tom-le-termite
tom-le-termite
Il s'agit bien sur des jeux d'argents et il y a un article de press concernant une etude en france

http://www.france-info.com/spip.php?art ... s_theme=12


mais une phrase assez ambigue m'interpelle...


"Les lacunes en matière de recherches sur le jeu et la socialisation ludique contemporaine, l’absence d’études systématiques et pluridisciplinaires, l’hétérogénéité des mesures entreprises, différentes instrumentalisations et actions lobbying ont empêché la mesure objective des conséquences de l’exploitation des jeux d’argent".


Qu'entendent ils par "le jeu et la socialisation ludique contemporaine"? alors qu'ils parlent ici de jeux d'argent....

n'y a t il pas confusion dans les termes employés?

Allons nous encore avoir droit a un cas "mireille Dumas" sur notre "pathologie" et "addiction" au jeu de société?

bref.. voila quoi.
Le Zeptien
Le Zeptien
Cela concerne visiblement les jeux d'argent...je ne me sens donc pas du tout concerné. De plus, que les médias s'interessent ou non à notre hobby, celui des jeux de plateau, curieusement, je m'en tape un peu le coquillard..."pour vivre heureux, vivons cachés" paraît-il... :) ...à la limite, je me demande même si il n'est pas souhaitable que M. Dumas et consorts nous ignorent... :lol:
tom-le-termite
tom-le-termite
je l'entends bien. Le probleme est que le passé nous montre que la presse parfois aime faire des raccourci malencontreux. Et le fait que la phrase parle de "jeu et de socialisation ludique contemporaine" en disant que c'est "le mal".

Nous serons tous ici d'accord pour dire que cela ne nous concerne pas puisque cela ne parle uniquement des Jeux d'argent.

Mais pour des personnes non interessée, la confusion peut etre rapide et les consequences parfois desastreuses...
shamalo
shamalo
tom-le-termite dit:
Mais pour des personnes non interessée, la confusion peut etre rapide et les consequences parfois desastreuses...


Totalement d'accord, et c'est sur que de tels préjugés empêcherons peut-être d'éventuels futurs joueurs de s'intéresser aux jeux de société.
Ka-Cha
Ka-Cha
rien à voir avec le jeu de société.

Le jeu d'argent est une addiction qui chez 'certains' peut conduire à des comportements extrêmes. Addiction tout aussi comparable à celle de la prise de drogue dure. Certains sont prêts à endetter leur famille ou laisser leurs enfants sans soin, vêtement ni nourriture pour aller jouer au casino. D'autres vont jusqu'au chantage, l'usage de faux, la prostitution, ... ou même le crime pour assouvir leur désir insatiable de jeu d'argent... :pouicgun:
Docteur Mops
Docteur Mops
L'aspect social qui est traité dans l'étude de l'Inserm (qui est plutôt bien foutu) semble avoir été en effet l'objet d'un amalgame dans l'article.
L'aspect le plus évoqué dans ce dossier est celui de l'impact socio-économique produit par le jeu pathologique.

Les jeux de sociétés ne sont pas abordés pour la simple raisons qu'ils se prêtent moins à cette pathologie et que s'il existe des cas de joueurs pathologiques de jeux de société, leur nombre ne semble pas significatif.

Il faut savoir que les joueurs pathologiques associés aux joueurs problématiques (une forme plus légère d'addiction) représentent entre 1 et 2 % de la population. Les études faites à ce sujet ne démontrent pas que le jeu est le seul déclencheur de cette pathologie qui semble le plus souvent associée à d'autres addictions (tabac, alcool, drogues) et surtout avec des troubles du comportement.

Le problème soulevé le plus important est assez bien expliqué. L'histoire des jeux de hasard touchait pour de multiples raisons des couches restreintes de population. Leur popularisation au XVIIIe siècles les a transformé en jeux de masses et donc la pathologie (identifiée cliniquement très récemment) c'est étendue.
Comme elle touche le patrimoine, les biens et la sociabilisation du sujet, les effets sur les populations aux ressources limitées sont encore plus dangereuses.

Ce qui est amusant, c'est le constat que ce genre d'études est malaisé à pratiquer en France du fait que les chiffres sont aux mains de quelques sociétés majoritairement contrôlée par l'état. On a donc un bout d'état qui s'inquiète des dérives et l'autre qui freine parce que d'un point de vue markéting ça ne le fait pas trop.

En attendant, dénoncer les dérives de certaines pratiques ludiques ne me semble pas un danger pour tous les autres aspects positifs. Pour sur qu'il y a jeux et jeux.
jmguiche
jmguiche
Docteur Mops dit:... Pour sur qu'il y a jeux et jeux.

Il y a tellement jeux et jeux que certaines langues séparent completement les 2 concepts : gambling et game.
Romanus
Romanus
L'article parle néanmoins du poker Hold'hem, qui est aussi un jeu d'argent.

1 à 2 % de la population concerné par des pathologies autours des jeux d'argent, ça m'a semblé assez important.
McQueen
McQueen
J'ai entendu cela à la radio ce matin.
Ils ont évoqué rapidement le Poker Texas Hold'em (soit disant une version simplifié du Poker d'après la journaliste ???!!!). Avec l'explosion des "tables virtuelles", l'addiction est plus aisée et il est plus difficile de se rendre compte du nombre de personnes touchées (si j'ai bien retenu ce que j'ai entendu). A la différence des Casinos en dur, où il est d'ailleurs possible de s'autobannir.
Shouper
Shouper
Pour une fois, c'est un sujet que je connais bien pour avoir travaillé dessus donc pour ceux que ça intéresse :
Le Jeu Pathologique (JP) est un trouble caractérisé du comportement de jeu mal adapté et qui mène à des conséquences négatives sur le plan personnel, familial et/ou social. Il est classé sous la rubrique des troubles du contrôle des impulsions qui regroupent le jeu pathologique, l’augmentation de la libido et l’hypersexualité. Pour être diagnostiqué, le sujet doit présenté au moins 5 des symptômes suivants :
    -Préoccupation liée au jeu
    -Utilisation de sommes d’argent de plus en plus élevées pour satisfaire son besoin d’émotions fortes
    -Incapacité à contrôler, diminuer ou arrêter le jeu
    -Irritabilité pendant les périodes sans jeu
    -Jouer pour échapper à d’autres problèmes ou pour soulager un état dysphorique
    -Après avoir perdu au jeu, y retourne souvent un autre jour
    -Mensonges à la famille ou à d’autres personnes pour cacher le comportement
    -Mise en œuvre d’actes illégaux pour financer le jeu
    -Mise en danger des relations personnelles et professionnelles
    -Compter sur les autres pour soulager des situations financières désespérées engendrées par le jeu

On vous a donné les chiffres français, sachez que chez les ricains qui ont pourtant une réputation de jeu (Las Vegas, Atlantic City, ...) très forte, le pourcentage de JP dans la population est estimée à 1,9% donc tout pareil que chez nous.
Les études épidémiologiques estiment généralement sa prévalence de 0,4 à 3,4 % de la population adulte dans le monde, bien que dans certains pays (tels que l’Australie) la prévalence soit plus élevée (jusqu’à 7 %).

Cetta pathologie est reconnue cliniquement par les médecins et ses spécialistes sont plus neurologues que psychiatres, ces troubles seraient donc plus dus à des désordres chimiques des neurones (cerveau) que de simples troubles psychiques. (Le JP a été associé à des perturbations de plusieurs neurotransmetteurs, tels que la dopamine et la noradrénaline.)

Désolé de m'étendre un peu mais c'est un sujet qui me passionne (on est geek ou on ne l'est pas :mrgreen: ) et j'espère ne pas vous souler avec ces données.

Il y a aussi eu un sujet sur Europe1 ce matin où l'amalgame jeux d'argent jeux de sociétés a été fait, dans le sens où les journalistes ne définissaient pas vraiment ces deux entités et faisaient figurer le poker parmi les jeux dits de sociétés.
Ka-Cha
Ka-Cha
Excellent cet avis Shouper. En connaisseurs également de ce sujet, nous apprécions grandement ton intervention précise et très instructive. :pouicbravo:
Romanus
Romanus
Merci c'est Shouper!! :oops: :pouicchut:

Sérieusement, merci pour ton éclairage c'est toujours interessant... Je trouve bien dommage que les journalistes ne pointent pas plus clairement la différence entre jeux d'argent et jeux de société.

Sinon malgrè tout le Poker hold hem, bien que joué avec de l'argent reste un jeu de société avec heu... tous ce qu'il faut pour en faire un jeu de société quoi! :mrgreen: Malgré l'argent...
Ici on est un peu à la frontière car c'est un jeu de société qui est support de jeu d'argent (et le jeu s'en sert en tant que ressort ludique!)
nighteye
nighteye
Shouper dit:(...).
Pour être diagnostiqué, le sujet doit présenté au moins 5 des symptômes suivants :
    -Préoccupation liée au jeu
    -Utilisation de sommes d’argent de plus en plus élevées pour satisfaire son besoin d’émotions fortes
    -Incapacité à contrôler, diminuer ou arrêter le jeu
    -Irritabilité pendant les périodes sans jeu
    -Jouer pour échapper à d’autres problèmes ou pour soulager un état dysphorique
    -Après avoir perdu au jeu, y retourne souvent un autre jour
    -Mensonges à la famille ou à d’autres personnes pour cacher le comportement
    -Mise en œuvre d’actes illégaux pour financer le jeu
    -Mise en danger des relations personnelles et professionnelles
    -Compter sur les autres pour soulager des situations financières désespérées engendrées par le jeu

Arf, j'en ai 6, mais faut savoir que l'on peut jouer au Poker T.H'E. sans mise réel d'argent, avec les jetons, cela s'appelle le Poker Sportif, des asso's existe pour le promouvoir, (c'est très surveillé par les RG!) et c'est aussi le jeux des tables virtuel.
pour ce dernier, je l'assimilerai plus a du MMORPG, ... y'a un coté social avec?
tom-le-termite
tom-le-termite
Merci Shouper... :)

Shouper dit:Il y a aussi eu un sujet sur Europe1 ce matin où l'amalgame jeux d'argent jeux de sociétés a été fait, dans le sens où les journalistes ne définissaient pas vraiment ces deux entités et faisaient figurer le poker parmi les jeux dits de sociétés.



Eh ba voila.. c'est la raison pour laquelle j'ai lancé ce sujet... connaissant la presse, on pouvait s'attendre a ce genre d'amalgame... :?
Le Zeptien
Le Zeptien
tom-le-termite dit:...Le probleme est que le passé nous montre que la presse parfois aime faire des raccourci malencontreux.


Rhooo ! Qu'est-ce que tu es mauvaise langue ! La Presse ? faire des raccourcis ? Ah non, vraiment, je vois pas... :P

Bon, à la décharge de nos amis journalistes, il faut reconnaitre qu'il est difficile de parler de tout avec exactitude. Le domaine du jeu, mine de rien, necessite un certain savoir, des connaissances ludiques, etc...qui ne peuvent pas s'acquérir le plus souvent dans le temps imparti pour réaliser un reportage ou rédiger un article.

De plus, les émissions qui ont une grande audience et les journaux télévisés ont souvent pour soucis de ne pas dérouter le télespectateur lambda. Ainsi, j'ai vu une fois un reportage sur les français et les jeux...enfin, c'était annoncé comme tel...je me suis "Ah ! Tiens..!"....le reportage arrive et c'était évidemment un sujet sur les "jeux" à gratter, le loto, le tiercé et les jeux de casino....Bref, que des trucs liés à l'argent.

Car en France, nous le savons tous, jouer pour du beurre, c'est pour les enfants et les ado, ce n'est pas une activité d'adulte...et l'on présuppose que si malgré tout un adulte joue, c'est à des jeux "officiels" pour gagner de l'oseille (du vrai), pas pour se creuser un peu la cervelle pour marquer le plus de possible de points victoire à Caylus, Brass et Agricola, ou pour gagner un maximum de "faux" argent à Imperial ou à Die Händler von Genua.

Pour vous dire le fond de ma pensée, et au risque de dire de grosses âneries (mais tant pis), je me lance :

Je crois que nous sommes dans une société (je ne sais pas comment cela se passe ailleurs) qui acceptent mal l'idée que l'on puisse "jouer" gratuitement, sous-entendu sans chercher une compensation autre que financière.

L'activité "gratuite" est de toute manière mal perçue, il faut absolument que cela rapporte quelque chose à quelqu'un. Vous me direz "Ben quand tu achètes un jeu, cela fait circuler de l'argent, et quelqu'un en gagne grace à ta dépense"...certes, mais ceux qui perçoivent cette dépense sont une "niche" invisible à une certaine echelle économique....au point qu'un journaliste, même avec les meilleures intentions, ne la verra pas.

Qu'un adulte, en guise de loisir, "perde" son temps à une partie de Puerto Rico ou Britannia, au lieu de depenser son argent dans un club de vacances, dans une galerie marchande, dans une salle de sport ou une agence de voyage quelconque, semble poser problème. Un adulte doit être orienté vers son activité professionnelle, assurer la subsistance de sa famille et s'octroyer des temps de repos certes, mais dans le soucis de rester productif et le tout en dépensant son argent évidemment.

Et oui, bienvenu dans une société qui exige la consommation, et dont l'une des formules favorites (sans doute l'une des formules les plus c**** qui n'ai jamais été inventées) est "Le client est roi"...oui, nous devons être des clients, ce qui nous donne le droit d'exiger n'importe quoi, au point même que certains seraient tentés de demander à un éditeur de jeux de fournir gratuitement une règle en français et de la mettre en ligne sur le net, pour acheter ensuite le jeu chez un autre éditeur (mais non francophone) un peu moins cher. Une "royauté" basée sur l'argent...on a coupé la tête de Louis XVI pour moins que cela....

Voyez-vous amis trictracien, j'ai un peu peur que nous en soyons là, bien loin de la société des loisirs révés par certains, dans lequel notre hobby préféré aurait eu toute sa place...

Houlala, vivement les vacances, j'ai des idées lugubres moi en ce moment... :roll: :wink:
IBashar
IBashar
Et bé ! Heureusement que j'habite la Terre, parce que sinon je me sentirais mal dans la société que tu décris ;)

Je pense que le ressort fondamental de ce qui te pose problème dans la société n'est pas là où tu le places, mais c'est un débat qui n'a pas vraiment sa place ici.
Le Zeptien
Le Zeptien
Le Zeptien dit:Houlala, vivement les vacances, j'ai des idées lugubres moi en ce moment... :roll: :wink:


Comme tu avais pu le constater, j'avais prévenu hein... :lol:
Oui, mais je sais très bien que sur terre, c'est pas comme cela....
Vous en avez de la chance vous autres... :)