien amusé.
++

Changement d'ambiance, mais toujours à sept, avec The mask of the red death.
On est tous à notre première ou deuxième partie. Partant dans l'inconnue, je ménage la chèvre & le chou. Récupérant un minimum mais suffisamment d'indices pour augmenter au mieux ma popularité. Jouant sur ma "personnalité" qui pourrait pourrir les indices des adversaires. Cela a fonctionné ... partiellement.
Au final, le plus populaire sera la seul à rester en vie & gagner ainsi la partie. Pour ma part, j'ai beaucoup joué sur la chance, mais c'est un pion placé dix minutes trop tard, à minuit quarante, qui aura eu raison de moi. Sans quoi je serai resté en vie. Perdant, mais en vie :D Le jeu n'est pas mal, il ne m'a pas transcendé, mais reste plaisant. Me faisant beaucoup penser à un vieux prototype que j'avais fait il y a une dizaine d'années ("L'héritage du comte Von Nabis", le but étant également de se déplacer dans son manoir pour espérer le croiser pour avoir ses faveurs mais dans le but d'être largement cité dans son testament avant de froidement l'assassiner au moment opportun).
++

Fin du séjour on se tente un petit Horse fever ... mais à six, faute de place. Après un petit (?) rappel des règles, on se lance dans les courses effrénées de nos chevaux. Avant-dernier joueur, je récupère la dernière écurie, espérant rentabiliser mon pouvoir ... mais bon, elle ne réussira jamais à avoir une meilleure côte que 1:6 :( Le dernier joueur ayant encore plus mal loti que moi. On finira d'ailleurs à ses places là. Je tente alors de surfer sur la vague de pire cheval du haras. Mais peine perdue. L'écurie jaune trustera toutes les courses, faisant la part belle à son propriétaire, défendue par ses supporters & parieurs. J'aurai du changer mon fusil d'épaule, mais trop tard.
La victoire se jouera aux enchères à la hausse, départageant l'égalité entre les deux premiers sur la taille de leur portefeuille. Malgré l'obligation de mettre un terme prématuré à la partie par faute de temps, j'aime beaucoup ce jeu, dont les illustrations ne sont franchement pas des plus "plaisantes", mais qui donne une "touche" au jeu. A noter aussi certaines erreurs de traductions des règles. Heureusement pour moi, je peux les corriger en lisant les règles italiennes, mais bon, tout le monde n'est pas dans mon cas, dommage. Le seul défaut que j'y trouve, hormis la durée, c'est que beaucoup de joueurs doivent se référer au livret pour traduire l'iconographie. Malgré tout, je ne suis pas peu fier de mon acquisition :D
+++

J'aurai bien aimé aussi rejoindre mes partenaires du week-end sur Hart an der Grenze, excellent, Exit, toujours plaisant, The game, Kanagawa, etc ... mais bon, il n'y a que 48 heures dans un week-end :(
Sinon, j'avais oublié un carton de jeu chez moi, de fait, nous n'avons pas pu jouer aux Loups-garous de Thiercelieux, Coloretto, La boxe des maths, Sushi bar & bien d'autres encore ... :/
Mais bon, on n'a pas non plus joué à la moitié de ceux que je n'avais oublié :P
zerico
zerico
@Janabis : Je serai preneur des erreurs de règle que tu as constatés sur Horse Fever depuis la règle italienne. J'ai jamais appliqué d'errata sur ce jeu... 😬
Hornak
Hornak
Petit week-end avec un ami (un deuxième dimanche). Ca fait longtemps que je n'avais pas autant joué.

-Batman : Gotham City Chronicles (3 parties en mode versus). Nous découvrons le mode versus. J'ai trouvé ce mode de jeu exceptionnel. Si le mode aventure peut être pénible à installer (comme tous les jeux de ce gabarit) ce n'est pas le cas de celui-ci. Composer son équipe est un vrai plaisir : quels personnages pour réussir la mission ? Quel QG ? Où placer les figurines sur la map ? (Choix limité mais crucial). La partie commence dès l'installation ! Les sensations de jeux sont également très bonnes et très différentes en fonction des maps et des scénarios. J'ai eu un gros coup de coeur pour la map de la ruelle et le scénario associé (duel dans la ruelle). La map du métro me plaît moins (je la trouve contraignante). Celle d'"Ace Chemicals" est très bonne. Il y en a pour tout le monde : du bourrin ou du subtil. C'est le gros coup de coeur du week-end. Seul petit bémol : le peu de choix chez les "sbires". Je vais en acheter quelques-uns dans la saison 2. 
Bilan : deux victoires et une défaite.
 
-Projet Gaïa (2 parties) : C'est un jeu absolument incroyable. Tout est clair dès le premier tour, les choix sont cornéliens, la montée en puissance est totale. Je croix que c'est mon jeu préféré. Tout y est. Toutes les parties sont totalement différentes : les pouvoirs de chaque peuple ne sont pas anecdotiques. Je n'y suis en revanche pas très bon. Mes départs sont souvent chaotiques. En revanche, je suis plutôt content de ma deuxième partie dans laquelle j'ai réussi à me faire un gros moteur pour les deux/trois derniers tours. Mon ami jouait l'Essaim alors que les deux décomptes finaux étaient "alliance contenant le plus de bâtiments" et "a construit le plus de satellites". Je n'ai jamais réussi à lutter en jouant Nevlar. Je crois que le score final est 122 à 145. Je ne me souviens plus vraiment de la première partie. 
Bilan : deux défaites

-Claustrophobia (2 parties) : Quel jeu encore une fois ! C'est la boite la plus homogène que j'ai vu en terme de qualité. Le matériel est incroyable, le rangement parfait et surtout le jeu est excellent. J'ai joué deux fois les "monstres". On a fait quelques erreurs de règles qui m'empêchent d'espérer une victoire. Je regrette de ne pas avoir acheté le jeu. J'espère avoir l'occasion de me rattraper. Il me le faut !
Bilan : Deux défaites

-Brass (1 partie) : On découvre le jeu. J'ai beaucoup aimé et j'ai très envie d'y rejouer à quatre. Je pense que la tension doit être à son comble dans cette configuration. Je gagne la partie mais je me suis trompé dans la construction d'un chantier naval. Je ne sais pas ce qu'aurait donné la partie sans cette erreur.
Bilan : Une demi-victoire

-Anachrony (1 partie) : On découvre le jeu. J'ai totalement joué à l'aveugle. Je n'avais aucune idée de quoi faire. J'ai enchaîné les mauvais choix mais je gagne quand même la partie... Assez mitigé pour le moment mais c'est typiquement le genre de jeux que je peux adorer avec deux parties supplémentaires. Pour le moment je le trouve compliqué à jouer et à lire.
Bilan : une victoire

-Through the ages (1 partie) : Je suis vraiment nul mais j'adore ce jeu. Je n'arrive jamais à lancer correctement ma partie. Je suis toujours à la recherche de nourriture et de pierres. Je dois me contenter du despotisme jusqu'à très tard... Bref, c'est difficile mais j'adore la montée en pression dans le jeu. 
Bilan : une défaite

-Joan of arc (1 partie) : Je découvre le jeu. J'ai trouvé ça sympa sans plus. Il y a des idées vraiment intéressantes comme les conversations avec les PNJ et l'activation des unités par tuile mais je me suis un peu ennuyé. 
Bilan : une défaite
Mon top
Janabis
Janabis
zerico dit :@Janabis : Je serai preneur des erreurs de règle que tu as constatés sur Horse Fever depuis la règle italienne. J'ai jamais appliqué d'errata sur ce jeu... 😬

A vrai dire, je ne les ai jamais répertorié, parce qu'on doit juste faire une partie par an :/
Du coup, c'est souvent quand les autres me demandent d'expliquer telle ou telle carte & que je compare avec les règles italiennes que je les (re)découvre. C'est surtout sur les cartes il me semble, car dans la règle en elle-même, il n'y en a pas plus d'une ou deux, enfin, de mémoire ...
Je sais qu'une carte en français dit "sur tous les chevaux" alors que la version italienne dit "sur votre cheval", ou un truc du genre, ce qui peut parfois changer bien des choses ^^
A l'occasion, je vais regarder cela & je reviendrai vers toi ;)
Mais c'est surtout un petit récapitulatif rapide des règles que je devrais me faire, parce que d'une année sur l'autre, il faut toujours tout reprendre :/

ElGrillo
ElGrillo
Hornak dit :
 
-Projet Gaïa (2 parties) : C'est un jeu absolument incroyable. Tout est clair dès le premier tour, les choix sont cornéliens, la montée en puissance est totale. Je croix que c'est mon jeu préféré. Tout y est. Toutes les parties sont totalement différentes : les pouvoirs de chaque peuple ne sont pas anecdotiques. Je n'y suis en revanche pas très bon. Mes départs sont souvent chaotiques. En revanche, je suis plutôt content de ma deuxième partie dans laquelle j'ai réussi à me faire un gros moteur pour les deux/trois derniers tours. Mon ami jouait l'Essaim alors que les deux décomptes finaux étaient "alliance contenant le plus de bâtiments" et "a construit le plus de satellites". Je n'ai jamais réussi à lutter en jouant Nevlar. Je crois que le score final est 122 à 145. Je ne me souviens plus vraiment de la première partie. 
Bilan : deux défaites

 

C'est un peu le problème du jeu je trouve, les bons peuples avec les bons objectifs, et c'est facile à jouer (surtout l'essaim qui dépote). Chez nous aussi c'est souvent l'essaim qui gagne, donc à voir si il y a des objectifs qu'on ne serait pas tenter de virer


Sinon effectivement quel plaisir de jeu, proportionnel à l'ébullition cérébrale qu'il provoque en moi-même...

zerico
zerico
Janabis dit :
zerico dit :@Janabis : Je serai preneur des erreurs de règle que tu as constatés sur Horse Fever depuis la règle italienne. J'ai jamais appliqué d'errata sur ce jeu... 😬

A vrai dire, je ne les ai jamais répertorié, parce qu'on doit juste faire une partie par an :/
Du coup, c'est souvent quand les autres me demandent d'expliquer telle ou telle carte & que je compare avec les règles italiennes que je les (re)découvre. C'est surtout sur les cartes il me semble, car dans la règle en elle-même, il n'y en a pas plus d'une ou deux, enfin, de mémoire ...
Je sais qu'une carte en français dit "sur tous les chevaux" alors que la version italienne dit "sur votre cheval", ou un truc du genre, ce qui peut parfois changer bien des choses ^^
A l'occasion, je vais regarder cela & je reviendrai vers toi ;)
Mais c'est surtout un petit récapitulatif rapide des règles que je devrais me faire, parce que d'une année sur l'autre, il faut toujours tout reprendre :/

Super ! 👍🏻
Effectivement comme tu dis, ça change bien des choses ce type d'erreur...
Generalement, je corrige directement sur les règles/cartes pour m'éviter de retomber dans le piège un an plus tard. J'ai pas trouvé trace d'errata référencée sur ce jeu à part sur BGG concernant la version italienne justement. Preneur de tes constats sur la VF donc.

Janabis
Janabis
Ah ... donc ce serait la version italienne qui aurait des erreurs ? Je n'ai pas bien compris. Parce que moi, je me base toujours sur la version italienne ... :/ où mis à part une erreur d'impression (un "2000" au lieu de "2500" sur le carte 28, il y a le même genre d'erreur dans un exemple de la version française), je n'y ai rien trouvé de plus.
Sinon, voici rapidement ce que j'ai pu relever (après une lecture rapide des règles & certains points semblent logiques, mais je les ai mis quand même parce que l'erreur s'est présentée ce week-end) avec en gras ceux qui me semblent les plus importants :

Pour la carte 35, François Riche, il n'est pas précisé que la carte est à effet unique. Lors de notre partie, un joueur l'a acheté en pensant qu'il pourrait toucher les 800 D à chaque tour :P

Pour la carte 37, El Guapo, ce n'est pas quand la carte est piochée mais quand la carte est jouée pour aligner le cheval au départ de la course.

Pour la carte 38, La longue carabine, il faut bien préciser que c'est quand il atteint ou dépasse la ligne d'arrivée & que l'effet s'applique à la fin du mouvement, juste avant de lancer les dés du sprint.

Pour le personnage Eric Change, ce ne sont pas deux écuries qu'il peut sur-coter ou sous-coter d'un niveau, mais une écurie qu'il peut sur-coter ou sous-coter de deux niveaux. (Ah oui, c'est ce point de règle que je citai en disant "tous les chevaux au lieu du sien", mais en fait, c'est "un cheval au lieu de deux".)

Pour le symbole de départ ils ont juste oublié de préciser que c'est seulement au départ que le bonus ou la pénalité s'applique, logique.

Pour le symbole d'arrivée, il faut préciser que quand le cheval ne peut pas franchir la ligne d'arrivée, c'est qu'il ne peut pas dépasser la ligne d'arrivée, mais il peut toutefois l'atteindre.

Pour le symbole des points de victoires, c'est uniquement en cas de gains, pas juste parce qu'on a misé dessus.

Pour le symbole de paiement, le +/- 400 D ce n'est pas reçoivent 400 D, mais reçoivent ou payent 400 D.

Dans la mise en place, ils ont tout bonnement sucré la ligne qui dit que chaque joueur reçoit d'office un jeton de 1 PV.

Pour déterminer qui débute la partie, il faut lancer le dé & se référer au tableau ... il faut juste préciser que c'est le tableau des égalités (tout comme pour le départage final en cas d'égalité).

Lors de la revente ou de la liquidation, la règle française précise qu'on ne peut le faire qu'une seule fois lors des deux phases d'achat. Or, si la règle italienne précise aussi qu'on peut utiliser une de ses deux phases d'achat pour cela, elle précise aussi en plus que lorsqu'on effectue une revente ou une liquidation, on peut le faire deux fois lors de cette même phase d'achat.

Voilà donc pour l'heure ce que j'ai relevé, ce n'est pas énorme, mais c'est déjà ça.
frayaka
frayaka
ce weekend découverte de Dinosaur Island, à 4. Certes il n y a pas vraiment de différences entre les espèces de dino au sein d'une même famille (herbivore, petit carnivore, ou gros carnivore), mais le jeu est fun!
Au début nos scientifiques passent du temps à augmenter la imite de stockage d'adn, et du coup il reste des dés, on prend alors celui qui a la plus grande valeur de stockage et on l'ajoute à la menace générée par nos dinos.
ensuite, on prend des spécialistes,on fait travailler nos ouvriers dans les labos et enfin arrive la phase des visiteurs.
Les hooligans sont pénibles, j'avais pris un spécialiste qui permettait d'en remettre dans le sac et de retirer jusqu'à 3 visisteurs,je renvoie 2 hooligans, et bam je reprends encore 2 hooligans qui ne paient pas l'entrée et qui ne génèrent pas de PV.
Or çà peut être très pénalisant, il y a des tours où d'autres joueurs vont pouvoir réussir des objectifs, comme générer 5 PV  sur la visite de dinos, et si l'on tire trop de hooligans, on ne pourra pas le réaliser, (les objectifs atteints par d'autres ne sont plus disponibles le tour suivant). Dernier tour, mon parc génère 13 en niveau .d'excitation mais je pioche 5 hooligans, j'en enlève 3 et n'en repioche qu'un sur les 3, ouf je remplis l'objectif générer 9 $ de revenus par les visiteurs.
 Du coup je cherche l'extension (vs KS de préférence)
Un joueur s'est vu considérablement embêté par les hooligans et a raté le train des objectifs et finira loin derrière, 70, 66, 64, 51.
ElGrillo
ElGrillo
Du petit jeu à gogo.
Un clank trésors engloutis qui renouvelle bien le jeu, avec le petit stress des salles inondées, un petit côté prise de risque supplémentaire bien sympa

Draftosaurus très sympa et rapide

Space explorers, qui m'a laissé assez de marbre, malgré que je le préfère à splendor dans un style il est vrai comparable. L'iconographie non intuitive m'a géné. Superbes dessins en revanche

Un dernier dongeon pour la route, où le dernier joueur décide, par son dernier coup, de qui gagne, non merci, sans moi

Insider, toujours indispensable

J'ai Root et Underwater cities en haut de ma pile, ça me gratouille...

 
Harry Cover
Harry Cover
frayaka dit :ce weekend découverte de Dinosaur Island, à 4. Certes il n y a pas vraiment de différences entre les espèces de dino au sein d'une même famille (herbivore, petit carnivore, ou gros carnivore), mais le jeu est fun!
 

j'ai longuement hésité sur celui là !! mais on me l'a présenté comme (trop) familial
c'est le cas à ton avis ?

Mon top
Aucun jeu trouvé
ed5150
ed5150
ElGrillo dit :
Hornak dit :
 
-Projet Gaïa
 

C'est un peu le problème du jeu je trouve, les bons peuples avec les bons objectifs, et c'est facile à jouer (surtout l'essaim qui dépote). Chez nous aussi c'est souvent l'essaim qui gagne, donc à voir si il y a des objectifs qu'on ne serait pas tenter de virer


Sinon effectivement quel plaisir de jeu, proportionnel à l'ébullition cérébrale qu'il provoque en moi-même...

Je ne vois pas ça comme un problème, car les factions ne sont pas tirées au hasard, ce sont les joueurs qui les choisissent au début du jeu. À eux de choisir correctement en fonction des objectifs de fin de manche et fin de partie, de la répartition des planètes sur le plateau principal.
Forcément, ce sera plus compliqué pour un débutant, mais par la suite, c'est un point important du jeu.

Docky
Docky
Voilà qui sent pour Project Gaia à terme le tableau de compensation sur les points de victoires selon le peuple choisi (comme en son époque avec Terra Mystica) afin d'affiner les ajustements et équilibrages. Mais je préfère ça un jeu dans lequel on se dispute toujours pour avoir le même peuple ou la même combinaison.
bast92
bast92
Si on trouve que les plateaux orientent trop le jeu, ce qui est mon cas (on sort une moulinette à PV sans intérêt pour chaque faction, ça brise tout le charme de ce jeu de programmation et d'opportunisme), on peut très bien rendre les plateaux complètement identiques, comme à GWT qui pour moi reste une référence de kubenbois (il lui manque juste plusieurs plateaux pour varier les stratégies de positionnement, comme à TFM).
Mon top
Aucun jeu trouvé
frayaka
frayaka
Harry Cover dit :
frayaka dit :ce weekend découverte de Dinosaur Island, à 4. Certes il n y a pas vraiment de différences entre les espèces de dino au sein d'une même famille (herbivore, petit carnivore, ou gros carnivore), mais le jeu est fun!
 

j'ai longuement hésité sur celui là !! mais on me l'a présenté comme (trop) familial
c'est le cas à ton avis ?

Tout dépend de ta définition de jeu familial, voire trop familial. je suis plutôt gros jeu que familial.
J'ai joué à Takenoko avec mon 2011 j'ai eu envie de me tirer une balle dans la tête, lui n'a pas trop aimé non plus (l'expression du visage doit me trahir parfois.. ^^)
je viens de regarder le classement familial de BGG Wingspan, Azul, Seven Wonders, Clank et Patchwork forment le top 5
Il est un peu plus complexe que ces jeux (enfin surtout Wingspan les autres me paraissant plus simples) mais surtout plus fun!
je dois changer je me suis éclaté avec Auztralia récemment et j'ai trouvé bof underwater cities, ok faire des tunnels pour alimenter des villes en récoltant des bonus .. hourra .. je me sens transporté par le thème, .. la mécanique était pas mal, mais non je n'ai pas eu envie de l'acheter j'en referai peut tre une à l'occasion,^mais sans plus.
Je suis peut etre arrivé à un point ou il m'en faut plus pour me titiller le porte monnaie.
Dinosaur a des mécaniques sympas les scientifiques récoltant autant d'ADB que leur niveau, l'équilibre menace et sécurité, mais je ne sais pas il m'a procuré une sensation de fraicheur ou peut etre que le theme est présent et que cela le fait ressortir du lot.
les défauts sont le coté punitif des hooligans et je n'ai vu que quelques spécialiistes pour les gérer et que les dinos sont trop semblables. Apparemment l'extension gomme un peu ce dernier défaut ... du coup je la cherche en XTreme edition si possible

jahwork
jahwork
ElGrillo dit :[...]

Un dernier dongeon pour la route, où le dernier joueur décide, par son dernier coup, de qui gagne, non merci, sans moi

[...]

 

Ah ouais à ce point là ?
Je n'y ai pas joué, mais sur le papier ça avait l'air sympa.

Proute
Proute
Nous profitons de la visite d'amis pour nous initier à Descent, voyage dans les ténèbres, premier du nom.

Je ferai le seigneur, face à trois héros équipés jusqu'aux dents et accompagnés de petites créatures fouineuses, Mata et Kata.
Ces héros se nommaient Ispher, Cartoss le fou, et Une Main. Ils décidèrent, suite à une info donnée par un vieux à capuche, ah non, celui-là n'avait pas de capuche mais était bien à l'auberge du Chien salé pour leur dire qu'il se trouvait moult richesses à glaner dans l'antre du géant Narthak (et là, moi je vois une jeune femme en robe blanche qui fait des entrechats pour un déodorant, preuve que la télé, c'est nocif et qu'il vaut mieux passer son temps libre à jouer).

Ispher fut un archer émérite, capable même de tirer à travers des obstacles, Cartoss faisait tomber des éclairs de feu sur ses ennemis et Une Main se révéla un véritable rouleau compresseur blindé (même en ce qui concernait sa vitesse).

Ils ont eu un peu peur, quand même, mais ont imaginé un sacré stratagème d'ouverture et de fermeture des portes pour retarder les monstres au maximum voire les empêcher de s'introduire dans la salle où trônait le géant.

Plus techniquement, j'ai en outre une fois de plus fait preuve d'une malchance assez étonnant aux dés, faisant bien plus de croix que tous les joueurs réunis, ils n'en revenaient pas, moi j'étais un peu plus blasée (dans le sens traditionnel et véritable de ce verbe, pas celui que beaucoup lui donnent aujourd'hui). Ceci dit, si leur victoire avait été plus difficile avec de meilleurs lancers de dés de ma part, je pense qu'elle aurait tout de même été inévitable, en tout cas je trouve qu'elle était méritée.

Explications et interludes compris, notre partie aura duré 7 heures, mais nous ne les avons absolument pas vues passer ! Nous finissons donc à la tombée de la nuit, ce qui faisait un beau générique sur cette victoire.


Le lendemain, nous optons pour des petits jeux et nous amusons beaucoup sur Kakerlaken salat, Le Tango de tarentule et Igel ärgern, des jeux sans doute surannés mais qui nous assurent toujours beaucoup de plaisir par chez nous.

Au milieu de tout cela s'est glissée une partie d'initiation à Dominion pour l'une des trois joueuses que nous fûmes. Elle a apprécié et est très vite rentrée dedans, même si comme tous les gens qui découvrent ce jeu, elle a acheté un peu de tout pour voir. Nous avons utilisé uniquement le jeu de base et avons utilisé la configuration "place du village" (je crois, ou place du marché ?) qui est l'une de celles suggérées dans les règles.
zerico
zerico
Janabis dit :
Ah ... donc ce serait la version italienne qui aurait des erreurs ? Je n'ai pas bien compris. Parce que moi, je me base toujours sur la version italienne ... :/ où mis à part une erreur d'impression (un "2000" au lieu de "2500" sur le carte 28, il y a le même genre d'erreur dans un exemple de la version française), je n'y ai rien trouvé de plus.
Sinon, voici rapidement ce que j'ai pu relever (après une lecture rapide des règles & certains points semblent logiques, mais je les ai mis quand même parce que l'erreur s'est présentée ce week-end) avec en gras ceux qui me semblent les plus importants :

Pour la carte 35, François Riche, il n'est pas précisé que la carte est à effet unique. Lors de notre partie, un joueur l'a acheté en pensant qu'il pourrait toucher les 800 D à chaque tour :P

Pour la carte 37, El Guapo, ce n'est pas quand la carte est piochée mais quand la carte est jouée pour aligner le cheval au départ de la course.

Pour la carte 38, La longue carabine, il faut bien préciser que c'est quand il atteint ou dépasse la ligne d'arrivée & que l'effet s'applique à la fin du mouvement, juste avant de lancer les dés du sprint.

Pour le personnage Eric Change, ce ne sont pas deux écuries qu'il peut sur-coter ou sous-coter d'un niveau, mais une écurie qu'il peut sur-coter ou sous-coter de deux niveaux. (Ah oui, c'est ce point de règle que je citai en disant "tous les chevaux au lieu du sien", mais en fait, c'est "un cheval au lieu de deux".)

Pour le symbole de départ ils ont juste oublié de préciser que c'est seulement au départ que le bonus ou la pénalité s'applique, logique.

Pour le symbole d'arrivée, il faut préciser que quand le cheval ne peut pas franchir la ligne d'arrivée, c'est qu'il ne peut pas dépasser la ligne d'arrivée, mais il peut toutefois l'atteindre.

Pour le symbole des points de victoires, c'est uniquement en cas de gains, pas juste parce qu'on a misé dessus.

Pour le symbole de paiement, le +/- 400 D ce n'est pas reçoivent 400 D, mais reçoivent ou payent 400 D.

Dans la mise en place, ils ont tout bonnement sucré la ligne qui dit que chaque joueur reçoit d'office un jeton de 1 PV.

Pour déterminer qui débute la partie, il faut lancer le dé & se référer au tableau ... il faut juste préciser que c'est le tableau des égalités (tout comme pour le départage final en cas d'égalité).

Lors de la revente ou de la liquidation, la règle française précise qu'on ne peut le faire qu'une seule fois lors des deux phases d'achat. Or, si la règle italienne précise aussi qu'on peut utiliser une de ses deux phases d'achat pour cela, elle précise aussi en plus que lorsqu'on effectue une revente ou une liquidation, on peut le faire deux fois lors de cette même phase d'achat.

Voilà donc pour l'heure ce que j'ai relevé, ce n'est pas énorme, mais c'est déjà ça.

Super ce recap' erreur/précision ! J'ai tout noté dans ma règle VF et pas mal de ces points se confirment dans la règle anglaise mais pas tous ! Notamment les règles de revente/liquidation, à confirmer dans l'errata italien sur BGG. Ca fait quand même pas mal d'erreur de traduction côté français. Partie à refaire donc !
Encore merci Janabis pour le recensement ! 👍🏻