Par : cho7 | jeudi 27 juin 2013 à 19:04
Default
cho7
cho7
Salut les TTiens,
une question de béotien qui découvre l'électronique un peu tardivement...
Comment savoir quelle résistance utiliser pour ne pas griller mon composant ?
Prenons l'exemple d'une LED donnée pour 3V et 20mA max, ainsi qu'un haut-parleur estampillé 8ohms 0.1 watts.
Mon alimentation est du 3V 1500mA mais pour l'exercice on peut dire que j'ai également une alimentation en 12V 1500mA également, ainsi que 2 piles R6 de 1.5V
Alors ? :)
Cette foutue loi d'ohm et les produits en croix me donne des boutons, et en plus dès qu'on parle de watts je ne sais même plus comment raisonner, pourquoi mon haut-parleur mentionne-t-il des watts au lieu des volts, et des ohms au lieu des ampères ??
Merci pour votre aide, et désolé si la question est débile :)
cho7
cho7
Pour l'instant, de ce que je comprend, c'est que pour le cas où j'ai le voltage (cas de la diode) et l'ampérage max, j'oublie l'ampérage de la source d'alimentation (ici 1500mA) et je me concentre sur les 3 autres variables.
A savoir : 12 volts en entrée, 3V requis max, soit une différence de potentiel de 9V.
9V / 0,020A = 450 ohms. Ma résistance sera donc de 470 ohms (car j'ai pas de 450 ohms dans mon kit de 610 résistances)
J'ai bon ?
Pour le haut-parleur je suis coincé, j'ai pas le voltage, j'ai pas l'ampérage, bref je sais pas comment calculer ce qu'il est capable d'encaisser sans cramer :(
Et je pige pas bien une fois que le courant a globalement baissé dans le circuit (à cause de ma résistance de 470 ohms) comment je fais pour alimenter les composants qui eux nécessite bien les 12 volts pour fonctionner !
Je vous avais prévenu, on est en plein dans la question débile !! Mais je trouve pas de réponses simples...
A
A
Dans mon souvenir, avec les volts, l'important c'est les valeurs et balancer du 12v dans un bidule qui peut en supporter 3, c'est mal. Un ameritrasheur dirait : "ca va faire des etincelles !"
Sur le siteduzero il y a un cours assez clair avec les principes de bases de l'electricite/electronique.
A
Mon top
Aucun jeu trouvé
bohu
bohu
cho7 dit:Et je pige pas bien une fois que le courant a globalement baissé dans le circuit (à cause de ma résistance de 470 ohms) comment je fais pour alimenter les composants qui eux nécessite bien les 12 volts pour fonctionner !

Si les autres composants sont branchés en dérivation de l'alimentation, ils sont toujours soumis à une tension de 12V.
Mon top
Aucun jeu trouvé
cho7
cho7
bohu dit:
cho7 dit:Et je pige pas bien une fois que le courant a globalement baissé dans le circuit (à cause de ma résistance de 470 ohms) comment je fais pour alimenter les composants qui eux nécessite bien les 12 volts pour fonctionner !

Si les autres composants sont branchés en dérivation de l'alimentation, ils sont toujours soumis à une tension de 12V.

Ah oui c'est pas bête :)
J'ai déjà eu du mal à comprendre que dans un circuit fermé sans dérivation on pouvait placer une résistance indifféremment avant ou après un composant sensible et car ça ne changeait rien au schmilblik !!
Wasabi
Wasabi
cho7 dit:Salut les TTiens,
une question de béotien qui découvre l'électronique un peu tardivement...
Comment savoir quelle résistance utiliser pour ne pas griller mon composant ?
Prenons l'exemple d'une LED donnée pour 3V et 20mA max, ainsi qu'un haut-parleur estampillé 8ohms 0.1 watts.
Mon alimentation est du 3V 1500mA mais pour l'exercice on peut dire que j'ai également une alimentation en 12V 1500mA également, ainsi que 2 piles R6 de 1.5V
Alors ? :)
Ce
Cette foutue loi d'ohm et les produits en croix me donne des boutons, et en plus dès qu'on parle de watts je ne sais même plus comment raisonner, pourquoi mon haut-parleur mentionne-t-il des watts au lieu des volts, et des ohms au lieu des ampères ??
Merci pour votre aide, et désolé si la question est débile :)

Pour la diode, l'amperage donne juste une idee de la consommation. Il faut juste qu'elle soit alimentee en 3V (avec une tolerance). Pour ca, tu peux utiliser un pont diviseur de tension, cad deux resistances telles que la tension aux bornes de celle a la masse soit de 3V. Tu place alors ta diode aux bornes de cette resistance.(et a partir de ce moment, la diode va consommer 20mA, ce qui est tout a fait gerable par ton alimentation capable de fournir 1500mA)
Pour le HP, il faut voir ca comme un electro aimant, ie une bobine. Ce qui compte c'est donc l'intensite du courant qui y passe. Cette intensite est controllee par l'ampli, qui dans ton cas est un transistor. A toi de trouver le circuit qui te convient, dans tous les cas il ne devrait pas y avoir de probleme a l'alimenter en 12V ou 3V, du moment que le transistor peut driver une intensite suffisante pour faire bouger l'aimant.
Pour la derniere question, a partir des watts et ohm, tu peux avoir les volts (et amps). P=UI=UU/R. Mais avec un HP, les parametres importants sont la puissance (wattage) et la charge (ohm, pour l'equilibrage). Bref, tout est logique.
Mon top
Aucun jeu trouvé
cho7
cho7
Merci Wasabi pour cette réponse détaillée !
Mais du coup si l'ampérage n'est donné qu'à titre indicatif, pourquoi rentre t il en compte dans le calcul de R ? Si U = R*I alors R = U/ et donc si je m'amuse à balancer 1A dans la LED, ca me fait une résistance ridicule (genre 12-3/1 = 9 ohms pour rammener le voltage à 3V ??)
Là je joue avec un condensateur, j'ai l'impression qu'il ne se vide jamais, je voulais juste voir si je pouvais faire clignoter simplement une LED sans faire un montage trop compliqué, éventuellement aidé d'un transistor, mais le condensateur me mène la vie dure !! Et les rares montages que j'ai trouvé sur le net impliquent tous 2 transistors et 2 condensateurs, j'essaie de comprendre pourquoi... Quand j'aurai compris le comportement exact du transistor je serai peut-être plus avancé...
cho7
cho7
Bon, une image vaut mieux qu'un long discours :
Je dérive pour alimenter d'une part le collecteur de mon transistor, d'autre part un condensateur.
J'ai intercalé une résistance entre le condensateur et l'alim pour retarder le chargement du condensateur, mais avec ou sans c'est pareil a priori...
L'emetteur du transistor est relié à la LED (avec une résistance pour ne pas qu'elle crame)
Si je relis la base directement avec l'alimentation alord la LED s'allume.
Mais si la base est reliée au condensateur, dans mon idée celui-ci devait bloquer le jus et lacher tout quand il était plein, activant le transistor et faisant ainsi clignoter la LED. Dans la pratique, la LED reste désespérément éteinte. Je comprend pas :'(

Wasabi
Wasabi
cho7 dit:Merci Wasabi pour cette réponse détaillée !
Mais du coup si l'ampérage n'est donné qu'à titre indicatif, pourquoi rentre t il en compte dans le calcul de R ? Si U = R*I alors R = U/ et donc si je m'amuse à balancer 1A dans la LED, ca me fait une résistance ridicule (genre 12-3/1 = 9 ohms pour rammener le voltage à 3V ??)
Là je joue avec un condensateur, j'ai l'impression qu'il ne se vide jamais, je voulais juste voir si je pouvais faire clignoter simplement une LED sans faire un montage trop compliqué, éventuellement aidé d'un transistor, mais le condensateur me mène la vie dure !! Et les rares montages que j'ai trouvé sur le net impliquent tous 2 transistors et 2 condensateurs, j'essaie de comprendre pourquoi... Quand j'aurai compris le comportement exact du transistor je serai peut-être plus avancé...

Tu ne balance pas 1A dans la LED, la LED consomme 20mA ni plus ni moins (enfin 0 quand elle est eteinte). La resistance de la LED est donc 3/0.02=150ohm (mais connaitre cette valeure n'a pas vraiment d'interet pour ton type d'application) .
L'idee, c'est que si tu as 1000 LED (par exemple) sur la meme batterie, cette batterie devra etre capable de fournir 1000x0.02=20A. En l'occurence, ta batterie est 1.5A, donc elle a une capacite a alimenter 75 LED max (et rien d'autre de plus, car tout composant consomme de l'electricite). L'amperage d'un composant indique sa consommation d'electricite, et donc la 'charge' qu'il impose au circuit.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Wasabi
Wasabi
cho7 dit:Bon, une image vaut mieux qu'un long discours :
Je dérive pour alimenter d'une part le collecteur de mon transistor, d'autre part un condensateur.
J'ai intercalé une résistance entre le condensateur et l'alim pour retarder le chargement du condensateur, mais avec ou sans c'est pareil a priori...
L'emetteur du transistor est relié à la LED (avec une résistance pour ne pas qu'elle crame)
Si je relis la base directement avec l'alimentation alord la LED s'allume.
Mais si la base est reliée au condensateur, dans mon idée celui-ci devait bloquer le jus et lacher tout quand il était plein, activant le transistor et faisant ainsi clignoter la LED. Dans la pratique, la LED reste désespérément éteinte. Je comprend pas :'(


Un condensateur est un coupe circuit pour tout courant continu.
Si tu veeux le decharger, tu dois inverser sa polarite (intervertir ses deux pates).
Cependant, en fonction de la capacite du condo et de la resistance dans laquelle il se decharge, la decharge peut durer une fraction de seconde, trop rapide pour que tu puisses voir la LED s'allumer. t=RC est la formule magique.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
cho7
cho7
Beh oui mais tu me dis ça comme si c'était facile d'inverser ses deux pattes :lol:
Dans la pratique comment on s'y prend ? Je viens de trouver un schéma assez proche de ce que je tente de faire, et je ne vois pas où ils "inversent" la polarité du condensateur :

When power is applied, the capacitor starts to charge, and in doing so allows current to flow to the emitter of the transistor, which turns on the LED. However as the capacitor charges, less current passes to the base of the transistor, eventually turning it off. Therefore you can calculate time constants and experiment to create an off timer.
Wasabi
Wasabi
Dans ce schema, c'est la charge du condensateur qui active la base. Quand le condo est charge, la base est desactivee et donc aussi le led. Donc le led va etre allume le temps que le condo se charge, puis ensuite il sera definitivement eteint.
Si tu essayes de reproduire ce circuit et que tu ne vois pas le led s'allumer (sauf si tu active la base), le plus probable est qu'il s'allume (et que donc la capa se charge)en une fraction de seconde.
Si tu as une capa de 1uF, il te faudra une resistance de 1MO pour arriver a une illumination de l'ordre de la seconde (dans ce cas, ca devrait etre entre 1.5 et 2s). Le plus simple est donc que tu ajuste la valeur de la resistance R1, en fonction de celle de C1.
Mon top
Aucun jeu trouvé
scand1sk
scand1sk
Un des premiers trucs qu'il faut comprendre en électronique, c'est qu'on ne « fournit » pas une intensité, on la consomme. C'est le récepteur qui contrôle l'intensité, et l'alimentation qui contrôle la tension. À l'alimentation d'assurer la charge. Les 1500 mA indiquées dessus correspondent à une consommation maximale. Au delà, l'alimentation peut griller ou perdre de la tension.
Par exemple, une ampoule de 60W sur 220V consomme donc d'après la formule P = UI -> I = P/U = 60/220 = 273mA. On peut aussi calculer sa résistance : U = RI -> R = U/I = U²/P = 806 ohms…
En cas de court-circuit, on applique une résistance quasi-nulle à l'alimentation, ce qui implique une intensité quasi-infinie.
C'est la même chose pour ta Led ou ton haut-parleur, mais avec des valeurs bien moindres bien sûr… Pour le haut-parleur c'est un peu plus compliqué, puisque on fait alors entrer en compte la fréquence du courant et l'impédance de la bobine.
cho7
cho7
scand1sk dit:Un des premiers trucs qu'il faut comprendre en électronique, c'est qu'on ne « fournit » pas une intensité, on la consomme. C'est le récepteur qui contrôle l'intensité, et l'alimentation qui contrôle la tension. À l'alimentation d'assurer la charge.

OK Mais alors que vient faire I dans le calcul de la résistance à mettre en amont de ma LED ?
Si ma LED est donnée pour 3V et 0,020A, et pour baisser la tension initiale de 12V vers les 3V requis, dois-je diviser la différence de potentiel (9V) par l'intensité requise par la LED ? C'est ce point que je ne comprend pas, puisque vous me dite que finalement l'intensité on s'en fiche :)
Sinon moi je divise tout par 1A, ca me fait des calculs plus simples, genre je ramène 12V à 3V en faisant 9 / 1A = 9ohms de résistance qu'on arrondira à 10 ohms pour retomber sur une valeur standard.
Dit différement, quel interet ai-je à diviser la tension par l'ampérage de ma LED plutôt que par un autre ampérage dans la formule R = U/I si vous me dites que l'intensité consommée par la LED sera de toute façon toujours égale à 0,020A ? J'aurai tendance à dire que ma LED va griller si je place une résistance de 10 ohms pour la protéger, mais du coup ma question est : pourquoi ?!
cho7
cho7
Wasabi dit:Dans ce schema, c'est la charge du condensateur qui active la base. Quand le condo est charge, la base est desactivee et donc aussi le led. Donc le led va etre allume le temps que le condo se charge, puis ensuite il sera definitivement eteint.

Effectivement j'ai lu trop vite, je pensais que ce schéma faisait clignoter la LED... Apparemment pour faire clignoter une LED sans recours à des composants exotiques, il faut réaliser un "multivibrateur" qui impose l'utilisation de 2 condensateurs, 2 transistors, et de quelques résistances :

Je ne comprends pas ce schéma cela dit...
scand1sk
scand1sk
cho7 dit:
scand1sk dit:Un des premiers trucs qu'il faut comprendre en électronique, c'est qu'on ne « fournit » pas une intensité, on la consomme. C'est le récepteur qui contrôle l'intensité, et l'alimentation qui contrôle la tension. À l'alimentation d'assurer la charge.

OK Mais alors que vient faire I dans le calcul de la résistance à mettre en amont de ma LED ?
Si ma LED est donnée pour 3V et 0,020A, et pour baisser la tension initiale de 12V vers les 3V requis, dois-je diviser la différence de potentiel (9V) par l'intensité requise par la LED ? C'est ce point que je ne comprend pas, puisque vous me dite que finalement l'intensité on s'en fiche :)
Sinon moi je divise tout par 1A, ca me fait des calculs plus simples, genre je ramène 12V à 3V en faisant 9 / 1A = 9ohms de résistance qu'on arrondira à 10 ohms pour retomber sur une valeur standard.
Dit différement, quel interet ai-je à diviser la tension par l'ampérage de ma LED plutôt que par un autre ampérage dans la formule R = U/I si vous me dites que l'intensité consommée par la LED sera de toute façon toujours égale à 0,020A ? J'aurai tendance à dire que ma LED va griller si je place une résistance de 10 ohms pour la protéger, mais du coup ma question est : pourquoi ?!

S'il n'y a pas de dérivation, l'intensité est la même sur tout le fil. Normalement, on fait un pont diviseur pour fixer une tension et laisser les composants gérer la charge.
Ceci dit, si tu veux consommer 20 mA avec une alimentation de 9 V, il faut appliquer une charge de 450 ohms. Si la diode fait 150 ohms, tu peux ajouter une résistance de 300 ohms.
En passant, avec ces valeurs, on constate bien que la tension aux bornes de la résistance de 300 est de 300 × ,02 = 6 V, restent 3 V pour la LED.
Wasabi
Wasabi
cho7 dit:
Je ne comprends pas ce schéma cela dit...

pour chaque capa, un coup c'est le cote collecteur qui est a la masse, un coup c'est le cote base. Comme ca on a bien un renversement des polarites, ce qui leur permet de continuellement se decharger/recharger.
Quand c'est le collecteur qui est a la masse, la base a l'autre borne est bloquee, et donc l'autre capa se decharge dans la base (ce qui fait que le collecteur est a la masse). Lorsqu'elle est dechargee, la base se bloque, et c'est au tour de l'autre capa de se decharger dans l'autre base , et ainsi de suite..... (et quand C2 se decharge a travers son collecteur, elle se recharge a travers R3, et quand c'est a travers la base, elle se recharge a travers R4).(d'autre part, pour etre precis, le collecteur n'est pas reelement a la masse, ni la base non plus, car on est en presence de jonctions diodes, mais ca ne change rien a cette explication qualitative)
Mon top
Aucun jeu trouvé