Default
dene45
dene45
Quel horreur cette pseudo écriture inclusive J espère que tu la reprend pas dans le jeu 
Marchou
Marchou
C'est vrai qu'on bute sur chaque mot comme jou.eur.eurs.euse.euses.iel... Ça rallonge les phrases et c'est pas fluide...
Chips
Chips
Curieux de voir le résultat. En jouant à un autre jeu il y a peu je m'étais pris à songer que, davantage encore que la coopération, c'est même à un jeu solo que se prêterait particulièrement bien une éventuelle adaptation, afin de reproduire la navette qu'on tisse entre les personnages au cours de la lecture jusqu'à se sentir partie intégrante de la Horde.

Cela dit tout est possible, un jeu de pose d'ouvriers/coups d'enfoirés se déroulant dans la cité de départ, où chaque joueur tenterait de recruter et entraîner les différents membres de sa horde en ayant pour but d'en faire la prochaine sélectionnée pour remonter jusqu'à l'extrême-amont, collerait bien aussi.
Renaud88
Renaud88
Ton idée de jeu est juste géniale, j'adore les jeu avec des coups foireux même si pour le coup on a vraiment opté pour un coopératif ! Mais qui sait, peut être un prochain jeu haha

Le lien de la Horde se fait vraiment bien sentir. à 2, tu joue du persos, idem à 3. À partir de 4 et jusqu'à 10, le jeu est équilibré pour jouer un seul personnage. J'ai tenté quelques partie test solo, c'est tout à fait possible de jouer 4 personnages en même temps (un peu comme This War of Mine), mais je le déconseille pour des joueur.se.s novices. Il faut vraiment connaître parfaitement les mécaniques du jeu pour le faire.

Pour l'instant le prototype est sur Montpellier et nous sommes en train d'en imprimer un 2ème pour accélérer la phase de test. C'est possible que je voyage un peu avec dans les prochains mois, dépendamment du côté où tu vis, je peux te contacter si cela t'intéresse de l'essayer....

Sinon, il faudra attendre fin mars pour qu'on se lance dans une tournée des bars à jeux...
Chni
Chni
Critiquer l’écriture inclusive dans un sujet sur une œuvre de Damasio, c’est assez marrant :)
oeil dans la bouche
oeil dans la bouche
Critiquer l’écriture inclusive ça serait assez marrant si dans le fond c'était pas juste une expression rance d'extrême droite conservatrice et haineuse ...
Mzelle
Mzelle
Sérieusement? broken heart
D'habitude j'évite de tomber dans ces bagarres puériles mais là...je suis une femme et j'en ai rien à carrer de l'écriture inclusive. C'est super dur à lire, c'est un fait. 
Renaud88
Renaud88
Je m'était d'abord dit que je ne rentrerai pas dans ce genre de discussion,mais une question me taraude : comment réussissez-vous à lire du Damasio si vous butez sur l'écriture inclusive ?!?

Et puis cela me semble dommage de commencer à critiquer un jeu que vous ne connaissez pas alors que ce forum est ouvert depuis 5 ans dans l'attente d'un jeu et que l'on vous informe qu'il y en a enfin un qui est en cours de création !!!

La critique de l'écriture inclusive n'est toutefois pas à écarter, non pas pour la remettre en question mais pour savoir quelle est la plus utile à employer. Voici les différents procédés possible :

- parler de personnages plutôt que de joueur.se.s, c'est ici la solution que nous avons choisis, celle-ci étant d'autant plus cohérente, qu'un.e seul.e joueur.se peut jouer plusieurs personnages.

- utiliser les points ou traits d'union : joueur.se.s ou joueur-se-s

- mettre tout au féminins : joueuses (déjà employés par certains et certaines éditrices de jeux)

- mettre les deux genres : les joueurs et joueuses

- tout attaché : joueureuses (joueurs heureuses, puisque Damasio joue avec les mots, c'est pas mal non plus)

Seules les règles et les paragraphes concernant des mécaniques de jeu sont en écriture inclusives (exemple :
Ne lisez ce script que si un personnage Traceur.se est en jeu, sinon ignorez-le.), ce qui au final est assez réduit. Nous n'avons pas touché au parties narratives pour ne pas modifier le texte original mais aussi, parce que cela devenait, effectivement, cela devenez assez lourd a lire.

Peut être n'avons-nous effectivement pas choisi la meilleurs option pour faciliter la lisibilité, auquel cas il est encore temps.

Pourquoi maintenant ce choix ? Déjà parce que je travaille avec une personne trans sur le projet, ensuite parce que de nombreuses joueuses ont testé le jeu et sont sensibles à cette question, parce que travailler sur une oeuvre de Damasio c'est être sensible à la construction de la langue et c'est s'interroger sur la société... et aussi pour faire face à la critique d'un roman considéré comme misogyne (les femmes étant cantonnées à faire du feu, trouver de l'eau, cuisiner, soigner... c'est aussi pour cela que vous pouvez choisir une Traceuse ou une Combattante-Protectrice).

Nous avons conservé le côté ultra-conservateur de l'univers, mais pour qu'il devienne surtout une critique d'une société patriarcale. Mais pour celles et ceux qui ne sont absolument pas militants, ne vous inquiétez pas, la priorité est donnée à adapté l'univers plus qu'à faire passer un message politico-social.
Flabillard
Flabillard
yes Merci Mzelle, en tant qu'homme qui n'a rien à carrer non plus de l'écriture inclusive (tant qu'on ne m'impose pas de lire des textes entiers avec ce gloubiboulga de signes), je suis ravi. Pourtant je suis de gauche, plutôt cool et j'ai un respect infini pour les femmes.

 
Chips
Chips
Renaud88 dit :Ton idée de jeu est juste géniale, j'adore les jeu avec des coups foireux même si pour le coup on a vraiment opté pour un coopératif ! Mais qui sait, peut être un prochain jeu haha

Le lien de la Horde se fait vraiment bien sentir. à 2, tu joue du persos, idem à 3. À partir de 4 et jusqu'à 10, le jeu est équilibré pour jouer un seul personnage. J'ai tenté quelques partie test solo, c'est tout à fait possible de jouer 4 personnages en même temps (un peu comme This War of Mine), mais je le déconseille pour des joueur.se.s novices. Il faut vraiment connaître parfaitement les mécaniques du jeu pour le faire.

Pour l'instant le prototype est sur Montpellier et nous sommes en train d'en imprimer un 2ème pour accélérer la phase de test. C'est possible que je voyage un peu avec dans les prochains mois, dépendamment du côté où tu vis, je peux te contacter si cela t'intéresse de l'essayer....

Sinon, il faudra attendre fin mars pour qu'on se lance dans une tournée des bars à jeux...

Ce serait avec plaisir mais je suis sur Mulhouse, ça fait un peut loin (cela dit je bosse en bar à jeux, alors qui sait, peut-être lors d'une future tournée...)

Pour le point linguistique : l'écriture inclusive c'est tout à fait lisible et praticable, le point médian (qui n'en est qu'une possibilité) n'en est pas la forme la plus pratique ou esthétique. On peut citer la forme épicène comme autre exemple d'écriture inclusive.
Effectivement le terme "écriture inclusive" provient surtout d'une catégorie de gens qui ne l'utilise pas, d'où son nom mal adapté puisqu'elle ne concerne que la notion masculin/féminin (il faudrait plutôt parlé d'écriture neutre, et ça resterait encore exclusif pour les non-genrés). Dans le même genre de concept bidon on a eu récemment le wokisme, qui en plus d'être un mot très laid ne caractérise que le refus d'ouverture d'esprit et de remise en question des gens qui tentent de l'imposer sur la place publique...
Enfin je m'éloigne beaucoup du sujet là no

Default
Flabillard
Flabillard
"Comment réussissez-vous à lire du Damasio si vous butez sur l'écriture inclusive ?!?"
Ca n'a strictement rien à voir, Damasio rajoute du sens alors que l'écriture inclusive rajoute de la confusion. Le français n'est pas une langue suffisamment compliquée sans doute..

 
tholdur
tholdur
Je vais suivre avec intérêt l'évolution de ce projet de jeu.
Une idée d'extension (oui déjà!): jouer d'autres personnages que les Hordiers (Fréoles, Obliques, Poursuiteurs...)

Petite suggestion de lecture si vous voulez goûter à la "suite" de la Horde du Contrevent: Steppe Back de Mélanie Fievet. Cette nouvelle lui a permis d'être lauréate du concours Fanfiction Folio SF 2015

Pour l'écriture inclusive, je vous invite à prendre connaissance de ce billet cosigné par Hélène Carrère d'Encausse (secrétaire perpétuelle de l'Académie Française).
Transludis
Transludis
Renaud88 dit :[...]

- utiliser les points ou traits d'union : joueur.se.s ou joueur-se-s
 

Pour info : perso je n'utilise pas l'écriture inclusive pour les raisons de confort de lecture évoquées plus haut, mais si vous utilisez des points, c'est le point médian qu'il faut utiliser (Alt+0183). On écrira donc plutôt joueur·se·s que joueur.se.s

Mzelle
Mzelle
Renaud88 dit :Je m'était d'abord dit que je ne rentrerai pas dans ce genre de discussion,mais une question me taraude : comment réussissez-vous à lire du Damasio si vous butez sur l'écriture inclusive ?!?

Et puis cela me semble dommage de commencer à critiquer un jeu que vous ne connaissez pas alors que ce forum est ouvert depuis 5 ans dans l'attente d'un jeu et que l'on vous informe qu'il y en a enfin un qui est en cours de création !!!

La critique de l'écriture inclusive n'est toutefois pas à écarter, non pas pour la remettre en question mais pour savoir quelle est la plus utile à employer. Voici les différents procédés possible :

- parler de personnages plutôt que de joueur.se.s, c'est ici la solution que nous avons choisis, celle-ci étant d'autant plus cohérente, qu'un.e seul.e joueur.se peut jouer plusieurs personnages.

- utiliser les points ou traits d'union : joueur.se.s ou joueur-se-s

- mettre tout au féminins : joueuses (déjà employés par certains et certaines éditrices de jeux)

- mettre les deux genres : les joueurs et joueuses

- tout attaché : joueureuses (joueurs heureuses, puisque Damasio joue avec les mots, c'est pas mal non plus)

Seules les règles et les paragraphes concernant des mécaniques de jeu sont en écriture inclusives (exemple :
Ne lisez ce script que si un personnage Traceur.se est en jeu, sinon ignorez-le.), ce qui au final est assez réduit. Nous n'avons pas touché au parties narratives pour ne pas modifier le texte original mais aussi, parce que cela devenait, effectivement, cela devenez assez lourd a lire.

Peut être n'avons-nous effectivement pas choisi la meilleurs option pour faciliter la lisibilité, auquel cas il est encore temps.

Pourquoi maintenant ce choix ? Déjà parce que je travaille avec une personne trans sur le projet, ensuite parce que de nombreuses joueuses ont testé le jeu et sont sensibles à cette question, parce que travailler sur une oeuvre de Damasio c'est être sensible à la construction de la langue et c'est s'interroger sur la société... et aussi pour faire face à la critique d'un roman considéré comme misogyne (les femmes étant cantonnées à faire du feu, trouver de l'eau, cuisiner, soigner... c'est aussi pour cela que vous pouvez choisir une Traceuse ou une Combattante-Protectrice).

Nous avons conservé le côté ultra-conservateur de l'univers, mais pour qu'il devienne surtout une critique d'une société patriarcale. Mais pour celles et ceux qui ne sont absolument pas militants, ne vous inquiétez pas, la priorité est donnée à adapté l'univers plus qu'à faire passer un message politico-social.

J'ai commencé à lire le livre recemment mais j'ai stoppé car un peu déroutée par cette suite de présentation de personnages. J'ai prévu de le reprendre dans quelques temps laugh

Mon refus de l'écriture inclusive n'a rien à voir avec le genre des personnes. Je préfère largement ta proposition d'utiliser personnage ou les joueurs et joueuses (et encore, on risque de te reprocher que joueurs soit mis en premier) car simplement bien plus lisible. 
Parfois j'ai peur pour mon fils. Il n'a rien demandé et je l'élève dans le respect de tous et de toutes mais on finira par lui reprocher d'être un homme, blanc et à priori hétéro. Je suis pour des droits et devoirs égaux, qu'importe le genre, qu'importe le sexe, j'attends qu'on fasse pareil pour tout le monde. 

Pour le jeu, vu le nombre de personnes qui ont adoré le livre, ça ne vous met pas trop la pression? Ça va peut-être même amener des lecteurs aux JDS modernes 

Renaud88
Renaud88
En tous cas, merci pour toutes vos réflexions sur l'écriture inclusive, pleins de pistes intéressantes pour améliorer cette partie du jeu ;)
Uphir
Uphir
Mzelle dit :
Renaud88 dit :Je m'était d'abord dit que je ne rentrerai pas dans ce genre de discussion,mais une question me taraude : comment réussissez-vous à lire du Damasio si vous butez sur l'écriture inclusive ?!?

Et puis cela me semble dommage de commencer à critiquer un jeu que vous ne connaissez pas alors que ce forum est ouvert depuis 5 ans dans l'attente d'un jeu et que l'on vous informe qu'il y en a enfin un qui est en cours de création !!!

La critique de l'écriture inclusive n'est toutefois pas à écarter, non pas pour la remettre en question mais pour savoir quelle est la plus utile à employer. Voici les différents procédés possible :

- parler de personnages plutôt que de joueur.se.s, c'est ici la solution que nous avons choisis, celle-ci étant d'autant plus cohérente, qu'un.e seul.e joueur.se peut jouer plusieurs personnages.

- utiliser les points ou traits d'union : joueur.se.s ou joueur-se-s

- mettre tout au féminins : joueuses (déjà employés par certains et certaines éditrices de jeux)

- mettre les deux genres : les joueurs et joueuses

- tout attaché : joueureuses (joueurs heureuses, puisque Damasio joue avec les mots, c'est pas mal non plus)

Seules les règles et les paragraphes concernant des mécaniques de jeu sont en écriture inclusives (exemple :
Ne lisez ce script que si un personnage Traceur.se est en jeu, sinon ignorez-le.), ce qui au final est assez réduit. Nous n'avons pas touché au parties narratives pour ne pas modifier le texte original mais aussi, parce que cela devenait, effectivement, cela devenez assez lourd a lire.

Peut être n'avons-nous effectivement pas choisi la meilleurs option pour faciliter la lisibilité, auquel cas il est encore temps.

Pourquoi maintenant ce choix ? Déjà parce que je travaille avec une personne trans sur le projet, ensuite parce que de nombreuses joueuses ont testé le jeu et sont sensibles à cette question, parce que travailler sur une oeuvre de Damasio c'est être sensible à la construction de la langue et c'est s'interroger sur la société... et aussi pour faire face à la critique d'un roman considéré comme misogyne (les femmes étant cantonnées à faire du feu, trouver de l'eau, cuisiner, soigner... c'est aussi pour cela que vous pouvez choisir une Traceuse ou une Combattante-Protectrice).

Nous avons conservé le côté ultra-conservateur de l'univers, mais pour qu'il devienne surtout une critique d'une société patriarcale. Mais pour celles et ceux qui ne sont absolument pas militants, ne vous inquiétez pas, la priorité est donnée à adapté l'univers plus qu'à faire passer un message politico-social.

Parfois j'ai peur pour mon fils. Il n'a rien demandé et je l'élève dans le respect de tous et de toutes mais on finira par lui reprocher d'être un homme, blanc et à priori hétéro. Je suis pour des droits et devoirs égaux, qu'importe le genre, qu'importe le sexe, j'attends qu'on fasse pareil pour tout le monde.

Tellement vrai. Merci Mzelle.

Chni
Chni

Parfois j'ai peur pour mon fils. Il n'a rien demandé et je l'élève dans le respect de tous et de toutes mais on finira par lui reprocher d'être un homme, blanc et à priori hétéro. Je suis pour des droits et devoirs égaux, qu'importe le genre, qu'importe le sexe, j'attends qu'on fasse pareil pour tout le monde. 

"On finira par lui reprocher" : vous lisez dans l'avenir ? :)

Je ne pense pas qu'il faille donner de mauvaises intentions à certains mouvements qui œuvrent juste à espérer plus d'égalité dans ce monde

Uphir
Uphir
Il n'y a pas besoin de lire dans l'avenir quand on entend le discours (très actuel) de certains "militants de l'égalité".
achno
achno
oeil dans la bouche dit :Critiquer l’écriture inclusive ça serait assez marrant si dans le fond c'était pas juste une expression rance d'extrême droite conservatrice et haineuse ...

Et ça une réflexion pas d'un niveau beaucoup plus haut que l'extrême droite....

Comme quelqu'un plus haut je peux t'assurer que je suis de gauche et que je respecte les femmes et les causes qui oeuvrent à l'égalité entre les sexes mais l'écriture inclusive c'est horrible à lire ! Ce n'est pas tout à fait la même chose mais je suis pour la suppression de père et mère dans les formulaires et l'utilisation de parent 1 et parent 2 par exemple.
Toutes les femmes qui m'entourent sont d'accord avec ça.

Je serais mille fois plus partant pour des règles écrites avec du féminin partout que l'écriture inclusive.

Chakado
Chakado
Si vous voulez on peut repartir en boucle dans le grand mouvement perpétuel des sujets de forum... 

https://www.trictrac.net/forum/sujet/regles-redaction-de-regles-en-ecriture-inclusive-avec-le-tu-ou-simplement-avec-le-vous
Default
MacNamara
MacNamara
tholdur dit :Pour l'écriture inclusive, je vous invite à prendre connaissance de ce billet cosigné par Hélène Carrère d'Encausse (secrétaire perpétuelle de l'Académie Française).

Intéressant de voir la position officielle de l'Académie Française. Et de constater que Hélène Carrère signe en qualité de secrétaire perpétuel de l'Académie Française, et non perpétuelle.

Transludis dit :
Du coup j'imaginais un type qui prenait les sens interdits, roulait à gauche et se garait n'importe où, emmenant une horde de sbires tout aussi hors-la-loi dans son sillage. 

Merci, tu as refait ma journée yes

Ara Qui Rit
Ara Qui Rit
Ne refaites pas la mienne, s'il vous plait, elle était pénible.
brokoli
brokoli
Renaud88 dit :Pourquoi maintenant ce choix ? Déjà parce que je travaille avec une personne trans sur le projet, ensuite parce que de nombreuses joueuses ont testé le jeu et sont sensibles à cette question, parce que travailler sur une oeuvre de Damasio c'est être sensible à la construction de la langue et c'est s'interroger sur la société... et aussi pour faire face à la critique d'un roman considéré comme misogyne (les femmes étant cantonnées à faire du feu, trouver de l'eau, cuisiner, soigner... c'est aussi pour cela que vous pouvez choisir une Traceuse ou une Combattante-Protectrice).

Nous avons conservé le côté ultra-conservateur de l'univers, mais pour qu'il devienne surtout une critique d'une société patriarcale. Mais pour celles et ceux qui ne sont absolument pas militants, ne vous inquiétez pas, la priorité est donnée à adapté l'univers plus qu'à faire passer un message politico-social.

Je voudrais saluer ta démarche en tout cas
Damasio est un génie, un virtuose de l'écriture. Il parvient à jouer avec la musicalité du langage de façon remarquable et insuffler énormément de poésie à ses écrits. Il y a des passages dans ses romans qui ont été de vraies claques pour moi.
Et pourtant… et pourtant… j'aurais quantité de reproches à faire sur ses bouquins. Des lourdeurs, puis effectivement un regard un peu à côté de la plaque avec une tendance à la misogynie essentialisante que tu souligne (Il tente de s'améliorer avec le temps, mais on sent que c'est pas tout à fait ça. Les furtifs n'échappe pas à la règle, avec là encore des personnages féminins très stéréotypés, du male gaze à tout va sur le personnage de Sahar avec une lecture là aussi assez essentialisante de la maternité). Je n'adhère pas non plus à sa philosophie "vitaliste"… je ne sais pas si c'est les bons termes, mais je parle bien de son obsession pour "le vivant" et tout ce qui s'y rattache, avec une forme d'ésotérisme un peu ambigu : on ne sait pas si c'est de la poésie ou une idéologie flirtant le new-age qu'il essaye de nous vendre, en sachant que Damasio fait des formations "école du vivant" qui coûtent ultra chères… bref…
J'ai aussi quelques réserves sur son discours anti-technologie, même si je le trouve intéressant.

Quoiqu'il en soit la horde du contrevent c'est vraiment un univers poétique magnifique qui mériterait un bon traitement ludique, et je serais très intéressé d'essayer votre jeu si je ne vivais pas en Belgique :p

Concernant l'écriture inclusive… laisse couler… le niveau de discussions de comptoir sur tric trac à ce sujet est assez affligeant. Je ne comprends toujours pas l'obsession de certains au sujet de cette panique morale permanente. Perso, je renvoie toujours vers cet article qui décortique le problème en long et en large et qui a le mérite d'avoir un peu plus de scientificité que le classique "gneugneu c'est illisible "
(au passage l'académie française n'a aucune forme de pertinence à ce sujet, comme sur à peu près n'importe quel sujet, l'imposture est assez bien dénoncée par la chaine youtube Linguisticae… qui fait aussi des vidéos sur l'écriture inclusive justement).

Acathla
Acathla
Chakado dit :Si vous voulez on peut repartir en boucle dans le grand mouvement perpétuel des sujets de forum... 

https://www.trictrac.net/forum/sujet/regles-redaction-de-regles-en-ecriture-inclusive-avec-le-tu-ou-simplement-avec-le-vous

En discuter c’est bien (quelque soit l’avis...), c’est mieux dans un sujet dédié qui n'empiète pas sur un autre 😅 

bon courage (j’ai pas d’avis je sais pas lire...)

Chips
Chips
J'aime beaucoup le néologisme joueureuse, effectivement ça colle bien à l'univers lexical de Damasio !
Renaud88, n'hésite pas à me MP quand tu passeras dans le coin, je suis très curieux.

Tholdur, en dépit de ce qu'on peut penser (et ça a été mon cas pendant longtemps), l'Académie française n'est en effet pas pertinente au niveau de ses avis sur la langue française, notamment en raison des personnes qui la compose et de leur connaissance techniquede la langue. Petit florilège ici par exemple. Allez, j'arrête le HS, promis.
Uphir
Uphir
Mais du coup, quelle légitimité ont les adeptes de l'écriture inclusive ? (sans ironie)
Chakado
Chakado
Uphir dit :Mais du coup, quelle légitimité ont les adeptes de l'écriture inclusive ? (sans ironie)

Bon, allez, je me lance.

Est-ce que tu es choqué quand le Président commence son adresse à la nation par un "Françaises, Français", ou que tu commences ton email par un "Bonjour à toutes et à tous" ?
Je suppose que non, parce que c'est un usage qui existe depuis des décennies. Pourtant, au sens de la bonne vieille Académie Française, ce sont des tournures incorrectes puisque ce sont des pléonasmes, les mots "Français" et "tous" englobant déjà le féminin, grammaticalement parlant.

Je suppose que ce que tu appelles "écriture inclusive" est en réalité l'abréviation "Français.e.s" ou "tou.te.s" ce qui n'est jamais... qu'une abréviation, une façon d'écrire. Ça ne change pas la langue, puisqu'on dit déjà "Françaises, Français". C'est un pure graphie. Et si tu arrives à lire "et caetera" quand tu vois "etc." ou "euro" quand tu vois "€" dans un texte, je suis sûr que les abréviations graphiques ne devraient pas poser tant de problème.

Sur l'histoire de la légitimité... Ben, il n'y en a pas vraiment. Une langue n'est pas régie par des textes de loi, et on ne prend pas de contravention quand on met un subjonctif après "après que". Il y a des règles dans l'Éducation Nationale, pour régir le français tel qu'il est enseigné dans les écoles, mais qui a vraiment légitimité à décréter qu'il faut plutôt dire "pain au chocolat" que "chocolatine" ?
L'Éducation Nationale enseigne peut-être qu'il faut dire LA Covid, et du coup elle m'enlèvera des points dans ma dissertation si j'écris LE Covid. N'empêche que si la quasi-totalité de la population, y compris écrivains, journalistes, et piliers de comptoir, dit LE Covid, peut-être que c'est l'Éducation Nationale qui a tort ?...
Ce qui définit une langue, ce sont ses locuteurs, après tout. Les "réglementations" ne peuvent que courir après l'usage et tenter de le décrire, elles ne peuvent pas être prescriptrices.

Bref, dans toute langue, il y a des nouveaux usages qui naissent ; certains s'éteignent dans l'oeuf, d'autres persistent et s'essaiment chez tous les locuteurs, d'autres persistent mais en étant restreints à un petit groupe de locuteurs (des jargons, argots etc.) Tout ça c'est du français quand même.
Et donc, si un cercle militant veut adopter une graphie pour faire figurer le féminin dans des mots masculinisés soi-disant neutres, il a toute légitimité à le faire. Si d'autres personnes, en dehors du cercle militant, trouvent que c'est plutôt une bonne idée et souhaitent s'en emparer eux aussi, ben ils peuvent.

prunelles
prunelles
Tout ça, c'est du Français quand mème 
(non, ce n'est pas une faute, c'est une allusion à la mémétique qui peut expliquer comment des mots s'essaiment... Ou pas !)
Mzelle
Mzelle
Vivement que le "comme même" remplace officiellement le "quand-même" alors, il aura tout sa légitimité vu le nombre de gens qui font cette erreur.
timulacre
timulacre
"Je suppose que ce que tu appelles "écriture inclusive" est en réalité l'abréviation "Français.e.s" ou "tou.te.s" ce qui n'est jamais... qu'une abréviation"

Je suppose que tu voulais dire une "élongation" à la place d'abréviation, ce qui est peut-être l'origine du problème.

Et ce n'est pas parce qu'on a de bonnes intentions qu'on ne peut pas trouver de mauvaises solutions.
Default
karibouMàG
karibouMàG
brokoli dit :
Renaud88 dit :Pourquoi maintenant ce choix ? Déjà parce que je travaille avec une personne trans sur le projet, ensuite parce que de nombreuses joueuses ont testé le jeu et sont sensibles à cette question, parce que travailler sur une oeuvre de Damasio c'est être sensible à la construction de la langue et c'est s'interroger sur la société... et aussi pour faire face à la critique d'un roman considéré comme misogyne (les femmes étant cantonnées à faire du feu, trouver de l'eau, cuisiner, soigner... c'est aussi pour cela que vous pouvez choisir une Traceuse ou une Combattante-Protectrice).

Nous avons conservé le côté ultra-conservateur de l'univers, mais pour qu'il devienne surtout une critique d'une société patriarcale. Mais pour celles et ceux qui ne sont absolument pas militants, ne vous inquiétez pas, la priorité est donnée à adapté l'univers plus qu'à faire passer un message politico-social.

Concernant l'écriture inclusive… laisse couler… le niveau de discussions de comptoir sur tric trac à ce sujet est assez affligeant. Je ne comprends toujours pas l'obsession de certains au sujet de cette panique morale permanente. Perso, je renvoie toujours vers cet article qui décortique le problème en long et en large et qui a le mérite d'avoir un peu plus de scientificité que le classique "gneugneu c'est illisible "
(au passage l'académie française n'a aucune forme de pertinence à ce sujet, comme sur à peu près n'importe quel sujet, l'imposture est assez bien dénoncée par la chaine youtube Linguisticae… qui fait aussi des vidéos sur l'écriture inclusive justement).

Soit mais l'Académie Française reste un repère pour le collectif.
Et comme le décrit Mme Carrère, l'instauration si rapide d'un changement si profond ne laisserait pas le temps aux gens en difficulté (de prononciation, d'apprentissage, de rapidité de lecture, de langue maternelle non-française) de s'adapter. 
Si l'on rajoute le pourcentage assez faible de la population connaissant vraiment les tenants et aboutissants de l'écriture inclusive, il y a effectivement des grandes chances que cela soit utilisé dans un entre-soi comme l'esperanto (soit, cela pourrait être utilisée par l'administration mais là, le monde s'en fout, on a déjà assez du mal à comprendre le but final du courrier). 

@chakado: excellent exemple de la Covid! Oui LA car c'est une pandémie, LE se rapporte au virus, le cornavirus. "Le Quotidien", un journal à destination des enfants, a abordé cette question en rendant attentif les petits lecteurs qu'ils s'auto-obligeaint à faire des fautes car les premiers politiciens et journalistes s'étant emparés du sujet avaient fauté (par fourchage langue, volontairement ou paresse intellectuelle, on ne saura pas) et trompé l'ensemble de la population. Donc ici pas d'appropiation par le peuple mais une erreur marketing.

loïc
loïc
Renaud88 dit :Je m'était d'abord dit que je ne rentrerai pas dans ce genre de discussion,mais une question me taraude : comment réussissez-vous à lire du Damasio si vous butez sur l'écriture inclusive ?!?
Ben, parce qu'il ne l'utilise pas, tout simplement (il a, je pense, trop de respect pour la langue pour l'utiliser de manière aussi vulgaire). Ca n'a donc pas grand chose à) voir.
 
- parler de personnages plutôt que de joueur.se.s, c'est ici la solution que nous avons choisis, celle-ci étant d'autant plus cohérente, qu'un.e seul.e joueur.se peut jouer plusieurs personnages.
Ca reste UN personnage. Donc les joueurs choqués par cette soi-disant invisibilisation de la femme seront toujours choqués.
 
- utiliser les points ou traits d'union : joueur.se.s ou joueur-se-s
Illisible comme souligné au-dessus (et excluante comme l'ont déjà montré de nombreuses associations)
 
- mettre tout au féminins : joueuses (déjà employés par certains et certaines éditrices de jeux)
C'est rigolo. Contre-productif parce que non neutre (là, ou, par essence, le "joueur" est neutre, contrairement à certains discours récents), mais rigolo. Au moins, ça ne gêne pas trop le propos (là encore, on ne verra que des femmes parce que joueuse n'est pas neutre, alors que quand on parle de joueur, on voit de tout (sauf si on est un peu tordu).
 
- mettre les deux genres : les joueurs et joueuses
Extrêmement lourd à lire, pas très indiqué pour une règle de jeu qui doit viser la concision.
 
- tout attaché : joueureuses (joueurs heureuses, puisque Damasio joue avec les mots, c'est pas mal non plus)
néologisme inutile, qui, s'il finissait par être employé, prendrait un genre (féminin ou masculin) et on en reviendrait au soi-disant "problème" initial.
 
Seules les règles et les paragraphes concernant des mécaniques de jeu sont en écriture inclusives (exemple :
Ne lisez ce script que si un personnage Traceur.se est en jeu, sinon ignorez-le.), ce qui au final est assez réduit. Nous n'avons pas touché au parties narratives pour ne pas modifier le texte original mais aussi, parce que cela devenait, effectivement, cela devenez assez lourd a lire.
Pas employé dans le texte initial, lourd à lire CQFD
 
Peut être n'avons-nous effectivement pas choisi la meilleurs option pour faciliter la lisibilité, auquel cas il est encore temps.
C'est certain, les rapports montrant les problèmes de lisibilité de l'écriture "inclusive" (qui n'a d'inclusif que le nom) ne sont plus à démontrer. Inclure en séparant (en séparant les mots, en séparant le féminin du masculin pour bien les différencier et bien montrer qu'ils sont différents, ce qui est, globalement faux,..., il y a peu de chance que ça marche, par définition en fait.
 

Bon courage pour votre projet, mais il y a sûrement d'autres manières de critiquer la langue qu'en faisant un jeu sur un livre où la langue est tel qu'elle est