Vicen
Vicen
Ce topic est dédié aux sujets traitant des implications écologiques de l'économie et vise versa.

Pour inaugurer ce topic, deux figures emblématiques de la vulgarisation:
- Jancovici (ingénieur spécialiste des énergies)
- Heu?reka (vulgarisateur des systèmes économiques)

Vidéo orchestrée et organisée par la chaîne youtube "Débat D'idées":
Fraisdeau
Fraisdeau
Vicen dit :Ce topic est dédié aux sujets traitant des implications écologiques de l'économie et vise versa.

Pour inaugurer ce topic, deux figures emblématiques de la vulgarisation:
- Jancovici (ingénieur spécialiste des énergies)
- Heu?reka (vulgarisateur des systèmes économiques)

Vidéo orchestrée et organisée par la chaîne youtube "Débat D'idées":

Jancovici dit des choses très justes, précises, étayées et il explique bien...depuis des décennies.

La difficulté est la mise en oeuvre politique, surtout en démocratie.

XavO
XavO
Je vais écouter ce débat (c'est toujours étonnant de voir des gens parler d'écologie en vidéo alors que l'audio suffirait largement...).
Il y a eu une enquête de Reporterre sur JMJ.
 
Vicen
Vicen
XavO dit :(c'est toujours étonnant de voir des gens parler d'écologie en vidéo alors que l'audio suffirait largement...)

Une économie de bout de chandelle sur un enjeu de communication majeure. D'autant que l'illustration par des schémas peut s'avérer utile.

Les podcast ont moins d'auditoire que les vidéos. Bref, au vu de l'importance de changer les mentalités. Faire des économies d'apothicaire sur le format choisi reviendrait à faire du greenwashing.

Vicen
Vicen
double post
Vicen
Vicen
Le point de vu d'EDF (Thomas-Olivier Léautier chef économiste d'EDF) face à Jancovici:
Fraisdeau
Fraisdeau
J'ai assisté/participé à 2 conférences-débats sur le sujet :

1) organisé par la Ville, sur sa politique écolo.
Quelques vraies décisions, sans doute pas suffisantes, mais bon ça avance.
Dans le public, quelques yakafokon virulents qui reprochaient
- à la Ville de ne pas tout interdire (voitures...)
- de ne pas pouvoir faire ceci ou cela. Je suis intervenu pour dire que je mettais à disposition une liste de moyens pour le faire...Personne ne m'a demandé la liste.

2) organisé par des scientifiques
Réponses habituelles sur ce qu'il faut faire: transport, logement, alimentation...
Dîner ensuite. On me propose de rester avec les scientifiques et l'animateur.
Et là plusieurs disent qu'ils n'appliquent pas eux-mêmes ce qu'ils ont dit: l'un est venu en avion, plusieurs habitent en maison...et le plat de viande rouge a eu du succès.



 
XavO
XavO
Vicen dit :
XavO dit :(c'est toujours étonnant de voir des gens parler d'écologie en vidéo alors que l'audio suffirait largement...)

Une économie de bout de chandelle sur un enjeu de communication majeure. D'autant que l'illustration par des schémas peut s'avérer utile.

Les podcast ont moins d'auditoire que les vidéos. Bref, au vu de l'importance de changer les mentalités. Faire des économies d'apothicaire sur le format choisi reviendrait à faire du greenwashing.

Il va falloir m'expliquer comment on va arriver à 2t de co2 par habitant (accord de Paris) sans ce que tu appelles des "économies de bouts de chandelle" (l'ADEME appréciera la manière dont tu qualifies ses recommandations !). La moindre des choses serait de donner le choix entre vidéo et audio (par exemple c'est ce que fait Thinkerview) et ne pas mettre ces vidéos en HD. Tu dis que l'enjeu est de changer les mentalités, et que cela vaut le coup. Je suis d'accord avec toi mais il faut un minimum de cohérence et d'exemplarité pour changer des mentalités. Les vidéos en ligne c'est 1% des émissions de Co2 mondiale, en forte croissance (rapport du Shift Project). Il est clair que ce ne sont pas les débats d'une heure trente qui font le gros de ces émissions. Mais cela doit participer à un tout : ne plus mettre de vidéo en ligne quand ce n'est pas nécessaire, c'est une pratique à adopter. Je crois que changer les pratiques en la matière n'a rien de "greenwashing".

Fraisdeau
Fraisdeau
XavO dit :
Vicen dit :
XavO dit :(c'est toujours étonnant de voir des gens parler d'écologie en vidéo alors que l'audio suffirait largement...)

Une économie de bout de chandelle sur un enjeu de communication majeure. D'autant que l'illustration par des schémas peut s'avérer utile.

Les podcast ont moins d'auditoire que les vidéos. Bref, au vu de l'importance de changer les mentalités. Faire des économies d'apothicaire sur le format choisi reviendrait à faire du greenwashing.

Il va falloir m'expliquer comment on va arriver à 2t de co2 par habitant (accord de Paris) sans ce que tu appelles des "économies de bouts de chandelle" (l'ADEME appréciera la manière dont tu qualifies ses recommandations !). La moindre des choses serait de donner le choix entre vidéo et audio (par exemple c'est ce que fait Thinkerview) et ne pas mettre ces vidéos en HD. Tu dis que l'enjeu est de changer les mentalités, et que cela vaut le coup. Je suis d'accord avec toi mais il faut un minimum de cohérence et d'exemplarité pour changer des mentalités. Les vidéos en ligne c'est 1% des émissions de Co2 mondiale, en forte croissance (rapport du Shift Project). Il est clair que ce ne sont pas les débats d'une heure trente qui font le gros de ces émissions. Mais cela doit participer à un tout : ne plus mettre de vidéo en ligne quand ce n'est pas nécessaire, c'est une pratique à adopter. Je crois que changer les pratiques en la matière n'a rien de "greenwashing".

Le Shift Project aussi fait des vidéo-conferences.https://theshiftproject.org/article/invitation-strategies-de-resilience-des-territoires-presentation-du-rapport-final-mardi-14-septembre-a-18h/

XavO
XavO
Fraisdeau dit :
XavO dit :
Vicen dit :
XavO dit :(c'est toujours étonnant de voir des gens parler d'écologie en vidéo alors que l'audio suffirait largement...)

Une économie de bout de chandelle sur un enjeu de communication majeure. D'autant que l'illustration par des schémas peut s'avérer utile.

Les podcast ont moins d'auditoire que les vidéos. Bref, au vu de l'importance de changer les mentalités. Faire des économies d'apothicaire sur le format choisi reviendrait à faire du greenwashing.

Il va falloir m'expliquer comment on va arriver à 2t de co2 par habitant (accord de Paris) sans ce que tu appelles des "économies de bouts de chandelle" (l'ADEME appréciera la manière dont tu qualifies ses recommandations !). La moindre des choses serait de donner le choix entre vidéo et audio (par exemple c'est ce que fait Thinkerview) et ne pas mettre ces vidéos en HD. Tu dis que l'enjeu est de changer les mentalités, et que cela vaut le coup. Je suis d'accord avec toi mais il faut un minimum de cohérence et d'exemplarité pour changer des mentalités. Les vidéos en ligne c'est 1% des émissions de Co2 mondiale, en forte croissance (rapport du Shift Project). Il est clair que ce ne sont pas les débats d'une heure trente qui font le gros de ces émissions. Mais cela doit participer à un tout : ne plus mettre de vidéo en ligne quand ce n'est pas nécessaire, c'est une pratique à adopter. Je crois que changer les pratiques en la matière n'a rien de "greenwashing".

Le Shift Project aussi fait des vidéo-conferences.https://theshiftproject.org/article/invitation-strategies-de-resilience-des-territoires-presentation-du-rapport-final-mardi-14-septembre-a-18h/

Cohérence, exemplarité...

XavO
XavO
Je trouve que, sur la première vidéo, le gars d'HEU?REKA rentre vraiment dans le sujet à 59 minutes environ : avec un horizon de réduction des ressources, la question du partage de la richesse à l'échelle mondiale se pose si l'on est dans une logique d'accompagnement des transformations.  Par exemple, si la France peut connaitre une décroissance, le Yémen ne le peut pas.
Fraisdeau
Fraisdeau
XavO dit :Je trouve que, sur la première vidéo, le gars d'HEU?REKA rentre vraiment dans le sujet à 59 minutes environ : avec un horizon de réduction des ressources, la question du partage de la richesse à l'échelle mondiale se pose si l'on est dans une logique d'accompagnement des transformations.  Par exemple, si la France peut connaitre une décroissance, le Yémen ne le peut pas.

C'est beau , mais irréaliste.

Un dirigeant politique dans une démocratie qui propose de partager la richesse avec les pays pauvres se prend une révolution ou une fessée électorale.

La Chine annexe des îles et s'arme massivement.
La Russie annexe aussi des territoires.
Tous les pays profitent de l'extension de leur domaine maritime, grâce à la règle du plateau continental.
A mon avis, c'est pas pour partager les ressources.

Accessoirement, qui prouve que la richesse arriverait aux pauvres et ne serait pas détournée par des dirigeants ou mafieux locaux?
 
XavO
XavO
On est bien d'accord. Rien qu'à l'échelle française, le partage des ressources n'est plus un projet politique. La conclusion est qu'il n'y aura aucun accompagnement des déréglements environnementaux digne de ce nom. Les pauvres vont morfler massivement. 
Fraisdeau
Fraisdeau
XavO dit :On est bien d'accord. Rien qu'à l'échelle française, le partage des ressources n'est plus un projet politique. La conclusion est qu'il n'y aura aucun accompagnement des déréglements environnementaux digne de ce nom. Les pauvres vont morfler massivement. 

Oui et la paix et la démocratie ne sont pas éternelles.

XavO
XavO
Je viens de regarder la seconde conférence. Tu attends quoi comme retour Vicen ?
Vicen
Vicen
A un moment le type d'EDF parle d'un nouvel indicateur économique (qui remplacerait le PIB), quelqu'un à des infos sur ceci ?

Car jusqu'à présent les modèles économiques n'intégrait dans leur indicateur que les flux monétaires. Que ces transactions eu été créatrices ou au contraire destructrices. Il est même possible de créer un problème... pour te vendre la solution. (Exemple: tabagismes et solution pour arrêter, les deux générant du fric contrairement au comportement sain de ne pas commencer).
Vicen
Vicen
Parce que le PIB est vraiment un indicateur absurde. Voyez plutôt avec les illustration ci dessous:

Si X paye Y pour déplacer des cailloux d'un point A à un point B. Puis que Y paye X pour les redéplacer du point B au point A. On retourne à la situation initiale. Aucun apport mais du PIB généré.

Tandis que X et Y qui déblayent gratuitement un chemin obstrué. Aucun PIB, mais pourtant cela génère un apport bien concret.

Bref quand l'économie devient un but et non un outil... l'humanité marche sur la tête.
Fraisdeau
Fraisdeau
Vicen dit :Parce que le PIB est vraiment un indicateur absurde. Voyez plutôt avec les illustration ci dessous:

Si X paye Y pour déplacer des cailloux d'un point A à un point B. Puis que Y paye X pour les redéplacer du point B au point A. On retourne à la situation initiale. Aucun apport mais du PIB généré.

Tandis que X et Y qui déblayent gratuitement un chemin obstrué. Aucun PIB, mais pourtant cela génère un apport bien concret.

Bref quand l'économie devient un but et non un outil... l'humanité marche sur la tête.

Oui.
Le problème du PIB est surtout de ne pas prendre en compte le capital, comme c'est le cas pour le bilan d'une entreprise.
C'est très difficile à valoriser, mais l'État et les collectivités doivent davantage le prendre en compte.

Ça se fait bien sur (éducation...). Mais on peut mieux faire. Il y a des outils à construire ou améliorer.

Après, le problème principal reste la mise en oeuvre. Les générations futures ne votent pas,ne manifestent pas, ne contestent pas.
et certains citoyens réclament une politique + écologique... tout en ayant un comportement anti écologique. Exemple: les bobos https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/12/04/hyperconsommateurs-amateurs-de-fast-foods-et-de-bio-portait-robot-des-jeunes-bobos-urbains_5392515_3234.html

Saxgard
Saxgard
Le meilleur indicateur serait peut être le BNB : le Bonheur national brut.

Le bhoutan ont tout compris. :)

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bonheur_national_brut

Mais étrangement on en entend jamais parler….
XavO
XavO
[Effacé]
jmguiche
jmguiche
Vicen dit :Parce que le PIB est vraiment un indicateur absurde. Voyez plutôt avec les illustration ci dessous:

Si X paye Y pour déplacer des cailloux d'un point A à un point B. Puis que Y paye X pour les redéplacer du point B au point A. On retourne à la situation initiale. Aucun apport mais du PIB généré.

Tandis que X et Y qui déblayent gratuitement un chemin obstrué. Aucun PIB, mais pourtant cela génère un apport bien concret.

Bref quand l'économie devient un but et non un outil... l'humanité marche sur la tête.

C’est une absurdité classique quand on prend un indicateur pour objectif.
Un indicateur est un outil de mesure qui donne une information.
Quand il devient un objectif, comme le pib, il perd sa qualité d’outil de mesure et devient un mauvais objectif.
C’est très clairement expliqué dans la littérature, mais je ne trouve plus les réf.🥴

Le pib, en soit, c’est intéressant, pris comme unique outil de mesure sacro-saint et objectivé, c’est absurde.


C’est, à mon avis, la même bêtise qu’on retrouve dans le management moderne, où des indicateurs, outils de mesure, intéressant mais imparfait, deviennent des objectifs pompeusement appelés KPI.


Quand a l’économie… l’homme est au service de l’économie et non pas l’inverse, et c’est indépendant des indicateurs. C’est un « choix » de société, et c’est peut être, au fond, notre nature.

Fraisdeau
Fraisdeau
Saxgard dit :Le meilleur indicateur serait peut être le BNB : le Bonheur national brut.

Le bhoutan ont tout compris. :)

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bonheur_national_brut

Mais étrangement on en entend jamais parler….

Beau projet politique ! Présente-toi en 2022 à la Présidence de la République et propose le bonheur et d'être un des plus pays les plus pauvres du monde.

Nul doute que tu seras largement élu au 1er tour!

Le Palais Royal du Bhoutan
Tric Trac

mentor77
mentor77
Saxgard dit :Le meilleur indicateur serait peut être le BNB : le Bonheur national brut.

Le bhoutan ont tout compris. :)

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bonheur_national_brut

Mais étrangement on en entend jamais parler….

En vrai c'est une dictature.
Lorsque j'ai vécu un an au Népal en 2010  j'ai croisé une journaliste qui était au Népal pour un projet sur les droits des femmes et qui allait y faire un au Bouthan et un membre de la commission de l'application de la convention de Genève entre autre pour les prisonnier politique.
Pour la journaliste sa réponse était catégorique quand je lui ai demandé si elle comptait faire ce qu'elle fait au Népal là bas. Non et   même déclarée comme touriste  c'était suivie 100% du temps et interdiction de voir ce qu'elle veut. Hors de question d'aller y refaire un reportage et une action pour les femmes en tant que journaliste pour elle. Et le membre de la commission m'a informé du retrait du Bhoutan comme signataires de la convention de Genève. Notamment parce qu'ils cachaient des prisonniers politiques. Même si le Népal est loin d'être clean j'ai rencontré des gens qui boycottaient les produits venant du Bhoutan à cause du régime et des conditions humaines de production.

Et quelques années plus tard j'ai vu un documentaire par un mec qui se posait des questions sur notre rythme de vie et qui pour répondre à ces angoisses s'est payé un tour du monde en avion pour voir différents modes de vie. Le dernier sujet du docu c'était le Bhoutan vendu comme l'aboutissement de sa quête. Un fait remarquable était qu' aucune femme ni enfant ni pauvre visible dans le sujet. Et l'auteur du docu jamais seul à errer et rencontrer des gens. Les seuls échanges avec la population c'était lors d'une émissions de radio dans la radio national entre des "auditeurs" et le présentateur en total live pas sous contrôle :D .

Cela m'ai paru comme corroborant les 2 témoignages que j'avais eu à l'époque. J'avoue ne pas avoir cherché plus.
Mais en 2 clics j'ai trouvé ça https://www.franceculture.fr/societe/bhoutan-la-face-cachee-du-pays-du-bonheur

Sans rejeter l'idée de IBB mais la réalité c'est que l'IBB doit être faible même là bas.

Saxgard
Saxgard
Fraisdeau dit :
Saxgard dit :Le meilleur indicateur serait peut être le BNB : le Bonheur national brut.

Le bhoutan ont tout compris. :)

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bonheur_national_brut

Mais étrangement on en entend jamais parler….

Beau projet politique ! Présente-toi en 2022 à la Présidence de la République et propose le bonheur et d'être un des plus pays les plus pauvres du monde.

Nul doute que tu seras largement élu au 1er tour!

Le Palais Royal du Bhoutan
Tric Trac

J'avoue que je n'ai pas fait plus de recherche que ça sur la politique du pays. Et j'aurais dû. 
Du coup effectivement la phrase "le Bhoutan a tout compris" est un peu déplacée. 

Ce qui m'intéressait c'est uniquement l'idée d'un autre indicateur qui puisse être basé sur le bonheur et pas l'économie. 

je ne cherche évidemment pas à faire l'apologie d'une dictature. 

Je trouve l'idée d'un tel indicateur fort intéressant. Evidemment les critères sont surement à adapter en fonction de la culture du pays.

Saxgard
Saxgard
mentor77 dit :
Saxgard dit :Le meilleur indicateur serait peut être le BNB : le Bonheur national brut.

Le bhoutan ont tout compris. :)

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bonheur_national_brut

Mais étrangement on en entend jamais parler….

En vrai c'est une dictature.
Lorsque j'ai vécu un an au Népal en 2010  j'ai croisé une journaliste qui était au Népal pour un projet sur les droits des femmes et qui allait y faire un au Bouthan et un membre de la commission de l'application de la convention de Genève entre autre pour les prisonnier politique.
Pour la journaliste sa réponse était catégorique quand je lui ai demandé si elle comptait faire ce qu'elle fait au Népal là bas. Non et   même déclarée comme touriste  c'était suivie 100% du temps et interdiction de voir ce qu'elle veut. Hors de question d'aller y refaire un reportage et une action pour les femmes en tant que journaliste pour elle. Et le membre de la commission m'a informé du retrait du Bhoutan comme signataires de la convention de Genève. Notamment parce qu'ils cachaient des prisonniers politiques. Même si le Népal est loin d'être clean j'ai rencontré des gens qui boycottaient les produits venant du Bhoutan à cause du régime et des conditions humaines de production.

Et quelques années plus tard j'ai vu un documentaire par un mec qui se posait des questions sur notre rythme de vie et qui pour répondre à ces angoisses s'est payé un tour du monde en avion pour voir différents modes de vie. Le dernier sujet du docu c'était le Bhoutan un fait remarquable était qu' aucune femme ni enfant ni pauvre visible dans le sujet. Et l'auteur du docu jamais seul à errer et rencontrer des gens. Les seuls échanges avec la population c'était lors d'une émissions de radio dans la radio national entre des "auditeurs" et le présentateur en total live pas sous contrôle :D .

Cela m'ai paru comme corroborant les 2 témoignages que j'avais eu à l'époque. J'avoue ne pas avoir cherché plus.
Mais en 2 clics j'ai trouvé ça https://www.franceculture.fr/societe/bhoutan-la-face-cachee-du-pays-du-bonheur

Sans rejeter l'idée de IBB mais la réalité c'est que l'IBB doit être faible même là bas.

Vu comme ça effectivement l'IBB ne doit pas être au plus haut. 
Du coup mon intervention maladroite m'aura permis d'en apprendre plus. ^^

mentor77
mentor77
Saxgard dit :
mentor77 dit :
Saxgard dit :Le meilleur indicateur serait peut être le BNB : le Bonheur national brut.

Le bhoutan ont tout compris. :)

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bonheur_national_brut

Mais étrangement on en entend jamais parler….

En vrai c'est une dictature.
Lorsque j'ai vécu un an au Népal en 2010  j'ai croisé une journaliste qui était au Népal pour un projet sur les droits des femmes et qui allait y faire un au Bouthan et un membre de la commission de l'application de la convention de Genève entre autre pour les prisonnier politique.
Pour la journaliste sa réponse était catégorique quand je lui ai demandé si elle comptait faire ce qu'elle fait au Népal là bas. Non et   même déclarée comme touriste  c'était suivie 100% du temps et interdiction de voir ce qu'elle veut. Hors de question d'aller y refaire un reportage et une action pour les femmes en tant que journaliste pour elle. Et le membre de la commission m'a informé du retrait du Bhoutan comme signataires de la convention de Genève. Notamment parce qu'ils cachaient des prisonniers politiques. Même si le Népal est loin d'être clean j'ai rencontré des gens qui boycottaient les produits venant du Bhoutan à cause du régime et des conditions humaines de production.

Et quelques années plus tard j'ai vu un documentaire par un mec qui se posait des questions sur notre rythme de vie et qui pour répondre à ces angoisses s'est payé un tour du monde en avion pour voir différents modes de vie. Le dernier sujet du docu c'était le Bhoutan un fait remarquable était qu' aucune femme ni enfant ni pauvre visible dans le sujet. Et l'auteur du docu jamais seul à errer et rencontrer des gens. Les seuls échanges avec la population c'était lors d'une émissions de radio dans la radio national entre des "auditeurs" et le présentateur en total live pas sous contrôle :D .

Cela m'ai paru comme corroborant les 2 témoignages que j'avais eu à l'époque. J'avoue ne pas avoir cherché plus.
Mais en 2 clics j'ai trouvé ça https://www.franceculture.fr/societe/bhoutan-la-face-cachee-du-pays-du-bonheur

Sans rejeter l'idée de IBB mais la réalité c'est que l'IBB doit être faible même là bas.

Vu comme ça effectivement l'IBB ne doit pas être au plus haut. 
Du coup mon intervention maladroite m'aura permis d'en apprendre plus. ^^

En vrai ça arrive même au meilleur  ;) 
J'ai vu le docu dans une projection "militante" je n'ai même pas osé raconter mes anecdotes aux gens présents ça devait être 2 ans après mon retour.  J'avais pas envi de jouer le rabat joie de la soirée car tout le monde y semblait y croire dans cette salle pendant le débat d'après proj. D'ailleurs le  réal du docu y était pour quelque chose car il a vécu le voyage sous contrôle de la police politique et a monté le sujet pour vanter le pays.
 

Fraisdeau
Fraisdeau
mentor77 dit :
Saxgard dit :
mentor77 dit :
Saxgard dit :Le meilleur indicateur serait peut être le BNB : le Bonheur national brut.

Le bhoutan ont tout compris. :)

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bonheur_national_brut

Mais étrangement on en entend jamais parler….

En vrai c'est une dictature.
Lorsque j'ai vécu un an au Népal en 2010  j'ai croisé une journaliste qui était au Népal pour un projet sur les droits des femmes et qui allait y faire un au Bouthan et un membre de la commission de l'application de la convention de Genève entre autre pour les prisonnier politique.
Pour la journaliste sa réponse était catégorique quand je lui ai demandé si elle comptait faire ce qu'elle fait au Népal là bas. Non et   même déclarée comme touriste  c'était suivie 100% du temps et interdiction de voir ce qu'elle veut. Hors de question d'aller y refaire un reportage et une action pour les femmes en tant que journaliste pour elle. Et le membre de la commission m'a informé du retrait du Bhoutan comme signataires de la convention de Genève. Notamment parce qu'ils cachaient des prisonniers politiques. Même si le Népal est loin d'être clean j'ai rencontré des gens qui boycottaient les produits venant du Bhoutan à cause du régime et des conditions humaines de production.

Et quelques années plus tard j'ai vu un documentaire par un mec qui se posait des questions sur notre rythme de vie et qui pour répondre à ces angoisses s'est payé un tour du monde en avion pour voir différents modes de vie. Le dernier sujet du docu c'était le Bhoutan un fait remarquable était qu' aucune femme ni enfant ni pauvre visible dans le sujet. Et l'auteur du docu jamais seul à errer et rencontrer des gens. Les seuls échanges avec la population c'était lors d'une émissions de radio dans la radio national entre des "auditeurs" et le présentateur en total live pas sous contrôle :D .

Cela m'ai paru comme corroborant les 2 témoignages que j'avais eu à l'époque. J'avoue ne pas avoir cherché plus.
Mais en 2 clics j'ai trouvé ça https://www.franceculture.fr/societe/bhoutan-la-face-cachee-du-pays-du-bonheur

Sans rejeter l'idée de IBB mais la réalité c'est que l'IBB doit être faible même là bas.

Vu comme ça effectivement l'IBB ne doit pas être au plus haut. 
Du coup mon intervention maladroite m'aura permis d'en apprendre plus. ^^

En vrai ça arrive même au meilleur  ;) 
J'ai vu le docu dans une projection "militante" je n'ai même pas osé raconter mes anecdotes aux gens présents ça devait être 2 ans après mon retour.  J'avais pas envi de jouer le rabat joie de la soirée car tout le monde y semblait y croire dans cette salle pendant le débat d'après proj. D'ailleurs le  réal du docu y était pour quelque chose car il a vécu le voyage sous contrôle de la police politique et a monté le sujet pour vanter le pays.
 

L'indice de développement humain est un indicateur + fiable et reconnu il me semble.

Zyrkiel
Zyrkiel
Si vous avez plus de 16 ans et que l'écologie vous intéresse il y a la primaire des écolos qui aura lieu en septembre. Il faut s'inscrire ici moyennant 2€:
https://lesecologistes.fr

Je sais que certains ne sont pas sûrement fans des primaires ou autres, mais j'ai pensé que c'était quand même important d'informer de la tenue de cette primaire.

Désolé pour le HS

Bonne soirée
loïc
loïc
Zyrkiel dit :Si vous avez plus de 16 ans et que l'écologie vous intéresse il y a la primaire des écolos qui aura lieu en septembre. Il faut s'inscrire ici moyennant 2€:
https://lesecologistes.fr

 

Outre le fait que les écolos ne sont pas toujours très écolo en France, le principe d'une primaire est assez contre-productif. Ils annoncent un projet commun sur le site. Si le projet est commun, à quoi sert la primaire ? S'il y a des divergences, n'est-ce pas plutôt en interne qu'il faut les régler ?

karibouMàG
karibouMàG
Fraisdeau dit :2) organisé par des scientifiques
Réponses habituelles sur ce qu'il faut faire: transport, logement, alimentation...
Dîner ensuite. On me propose de rester avec les scientifiques et l'animateur.
Et là plusieurs disent qu'ils n'appliquent pas eux-mêmes ce qu'ils ont dit: l'un est venu en avion, plusieurs habitent en maison...et le plat de viande rouge a eu du succès.

C'est hélas souvent le cas, Alex Kahn a envoyé ballader un gendarme qui lui demandait en période de confinement de mettre un masque en sortant du train "vous ne savez pas qui je suis... blablabla..."
Il faut malheureusement parfois fermer les yeux si les personnes en question font vraiment avancer les choses auprès du grand public.
Comme disait John Ford, "entre l'histoire et la légende, je prendrai toujours la légende."

Saxgard
Saxgard
Petite vidéo sur le sujet que j’ai trouvé très intéressante et encore une fois flippante.
Ça fait froid dans le dos.

https://youtu.be/Y7lvi5LldUM

Le sujet de la vidéo :  La croissance verte n’existe pas

Ce que je trouve hallucinant c’est qu’on puisse se poser la question comme si il y avait de quoi douter.
loïc
loïc
Quand tu vois que le sujet revient en force et que la croissance verte est de plus en plus montrée en exemple, tu te dis qu'on est bien dans la merde...