3386
réponses
73
followers
Par : Budnic | jeudi 5 mai 2005 à 23:36
DuncanIdaho
DuncanIdaho
Pyjam dit :
Les Sept Morts d'Evelyn Hardcastle
Le scénario le plus compliqué de l'année : “Un jour sans fin” à “Downton Abbey” écrit par Agatha Christie et David Lynch !
Vous êtes condamné à revivre la mort d'Evelyn Hardcastle tant que vous n'aurez pas découvert son assassin.
Un roman impossible à lâcher.
 

Fini ! C'était top, merci pour la découverte !

Ca m'a effectivement rappelé les Agatha Christie que je lisais tout jeune... en beaucoup plus compliqué :-) Le principe de la boucle temporelle est bien exploité et rend le processus d'enquête très original. Chouette lecture, je la recommanderai autour de moi.

Mon top
Aucun jeu trouvé
Pyjam
Pyjam
Eh bien, heureux que cela t'ait plu.

Aurora de Kim Stanley Robinson, Bragelonne.

Kim Stanley Robinson est l'auteur bien connu de la trilogie martienne qui raconte avec un grand souci du détail scientifique la “terraformation” de notre voisine Mars, la petite sœur de la Terre.

Trente ans plus tard, il s'attaque au récit de la première tentative de colonisation d'une planète extra-solaire : Aurora, en réalité la lune d'une planète massive orbitant autour de l'étoile proche Tau Ceti à 12 années lumière d'ici.

Le moins que l'on puisse dire c'est que Robinson est beaucoup moins optimiste qu'il y a trente ans. En effet, l'expédition se révèle extrêmement complexe et périlleuse. Face à la nécessité d'entreprendre un voyage de 150 ans qui verra se succéder plusieurs générations de voyageurs, il est évident qu'on ne peut pas se contenter d'emmener quelques centaines d'humains. Il faut aussi emmener les animaux, les plantes, les insectes, les bactéries, les champignons, en fait toute une série d'écosystèmes variés qui devront rester en équilibre pendant toute la durée du voyage.

Une fois sur place, on n'est pas sortis de l'auberge : en fait, on ne fait qu'y entrer. Si la planète est inhabitable, il faut des millénaires pour la rendre habitable, et si elle est habitable alors elle est certainement habitée. Pas forcément par des extraterrestres civilisés, mais à coup sûr par des billions d'organismes dont la plupart sont invisibles et mortels.

Dès lors, comment affronter toutes ces difficultés ? Surtout quand on voit à quel point nous avons du mal à y faire face sur notre propre planète où nous avons créé des déséquilibres que nous peinons à enrayer (quand nous acceptons leur réalité).

Lever les yeux vers le ciel et rêver, c'est bien. Regarder autour de soi, savoir savourer ce que nous avons et le préserver c'est encore mieux.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Govin
Govin
De mes dix dernières lectures, je vous conseillerais:

* Le vieil homme et la guerre de John Scalzi

Tome 1 d'une saga de space-opéra militaire qui manie l'humour pas forcément où on s'attend à l'y trouver.

Le pitch est vendeur: "J'ai fait deux choses le jour de mes 75 ans : je suis allé sur la tombe de ma femme. Puis, je me suis  engagé."

Dans la même veine qu' Etoiles, levez-vous, plus connu au cinéma sous le titre Starship Troopers, et que la Guerre Eternelle, que je lui préfère de très loin.

* Le bâtard de Kosigan de Fabien Cerutti

Tome 1 d'une saga med-fan en cours.
L'ombre du Pouvoir, sous-titre de ce tome, permet à l'auteur de planter le décor d'un 14ème siècle aussi médiéval que boueux et cruel, en y mêlant subtilement des éléments de fantasy. A tel point que je vérifie mon arbre généalogique pour vérifier si je n'aurais pas quelques ancêtres elfes.

Ceux qui ont apprécié Gagner la Guerre, foncez !
Si je devais nuancer d'un bémol, je dirais que la trame s'attarde un peu trop sur un événement central, mais ce serait pinailler.

A obtenu plusieurs prix.

* Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbrück

Grosse claque.

On suit le héros qui raconte son histoire à la première personne, l'histoire d'un individu en décalage avec la société des anénes 70/80 et qui décide de tout  laisser derrière lui pour sillonner les Etats-Unis à moto, façon Easy Rider.
Le twist final vous marquera à jamais.

Livre bardé de prix.

 
Govin
Govin
kaiser sauze dit :
Je vais lire mon second cadeau Silot avant d attaquer Spin.

Deux bons bouquins, enfin si tu voulais écrire Silo sans le t.

Govin
Govin
J'ai commencé La Fille Automate de Paolo Bacigalupi, enfin j'ai essayé de le commencer, mais je n'arrive pas du tout à accrocher.
Si vous parvenez à me persuader que le début laborieux laisse place à un bon roman, je persiste, sinon j'allumerais mon premier feu de cheminée avec.
Nissa la Bella
Nissa la Bella
Govin dit :J'ai commencé La Fille Automate de Paolo Bacigalupi, enfin j'ai essayé de le commencer, mais je n'arrive pas du tout à accrocher.
Si vous parvenez à me persuader que le début laborieux laisse place à un bon roman, je persiste, sinon j'allumerais mon premier feu de cheminée avec.

Je l'ai achetée sur recommandation de l'auteur à l'occasion de ce forum, enthousiasmé par le prix Hugo obtenu. Mais j'ai eu du mal à persévérer. Je suis passé à un autre titre de ce même auteur (je ne m'en souviens plus sur le moment), mais là encore j'ai eu dû mal. J'ai tout mis de côté pour y revenir plus tard.

Mon top
stueur
stueur
La fille automate est un livre absolument génial! Certes, il n'est pas toujours facile à lire de par les termes employés et les concepts utilisés.
De mon point de vue, il y 2 possibilités qui permettent de faciliter cette lecture :
- Lire La fille flûte qui est un recueil de nouvelles qui aborde tous les concepts introduits dans le livre : cela permet de bien comprendre chaque concept de façon isolé.
- Noter les termes (chinois en particulier) sur une feuille avec leur traduction au fur et à mesure. Passé les 50-100 premières pages vous aurez l'intégralité des mots dans votre dictionnaire.

Pour ce qui est du roman, et de vos donner l'envie de le lire, sachez qu'il est extrêmement réaliste, ce qui permet de se bien se projeter et voir ce que pourrait devenir notre monde dans un avenir pas si lointain.
J'espère vous avoir re-donner l'envie de lire ce livre et avoir vos retours sur ce forums sous peu!

PS : Pyjam, toi qui a une connaissance de la SF qui frôle l'insolence, pourrais-tu remotiver les troupes pour lire ce livre stp?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Pyjam
Pyjam
Désolé, je ne l'ai pas lu.
 
Mon top
Aucun jeu trouvé
Mzelle
Mzelle
J'ai déjà lu ce livre et je ne l'ai pas particulièrement aimé non plus, désolée 
Je suis en train de lire la première trilogie d'une jeune romancière que j'ai kickstartée sur Ulule : Ménestrels - Recueil 1, plein de bonnes idées, même si écriture un peu "naïve".

J'ai également en route Mondes Derniers - L'Intégrale, Tome 1 : Zothique et Elamia, Tome 2 : La Forteresse des Secrets mais beaucoup de mal avec ces 2 livres, je m'ennuie.
stueur
stueur
Arf, bon dans ce cas Govin et Nissa la belle considérez que Mzelle se trompe de livre et que Pyjam a déjà mis le livre sur sa liste des très prochains livres à lire tellement il lui semble bien ! 😁
Mon top
Aucun jeu trouvé
stueur
stueur
Je viens de terminer La supplication de Svetlana Alexievitch pour lequel elle a reçu le prix Nobel e littérature.

Dix ans après la catastrophe de Tchernobyl, en 1996, cette écrivaine et journaliste Biélorusse est allé interviewer des gens qui ont côtoyer la zone pendant ou après la catastrophe. On y retrouve donc les témoignages de liquidateurs, de leurs familles, des scientifiques, les soldats venus nettoyer la zone, des habitants de la zone (ceux qui y habitaient, ceux qui y habitent encore, et ceux qui sont venus s'y installer), et des zones alentours qui ont subi les retombés radioactifs.

Un livre poignant qui éclaire sur la "mentalité" soviétique (le dévouement à la patrie en particulier) et sur ce qu'on pu vivre les gens à cette époque et dans les années qui ont suivis.

J'avoue ne pas comprendre pourquoi elle a reçu le prix Nobel de littérature alors qu'elle ne fait "que" transcrire les paroles des gens. Il en reste néanmoins un livre qui m'a fait réfléchir aux risques technologiques, leurs prises en considération par l'état, et comment les gens sont gérés et informés lors de telles catastrophes.

Ce n'est pas un livre de SF et pourtant, il n'y a rien à y ajouter pour qu'il soit édité par l'Atalante (oui, je suis nantais) au lieu de J'ai lu...
Mon top
Aucun jeu trouvé
Proute
Proute
Tu serais plutôt surpris alors que la politique japonaise post-Fukushima dénote une mentalité bien particulière aussi, pour rester soft.
Sylvano
Sylvano
Pour avoir vu la série Tchernobyl (qui est excellente, mais très dure), je me suis fait la réflexion aussi que si ça n'était pas arrivé en URSS, la gestion de la catastrophe n'aurait certainement pas été la même, et pas forcément dans le sens où on le pense. Des centaines de gens ont été sacrifiés (sciemment, par le pouvoir, même s'il s'agissait peut-être pour certains d'un engagement patriotique/idéologique) pour juguler le danger immédiat et probablement sauver une bonne partie de l'Europe. Je ne suis pas sûr qu'un pays occidental aurait fait ce choix, en tout cas de la même façon. Maintenant, l'origine même de la catastrophe semble aussi largement liée au fonctionnement du système soviétique.
tthorn
tthorn
Salut tout le monde, 

Ces derniers mois j'ai lu pas mal lu de livres, et je cherche un peu l'inspiration :

J'ai lu Ready Player one, armada, artémis, Fondation, 3e droite, nanofiction, Shangri-la, La cantine de minuit, le gourmet solitaire, à la croisée des mondes, Le livre sans nom, Ghost money, Le roman de Jeanne, La vie secrète des écrivains, l'âge de pierre, Paris 2119, Le passe miroir, Monsieur Origami, 1984, 22.11.63, le maitre du haut chateau, le meilleure de monde, la ferme aux animaux, Tout Lovecraft, Farenheit 451, ... 

Et j'aimerais savoir quels sont un peu les livres que vous avez aimez dans ce genre là ? 

Si vous voulez des précisions sur certains livres que j'ai lu ci-dessous je serais heureux de vous les partager. 
Jeannot la Pinte
Jeannot la Pinte
tthorn dit :Salut tout le monde, 

Ces derniers mois j'ai lu pas mal lu de livres, et je cherche un peu l'inspiration :

J'ai lu Ready Player one, armada, artémis, Fondation, 3e droite, nanofiction, Shangri-la, La cantine de minuit, le gourmet solitaire, à la croisée des mondes, Le livre sans nom, Ghost money, Le roman de Jeanne, La vie secrète des écrivains, l'âge de pierre, Paris 2119, Le passe miroir, Monsieur Origami, 1984, 22.11.63, le maitre du haut chateau, le meilleure de monde, la ferme aux animaux, Tout Lovecraft, Farenheit 451, ... 

Et j'aimerais savoir quels sont un peu les livres que vous avez aimez dans ce genre là ? 

Si vous voulez des précisions sur certains livres que j'ai lu ci-dessous je serais heureux de vous les partager. 

As tu lu gagner la guerre de Jaworski?

Mon top
tthorn
tthorn
Non je ne l'ai pas lu.
stueur
stueur
Ubik et Blade runner de Philip K. Dick
La fille automate de Paolo Bacigalupi
Silo de Hugh Howey
 
Mon top
Aucun jeu trouvé
tthorn
tthorn
Ubik je l'ai dans ma liste. faudrait que je le lise. 
Pyjam
Pyjam
tthorn dit :Salut tout le monde, 

Ces derniers mois j'ai lu pas mal lu de livres, et je cherche un peu l'inspiration :

J'ai lu Ready Player one, armada, artémis, Fondation, 3e droite, nanofiction, Shangri-la, La cantine de minuit, le gourmet solitaire, à la croisée des mondes, Le livre sans nom, Ghost money, Le roman de Jeanne, La vie secrète des écrivains, l'âge de pierre, Paris 2119, Le passe miroir, Monsieur Origami, 1984, 22.11.63, le maitre du haut chateau, le meilleure de monde, la ferme aux animaux, Tout Lovecraft, Farenheit 451, ... 

Et j'aimerais savoir quels sont un peu les livres que vous avez aimez dans ce genre là ? 

Si vous voulez des précisions sur certains livres que j'ai lu ci-dessous je serais heureux de vous les partager. 

C'est difficile de répondre. Je ne trouve pas que ces livres appartiennent au même genre.
 

Mon top
Aucun jeu trouvé
Pyjam
Pyjam
Aujourd'hui — et parce que je viens de découvrir la publication l'année dernière d'un énorme recueil des textes phares de cet auteur — un petit coup de projecteur sur l'œuvre d'un authentique visionnaire : John Brunner.

La Tétralogie noire regroupe dans un parpaing relié (et sans doute pas facile à manier) de 1200 pages :
Tous à ZanzibarLe Troupeau aveugleL'Orbite déchiquetéeSur l'onde de choc

4e de couverture :
Avec Tous à Zanzibar, prix Hugo 1969, véritable livre-univers, porté par une écriture audacieuse et travaillée, John Brunner nous offre une mosaïque de récits entremêlés, abordant aussi bien les thématiques sociales, politiques, économiques que technologiques. Il nous fait découvrir un XXIe siècle miné par les problèmes de surpopulation, la violence, le terrorisme, et qui voit se mettre en place des lois eugéniques de plus en plus strictes.

L'Orbite déchiquetée entre tout particulièrement en résonance avec la situation actuelle en mettant en scène de façon âpre les conflits raciaux et la folie au pouvoir sur fond d'Amérique désunie et sur-armée.

Le Troupeau aveugle, avec sa Méditerranée devenue une mer morte, nous plonge au coeur de la question écologique et de la pollution et lance un véritable cri d'alarme aux générations futures, c'est-à-dire nous !

Préfigurant le mouvement cyberpunk, Sur l'onde de choc nous confronte aux dangers d'une planète dominée par le numérique, en proie à la guerre informationnelle. La résonance est de nouveau au maximum avec notre monde connecté, soumis de plus en plus aux diktats des algorithmes, des virus et des réseaux sociaux.

Lanceur d'alerte avant l'heure, John Brunner fait de chacun des quatre romans autonomes une pièce d'un plus grand puzzle, celui de notre époque ! La Tétralogie noire forme un extraordinaire miroir du monde qui se dessine chaque jour, démontrant une nouvelle fois que la SF est bien la littérature de notre temps.

La préface de Patrick Moran, auteur, professeur de Littérature comparée et admirateur du travail de John Brunner, nous permet de saisir au plus juste l'importance de cette œuvre.
———

Un court article sur l'aspect prophétique de ces œuvres.
Et la critique de Nébal

Ces 4 romans ne sont pas tous faciles à trouver. Seul Tous à Zanzibar est disponible en numérique.
Et L'Orbite déchiquetée ressort ce mois-ci, le 19, en poche chez Mnémos (l'éditeur de ce recueil).

Mon préféré : Le Troupeau aveugle. La fin du monde comme si vous y étiez.
Ah ! mais on y est au fait ! C'est justement pourquoi c'est une œuvre visionnaire.
Et c'est pourquoi le titre est si bien choisi.

 
Mon top
Aucun jeu trouvé
Pyjam
Pyjam
Mon top
Aucun jeu trouvé
morris_toc
morris_toc
Super coup de projecteur de Pyjam sur cet auteur.
J'ai déjà lu Tous à Zanzibar et le Troupeau aveugle que je recommande également.
Mon top
Aucun jeu trouvé
stueur
stueur
3ème tome des aventures d'Harry Potter de J. K. Rowling : Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban.

Pas de grosses surprises dans la manière d'aborder le livre, nous sommes en terrain connu. C'est facile à lire et l'intrigue est intéressant même si elle n'est réellement développée que le dernier quart du livre (avant nous suivons l'année scolaire à Poudlard). Par contre, il y a aussi pleins de redondances avec les précédents épisodes mais peu de nouvelles idées originales (il y en à quand même quelques unes mais elles sont bien mins nombreuses que dan les tomes précédent je trouve).

Certes le livre peut être lu sans avoir lu les précédents mais je pense que ce serait un peu bancal, et donc la 3ème explication de la famille Dursley, de la famille Wesley, des différents protagonistes que l'on connait déjà, est à mon sens inutile et pas la bienvenue. Autre détail, et j'insiste sur le mot détail, la bièraubeurre qui tourne la tête pour des enfants de 13 ans?! Ok, les anglais semblent avoir un autre rapport à la bière que nous autres français mais ça semble quand même bizarre dans un livre qui peut être lu par un enfant/ado.

A part ça, on sent que la série commence réellement à en devenir une. J'entends par là que les épisodes précédents étaient des one shot car hormis les années scolaires qui se suivent et la mot vol-de mort qui revient de temps en temps il n'y avait pas d'intrigues liées d'un épisode au suivant et là je pense que le livre suivant aura lien un peu moins ténu avec celui-ci. Attention, nous avons bien ici une histoire complète avec un début et une fin!

En résumé, lecture facile et agréable pour passer un bon moment mais la magie n'a pas autant opéré pour ce tome contrairement aux précédents, la faute à un manque de nouvelles idées originales.



 
Mon top
Aucun jeu trouvé
Proute
Proute
Je pense que les rappels au début des livres est dû au fait qu'il fallait quand même attendre plusieurs mois (voire un an ou plus) entre deux tomes. J'ai lu les premiers bien plus souvent que les autres parce que je les relisais tous quand un nouveau sortait, mais ça ne devait de loin pas être le cas de tous les lecteurs de la série.
Govin
Govin
morris_toc dit :Super coup de projecteur de Pyjam sur cet auteur.
J'ai déjà lu Tous à Zanzibar et le Troupeau aveugle que je recommande également.

@stueur: je laisserais donc sa chance à la fille automate, sur tes recommandations.

En parlant de livre dans lequel il est difficile d'entrer, Tous à zanzibar a sa place. Perso, j'ai abandonné la lecture très rapidement.

stueur
stueur
@ Govin : Ah ben dans ce cas, j'espère qu'il te plaira autant qu'il m'a plu! J'attends ton retour avec impatience!
Mon top
Aucun jeu trouvé
Phorya
Phorya
Je soutiens Stueur pour la fille automate. C’est vraiment un roman d.anticipation qui m’a semblé si réaliste ! Monsanto a gagné et voilà notre avenir. Voir ce monde sous différentes perspectives est passionnant.

Et je ne peux que vous conseiller Étoiles, garde à vous (starship trooper). Rien à voir avec le film, je l’ai commencé sans rien en attendre et j’en n ai pas pu le lâcher, un véritable coup de cœur. Je le trouve bien meilleur que la guerre éternelle qui m.avait passablement ennuyée à l’epoque. Je n.arrive pas à comprendre pourquoi certains traitent ce livre de pamphlet militariste. 
J’ai lu en terre étrangère d’heinlein, et malgré quelques fulgurances je le trouve mal vieilli.

Sinon en ce moment c’est Alamut de Bartol, un roman sur l.ascension d Hassan sabbah, le leader de la mythique secte des hashishin. C’est brillant, machiavélique, et d’actualite sur l endoctrinement fanatique à visée politique.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Mr le Néophyte
Mr le Néophyte
Phorya dit :Sinon en ce moment c’est Alamut de Bartol, un roman sur l.ascension d Hassan sabbah, le leader de la mythique secte des hashishin. C’est brillant, machiavélique, et d’actualite sur l endoctrinement fanatique à visée politique.

Je vais essayer de le trouver, celui-là, ce que tu décris m'intéresse.
As-tu lu le magnifique Samarcande d'Amin Maalouf ? On y croise la secte, entre autre.

Sinon, j'ai vu en librairie un roman qui m'a intrigué : Feuillets de Cuivre, de Clavel.
J'ai hésité à le prendre, quelqu'un pour me persuader que j'ai eu tort de ne pas le faire ?

Pour ma part je n'ai lu que du dispensable, malheureusement.
Enfin y en a un de bien quand même.

Je passe direct sur Baise-moi de Virginie Despentes, j'en ai lu qu'un tiers, je ne savais même pas qu'on pouvait appeler ça de la littérature. 
Pourquoi il m'a prêté ça, l'autre dingue, c'est là seule chose que je me demande. Si y a un message derrière, je le fracasse.

2 romans de Fred Vargas : Ceux qui vont mourir te saluent et L'homme aux cercles bleus.
Agréable, sans plus. 
Ça m'a fait penser à la série des Malaussene de Daniel Pennac dans l'esprit (polar-humour-galerie de personnages farfelus).
La comparaison pour moi s'arrête là (rien que pour la différence de style littéraire, elle n'a peut-être même pas raison d'être), ça ne boxe pas dans la même catégorie, je n'ai pas éprouvé du tout le même plaisir.
Malaussene, c'est trop haut.

On m'avait offert Le suspendu de Conakry de J.C. Rufin, premier tome d'une série sur un Consul loufoque qui aime jouer à l'inspecteur.
C'est pas la catastrophe comme Le parfum d'Adam, son roman sur le terrorisme écologique pétri de cliché (je m'excuse auprès de ceux qui ont aimé) mais quand même, bof bof bof.
Peut-être que si son supposé chef d'oeuvre Rouge Brésil me passe sous les yeux je le lirais, mais je ne vais pas courir après.

Lu également Moon, de Tony Hillerman, un auteur de romans policiers connus pour ses séries ayant pour héros des flics d'origine Navajo (territoire où il est lui-même né).
Rien à voir avec les indiens, dans celui-là on suit un loser de journaliste digne des frères Cohen (l'humour en moins), qui va se retrouver loin de son Colorado alors que son seul désir est d'y retourner, à la recherche d'un bébé asiatique inconnu, à savoir la fille de son défunt frère.
Le problème, c'est que la chtiote est censée être aux Philippines mais qu'elle n'y est pas, et que l'Asie du sud-est, en avril 1975, c'est un gros bordel, passez moi l'expression : les Khmers rouges massacrent à tour de bras au Cambodge, et le Vietnam du Nord avance à grands pas sur Saïgon.
Encore une fois faussement présenté comme un polar, on est bien plus dans la fibre aventuro-romanesque, avec même du Feng Shui et une hollandaise avec un nom pas possible dedans.
L'écriture est classique, l'intrigue très plaisante, ça donne une belle histoire et un bon roman.

A la réflexion, le JdS, c'est en train de devenir comme le cinéma ou la littérature : une abondance de trucs complètement dispensables qui occultent le meilleur. 
Du fast-food jusque dans la culture. 
En fait, on est des cons.

Mon top
Aucun jeu trouvé
znokiss
znokiss
Mr le Néophyte dit :
 

2 romans de Fred Vargas : Ceux qui vont mourir te saluent et L'homme aux cercles bleus.
Agréable, sans plus. 

C'est mon péché mignon, les Fred Vargas. 
Moins les premiers (avec les 3 bonhommes) que les suivants avec Adamsberg, Danglard et toute la bande. 

Toujours des persos plus perchés les uns que les autres, et en même temps tellement proches.. des enquêtes qui vont parfois chercher loin souvent basées sur une légende (La Peste, les loups garous..). C'est pas trop complexe, ça se lit parfaitement pour accompagner les vacances.

Ah, et je recommande son Petit traité de toutes vérités sur l'existence, un petit essai (2€ dans les bonnes crêmeries) qui quelque part a un peu changé ma vie, notamment en m'apprenant le détachement et l'évitement du stress. Un plaisir à lire si on accroche au style. 

Chakado
Chakado
znokiss dit :

C'est mon péché mignon, les Fred Vargas. 
 

Pareil, j'avoue y être assez sensible.
J'aime beaucoup le ton très particulier des Vargas, avec tous ces personnages pas réalistes pour deux sous, mais malgré tout très vivants. Et il y a là-dedans une sensibilité française très intéressante, ça ne cherche pas du tout à imiter le polar à l'américaine (hein, Grangé) et je trouve ça assez unique.
Toujours un plaisir à lire, mais quand ça demande une GROSSE suspension d'incrédulité comme dans son dernier, sur La Recluse.

Mr le Néophyte
Mr le Néophyte
znokiss dit :
Mr le Néophyte dit :
 

2 romans de Fred Vargas : Ceux qui vont mourir te saluent et L'homme aux cercles bleus.
Agréable, sans plus. 

ça se lit parfaitement pour accompagner les vacances.

Voilà, en fait je ne m'attendais pas à ça.
Les seules oeuvres que je connaissais de Vargas, ce sont les BD qu'elle a fait avec Baudoin.
Les 4 fleuves (avec Adamsberg), je l'avais beaucoup apprécié.
Ils ont collaboré sur une autre, je ne me souviens plus du titre, elle m'avait moins plus.

Ceux qui vont mourir et L'homme (j'ai préféré celui-ci, grâce aux personnages en effet), il y a de "la verve".
Mais les intrigues, je les ai trouvées moyennes, ça m'a justement rappelé les page-turner à l'américaine (pas dans le style, hein, mais dans le côté tiré par les cheveux).
Je crois que je préfère quand c'est réaliste et qu'il y a un contexte solide (à la Ellroy par exemple), bon ça n'a rien à voir, c'est juste une histoire de goût.
​Ou alors, faut que ça sorte d'avantage du contexte polar, comme Pennac, où ça touche à la fois au comique (surtout) et au drame (un peu).

Mon top
Aucun jeu trouvé
eimef
eimef
Pyjam dit :
Les Sept Morts d'Evelyn Hardcastle
Le scénario le plus compliqué de l'année : “Un jour sans fin” à “Downton Abbey” écrit par Agatha Christie et David Lynch !
Vous êtes condamné à revivre la mort d'Evelyn Hardcastle tant que vous n'aurez pas découvert son assassin.
Un roman impossible à lâcher.
 

Je suis en train de terminer ce livre, et je suis tout à fait d'accord avec Pyjam (comme souvent): je l'ai trouvé hypnotique, impossible à lâcher certes, mais il faut surtout dire que si on accroche, il ne faut pas le lâcher. En effet, j'ai eu le malheur de le laisser de côté 1 journée et ça a été dur de me remettre "dans la boucle" (bon, je suis dans quel hôte là, quelle heure est-il, que sait-il...)
Tout ça pour dire que j'ai adoré, que je le conseillerai à mes amis lecteurs, et que si vous avez d'autres conseils de lecture de bouquins de ce type (j'entends par là originaux, qu'on n'a pas l'impression d'avoir déjà lus 10 fois, bien construits et bien écrits...), je suis preneuse!
Merci encore pour tous vos conseils, ce sujet est une mine d'idées pour moi.

Mon top
Aucun jeu trouvé