Shindulus
Shindulus
Comme des cartes d'un jeu de cartes qu'on manipule beaucoup.
Tu peux prendre n'importe quelle qualité de carte non entièrement plastique, que tu mélanges une 10 aine de fois et que tu manipules "énormément" pendant les parties et tu as ce résultat. Ce qui met les cartes dans cet état c'est surtout la "seconde partie", les joueurs qui manipulent leurs cartes entre les tours les faisant glisser, passer l'une devant l'autre, les tapotant sur les  bords... le tout avec une humidité (exterieur ou des doigts) plus ou moins importante même en ayant l'impression d'avoir les doigts parfaitement secs.

Si on sleeves nos cartes de CCG / TCG direct c'est pas pour rien

 
ThierryLefranc
ThierryLefranc
Bonjour,
Avant l'arrivée des pochettes, personne ne sait jamais plaint de la qualité des cartes dans un jeu de société.

Je n'ai jamais mis les cartes Magic ou autre jeu de cartes à collectionner sous pochettes et crois moi j'en ai joué un paquet et les cartes sont toujours jouables.

Que l'on préfère le faire, je le comprends.
Mais dire que c'est nécessaire me semble plus un effet de mode poussé par les éditeurs.

Hop !
bast92
bast92
Perso c'est plus dans l'optique d'une éventuelle revente. Tant de jeux sortent, si on veut jouer à de nouveaux, avec une kallax bondée ça veut dire en revendre d'autres.
Shindulus
Shindulus
Les sleeves existent depuis avant l'utilisation "massive" de cartes dans les jeux de sociétés.
Je sleevais déjà mes cartes magic en 96. Et les cartes n'ont pas perdu en qualité "à cause" de l'utilisation des sleeves.

Clairement ce n'est pas nécessaire, parce que l'état d'usure des cartes atteind "vite" un niveau où elles s'usent moins, qui est celui qu'on voit sur les cartes données en exemples sur la page précédente. Et tout dépend du niveau d'éxigence qu'on a sur l'usure des dos et le fait qu'aucune usure n'est identique.

Par exemple je ne doute pas que tes cartes magic soit "jouable", mais elles ne sont pas jouables en l'état en tournoi, puisque des sleeves opaque sont obligatoires pour jouer en tournoi officiel.

Après toute trace d'usure sur une carte de CCG a un impact direct sur sa cote.
 
ThierryLefranc
ThierryLefranc
Tout à fait d'accord avec tes dernières remarques.
La protection des cartes est venue, pour les tournois de Magic, tout d'abord pour éviter les tricheries qui commençaient à apparaître avec des dos marqués.

Puis ensuite, pour la côte des cartes.
Ce qui était déjà le cas pour les cartes de collection style baseball, etc.

Concernant la revente, je comprends l'idée mais lorsque j'achète un jeu d'occasion, je sais qu'il est, de fait, d'occasion. Je ne m'attends donc pas à avoir un matériel neuf.

Hop !

Vous pouvez reprendre la discussion sur le jeu.
De mon côté, une unique partie à ce jour mais j'ai adoré.
Je me voyais gagnant et paf, un joueur me sort la carte de fin de partie qui lui donné 2 points de victoire.
Gasp !

Mais très chouette partie.

Re Hop !
bast92
bast92
À noter que les cartes intrigues qui donnent 2 PV sont rares et "décelables". On peut très bien deviner qu'elles vont sortir et donc déclencher la fin de partie au bon moment.
Encore un bon point qui me fait dire que cet aspect chance du jeu est finalement assez contrôlable.
Beaucoup de guessing à ce jeu quand on a un peu d'expérience (lui il doit avoir telle carte intrigue, lui plutôt celle-ci, un peu à la Blood Rage).
Shindulus
Shindulus
Perso je trouve les "autres" carte à scorer autrement plus fortes (celles qui s'échangent contre des cubes / solari / épices / ...), voir même celle qui permet de grater 10 épices, parce qu'elle est versatile et parce que les égalités restent très régulières elle qu'elle n'a aucun prérequis d'activation.

Les deux cartes à VP de fin de parties perso je les trouve compliqué pour plusieurs raison :
  • Aucune ne donne ne serait qu'un VP garanti et encore moins 2 VP, elles demandent toute les deux un travail qui se fait sur plusieurs tours.
  • Celle pour l'épice, se base sur une stratégie épice, ce qui n'est pas le cas dans toutes les parties, et j'ai du mal à voir comment un joueur qui "s'envole" avec 3 4+ épice doit couler, n'est pas en réalité "déjà" vainqueur
  • Celle ou il faut jouer sur la piste, fait jouer des "positions" sous optimales. Sur les pistes on vise 2 ou 4+, "personne" ne reste par "hasard" sur la 3eme case.
  • Si on les a en début de partie elles "pourrissent" la main par rapport à l'action Bene Gesserit (cette action est superbement bien pensée), si on les a en fin de partie elles sont difficiles à utiliser de manière optimale (chercher les 2 points).
  • Je trouve les cartes "épées" bien plus déterminante, et permettant de faire une balance de 4 points contre "le bon" adversaire bien plus souvent.

Au de la de ça pour la carte sur les pistes de faction en particulier, elle incite à jouer 3/3/3/3 la où un 4/4/2/2 rapporte déjà potentiellement 2 points de victoires supplémentaire et surtout en supprime(ou nous laisse dans la concurrence) face 2 à deux adversaires. Et ce sont des stratégies plutôt visibles.

Pour le moment sur les parties que j'ai faite autant j'ai déjà vu 3 fois la carte qui donne 10 épices faire la différence, autant j'ai jamais vue personne gagner avec ces cartes, même si ça finira surement par arriver, mais au final au même titre que celle qui donne 10 épices, surement pour départager des égalités au final.
Halfly
Halfly
Hello ! Dites, avec un peu plus de recul sur le jeu, vous trouvez toujours qu'il ressemble pas mal à Narak comme ça a souvent été dit avant la sortie ? Il s'en dégage les même sensations ? En tout cas plus personne se semble parler de Narak alors que Dune semble avoir pas mal la cote... 
brougnouff
brougnouff
Peu de ressemblances avec Narak hormis les méca de poses d'ouvriers et de deck building (encore que sur Narak, on ne peut pas vraiment parler de deck building).
Bcp plus d'interactions et de stratégies possibles, notamment grâce aux capacités asymétriques des dirigeants.
Toutes les parties sont différentes avec les cartes Imperium et intrigues.
Il faut toujours surveiller ses adversaires et être prêt à changer de stratégie selon le déroulement de la partie.
Pourtant, ce n'est pas un jeu expert mais il en a bcp sous la pédale !
Bref, un jeu très riche et qui se bonifie au fil des parties.
Le Zeptien
Le Zeptien
brougnouff dit :Peu de ressemblances avec Narak hormis les méca de poses d'ouvriers et de deck building (encore que sur Narak, on ne peut pas vraiment parler de deck building).
Bcp plus d'interactions et de stratégies possibles, notamment grâce aux capacités asymétriques des dirigeants.
Toutes les parties sont différentes avec les cartes Imperium et intrigues.
Il faut toujours surveiller ses adversaires et être prêt à changer de stratégie selon le déroulement de la partie.
Pourtant, ce n'est pas un jeu expert mais il en a bcp sous la pédale !
Bref, un jeu très riche et qui se bonifie au fil des parties.

+1 avec toi, mais j'irai encore plus loin en disant je m'étais vraiment demandé quel sort avaient utilisé Les ruines perdues de Narak pour attirer autant l'attention des joueurs ici. En tout cas j'y avais été peu sensible, surtout que quelques jours auparavant, j'avais joué à Pillards de Scythie, aux mécanismes assez proches mais avec un rendu et un plaisir de jeu bien meilleur. 

Bref, entre cet excellent Dune Imperium et les ruines déjà presque oubliées de Navrak ou Vranak (je sais déjà plus), pour moi il y a pas photo. 

driepick
driepick
c'est surprenant de voir comme les goûts des uns et des autres peuvent différer. Ici on me redemande Narak plutot que Dune. en terme de comparaison ce serait mentir de ne pas y voir de similitudes et donc de ne pas les comparer mais en il est evident que ces deux jeux sont destinés à des publics forts differents. Mes amis n'aiment pas le hasard, les jeux qui se jouent à la carte piochée, aux imprevus et donc Dune ne leur a pas spécialement fait grand effet mais ils sont ok d'y rejouer en mode 'detente' là où ils veulent un Narak comme on sortirait un Gugong ou un Architectes du royaume de l'Ouest car ils aiment savoir pourquoi ils gagnent et pourquoi ils perdent. Pour ma part, je commence à préférer Dune car j'aime sa part d'imprévus qui rend la partie bien plus fun ( Narak n'est pas fun du tout).

Voilà, pour faire un résumé, deux jeux selon nous qui sont proches dans leur mécanique mais l'un est fun, tendu et excitant à jouer dès le début de la partie. L'autre est plus cérébral pour optimiser son tour, moins interactif et très excitant à partir de la mi partie quand la machine se met en route.

Et si Narak n'est pas un deckbuilding alors il faut que je le dise au joueur qui à gagné les deux dernières parties grâce à chaque fois à un deck qui tournait bien, tournait bcps et était très efficace là où les 3 autres joueurs dont moi, galèraient à grimper sur une piste de recherche avec des cartes pas tjs bien utiles.

Je ne sais pas si c'est chez nous mais je constate aussi que les dames préfèrent Narak là où les mecs aiment plus se tirer dans les pieds à Dune.

D.
Ara Qui Rit
Ara Qui Rit
driepick dit :
Je ne sais pas si c'est chez nous mais je constate aussi que les dames préfèrent Narak là où les mecs aiment plus se tirer dans les pieds à Dune.
 

Je n'ai pas eu l'occasion s'essayer Narak (et à vrai dire il ne m'attire pas plus que ça), mais une petite intervention pour dire que Dune Imperium a beaucoup plu à la gente féminine par ici; ça faisait un moment que je n'avais pas eu droit à un "il est bien ce jeu !" enthousiaste de leur part.

Le Zeptien
Le Zeptien
Ara Qui Rit dit :
driepick dit :
Je ne sais pas si c'est chez nous mais je constate aussi que les dames préfèrent Narak là où les mecs aiment plus se tirer dans les pieds à Dune.
 

(....) mais une petite intervention pour dire que Dune Imperium a beaucoup plu à la gente féminine par ici; 

Exactement pareil ici... 

Kilban
Kilban
Je ne sais pas si catégoriser "Dune imperium" dans les jeux à hasard, juste parce qu'il y a des retournements de situation, est pertinent. Comme brillamment expliqué ici, un joueur expérimenté peut voir les coups de ses adversaires arriver, coups qui ne doivent généralement pas grand-chose au hasard.

Je dirai plutôt que Dune fait la part belle à l'adaptation et l'interaction permanentes là où Narak conviendra davantage à ceux qui aiment bien oeuvrer dans leur coin (je n'ai pas dit autistes ).
Alfa
Alfa
On pourrait peut etre dire qu'avec les memes mecaniques melant deckbuilding et pose d'ouvrier, on a d'un coté un eurogame (arnak) et de l'autre un eurotrash (dune imp) , qu'en pensez vous ?

(avis perso, l'un est fade est repetitif, l'autre est fun et interactif ^^)
bast92
bast92
La promo e-raptor a eu raison de moi, j'ai craqué pour l'insert de DI.
Reçu et monté, il est magnifique et super pratique à l'usage : serveurs pour les cartes et les ressources, et chaque joueur a sa petite boîte avec son deck de départ et tout son matos.

C'était mon premier insert e-raptor. Ils sont certes plus chers que d'autres marques mais ils sont vraiment très faciles à monter, nul besoin de colle, rien à voir avec le temps de montage d'un Folded Space par exemple.

clic


 
 
 
Halfly
Halfly
Merci pour vos retours... C'est vrai qu'un peu plus de fun et d'interaction seraient les bienvenus à Narak. Et si DI propose ça en gardant en gros les même mécaniques, ça peut être intéressant.

Par contre j'ai peur que le thème très SF et assez austère de Dune soit peut-être un peu moins attirant pour des joueurs non experts qu'un thème aventure/exploration très coloré à la Indiana Jones...
Gabriel Ombre
Gabriel Ombre
La comparaison que vous faites avec les ruines de Narak est très intéressante mais sont ce vraiment des jeux aux mécaniques proches ? Ou alors, ne serait ce pas plutôt du fait que ces jeux étaient très attendus pour leur potentiel et très joués, voire peut être un peu trop en ce qui concerne Narak et peut être bientôt pour Dune ?

En ce qui concerne le premier nommé, on en est au stade de l'optimisation des débuts de jeu, un peu comme les ouvertures aux échecs et je ne serai pas surpris de commencer à trouver de la théorie à ce sujet. On est loin maintenant des parties à 75 points gagnants. C'est un jeu avec peu d'interactions car on ne cherche pas à contrer ses petits camarades le plus souvent. A la limite, il y a la course à l'échalotte pour le podium tout en haut mais bon, c'est quand même limité. Reste le hasard de l'apparition des cartes mais là aussi, le hasard n'est pas bien épais. On s'adapte aux sorties et j'en viens à penser que c'est là l'essentiel du jeu à présent.

On n'en est pas là pour Dune. On en est encore à découvrir comment maîtriser les différentes maisons, comment oeuvrer au mieux pour faire déjouer les adversaires. On sent bien qu'il y a un certain équilibre à établir dans la partie. Le hasard est certes plus présent qu'à Narak mais je pense qu'un joueur suffisamment expérimenté peut un peu anticiper et s'en sortir. Personnellement, je trouve que le jeu vit bien plus dans Dune que dans Narak. Pour le moment.

Et finalement, quand je repense à ce qui se jouait avant la grande tragédie du virus, il semble que les joueurs passent d'un grand jeu à un autre, comme dans une saison d'un battle royale fort célèbre :

On a joué à Terraforming Mars puis à Narak et maintenant Dune... jusqu'au prochain.

Attention, je ne dis pas qu'on abandonne définitivement les précédents. On ne va pas brûler ce qu'on a aimé. Mais, inévitablement, beaucoup glisseront d'un jeu à l'autre.

Bon, on aura toujours les grands spécialistes qui débattront le bout de carton sur le plateau comme des acharnés en manque (second degré) sur leur jeu fétiche : il n'y a qu'à tenter une partie de 7 wonders sur BGA pour se rendre compte à quel point on est loin de l'amateurisme ;)

J'en viens à m'interdire de jouer trop souvent au même jeu, déjà parce qu'en faisant cela, je joue moins aux autres et je perds la richesse de l'essence même du jeu qui n'est pas de répéter des routines mais de prendre du plaisir et de passer de chouettes moments avec ses petits camarades.
 
Slymene
Slymene

J'en viens à m'interdire de jouer trop souvent au même jeu, déjà parce qu'en faisant cela, je joue moins aux autres et je perds la richesse de l'essence même du jeu qui n'est pas de répéter des routines mais de prendre du plaisir et de passer de chouettes moments avec ses petits camarades.
 

+1

Narsir
Narsir
bast92 dit :La promo e-raptor a eu raison de moi, j'ai craqué pour l'insert de DI.
Reçu et monté, il est magnifique et super pratique à l'usage : serveurs pour les cartes et les ressources, et chaque joueur a sa petite boîte avec son deck de départ et tout son matos.

C'était mon premier insert e-raptor. Ils sont certes plus chers que d'autres marques mais ils sont vraiment très faciles à monter, nul besoin de colle, rien à voir avec le temps de montage d'un Folded Space par exemple.

clic


 
 
 

Moi qui suis fan des inserts, je le trouve un peu surfait.
Je me suis contenté de faire quelques pochettes à cartes pour le rangement et l'ergonomie du jeu et zou !

Tric Trac
Tric Trac

bast92
bast92
Je suis d'accord, vu la quantité de matos dans la boîte il est loin d'être indispensable.

C'était plus pour lui offrir une belle parure, un peu comme offrir une belle robe à sa femme 💞
Je fais ça pour les jeux qui me plaisent énormément et qui ne quitteront probablement jamais ma kallax.
Halfly
Halfly
Ouais c'est important d'offrir des inserts à ta femme si tu comptes utiliser tes sleeves avec elle 😅 (enfin sauf si vous voulez des nouveaux meeples). 
homoursporc
homoursporc
bast92 dit :
C'était plus pour lui offrir une belle parure, un peu comme offrir une belle robe à sa femme 💞
 

bast92
bast92
homoursporc dit :
bast92 dit :
C'était plus pour lui offrir une belle parure, un peu comme offrir une belle robe à sa femme 💞
 

Rigole pas, je t'assure qu'il est magnifique dans cet écrin 🤗

Tric Trac
Tric Trac

Ymokal
Ymokal
Narsir dit :
bast92 dit :La promo e-raptor a eu raison de moi, j'ai craqué pour l'insert de DI.
Reçu et monté, il est magnifique et super pratique à l'usage : serveurs pour les cartes et les ressources, et chaque joueur a sa petite boîte avec son deck de départ et tout son matos.

C'était mon premier insert e-raptor. Ils sont certes plus chers que d'autres marques mais ils sont vraiment très faciles à monter, nul besoin de colle, rien à voir avec le temps de montage d'un Folded Space par exemple.

clic


 
 
 

Moi qui suis fan des inserts, je le trouve un peu surfait.
Je me suis contenté de faire quelques pochettes à cartes pour le rangement et l'ergonomie du jeu et zou !

Tric Trac
Tric Trac

C'est beau et propre, bravo. C'est toi-même qui mesuré / calculé l'insert ou tu as trouvé le gabarit sur le net ?

Neirdax
Neirdax
Nouvelle partie à 4 hier soir, dont deux qui découvrent.
Nouvelle victoire pour moi (11-9-8-7 je crois, manche 9)
De mémoire, je marque 4 points sur les influences (dont 1 alliance), 3 points sur 2 combats remportés, 2 activations de la carte Opulence et 1 carte L'épice doit couler.

Cette partie était vraiment tendue tout du long, et surtout sur la fin où tout s'est accéléré.
Le premier PV a été marqué vers la 4ème manche je crois, ensuite on est resté assez groupés jusqu'à 4 PV, puis certains ont commencé à s'échapper.

J'entends déjà pester durant la première moitié du jeu car je m'amuse à piocher et jouer des cartes intrigue qui me rendent bien service et que c'est vraiment trop de la chance

Un joueur se mettra en tête de constituer un deck Bene Gesserit, sans trop savoir ce qu'il va en faire mais l'idée des combinaisons l'attire. Il achète donc toutes celles qu'il voit passer et arrivera à épurer 6 ou 8 cartes.
Dès le début j'arrive à acheter pas mal de cartes chères (coût 5 ou plus) sans avoir trop d'idée, mais elles auront bien une utilité... L'erreur que je pensais avoir faite en acquérant mi-partie Chevaucheurs de vers alors que je n'avais aucune influence Fremen et aucun plan prévu à leur endroit, s'avèrera finalement bien payante.
Je revois également passer la carte Opulence qui m'avait bien servi à la dernière partie. Je résiste un tour complet pour laisser les autres en profiter, mais comme personne ne se sert, bah je prends no ils ne manqueront évidemment pas de pester lors de mes deux activations de cette carte surprise

Je fais quand même une ou deux manches un peu à vide parce que j'ai du mal à épurer mon deck. Une manche où je ferai une révélation dès le premier tour pour choper une carte L'épice doit couler. Je ne sais pas si c'était le plus optimal à faire. Je n'avais pas envie de calculer toutes les possibilités, mais vu le potentiel assez faible de ma main sur des tours Agent et que je totalisais 9 points de persuasion en révélation (en profitant du Haut Conseil), je me suis dit que c'était probablement plutôt rentable.

Manche 8 je n'ai que 5 PV (en retard de 2), mais je découvre ma main et je me dis que ça sent plutôt bon 
Première action : je récupère l'alliance de l'Empereur (donc 1 PV) via l'emplacement qui me fait placer deux troupes en garnison (+ 5 solari et une carte intrigue, contre 4 épices). Le bonus de la piste d'influence me donne deux troupes supplémentaires, et la carte jouée Légion Sardaukar m'en apporte encore deux de plus.
Deuxième action : les deux emplacements Fremen m'intéressent et je vois que personne d'autre que moi n'a d'eau, donc je commence par me placer sur le lieu gratuit avec Chani, et gagner mon premier niveau d'influence Fremen. J'en profite pour engager deux troupes dans le combat.
Troisième action : je joue Diplomatie pour occuper l'autre emplacement Fremen contre 1 eau. J'engage 4 troupes de plus dans le conflit et gagne un autre PV grâce à l'influence.
Révélation : je lance dans la bataille mes Chevaucheurs de vers qui m'octroient 4 points militaires de plus, grâce à l'influence Fremen fraîchement acquise, pour un total de 17. Je remporte le conflit (à 1 point près) et 2 PV, passant en tout de 5 à 9 sur la manche, maintenant en tête.

Manche 9 je commence par une sélection génétique qui me permet de monter au deuxième niveau d'influence Bene Gesserit pour arriver à 10 PV.
Le joueur à 8 PV m'égalise sur l'influence de l'Empereur, mais échoue à jouer sa carte Missionaria Protectiva en dernière action car tous les emplacements correspondants sont occupés alors qu'il comptait en profiter pour me chiper l'alliance de l'Empereur et nous amener à 9 PV tous les deux.
J'utilise mes dernières actions pour montrer mes muscles dans le conflit, mais ça ne suffira pas à doubler un autre joueur qui a tout misé (2 PV à la clé).
Pas grave je révèle l'Opulence à la fin pour le coup de grâce mettant à profit les 5 solari remportés sur la manche précédente et du solari bonus tout juste glané grâce à mon contrôle de Carthag.

Finalement pas mal d'erreurs de jeu commises par tout le monde, mais mes cartes à coût 5-6 se révèleront payantes sur la fin.
Mes partenaires de jeu ont regretté, lors de leurs achats de cartes, de s'être trop focalisé sur leurs effets, sans prendre en compte les lieux auxquels elles donnent accès ; ce qui les a mis dans certaines situations difficiles, parfois des impasses, à ne pas pouvoir occuper les emplacements souhaités voire à ne pas pouvoir jouer du tout (et ce qui a été un sujet supplémentaire de frustration et de protestation no).

Personnellement je me suis vraiment beaucoup amusé et ces retournements et coups de pression successifs sur les dernières manches auront bien fait monter la tension

Je crois que malheureusement mes partenaires du soir, purs eurogamers dans l'âme (dont un qui n'est pas très à l'aise avec la mécanique de deckbuilding), n'ont finalement pas complètement accroché et ont passé bien du temps à pester contre le hasard et le manque de contrôle.
On réessaiera peut-être, mais sinon j'ai déjà trouvé d'autres victimes pour retourner sur Arrakis la semaine prochaine
bast92
bast92
C'est assez énervant d'entendre cela car il y a du contrôle à Dune Imperium quand on a un peu d'expérience.
Par contre il y a sans cesse besoin de s'adapter, de réévaluer les priorités, et de dévier légèrement ou même parfois radicalement si les circonstances le demandent.
C'est un jeu de programmation à court terme où il faut avoir une lecture permanente des éléments de jeu mais aussi des jeux adverses. Le guessing est très important à ce jeu, c'est pour cela qu'il me semble que sa meilleure config est 3 joueurs (à 4 il faut des joueurs très expérimentés pour parvenir à analyser toutes les infos et comprendre ce qui se passe sans subir).
DuncanIdaho
DuncanIdaho
Bon, et juste une question comme ça en passant, ça, ça vous donne envie de jouer à Dune Imperium ou Aux Ruines de Narak ? 

Dune, la nouvelle bande annonce
BlueLight
BlueLight
Gabriel Ombre dit :La comparaison que vous faites avec les ruines de Narak est très intéressante mais sont ce vraiment des jeux aux mécaniques proches ? Ou alors, ne serait ce pas plutôt du fait que ces jeux étaient très attendus pour leur potentiel et très joués, voire peut être un peu trop en ce qui concerne Narak et peut être bientôt pour Dune ?

En ce qui concerne le premier nommé, on en est au stade de l'optimisation des débuts de jeu, un peu comme les ouvertures aux échecs et je ne serai pas surpris de commencer à trouver de la théorie à ce sujet. On est loin maintenant des parties à 75 points gagnants. C'est un jeu avec peu d'interactions car on ne cherche pas à contrer ses petits camarades le plus souvent. A la limite, il y a la course à l'échalotte pour le podium tout en haut mais bon, c'est quand même limité. Reste le hasard de l'apparition des cartes mais là aussi, le hasard n'est pas bien épais. On s'adapte aux sorties et j'en viens à penser que c'est là l'essentiel du jeu à présent.

On n'en est pas là pour Dune. On en est encore à découvrir comment maîtriser les différentes maisons, comment oeuvrer au mieux pour faire déjouer les adversaires. On sent bien qu'il y a un certain équilibre à établir dans la partie. Le hasard est certes plus présent qu'à Narak mais je pense qu'un joueur suffisamment expérimenté peut un peu anticiper et s'en sortir. Personnellement, je trouve que le jeu vit bien plus dans Dune que dans Narak. Pour le moment.

Et finalement, quand je repense à ce qui se jouait avant la grande tragédie du virus, il semble que les joueurs passent d'un grand jeu à un autre, comme dans une saison d'un battle royale fort célèbre :

On a joué à Terraforming Mars puis à Narak et maintenant Dune... jusqu'au prochain.

Attention, je ne dis pas qu'on abandonne définitivement les précédents. On ne va pas brûler ce qu'on a aimé. Mais, inévitablement, beaucoup glisseront d'un jeu à l'autre.

Bon, on aura toujours les grands spécialistes qui débattront le bout de carton sur le plateau comme des acharnés en manque (second degré) sur leur jeu fétiche : il n'y a qu'à tenter une partie de 7 wonders sur BGA pour se rendre compte à quel point on est loin de l'amateurisme ;)

J'en viens à m'interdire de jouer trop souvent au même jeu, déjà parce qu'en faisant cela, je joue moins aux autres et je perds la richesse de l'essence même du jeu qui n'est pas de répéter des routines mais de prendre du plaisir et de passer de chouettes moments avec ses petits camarades.
 

Trop de jeux, trop de hype.
Un bon jeu en chasse un autre.
Pour certains, les jeux c'est comme en amour: il ne peut y en avoir qu'un.
On ne voit que les défauts chez une ex qu'on a remplacée et dont on a bien profitée.
L'intensité de la découverte vs la lassitude de la routine.
Il est préférable de s'abstenir de comparer une fraiche relation avec une ancienne relation et laisser le temps nous en convaincre.
L'exclusivité de l'amour ne rime a rien avec les jeux. Pourquoi vouloir a tout prix les départager ?

 


​​​​

 

driepick
driepick
BlueLight dit :
Gabriel Ombre dit :La comparaison que vous faites avec les ruines de Narak est très intéressante mais sont ce vraiment des jeux aux mécaniques proches ? Ou alors, ne serait ce pas plutôt du fait que ces jeux étaient très attendus pour leur potentiel et très joués, voire peut être un peu trop en ce qui concerne Narak et peut être bientôt pour Dune ?

En ce qui concerne le premier nommé, on en est au stade de l'optimisation des débuts de jeu, un peu comme les ouvertures aux échecs et je ne serai pas surpris de commencer à trouver de la théorie à ce sujet. On est loin maintenant des parties à 75 points gagnants. C'est un jeu avec peu d'interactions car on ne cherche pas à contrer ses petits camarades le plus souvent. A la limite, il y a la course à l'échalotte pour le podium tout en haut mais bon, c'est quand même limité. Reste le hasard de l'apparition des cartes mais là aussi, le hasard n'est pas bien épais. On s'adapte aux sorties et j'en viens à penser que c'est là l'essentiel du jeu à présent.

On n'en est pas là pour Dune. On en est encore à découvrir comment maîtriser les différentes maisons, comment oeuvrer au mieux pour faire déjouer les adversaires. On sent bien qu'il y a un certain équilibre à établir dans la partie. Le hasard est certes plus présent qu'à Narak mais je pense qu'un joueur suffisamment expérimenté peut un peu anticiper et s'en sortir. Personnellement, je trouve que le jeu vit bien plus dans Dune que dans Narak. Pour le moment.

Et finalement, quand je repense à ce qui se jouait avant la grande tragédie du virus, il semble que les joueurs passent d'un grand jeu à un autre, comme dans une saison d'un battle royale fort célèbre :

On a joué à Terraforming Mars puis à Narak et maintenant Dune... jusqu'au prochain.

Attention, je ne dis pas qu'on abandonne définitivement les précédents. On ne va pas brûler ce qu'on a aimé. Mais, inévitablement, beaucoup glisseront d'un jeu à l'autre.

Bon, on aura toujours les grands spécialistes qui débattront le bout de carton sur le plateau comme des acharnés en manque (second degré) sur leur jeu fétiche : il n'y a qu'à tenter une partie de 7 wonders sur BGA pour se rendre compte à quel point on est loin de l'amateurisme ;)

J'en viens à m'interdire de jouer trop souvent au même jeu, déjà parce qu'en faisant cela, je joue moins aux autres et je perds la richesse de l'essence même du jeu qui n'est pas de répéter des routines mais de prendre du plaisir et de passer de chouettes moments avec ses petits camarades.
 

Trop de jeux, trop de hype.
Un bon jeu en chasse un autre.
Pour certains, les jeux c'est comme en amour: il ne peut y en avoir qu'un.
On ne voit que les défauts chez une ex qu'on a remplacée et dont on a bien profitée.
L'intensité de la découverte vs la lassitude de la routine.
Il est préférable de s'abstenir de comparer une fraiche relation avec une ancienne relation et laisser le temps nous en convaincre.
L'exclusivité de l'amour ne rime a rien avec les jeux. Pourquoi vouloir a tout prix les départager ?

 


​​​​

 

Tout à fait, les deux méritent une place de choix en ce moment :-)
Pour ma part, pour ajouter plus d’immersion encore et rendre la rivière re de carte plus sympa encore ( et moins figée ) on a défini une petite variante :

On place une rangée de 6 cartes au lieu de 5, et au début de chaque manche, on lance un dé 6 indiquant quelle carte sera mangée par le ver et remplacée en fin de manche ce qui oblige à se précipiter sur la carte convoitée pendant le tour en question. Petit fun et stress en plus qui ne change pas les options des joueurs, au contraire, avec 6 cartes on a un rien de choix en plus. Chez nous, on ne jouera plus que comme cela et pour rendre le tout plus cool encore, le dé6 est placé sur un ver de sable pour plus d’immersion encore :-D

bast92
bast92
Sympa comme variante, j'essaierai.
Merci.

Pourquoi cette variante ?
Vous trouviez que le jeu manquait de tension ? 
​​​​​​
Alfa
Alfa
C’est une variante parmi d’autres pour renouveler   la riviere qui peut parfois rester peu intéressante.