Ce jeu est sorti le 9 oct. 2014, et a été ajouté en base le 28 août 2014 par Docteur Mops

édition 2014

Standalone 2 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.
23
réponses
3
followers
Par : Potrick | vendredi 30 janvier 2015 à 12:12
Default
Potrick
Potrick
Désolé, mais je n'ai pas lu le topic sur Deus. Je hais ces topics longs, un jeu = un topic, grr...
J'ai fait une seule partie de Deus (qui m'a donné envie d'y revenir), mais je me demande si il y a assez d'interaction entre les joueurs pour mon goût.
Comme dans Agricola et dans Race for the Galaxy, dans Deus, l'interaction est indirecte. Agricola et RFTG ont parfois été critiqués pour manque d'interaction. Bien tort à mon avis. A Agricola, on peut "tuer" un adversaire en choisissant avant lui l'action dont il a absolument besoin à ce tour. Et à RFTG, il est indispensable de jouer en fonction de ce que joue l'adversaire.
Bref, comment jugez vous le niveau d'interaction dans Deus ? Et par rapport à Agricola et RFTG ?
Arkhanor
Arkhanor
On interagit en effet indirectement en :
- prenant et conservant des cartes dont l'adversaire aurait besoin
- en accaparant des ressources dont l'adversaire aurait besoin pour se développer ou scorer
- en le bloquant sur la carte
Je trouve donc qu'il y a plus d'interaction qu'à RFTG où on ne sait pas bloquer les ressources ni la carte. A Agricola, j'ai l'impression que l'interaction est plus faible aussi.
La carte est le grand plus de Deus, qui fait que l'interaction, bien que restant totalement indirecte, est suffisante et devient toujours plus importante et flagrante avec les parties.
Yomgi44
Yomgi44
L'interaction n'est jamais identique d'une partie sur l'autre, c'est une des choses qui fait selon moi la grandeur de ce jeu. En effet, la map de départ peut changer du tout au tout le déroulement de la partie et être plus ou moins propice à l'interaction.
Si l'interaction est indirecte, elle est je trouve assez présente et comprend notamment, comme le souligne le message précédent :
- Blocage sur la map obligeant l'adversaire à rerentrer sur la map à un autre endroit (=-3PV)
- Vol de points de victoire ou d'argent grâce à certaines cartes militaires
- Pénurie de ressources
Le plateau aléatoire d'une partie sur l'autre rend vraiment chaque partie unique. Le maître mot de Deus est je pense "adaptation", aux cartes, à la map, à ce que joue l'adversaire, aux ressources disponibles. Il y a bien plus d'interaction que dans un RFTG et pour moi autant que dans Agricola.
Jer
Jer
Après mes premières parties de Deus, je trouvais aussi que l'interaction était limitée.
Puis j'ai rejoué et maintenant, j'ai changé d'avis.
On peut bloquer le développement de ses adversaires, on peut piller les villages barbares à leur place, on peut leur dérober Points de victoire et Or, on peut leur faire perdre des points en s'arrogeant les majorités : bref, il y a des choses à faire.
Il faut surveiller ce qui se passe sur le plateau autant que sur les réglettes de chaque joueur tout en gérant sa propre main.
Bien sûr, il n'est pas possible de s'attaquer à coup de légions, mais c'est bien plus interactif qu'Agricola ou Race for the Galaxy.
Chakado
Chakado
J'aime beaucoup le dosage de l'interaction de Deus.
Ceux qui trouvent qu'il n'y a pas d'interaction pensent peut-être que l'interaction dans un jeu se limite à "taper dans la gueule de l'autre".
Et à vrai dire, il peut arriver que le tirage des cartes à Deus incite à jouer "dans son coin", avec un minimun d'expansion sur la carte, construction de gros bourgs, combos commerciales... Auquel cas on va assez peu se frotter aux adversaires.
Mais dès qu'on a quelques parties au compteur et qu'on joue avec des joueurs un peu retors, on réalise où se trouve l'interaction. On peut voir par exemple qu'un adversaire a posé une carte qui score/gagne de l'or sur les territoires "forêt" et on va donc lui pourrir ses combos en essayant de lui bloquer l'accès aux forêts. De même je dois très souvent renoncer à certains coups, qui m'arrangeraient bien si je jouais seul, mais qui risquent d'être trop bénéfiques à un adversaire (par exemple ça pourrait l'aider à entourer un village barbare qu'il convoite).
L'interaction se situe aussi au niveau du tempo de la partie. Un joueur qui rushe oblige les autres à s'adapter à son tempo, même s'ils auraient préféré prendre le temps de développer leurs combos. De même la fin de partie a un timing très précis, il faut bien surveiller où en sont les autres pour réussir à trouver le bon moment pour mettre fin à la partie, ou anticiper qu'un autre joueur s'apprête à mettre fin à la partie.
En résumé c'est un jeu à forte interaction pour moi, parce que je n'arrive pas à imaginer un mode solo à Deus. Encore une fois, Deus n'est pas un jeu où on doit faire un maximum de points dans son coin, mais un jeu où l'on doit arrêter la partie au moment précis où on a plus de points que les autres. Cela change tout, et c'est ce qui fait que les stratégies sont variées.
noisettes
noisettes
Ben si c est possible de s attaquer a coup de légion, t as des cartes qui piquent pv ou or aux adversaires adjacents!
Mon top
Aucun jeu trouvé
Jer
Jer
noisettes dit:Ben si c est possible de s attaquer a coup de légion, t as des cartes qui piquent pv ou or aux adversaires adjacents!

Voler, ce n'est pas attaquer, dans le contexte de ce jeu en tout cas.
Il n'est pas possible de détruire un bâtiment adverse, d'envahir son territoire ou de couler ses navires.
Bourbon kid
Bourbon kid
Mes deux premières parties ne m'ont pas du tout convaincu notamment en raison d'un manque d’interaction. Puis j'y ai rejoué et je l'apprécie de plus en plus à chaque partie. L'interaction est de plus en plus évidente avec l'expérience.
scand1sk
scand1sk
bourbon kid dit:Mes deux premières parties ne m'ont pas du tout convaincu notamment en raison d'un manque d’interaction. Puis j'y ai rejoué et je l'apprécie de plus en plus à chaque partie. L'interaction est de plus en plus évidente avec l'expérience.

Comme 99% des jeux soi-disant sans interaction.
Bourbon kid
Bourbon kid
scand1sk dit:
bourbon kid dit:Mes deux premières parties ne m'ont pas du tout convaincu notamment en raison d'un manque d’interaction. Puis j'y ai rejoué et je l'apprécie de plus en plus à chaque partie. L'interaction est de plus en plus évidente avec l'expérience.

Comme 99% des jeux soi-disant sans interaction.

Pas faux.
Mais il est toujours bon de rappeler, alors que beaucoup de joueurs donne un avis quasi définitif après leur première partie, qu'il est rare qu'un jeu dévoile son véritable intérêt lors de la première, ou des deux premières parties... :wink:
Default
noisettes
noisettes

Voler, ce n'est pas attaquer, dans le contexte de ce jeu en tout cas.
Il n'est pas possible de détruire un bâtiment adverse, d'envahir son territoire ou de couler ses navire

mouais, n’empêche que c est de l'interaction directe...
Mon top
Aucun jeu trouvé
Yomgi44
Yomgi44
Jer dit:
noisettes dit:Ben si c est possible de s attaquer a coup de légion, t as des cartes qui piquent pv ou or aux adversaires adjacents!

Voler, ce n'est pas attaquer, dans le contexte de ce jeu en tout cas.
Il n'est pas possible de détruire un bâtiment adverse, d'envahir son territoire ou de couler ses navires.

Faudra attendre l'extension :mrgreen: D'ailleurs j'ai remarqué aussi plusieurs fois qu'une ou deux cartes qui permettent de déplacer les bateaux serait pas mal...
ocelau
ocelau
Potrick dit:
Bref, comment jugez vous le niveau d'interaction dans Deus ? Et par rapport à Agricola et RFTG ?

je les mettrais au même niveau , mais pas sous la même forme. Je vais comparer surtout par rapport à RFTG : les deux sont des jeux de courses avec ici un premier volet interactif. Pour le second c'est différent : à RFTG c'est la séquence d'action commune alors qu'à Deus c'est l'occupation de territoire. Dans les deux cas on voit la même progression : à Race on apprend de plus en plus à profiter des autres, à Deus on apprend de plus en plus à venir au contact des adversaires pour les gêner dans leur développement. Je mettrais peut-être Race un cran au dessus car à ce jeu on profite systématiquement de ce que font les autres. A Deus, on peut avoir quelques parties où les adversaires vont se développer chacun de leur côté de la carte sans quasi se toucher.
Mon top
brokoli
brokoli
scand1sk dit:
bourbon kid dit:Mes deux premières parties ne m'ont pas du tout convaincu notamment en raison d'un manque d’interaction. Puis j'y ai rejoué et je l'apprécie de plus en plus à chaque partie. L'interaction est de plus en plus évidente avec l'expérience.

Comme 99% des jeux soi-disant sans interaction.

Je suis tellement d'accord avec ça. Au plus je joue, au plus je me rend compte que le niveau d'interaction d'un jeu est un aspect totalement superficiel. Si, psychologiquement, l'interaction directe et indirecte donnent des feelings différents, je ne connais en revanche aucun jeu "sans interaction".
Comparer l'interaction d'un Deus avec celle d'un Agricola pour moi ne fait pas vraiment sens. Dans les deux cas, l'interaction se fait dans la course (être le premier à prendre telle action dans Agricola, être le premier à occuper telle case dans Deus...). Et dans les deux jeux comme dans presque tous les autres jeux au monde, porter l'attention sur le jeu du/des adversaires donne un avantage très clair.
Potrick
Potrick
Je voulais dire qu'il y a des jeux où l'interaction est plus importante ou plus directe (qu'à Agricola ou RFTG): Euphrat & Tigris, Blokus, Aztlàn, pour en citer quelques uns.
Merci à tous pour vos réponses :)
chaps357
chaps357
noisettes dit:

Voler, ce n'est pas attaquer, dans le contexte de ce jeu en tout cas.
Il n'est pas possible de détruire un bâtiment adverse, d'envahir son territoire ou de couler ses navire

mouais, n’empêche que c est de l'interaction directe...

Je ne dirai pas ca, car c'est une "interaction" à laquelle l'adversaire ne peut rien, donc ca ne force pas de réaction, donc pas une véritable interaction d'après moi.
Je me suis fait une partie hier de Géant de l'Ile de Pacque, et dans la foulé un Deus à 3, tout le monde à beaucoup aimé, mais le contraste entre Géant qui est hyper interactif (sans être du tout une foire d'empoigne comme Smallworld) et Deus m'a quand même fait un peu mal.
4ème partie pour moi et un autre joueur, 1ère pour le 3ème, on a passé 95% de la partie la tête baissée sur ses cartes. Ca reste un jeu très agréable, mais je me vois bien m'en lasser si je ne découvre pas une couche intéressante d'interaction.
L'interaction ne se faisant que sur le plateau, il y a le même phénomène qu'a Myrmes, si les joueurs ne la force pas, il peu ne pas y avoir d'interaction du tout. De plus, la 2ème partie du jeu, la pose de carte, elle ne sera jamais interactive, on cherche à faire ses combos dans son coin, pas besoin de regarder celles que font les autres puisqu'on ne peut rien y faire de toute façon.
Ai je raté un niveau d'interaction lors de la pose de cartes?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Femto
Femto
Pour le coup de trop regarder les cartes, c'est l'effet "je ne les connais pas trop lisons la légende en entier". Personnellement après quelques parties je ne fais presque plus attention au texte, l'iconographie suffit. ça laisse donc plus de temps pour analyser le plateau et de vanner l'adversaire :P.
Pour ce qui est de l'interaction elle est bien présente. Mais c'est un peu plus subtile que "attaquer/voler un adversaire". Dans une partie je me dis à chaque fois "Qu'est ce que je peux faire pour emmerder un max mes adversaires". Généralement je me prends toujours une remarque du genre "'tin pourquoi tu t'es mis là" où "tu fais chier je voulais cette case" :lol: . J'ai eu aussi un joli cas récemment où je croyais être bien placé pour raser deux villages tranquilou dans mon coin, mais j'ai attendu trop longtemps. Un de mes adversaires c'est promené avec ses militaires et m'en a rasé un à 5 points sous le nez :o .
Pour finir, selon les bruits de couloir du forum Tric Trac, Sebduj devrait montrer un/des modules d'extension pour Deus à Cannes. Peut être qu'il à renforcé l'interaction directe entre les joueurs qui sait :)
chaps357
chaps357
Hehe vivement Cannes alors :D
Je ne cherche pas spécialement une interaction directe, j'adore par exemple celle présente dans Troyes.
J'aime beaucoup l'interaction créée par les majorités à la fin aussi, mais ce n'est qu'une petite partie du jeu. Un système de majorité tout au long de la partie aurait pu orienter fortement les stratégies des joueurs en fonction de celle des autres, mais bon, on parle d'un tout autre jeu là :)
Je reconnais que le jeu sur la map avec les villages surtout force pas mal à regarder comment se place les autres, et parfois à checker s'ils leur restent un bateau ou un guerrier en stock...
Bref je continu à enchaîner les parties, donc le jeu me plait tout de même énormément, je trouve juste qu'il lui manque un tout petit quelque chose :)
Mon top
Aucun jeu trouvé
Jer
Jer
Je trouve le jeu excellent en l'état. Je suis donc assez impatient de voir comment on peut modifier les cartes pour ajouter de l'interaction ou autre chose.
Tout ce que je veux, c'est qu'il reste aussi agréable à jouer que maintenant.
Docky
Docky
chaps357 dit:Je ne dirai pas ca, car c'est une "interaction" à laquelle l'adversaire ne peut rien, donc ca ne force pas de réaction, donc pas une véritable interaction d'après moi

À Deus, tu as quand même des possibilités pour anticiper et éventuellement contrer les actions de tes ennemis. Ensuite, il reste à savoir si tu préfères mettre conséquemment ta propre stratégie en oeuvre ou si tu te plies à ces actions ennemies en essayant de les contrer, ce qui le cas échéant peut freiner tes plans.
chaps357 dit:L'interaction ne se faisant que sur le plateau, il y a le même phénomène qu'a Myrmes, si les joueurs ne la force pas, il peu ne pas y avoir d'interaction du tout.

Si tous les joueurs se lancent sur une partie longue avec des temples pour les régions très peuplées, ça peut effectivement manquer de fouet. Mais il reste quand même quelques villages à picorer et les cartes adéquates à piocher (avec l'offrande massive qui s'impose pour mettre les chances de son côté).
En même temps, je comprendrais que celui qui mène la partie veuille mener sa petite barque tranquilement jusqu'au bout. Mais tous les adversaires ont dans ce cas intérêt à inverser la tendance, et c'est ce qui peut stimuler l'envie d'exploiter l'interaction que propose ce jeu.
chaps357 dit:De plus, la 2ème partie du jeu, la pose de carte, elle ne sera jamais interactive, on cherche à faire ses combos dans son coin, pas besoin de regarder celles que font les autres puisqu'on ne peut rien y faire de toute façon.

Si, l'interaction est présente du début à la fin, moins violente que dans d'autres jeux, mais elle est bien là. Si tu te lances par exemple sur une stratégie militaire avec l'envie d'écourter la partie en pillant les villages barbares, tu vas passer ta partie de bout en bout à gérer tes cartes, le rythme et ta position sur le terrain en rapport aux autres tout en ayant un oeil sur les pv réciproques et les majorités de ressources pour la fin. Bref, il y a de quoi faire. Bon jeu !
Default
Docky
Docky
Jer dit:Tout ce que je veux, c'est qu'il reste aussi agréable à jouer que maintenant.

Oui, si on obtenait avec une future extension une interaction trop radicale, on créerait de mon point de vue un déséquilibre. Il est très délicat de proposer de l'interaction directe, mais qui ne fasse pas top facilement la part belle au 2 contre 1, avec comme joueur isolé, frustré et sans espoir de survivre celui qui avait le mieux débuté. Sinon, c'est la "diplomatie" qui prend le dessus sur tout le reste.
kokaz13
kokaz13
Je rejoins tout à fait Jer et Docky; l'interaction telle qu'elle est présente dans Deus me convient tout à fait, une confrontation plus directe, plus frontale risque d'amener pas mal de sensations plus désagréables de mon point de vue, comme le king making ...
chaps357
chaps357
Entièrement d'accord, encore une fois je parle exclusivement d'un léger manque d’interaction indirecte.
Je continue à jouer et je verrai si mon opinion change. Si je commence à faire peut être plus attention à ce que font les autres sur le plateau, ce qui est sur c'est que je ne regarde jamais leurs cartes, et je regarde leurs ressources à la fin. Je regarde par contre de temps en temps les bâtiments qui leur reste, mais je passe toujours la grosse majorité de mon temps su rmon tableau.
Mes modèles du genre niveau interaction seront par exemple Caylus, ou Puerto Rico, donc je parle pas de SmallWorld ici :)
Et encore une fois, si j’enchaîne les parties, c'est tout de même que le jeu me plait beaucoup malgré tout ;)
Mon top
Aucun jeu trouvé