57
réponses
0
follower
Par : Pienpien | mardi 4 décembre 2012 à 12:42
Pienpien
Pienpien
Salut,

Bon vu qu'on a déviée dans certains topic sur ça, j'ouvre celui-ci pour en discuter :

Karis avait parlé du prix du jeu qui provenait grandement que du coût du matériel. Et qu'on ne récompensait pas le travail de l'auteur par rapport à la qualité du jeu. Ca m'avait marqué.

C'est revenu à la surface sur le prix de l'extension d'Archipelago qui comprend environ 30 cartes pour 10 euros.
Chaque carte représente un scénario avec 3 niveaux de réussites selon l'atteinte des objectifs.
Une partie durant environ 45 minutes on se retrouve avec de nombreuses heures de jeu.

Je trouve que c'est un très bon exemple de ce qu'a dit Karis. Pour moi le matériel est à prendre après, et c'est une récompense pour le travail sur Archipelago et son extension que je fais, bien qu'en tant que tel je me dise merde c'est que 30 morceaux de cartons :)

Il y avait eu un peu la même réflexion sur twin-it à sa sortie je crois.

Le problème c'est comment remercier le fait qu'un jeu soit vraiment bon ? Si on monte le prix dès le début, on va se priver de joueur et donc de personne qui vont développer sa notoriété.
Mettre les jeux plus chers pour un auteur car il a fait sa renommée ? (mais un bon auteur ne veut pas dire un bon jeu à chaque coup)

Qu'en pensez-vous ? Est-ce que l'on sortira de la dictature du prix/matériel pour un indice de qualité un jour ?


ATTENTION : je ne veux pas partir sur le fait que 30 cartes coute tel ou tel prix. Je ne doute pas que la marge ne soit pas si énorme avec les frais de production pour une petite série, l'acheminement etc. Mais ce n'est pas la question ;)
Mon top
Disque-Monde : Ankh-Morpork
10 ans et +
7,7
119 avis
Le Seigneur des Anneaux JCE
13 ans et +
8,1
174 avis
Abyss
10 ans et +
8,4
499 avis
Les Châteaux de Bourgogne
12 ans et +
9,0
243 avis
YoshiRyu
YoshiRyu
Déjà je trouve qu'il y a un parti-pris dans ton discours : tu mets en avant le temps de loisir que te procure le jeu, mais ce temps de loisir n'est pas forcément représentatif de l'investissement de l'auteur en temps, et encore moins en créativité.

Un auteur peut faire rapidement un jeu qui te procurera des heures de plaisirs, et inversement un auteur peut passer longtemps à faire un jeu qui se joue rapidement et pas souvent.

Un bon exemple sont les Anagrafs, je suis sûr que le temps de travail est beaucoup plus important que le temps qu'on y joue (toute proportion gardée, je veux dire que ça a sûrement été aussi long à travailler qu'un jeu cocktail game par exemple, mais force est de constater qu'on y jouera moins).

Alors déjà, comment mesurer le travail sur un jeu, en temps c'est faisable, mais en créativité c'est beaucoup plus dur, et tellement subjectif.
Mon top
T.I.M.E Stories
12 ans et +
7,8
341 avis
The 7th Continent
12 ans et +
9,2
332 avis
Five Tribes
13 ans et +
8,8
446 avis
Quadropolis
8 ans et +
8,2
152 avis
Elysium
14 ans et +
8,2
228 avis
Citadelles : Troisième édition
10 ans et +
8,6
1702 avis
Small World
10 ans et +
8,4
1203 avis
Pienpien
Pienpien
Euh oui c'est normal, tu es prêt à payer plus si le jeu te donne du plaisir (je ne parle pas d'heure de jeu enfin ça en fait partie mais c'est un paramètre qui peut plus ou moins ressortir selon les joueurs, les jeux etc)

Un auteur peut avoir passé des milliers d'heures sur un jeu. Si celui-ci est mauvais est-ce qu'il faut récompenser son travail ?

Chacun a un plaisir différent (kubenboa/amérithrash) donc doit acheter un jeu dont le prix est à la hauteur du plaisir qu'il prendra.

Pour la subjectivité sur la qualité/créativité c'est toute la question :p
Mon top
Disque-Monde : Ankh-Morpork
10 ans et +
7,7
119 avis
Le Seigneur des Anneaux JCE
13 ans et +
8,1
174 avis
Abyss
10 ans et +
8,4
499 avis
Les Châteaux de Bourgogne
12 ans et +
9,0
243 avis
Foussa67
Foussa67
Pienpien dit: Est-ce que l'on sortira de la dictature du prix/matériel pour un indice de qualité un jour ?


Lorsque Karis disait (de mémoire...) lors du débat qu'un jeu, ce n'est qu'un objet que les gens achètent, et que les gens n'achètent pas la création de l'auteur, je pense qu'il a raison.

Il y a eu l'exemple de l'utopique "meilleur jeu du monde", qui tiendrait sur UNE seule carte.
Malgré son statut, tu ne pourrais pas vendre ce jeu 50 euros. Les gens n'achètent pas UNE carte à 50 euros.

La dictature du prix a le mérite d'être objective, un indice de qualité pour déterminer un prix est utopique. Qui fixerait l'indice de qualité ? C'est subjectif donc inapplicable.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Yomgi44
Yomgi44
Pienpien dit:Qu'en pensez-vous ? Est-ce que l'on sortira de la dictature du prix/matériel pour un indice de qualité un jour ?


Je pense que tout ça est bien trop subjectif (je parle de la "qualité" du jeu)... Un même jeu peu plaire énormément à des joueurs et en faire mourir d'ennui d'autres... du coup le rapport qualité du matériel/prix risque d'être encore longtemps une base objective et juste pour fixer le prix d'un jeu.
La récompense pour l'auteur vient quand le jeu est bon, qu'il plait à l'unanimité ou presque et qu'il s'en vend beaucoup. Comme dans l'édition, le cinéma et l'ensemble des arts quels qu'ils soient...
Mon top
Dominant species
12 ans et +
9,0
80 avis
Innovation
14 à 120 ans
7,8
175 avis
Terra Mystica
12 ans et +
8,9
211 avis
Dungeon Petz
13 ans et +
8,6
146 avis
Race for the Galaxy
12 ans et +
8,4
637 avis
Lords of Xidit
14 ans et +
8,5
456 avis
Lapinesco
Lapinesco
Yomgi44 dit:
Pienpien dit:Qu'en pensez-vous ? Est-ce que l'on sortira de la dictature du prix/matériel pour un indice de qualité un jour ?.


Bof c'est l'époque (qui dure mais bon), c'est un peu le même débat quand on me dit que ça vaut pas le coup d 'aller voir tel film au cinéma, par contre celui là qui déborde son slip d'effets visuels, là yes j'en ai pour mes 10€

C'est moche mais c'est comme ça, et ce n'est pas parti pour changer selon moi
Mon top
Trains
14 ans et +
9,0
57 avis
Historia
14 ans et +
7,2
32 avis
Deal Gentlemen Collectionneurs
7 ans et +
8,4
17 avis
Patchistory
12 ans et +
7,5
23 avis
Blueprints
13 ans et +
8,1
72 avis
Coco King
6 ans et +
8,5
29 avis
La Isla
10 ans et +
7,8
39 avis
blad
blad
Le juste prix est celui que mettra le public, et le marketing fera en sorte que ce prix soit tiré vers le haut sans aller trop loin pour le meilleur rapport possible prix unitaire - volume de vente.

Il est difficile lorsqu'il y a de la création de jauger ce prix. C'est d'ailleurs à mon sens l'éditeur qui fera la charnière entre le prix de la "création" et celui du produit "industrialisé".

La vrai valeur de la création par contre est le nombre de fois où l'on sortira le jeu pour y jouer. Mais ça ne donne pas à bouffer. :mrgreen:

C'est un peu confus, je couche mes idées telles quelles :clownpouic:
Mon top
Aucun jeu trouvé
Sans-Os
Sans-Os
Foussa dit:
Malgré son statut, tu ne pourrais pas vendre ce jeu 50 euros. Les gens n'achètent pas UNE carte à 50 euros.


On parle des Lotus Noirs ou bien ? :mrgreen:


Sinon pour apporter ma petite voix au "débat", et même si je déplore aussi que la création ne soit pas mieux rémunérée, il faut rappeler que le jeu fait partie d'une industrie du loisir et que grimper les prix - même sur quelque chose d'aussi justifié que le travail de l'auteur - risque d'avoir un effet contre-productif.

Je suppose que les maisons d'édition offrent de meilleurs pourcentages à des auteurs reconnus et que c'est sans doute là qu'on trouve un exemple du mérite accordé à l'auteur sur la création d'un jeu.
Mon top
Conan
14 ans et +
8,2
193 avis
Alien Frontiers
12 ans et +
8,6
49 avis
The 7th Continent
12 ans et +
9,2
332 avis
Le Trône de Fer
12 ans et +
8,2
302 avis
Star Realms
12 ans et +
8,9
310 avis
Gears of War : The Board Game
13 ans et +
8,4
77 avis
Splendor
10 ans et +
8,2
722 avis
blad
blad
Sans-Os dit:
On parle des Lotus Noirs ou bien ? :mrgreen:


Waaaa ça doit faire 15 ans que je n'en avais plus entendu parler, nostalgie tiens ! :holdpouic:
Mon top
Aucun jeu trouvé
capi-chou
capi-chou
Je vois pas où est le souci... Pourquoi le coût d'un jeu ne dépendrait pas de son contenu ?

La rémunération de l'auteur serait faible (et encore, tout est relatif) par rapport aux dizaines de personnes à payer pour la fabrication, l'assemblage, la distribution et la vente, et alors ? Ca me semble plutôt normal.

Un auteur qui sort un bon jeu fera de l'argent sur le volume. 15 millions de Catane vendus, à 1€ par Catane, ça fait quand même une somme plus qu'honorable. 300 000 exemplaires 7 Wonders, c'est plutôt pas mal non plus.

Tom Vuarchex, si je ne dis pas de bêtise (et si j'en dis il rappliquera, je n'en doute pas une seconde), arrive à vivre des ventes de Jungle Speed, pourtant ce qu'il gagne par jeu est certainement très faible.


Je vais fais une petite comparaison avec deux autres milieux : d'un côté l'art (tableaux par exemple), de l'autre oeuvres musicales et littéraires.

Côté tableau, un bon tableau, d'un artiste reconnu, tout ça, ça chiffre une fortune. Qu'est-ce qui coûte ? Le nom de l'artiste, éventuellement la qualité artistique du tableau. L'artiste est bon, il vend une poignée de tableaux pour une fortune.

Côté livres et musique, c'est différent. Un CD, ça a un prix fixe ou presque, qu'il s'agisse des Fatals Picards, de Metallica, ou du dernier vainqueur de la Star Ac. Idem pour les livres. Le prix de vente est fixé en fonction du coût de fabrication/distribution.
Un bon écrivain vendra bien plus de bouquins qu'un mauvais et gagnera plus comme ça.


Où mettre les jeux ? Pour moi, dans la seconde catégorie. La première concerne les oeuvres uniques, non reproductibles. Un jeu est reproductible à l'infini (bon, à moins d'inclure Phal dedans), comme un livre ou CD.

Je sais pas si j'ai été clair. :pouicboulet:


Edit. Honnêtement, quand je vois comment les gens pètent un cable dans le domaine de l'art, je suis content de la détermination actuelle du prix d'un jeu.
Mon top
Aucun jeu trouvé
fafa
fafa
Pienpien dit:Le problème c'est comment remercier le fait qu'un jeu soit vraiment bon ?


À mon avis, pas par l'argent. Plutôt par la reconnaissance, les remerciements, l'estime, tout ça.

L'argent touché par l'auteur devrait rémunérer le travail fourni, mais pour moi pas forcément récompenser la qualité du jeu.
Mon top
Aucun jeu trouvé
celegorm
celegorm
On achète du matériels c'est vrai mais pour ma part je récompense un auteur en achetant quasiment les yeux fermé ses créations suivantes...

Pour l'autre partie du débat entre le temps de création, le nombre de parties jouées et le temps passé à y jouer je pense que malheureusement le problème est insoluble car nous n'avons pas tous autant de temps à consacrer aux jeux en général et à un jeu en particulier...
Par exemple lorsque que j'avais 15 ans, j'avais potentiellement entre 50 et 100 heures/semaines (en période de vacances bien entendu ^^) à passer sur un jeu super fun... Jeu qu'on aurait donc pu me facturer 200 ou 300€ sans que ça soit excessif du point de vu tarif/temps... mais quand j'vais 15 ans je n'avais pas 300€ à craquer sur 1, 2 ou 20 jeux donc....
A l'inverse il m'arrive aujourd'hui de craquer 80€ pour des jeux que je n'ai même pas forcément le temps de déballer !!!! Donc comment justifier à un auteur et son éditeur de me vendre leur jeu 1.5€ sous pretexte que je n'aurais certainement qu'une chance sur 4 d'y jouer dans les 6 prochain mois ???
Mon top
Aucun jeu trouvé
Docky
Docky
Je crois que si vous abordez ce débat du prix, il faudra tôt ou tard en passer par les éventuels bénéfices créés par un jeu. Et là, on a les charges "fixes" qui comprennent entre autres l'effort de création dans son ensemble, ainsi que les frais "variables" qui comprennnent pour leur part en majorité le matériel utilisé pour l'élaboration du support.

Bref, ne considérer que le matériel, c'est déjà biaiser le débat. Et ceci vient avant toutes les autres considérations sur le plaisir procuré, car ces dernières sont plus abstraites et moins facilement quantifiables (même si elles m'importent au moins tout autant).
Mon top
Food Chain Magnate
14 ans et +
9,0
34 avis
Orléans
12 ans et +
8,9
139 avis
Renegade
11 ans et +
8,0
3 avis
Les Voyages de Marco Polo
12 ans et +
8,5
106 avis
Antiquity
14 à 99 ans
9,1
59 avis
Troyes
12 ans et +
9,0
422 avis
tassIehoff
tassIehoff
Etant donné que l'auteur perçoit un % sur les ventes, le critère qualité est censé joué sur le volume de vente, donc sur ces recettes. A partir de là, on peu considérer que l'auteur gagne bien ce qu'il mérite.

Sauf que le volume de vente est généralement pas suffisant pour que ce principe soit vraiment valable.

Du coup, comme le volume de vente n'est pas suffisant, pour une rémunération juste, il faudrait plutôt que l'auteur soit salarié. Là, on pourrait se dire que ça ne serait pas économiquement viable, vu le temps que ça peut prendre de créer un jeu. Sauf qu'actuellement, ça prends autant de temps en grande partie parce-que les auteurs ne sont pas des professionnels.

Si cela devait être leur métier, c'est à dire avec une formation qui permettrait d'optimiser certains processus créatif, un temps inamovible consacré a travailler sur le projet sans être interrompu par autre chose, une structure en place qui permettrais de ne pas perdre de temps pour faire des (parties) tests, les jeux sortiraient beaucoup plus vite et un tel poste pourrait être viable.
Mon top
Aucun jeu trouvé
beleg26
beleg26
En terme de création, je pense qu'il vaut mieux rapprocher le jeu du cinéma que de tout autre modèle.

Un film raconte une histoire et cette histoire tient sur quelques dizaines de pages (le pitch, c'est quelques lignes). Mais pour la mettre en forme, il faut faire appel à des dizaines de métiers spécialisés (réalisateur, script, preneurs d'image, de son, décorateurs, couturiers, informaticiens...et acteurs; il y a plus de 300 noms sur un générique!), disposé d'un matériel coûteux, assurer une com, rétribuer un réseau de distribution. Tout cela pour un budget de plusieurs dizaines de millions d'euros (au bas mot, sans parler d'Avatar), somme devant être de toutes façons inférieure aux recettes diverses (entrées, produit dérivés...). Que touche le concepteur de l'histoire, le réalisateur, le personnage principal? Une petite fraction de cette somme faramineuse, un peu comme l'auteur d'un jeu.
Mon top
A Few Acres of Snow
13 ans et +
9,1
177 avis
Le Seigneur des Anneaux JCE
13 ans et +
8,1
174 avis
Tales of the Arabian Nights
10 ans et +
7,8
75 avis
Poker
8 ans et +
7,3
163 avis
Échecs
6 ans et +
7,8
382 avis
Amyitis
10 ans et +
8,7
150 avis
Puerto Rico
12 ans et +
9,1
952 avis
celegorm
celegorm
Docky dit:Je crois que si vous abordez ce débat du prix, il faudra tôt ou tard en passer par les éventuels bénéfices créés par un jeu. Et là, on a les charges "fixes" qui comprennent entre autres l'effort de création dans son ensemble, ainsi que les frais "variables" qui comprennnent pour leur part en majorité le matériel utilisé pour l'élaboration du support.
Bref, ne considérer que le matériel, c'est déjà biaiser le débat. Et ceci vient avant toutes les autres considérations sur le plaisir procuré, car ces dernières sont plus abstraites et moins facilement quantifiables (même si elles m'importent au moins tout autant).


Pourtant en ce moment on peut constater qu'à matériels équivalent = prix équivalent...

Pour ce qui est de l'effort de création : faut-il récompenser un travail long et documenté qui dure des mois et donne un bon jeu plus que l'éclair de génie qui ne demande quasiment aucun effort, qui permet de sortir un jeu en moins de 6 semaines et qui donne un jeu exceptionnel ???
Mon top
Aucun jeu trouvé
vince_jeux
vince_jeux
capi-chou dit:Je vois pas où est le souci... Pourquoi le coût d'un jeu ne dépendrait pas de son contenu ?
La rémunération de l'auteur serait faible (et encore, tout est relatif) par rapport aux dizaines de personnes à payer pour la fabrication, l'assemblage, la distribution et la vente, et alors ? Ca me semble plutôt normal.
Un auteur qui sort un bon jeu fera de l'argent sur le volume. 15 millions de Catane vendus, à 1€ par Catane, ça fait quand même une somme plus qu'honorable. 300 000 exemplaires 7 Wonders, c'est plutôt pas mal non plus.
Tom Vuarchex, si je ne dis pas de bêtise (et si j'en dis il rappliquera, je n'en doute pas une seconde), arrive à vivre des ventes de Jungle Speed, pourtant ce qu'il gagne par jeu est certainement très faible.

Je vais fais une petite comparaison avec deux autres milieux : d'un côté l'art (tableaux par exemple), de l'autre oeuvres musicales et littéraires.
Côté tableau, un bon tableau, d'un artiste reconnu, tout ça, ça chiffre une fortune. Qu'est-ce qui coûte ? Le nom de l'artiste, éventuellement la qualité artistique du tableau. L'artiste est bon, il vend une poignée de tableaux pour une fortune.
Côté livres et musique, c'est différent. Un CD, ça a un prix fixe ou presque, qu'il s'agisse des Fatals Picards, de Metallica, ou du dernier vainqueur de la Star Ac. Idem pour les livres. Le prix de vente est fixé en fonction du coût de fabrication/distribution.
Un bon écrivain vendra bien plus de bouquins qu'un mauvais et gagnera plus comme ça.

Où mettre les jeux ? Pour moi, dans la seconde catégorie. La première concerne les oeuvres uniques, non reproductibles. Un jeu est reproductible à l'infini (bon, à moins d'inclure Phal dedans), comme un livre ou CD.
Je sais pas si j'ai été clair. :pouicboulet:

Edit. Honnêtement, quand je vois comment les gens pètent un cable dans le domaine de l'art, je suis content de la détermination actuelle du prix d'un jeu.


Dans le débat il était souligner surtout que le temps de création et test n'était pas pris en compte dans le prix d'un jeu. C'est à dire tout le travail de l'auteur. Karis prenant son exemple de meilleur jeu du monde l'a très bien illlustré. tu trouves ca normal, en même les dizaines de personnes qui distribue produise ou autre ne feraient rien sans l'auteur.
Perso je trouve ca choquant, après je n'ai pas de solution miracle et je ne serais pas prêt à mettre 200 € dans un jeu

La ou je suis dubitatif, c'est ton raisonnement sur le bon auteur, on est dans petit microcosme, un bon auteur ( jeu ou livre ) ne se juge pas uniquement sur le nombre de vente.


Tes exemples sont des jeux exceptionnels ( dans le sens ou ils ont fait beaucoup de vente ) catane à 15 ans oui il a vendu beaucoup de ses jeux mais sur quel période !!

On a tendance ( moi le premier ) a vouloir un bon jeu équilibré beau, bien penser et pas cher;.....
Que ce soit sur un livre ou un cd ou sur un jeu que l'auteur soit si peu rémunérer est bien dommage, après c'est aussi l'éditeur qui doit minimiser ses prises de risques financières.....
Mon top
Kanban: Automotive Revolution
12 ans et +
8,6
31 avis
Aquasphere
12 ans et +
8,3
49 avis
Imperial 2030
12 ans et +
8,8
34 avis
Agricola
12 ans et +
9,0
1008 avis
flam
flam
Je vois pas ou est le débat. Le qualité du créateur se traduit (en partie) par le succès du jeu. Il n y a pas à essayer de pricer le travail de l' auteur personne n' est également talentueux ou alors faut se lancer dans les tableaux de maitres... Les bouquins les jeux videos la bd ont des prix standardisés pourtant les auteurs mettent plus ou moins de temps en fonction de leur talent pour sortir leur œuvre.
Faux débat imo.
Mon top
Aucun jeu trouvé
capi-chou
capi-chou
vincelnx dit:Dans le débat il était souligner surtout que le temps de création et test n'était pas pris en compte dans le prix d'un jeu. C'est à dire tout le travail de l'auteur.
(...)


Parce que quand un auteur va aller voir un éditeur avec un jeu, et va lui demander 20€ de rémunération par pièce "parce qu'il a bossé autant de temps sur son jeu, et qu'il estime qu'une heure de travail c'est autant ET qu'il estime qu'il vendra autant de jeux", bin il y a de fortes chances que l'éditeur l'envoie chier.

On ne peut (malheureusement, c'est vrai) chiffrer le temps de travail et le reporter sur le prix du jeu parce que :

- On n'a aucune idée de combien de jeux on va vendre.
- Un auteur peut bosser 1h pour créer une tuerie ou 1000h pour créer une bouse.
- Un jeu peut apporter beaucoup de plaisir, ou pas, indépendamment du temps de création.
- Un jeu peut avoir une durée de vie gigantesque, ou pas, indépendamment du temps de création.

L'exemple de Karis et de son meilleur du jeu du monde qui tient en une carte est en effet très parlant... Le jeu ne coûtera rien, tout le monde l'achètera, voire le réachetera quand il sera usé.
Un exemple ? Les Loups-garous de Thiercelieux. Bon, c'est pas UNE carte, mais c'est un matériel minime, un prix minime. Le jeu se vend comme des petits pains et les auteurs n'ont sûrement pas à se plaindre des rentrées.
Mon top
Aucun jeu trouvé
dee2
dee2
En ce qui me concerne j'achète une boîte de jeux, donc du matériel pour jouer. Par exemple si l'auteur est génial, son jeu aussi, mais que c'est tout moche ou pas pratique à jouer j'achète pas.

Les boites ont un prix moyen définie, et je suis le premier à chercher à payer moins cher car j'aime bien acheter des jeux, et si je paye moins j'en achète plus. Mais en fait je dépense autant, voir plus. Les acteurs du milieu du jeu gagnent de l'argent avec leurs succès, comme la majorité des auteurs (BD, roman, cinéma...)
Mon top
Conan
14 ans et +
8,2
193 avis
Galaxy Trucker
12 ans et +
8,2
157 avis
Abyss
10 ans et +
8,4
498 avis
Coconuts
6 ans et +
8,5
29 avis
Claustrophobia
14 à 99 ans
8,8
318 avis
Concept
10 ans et +
7,7
389 avis
Troyes
12 ans et +
9,0
421 avis
capi-chou
capi-chou
Ce qu'il ne faut pas oublier non plus quand on dit qu'on paye "le matériel", c'est qu'on paye les illustrateurs, maquettistes, sculpteurs (figurines),...

Franchement, le succès de Dixit, c'est l'auteur, ou l'illustratrice ?
(ça ne demande pas une réponse hein, juste que la question mérite d'être posée)
Mon top
Aucun jeu trouvé
lord diablotine
lord diablotine
dee2 dit:En ce qui me concerne j'achète une boîte de jeux, donc du matériel pour jouer. Par exemple si l'auteur est génial, son jeu aussi, mais que c'est tout moche ou pas pratique à jouer j'achète pas.


Ici non si le jeu est génial et moche, on achète : Les chateaux de bourgogne et si autour de moi (ma famille) ils était un peu joueur, j'achèterai aussi pour l'offrir quand même.

Takenoko est très beau mais il va passer quand même à la trappe...
Mon top
Aucun jeu trouvé
capi-chou
capi-chou
Je me pose quand même une question... Les illustrateurs sont payés de manière "forfaitaire", non ? Ils sont payés quoi qu'il arrivent, et ne touchent pas un copec sur les ventes ? (je peux me tromper)

C'est vrai qu'on pourrait faire ça pour les jeux de société... Mais qu'est-ce que ça impliquerait ? Un éditeur pour répondre ?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Thot
Thot
Les gens en général ont beaucoup de difficultés à rétribuer une prestation intellectuelle en raison de l'immatérialité du produit vendu.

Le même symptôme existe de manière exacerbé dans le monde du jeu.

Au contraire d'autres domaines artistiques (tel que la littérature et la musique), l'auteur de jeu est très mal rémunéré pour son travail en ce qu'est effectivement plus pris en compte dans le prix final payé par le consommateur le coût du matériel et des intermédiaires que celui de la création.

Le parallèle avec le monde du cinéma n'est pas pertinent en ce que dans ce domaine, quasiment tous les intervenants sont soit salariés (droit du travail), soit bénéficiaires d'un contrat de prestation de services (droit commercial) et donc rémunérés en tout cas au moment où ils exécutent la prestation. Rappelons aussi que dans ce domaine, les intervenants sont très nombreux.

En matière de jeu de société, il y a généralement cinq intervenants et pas plus :
- l'auteur
- l'illustrateur
- l'imprimeur
- l'éditeur
- le distributeur

Je ne compte pas dedans les boutiques.

L'illustrateur et l'imprimeur sont payés à la prestation (même si le principe de la propriété intellectuelle devrait écarter une telle pratique pour l'illustrateur qui devrait avoir un traitement équivalent à celui de l'auteur).

L'éditeur et le distributeur sont payés aux ventes du jeu.

L'auteur quand à lui, n'est rémunéré que plusieurs mois après les ventes du jeu.

Ce décalage induit que c'est souvent le seul des intervenants à ne pas être professionnel du milieu en raison du fait qu'il ne peut pas récolter dans un court délai les fruits de son travail. Il y a également tout le débat sur la correspondance entre temps passé et rémunération et je ne parle ici du statut social et fiscal de l'auteur pour ne pas alourdir le débat.

Il faut savoir que certains auteurs de jeu bien connus ici ont gagné des sommes ridicules avec leurs droits d'auteur (quelques centaines d'euros voire moins pour plusieurs mois de développement).

D'autres auteurs ont gagné des sommes conséquentes en raison de volumes de ventes très importants mais ce sont effectivement des exceptions.

De très rares jeux (par exemple récemment Seven Wonders et Dixit) intègrent un peu plus dans leur prix de vente la rémunération de l'auteur et de l'illustrateur mais si vous regardez un peu les débats sur leur prix à leur sortie, certains joueurs ont contesté leur prix de vente en comparant encore une fois uniquement leur matériel avec celui d'autres jeux moins bien illustré ou développé.

Tant que ce type de raisonnement perdurera, le métier d'auteur de jeu de société aura du souci à se faire.

La seule solution viable à mon avis serait de mieux prendre en compte dans le prix d'un jeu de société le travail de l'auteur (quitte à vendre le jeu ne serait-ce qu'un euro plus cher) afin de mieux le valoriser et de prévoir un règlement des droits d'auteur à échéance courte au lieu de plusieurs mois après.
Mon top
Aucun jeu trouvé
beleg26
beleg26
@ Thot

Le parallèle que j'ai fait avec le cinéma avait pour but de mettre en évidence une longue chaîne de production et des métiers diversifiés. D'ailleurs vous oubliez le fabricant du "dedans de la boîte" et ses propres designers dans vos acteurs de la chaîne.

Toute ces personnes gagnent en partie leur vie avec chaque boîte vendue (ou pas d'ailleurs).

Il est très juste de dire que l'auteur est, à quelques exceptions près, le seul non professionnel.

Je pense qu'il est difficile de faire évoluer ce "sous-statut" de l'auteur. En musique,combien de petits groupes amateurs ou semi-pro au regard de ceux qui peuvent ne vivre que de cette activité?

Combien d'écrivains ou de littérateurs (certains allant jusqu'au compte d'auteurs) pour quelques professionnels de la chose?

Pareil pour les inventeurs (des millions de brevets oubliés pour un Tire-Tic qui fait la fortune de son découvreur).

Le créateur est seul et marginalisé. Ce n'est qu'exceptionnellement qu'il peut gagner sa vie et j'ignore quel jugement moral il faut porter la-dessus... peut-être aucun.
Mon top
A Few Acres of Snow
13 ans et +
9,1
177 avis
Le Seigneur des Anneaux JCE
13 ans et +
8,1
174 avis
Tales of the Arabian Nights
10 ans et +
7,8
75 avis
Poker
8 ans et +
7,3
163 avis
Échecs
6 ans et +
7,8
382 avis
Amyitis
10 ans et +
8,7
150 avis
Puerto Rico
12 ans et +
9,1
952 avis
Lapinesco
Lapinesco
beleg26 dit:En terme de création, je pense qu'il vaut mieux rapprocher le jeu du cinéma que de tout autre modèle.
Un film raconte une histoire et cette histoire tient sur quelques dizaines de pages (le pitch, c'est quelques lignes). Mais pour la mettre en forme, il faut faire appel à des dizaines de métiers spécialisés (réalisateur, script, preneurs d'image, de son, décorateurs, couturiers, informaticiens...et acteurs; il y a plus de 300 noms sur un générique!), disposé d'un matériel coûteux, assurer une com, rétribuer un réseau de distribution. Tout cela pour un budget de plusieurs dizaines de millions d'euros (au bas mot, sans parler d'Avatar), somme devant être de toutes façons inférieure aux recettes diverses (entrées, produit dérivés...). Que touche le concepteur de l'histoire, le réalisateur, le personnage principal? Une petite fraction de cette somme faramineuse, un peu comme l'auteur d'un jeu.


Oula, faudrait mettre des guillemets à chaque mot !
de quel cinéma on parle ? ce n'est pas en prenant des exemples avec des oeillères que tu vas faire avancer le débat.

Restons en au jeu de société...
Mon top
Trains
14 ans et +
9,0
57 avis
Historia
14 ans et +
7,2
32 avis
Deal Gentlemen Collectionneurs
7 ans et +
8,4
17 avis
Patchistory
12 ans et +
7,5
23 avis
Blueprints
13 ans et +
8,1
72 avis
Coco King
6 ans et +
8,5
29 avis
La Isla
10 ans et +
7,8
39 avis
beleg26
beleg26
Lapinesco dit:
beleg26 dit:En terme de création, je pense qu'il vaut mieux rapprocher le jeu du cinéma que de tout autre modèle.
Un film raconte une histoire et cette histoire tient sur quelques dizaines de pages (le pitch, c'est quelques lignes). Mais pour la mettre en forme, il faut faire appel à des dizaines de métiers spécialisés (réalisateur, script, preneurs d'image, de son, décorateurs, couturiers, informaticiens...et acteurs; il y a plus de 300 noms sur un générique!), disposé d'un matériel coûteux, assurer une com, rétribuer un réseau de distribution. Tout cela pour un budget de plusieurs dizaines de millions d'euros (au bas mot, sans parler d'Avatar), somme devant être de toutes façons inférieure aux recettes diverses (entrées, produit dérivés...). Que touche le concepteur de l'histoire, le réalisateur, le personnage principal? Une petite fraction de cette somme faramineuse, un peu comme l'auteur d'un jeu.

Oula, faudrait mettre des guillemets à chaque mot !
de quel cinéma on parle ? ce n'est pas en prenant des exemples avec des oeillères que tu vas faire avancer le débat.
Restons en au jeu de société...


Je parle de la quasi totalité des films que tu peux voir dans une salle obscure. Bien sût tu as des ovnis à 50000 euros ( C'est arrivé près de chez vous) reposant le bénévolat et le "détournement de matériel" (si!si!) mais je ne vois pas de quelles oeillères tu parles. Lis la réponse à Thot et tu verras le pourquoi de cette comparaison que je ne veux pas absolue (comparaison n'est pas raison comme disait l'autre).
Mon top
A Few Acres of Snow
13 ans et +
9,1
177 avis
Le Seigneur des Anneaux JCE
13 ans et +
8,1
174 avis
Tales of the Arabian Nights
10 ans et +
7,8
75 avis
Poker
8 ans et +
7,3
163 avis
Échecs
6 ans et +
7,8
382 avis
Amyitis
10 ans et +
8,7
150 avis
Puerto Rico
12 ans et +
9,1
952 avis
Lapinesco
Lapinesco
Beleg26, que "tu" regardes au cinéma !!

mais on parle de quoi là ? du Monopoly et du Sccrable ? je pensais que l'on parlait justement de la frange indé du monde ludique, à savoir le pan du cinéma qui ne rentre pas dans tes cases. Si tu confrontes au sujet sur le financement de trictrac, tu vois que l'on est à l'opposé.

Le budget pub des éditeurs ne peut subvenir à tt, quand tu penses qu'aujourd'hui pour une bonne part du cinéma sur nos écrans, c'est la pub qui achete la télé qui achete des films, c'est un modèle completement différent.

Si le propos est juste de dire que derrière chaque film il y a le créateur qui touche que pouic, why not parfois, et encore faudrait cibler de qui on parle, de quand on parle...
Mon top
Trains
14 ans et +
9,0
57 avis
Historia
14 ans et +
7,2
32 avis
Deal Gentlemen Collectionneurs
7 ans et +
8,4
17 avis
Patchistory
12 ans et +
7,5
23 avis
Blueprints
13 ans et +
8,1
72 avis
Coco King
6 ans et +
8,5
29 avis
La Isla
10 ans et +
7,8
39 avis
Lapinesco
Lapinesco
beleg26 dit:Je parle de la quasi totalité des films que tu peux voir dans une salle obscure. Bien sût tu as des ovnis à 50000 euros ( C'est arrivé près de chez vous) reposant le bénévolat et le "détournement de matériel"


On voit l'estime que tu portes au cinéma indépendant, ne vous étonnez pas à ce que les néophytes vous balancent des choses du même acabit sur les jeux de sociétés.

Des gens comme Godard, Marker, Varda, et des dizaines d'autres, c'est que du bénévolat et de la fauche ou de l'emprunt ? ben voyons
Mon top
Trains
14 ans et +
9,0
57 avis
Historia
14 ans et +
7,2
32 avis
Deal Gentlemen Collectionneurs
7 ans et +
8,4
17 avis
Patchistory
12 ans et +
7,5
23 avis
Blueprints
13 ans et +
8,1
72 avis
Coco King
6 ans et +
8,5
29 avis
La Isla
10 ans et +
7,8
39 avis
beleg26
beleg26
Lapinesco, je ne parles pas de ce que je regarde au cinéma mais des films qui ont une vocation commerciale (tout comme un jeu édité). je suis amateur de cinéma d'auteur mais je ne les ai pas inclus car encore plus rares sont ceux qui y gagnent leur vie de manière habituelle.

Comme tu l'as presque dit je parle d'un manque de reconnaissance financière du créateur et du fait que beaucoup d'autres métiers (salariés eux) gravitent autour d'un processus de production/édition.

Puisque on ne vas pas salarier les auteurs (voir SOS Bonheur de Van Hamme et Griffo), on peut que déplorer la chose ou augmenter le prix des boïtes/places de ciné.
Mon top
A Few Acres of Snow
13 ans et +
9,1
177 avis
Le Seigneur des Anneaux JCE
13 ans et +
8,1
174 avis
Tales of the Arabian Nights
10 ans et +
7,8
75 avis
Poker
8 ans et +
7,3
163 avis
Échecs
6 ans et +
7,8
382 avis
Amyitis
10 ans et +
8,7
150 avis
Puerto Rico
12 ans et +
9,1
952 avis
Lapinesco
Lapinesco
beleg26 dit:Lapinesco, je ne parles pas de ce que je regarde au cinéma mais des films qui ont une vocation commerciale (tout comme un jeu édité). je suis amateur de cinéma d'auteur mais je ne les ai pas inclus car encore plus rares sont ceux qui y gagnent leur vie de manière habituelle.


Je vois bien, mais limiter la cible à ceux réalisés pour être vus, sous entend que les autres sont réalisés pour se faire plaisir, ou pour sa bande de potes (ce qui néanamoins a pu etre le cas en 68, quand plusieurs groupe sont nés un peu partout, et se sont posés en cinéastes, mais bon, c'est encore autre chose).

Je pense que le jeu de société que nous aimons ici (si je place de coté le débat de nos amis kubipousseurs vs Ameritrashers) est à vocation commerciale, produit dans le but d'être vendu, comme peut l'etre n'importe quel petit film, aussi petit soit-il.
Mon top
Trains
14 ans et +
9,0
57 avis
Historia
14 ans et +
7,2
32 avis
Deal Gentlemen Collectionneurs
7 ans et +
8,4
17 avis
Patchistory
12 ans et +
7,5
23 avis
Blueprints
13 ans et +
8,1
72 avis
Coco King
6 ans et +
8,5
29 avis
La Isla
10 ans et +
7,8
39 avis
Lapinesco
Lapinesco
beleg26 dit:Puisque on ne vas pas salarier les auteurs (voir SOS Bonheur de Van Hamme et Griffo).


Waouu, ca fait un paquet d'année que je l'ai lu, là comme c'est vague, chouttes albums au passage.

Sinon, en me relisant je trouve mon ton sec, je m'en excuse le but n'était pas de te dire que tu racontais des anneries, mais disons qu'à trop "vulgariser" on clive le débat, et emprunte des raccourcis que je trouve au mieux bancals, au pire réducteurs.
Mon top
Trains
14 ans et +
9,0
57 avis
Historia
14 ans et +
7,2
32 avis
Deal Gentlemen Collectionneurs
7 ans et +
8,4
17 avis
Patchistory
12 ans et +
7,5
23 avis
Blueprints
13 ans et +
8,1
72 avis
Coco King
6 ans et +
8,5
29 avis
La Isla
10 ans et +
7,8
39 avis