Par : Sysyphus - Pommard | dimanche 9 mai 2021 à 22:32
Sysyphus - Pommard
Sysyphus - Pommard
Mathias Guillaud, ancien de Matagot et intervenant sur la Radio des Jeux et Reixou (la Radio des Jeux, juré As d’Or) reviennent dans chacun dans leur podcast Playback sur une année de jeux dans le monde ludique. Ils abordent les différents jeux qui ont marqué ladite année (sont-ils restés ? ont-ils disparu ? les souvenirs laissés etc...), reviennent sur les différents prix et content l’évolution du monde ludique (nouveaux auteurs, éditeurs, mécanismes).

Si vous aimez la Radio des Jeux, allez écouter playback, vous serez en terrain connu, d’autant plus que Frédérick Brelot a rejoint le podcast sur les derniers épisodes.
Je commence par l’année 2000 parce que c’est l’actu du dernier épisode, mais j’essaierai de reprendre les années passées.


Lien vers le post de presentation de l’année 2004.

Le but n’est évidemment pas de refaire le podcast mais de parler jeux:
  • quels sont ceux qui vont ont marqué à l’époque ?
  • Y jouez-vous toujours ? Et Pourquoi ?
  • avez-vous d’autres souvenirs ludiques ?
Ils ont choisi de parler de Carcassonne en 2001.

La liste du Spiel 2000


Vainqueur: Torres - Wolfgang Kramer
Nommé: Carolus Magnus by Leo Colovini
Nommé: Citadels by Bruno Faidutti
Special Award for "Children's Game": Arbos by Martin Arnold and Armin Müller

Kardinal by Wolfgang Panning
Web of Power by Michael Schacht
La Città by Gerd Fenchel
Metro by Dirk Henn
Port Royal by Wolfgang Panning
Taj Mahal by Reiner Knizia
Vinci by Philippe Keyaerts
ZÈRTZ by Kris Burm
Frank's Zoo by Doris Matthäus and Frank Nestel

Le top 10 du Deutscher Spiele Preis

1st: Taj Mahal (German: Tadsch Mahal)
2nd: Torres
3rd: Princes of Florence (German: Die Fürsten von Florenz )
4th: La Città
5th: Vinci
6th: Citadels (German: Ohne Furcht und Adel)
7th: Carolus Magnus
8th: Web of Power (German: Kardinal & König)
9th: Aladdin's Dragons (German: Morgenland)
10th: Frank's Zoo (German: Zoff im Zoo)

Parmi les non-cités mais qui figurent parmi les mieux classés dans la classement BGG.

Lords of the Rings, le coop’ de Knizia (qui est d’ailleurs bien mis en valeur dans le podcast qui aura un prix spécial au Spiel en 2001).

Blokus de Bernard Tavitian, Dream Factory, toujours de Knizia, Meuterer, Java, Cartagena, Les Dragons du Mékong, Merchants of Amsterdam, Ivanhoe, Monza et Star Wars Queen Gambit.
 
Mon top
Troyes
12 ans et +
9,0
422 avis
Les Châteaux de Bourgogne
12 ans et +
9,0
241 avis
Les Aventuriers du Rail
8 ans et +
8,1
1086 avis
Die Quacksalber von Quedlinburg
10 ans et +
7,9
57 avis
Luxor
8 ans et +
8,3
22 avis
Great Western
12 ans et +
9,0
178 avis
loïc
loïc
La liste du Spiel m'avait un peu surpris à l'époque. Pour moi, Carolus Magnus était l'immense favori. Le jeu était original, bien foutu, accessible (peu de règles, partie d'à peine une heure). Le format du Spiel. En face, un Torres excellent mais bien plus complexe que la moyenne des Spiel et un Citadelles qui était un jeu de cartes, genre qui n'avait jamais gagné le Spiel (faudra attendre 10 ans de plus, je crois, pour que ça arrive).
Mais, malgré tout, c'est Torres qui gagne. Enorme surprise au vu de la complexité du jeu, et, de mémoire, ça reste l'un des pires "échecs" commercial du Spiel.
Et dommage pour Carolus Magnus qui, s'il a été oublié, reste un très grand jeu, qui n'a pas tant vieilli que ça (le parti pris graphique était osé, mais changeait un peu (même si, aujourd'hui, il serait direct classé maronnasse).

Dans la liste, Kardinal m'est totalement inconnu.
Web of Power, connu à l'époque sous le nom de Kardinal&König, fut l'un des jeux auxquels j'ai le plus joué à l'impact. Il finissait régulièrement nos soirées jeux : rapide (45'), malin, bien foutu, un classique à mon sens et pour un "modèle" de ce qu'est un jeu "à l'allemande" (et pas un eurogame). Le jeu a eu pas mal de succès, Schacht était un auteur assez en vue à l'époque. Le jeu a connu plusieurs rééditions sous le nom de China, Han ou encore Iwari l'année dernière. Un grand classique.
La Città a vraiment marqué cette année-là. A mon sens, c'est le premier vrai eurogames. L'auteur n'a rien fait d'autre (excepté un petit jeu passé assez inaperçu en 98), mais La Città fut un jeu marquant. Aujourd'hui, je trouve qu'il a vieilli, la part de hasard y étant assez mal dosée à mon sens (il y a une mécanique de "row", mais elle est encore un peu fragile). Mais de nombreuses idées vraiment bien pensées, font que le jeu reste fort. Remis au goût du jour, il pourrait encore avoir du succès aujourd'hui. A l'époque, les petites figurines étaient assez folle (très rare dans ce type de jeu).
Métro reste un classique du jeu de tuile et de connexion. Un incontournable sans cesse réédité.
Port royal est un jeu de pli qui ne m'a laissé aucun souvenir.
Taj Mahal (ou Tadsch Mahal pour ceux qui se fournissaient chez Alea) est le 3° jeu de la gamme Alea. Un matos plutôt joli pour l'époque, avec les petits temples en plastique (bon, un peu trop plastique, mais bon) et de superbes illustrations de personnages sur les cartes (même si elles étaient petites, les illustrations, pas les cartes). Jeu de gestion de main de cartes bien foutus, un très bon Knizia qui aura connu pas mal de rééditions dont une chez Ystari. La dernière date de quelques années. Peut-être un peu trop "allemand" pour aujourd'hui, ça reste un très bon jeu.
Vinci est l'un des premiers jeux "modernes" auxquels j'ai joué (peut-être le 3° après Méditerranée et Formule Dé). Le jeu s'est très vite imposé. Sa rethématisation retravaillée sous le nom de Smallworld montre à quel point le jeu était réussi. Beaucoup de souvenirs sur ce jeu.
Zertz est peut-être le chef d'oeuvre de Burm. Un jeu abstrait incroyable, complètement hors norme. Déjà que l'auteur belge est l'un des plus grands génies du jeu abstrait, mais avec ce jeu, il a vraiment créé quelque chose d'incroyable. En plus, le matos est super agréable à manipuler. Si les jeux abstraits n'étaient pas autant sous-côté, Burm aurait eu droit à tous les égards qu'il mérite. Si vous aimez le jeu abstrait, le projet Gipf est à découvrir, et Zertz en est peut-être son Graal. Si ça vous intéresse, la critique que j'en avais faite à l'époque (enfin, un petit peu plus tard).
Frank's zoo, j'ai du y joué à l'époque, mais je ne m'en souviens pas.

Le podium du DSP est assez solide. Taj Mahal et Torres y ont clairement leur place. Les deux jeux ont marqué l'époque. Les princes de Florence est un chef d'oeuvre. L'un des premiers eurogames (avec La Città) donc, il est moins "radical" que ce dernier, lorgnant encore du côté des mécaniques "allemandes". Un jeu majeur, maintes fois réédités, dont la version Ystari qui sublime ce grand jeu. Cette version retravaillée fait de ce jeu un jeu vraiment hors norme, sûrement dans mon top 10 absolu. A 5 joueurs, pour l'un des tous meilleurs jeux du monde. Aujourd'hui encore, si on est 5 et qu'on ne veut pas se faire une nouveauté, Les princes de Florence est toujours proposé.
J'ai déjà parlé du reste de la liste à l'exception de Morgenland. Le jeu m'a toujours laissé froid. Le système de bluff ne me convenait pas du tout. Mais le jeu a quand même eu son petit succès à l'époque et je ne l'ai pas oublié.

Lord of the rings est sorti en fin d'année de mémoire. Le jury le "récompense" l'année suivante et s'est amplement mérité. Le premier vrai jeu moderne de coopération pour adulte, qui a inspiré presque tous les jeux coop sortis dans la décennie qui a suivi. Un jeu incontournable, un pilier majeur de la création ludique. C'est encore Knizia qui est aux manettes et pourtant, un thème ultra fort, servi par les illustrations de John Howe (à l'époque, c'est juste incroyable) et des extensions qui hisseront le jeu au rand de mythe. Des souvenirs de parties mémorables, un jeu qui sort encore régulièrement.
Dream factory ne m'a jamais convaincu. J'aime les jeux d'enchères, j'aime les jeux de Knizia, et pourtant, j'ai jamais réussi à rentrer dans celui-ci, réédité par Filosofia plus récemment. Ca reste un classique de l'époque.
Blokus n'a plus besoin d'être présenté. Le jeu doit encore se trouver sur les étals des GSS, un classique incontournable, qui montre qu'on peut aussi vendre du jeu abstrait au grand public.
Meuterer, une création de Cassasola Merkle, qui fait suite à son Verräter qui a beaucoup inspiré Faidutti pour son Citadelles (finaliste du Spiel cette année-là). Le jeu est vraiment très bien foutu, avec, à mon sens, un système de choix de personnage bien plus abouti que celui de Verräter ou Citadelles. Dans une tout petite boîte, un excellent jeu dont le défaut principal était de n'être vraiment jouable qu'à 4 (comme Verräter).
Java réédité récemment par Super Meeple sous le nom de Cuzco est aussi un très grand jeu. 2° jeu de la "trilogie" Tikal/Java/Mexica, parfois allongé en tétralogie du point d'action en y ajoutant Torres, le duo Kramer/Kiesling était vraiment incontournable à l'époque. Là encore, un super matos, avec un plateau en 3D quand la partie est terminée, absolument magnifique. Un jeu qui peut souffrir d'analysis paralysis, mais qui reste un incontournable.
Cartagena du même Colovini qui a signé Carolus Magnus, ce petit jeu de cartes tout simple va devenir un incontournable, réédité sans cesse depuis l'époque. Un classique que le jury n'a pas oublié puisqu'il sera recommandé en 2001.
Je pensais les Dragons du Mékong un peu plus récent que ça. Un classique du malouin Roberto Fraga qui a, lui aussi, connu pas mal de rééditions. Un classique du jeu familial.
Merchants of Amsterdam est encore un jeu de l'incontournable Knizia. Et un jeu à système d'enchères descendantes utilisant une horloge mécanique. J'en garde de bons souvenirs, on y a beaucoup joué à l'époque, mais le jeu est un peu tombé dans l'oubli aujourd'hui.
Ivanhoe est encore un jeu de Knizia, c'est déjà une refonte de l'un de ces anciens jeux. Le jeu connaîtra un gros succès par chez nous sous le nom de Camelot. Il y a aussi quelques similitudes mécaniques avec son Tasdch Mahal.
Star Wars queen gambit est un gros jeu à l'américaine qui a eu un énorme succès à l'époque. Aujourd'hui encore, il reste considéré comme l'un des meilleurs jeux sur cette licence et les prix sur le marché de l'occaz sont assez délirants.

Comme on le voit, cette année 2000 fut une grande année, avec quelques titres qui font toujours parler d'eux aujourd'hui encore, 20 ans après. Surtout si on considère que Carcassonne est sorti lors du salon d'Essen 2000, après la remise du Spiel, qu'il gagnera avec une évidence incontestable en 2001. Une très belle année ludique, incontestablement.
 
Mon top
Aucun jeu trouvé
BSI40
BSI40
Merci beaucoup pour ces analyses.
Je n'ai découvert le renouveau des JDS que dix ans plus tard mais c'est vraiment intéressant de revivre cette évolution par ceux qui l'ont vécue.
Mon top
Aucun jeu trouvé
barbi
barbi
Pour ceux qui n'ont pas encore ecouté, le podcast est vraiment de bonne facture. Bien rythmé et dense en infos et souvenirs.
Mon top
Legendary: A Marvel Deck Building Game
14 à 99 ans
8,5
31 avis
Kanban: Automotive Revolution
12 ans et +
8,6
31 avis
Caylus
12 ans et +
9,1
808 avis
Core Worlds
~
8,5
7 avis
Puerto Rico : Edition de Luxe
12 ans et +
9,1
946 avis
Dominion - Age des ténèbres
8 ans et +
9,5
23 avis
Roll for the Galaxy
12 ans et +
8,4
91 avis
Sysyphus - Pommard
Sysyphus - Pommard
BSI40 dit :Merci beaucoup pour ces analyses.
Je n'ai découvert le renouveau des JDS que dix ans plus tard mais c'est vraiment intéressant de revivre cette évolution par ceux qui l'ont vécue.

Oui, c’est exactement ca.

 

barbi dit :Pour ceux qui n'ont pas encore ecouté, le podcast est vraiment de bonne facture. Bien rythmé et dense en infos et souvenirs.
On sent la passion des intervenants aussi, avec un regard lucide sur la production de l’époque.


Merci à Loïc pour son témoignage passionnant ! Ses impressions recoupent d’ailleurs en large partie celles des intervenants :
  • La passion autour de Lord of the Rings à l’époque et la qualité des illustrations de John Howe
  • L’excellence des Princes de Florence, qui marque le début de la transition vers les Eurogames aux règles plus complexes. 
  • Les bons souvenirs de Frederick Brelot sur Merchants of Amsterdam 
  • Ivanhoe, Merchants of Amsterdam, Tadsch Mahal, Traumfabrik et Lord of The Rings sont tous commis par Knizia

J’espere que palferso trouvera une minute pour nous reparler de Colovini et La Citta.

En plus de Vinci/SmallWorld et Kardinal & Konig/China/Han/Iwari, on peut noter qu’Aladdin’s Dragons bénéficiera d’une réédition, sous le nom de Keydom’s Dragons.

Et le concept de Star Wars Gambit avait été repris en partie dans Risk Star Wars, qui n’a de Risk que le nom.

De mon côté, je n’ai joué qu’à Citadelles, qui marche bien mais qui j’ai trouvé un poil trop long.

On a joué à Blokus aussi. Lors de notre dernière visite en boutique, c’etait le jeu que Mini voulait ramener. On ira chiper la boite chez les grands-parents plutôt !

J’ai joué à Iwari sur BGA et Carolus Magnus sur yucata, mais il faudrait que j’y rejoue sur plateau pour voir, meme si ce n’est pas trop ma came. 

On joue régulièrement à Zertz, qui a un vrai pouvoir ludique avec ces grosses billes, meme si on est nuls !

Parmi les jeux qui me tentent:
  • J’avais gardé Cuzco dans un coin de ma tête, mais j’avais toujours donné la priorité à Tikal, meme si j’attends toujours la version SuperMeeple aux US (c’est pour bientôt).
  • Le Risk Star Wars pourrait être bien sympa avec Mini, mais on attendra encore.
  • Il faut dire que vous donnez tous sacrement envie de jouer à Lord of The Rings mais bon BSI40 m’avait déjà plus ou moins convaincu avec Voyages in the Middle Earth.
Mon top
Troyes
12 ans et +
9,0
422 avis
Les Châteaux de Bourgogne
12 ans et +
9,0
241 avis
Les Aventuriers du Rail
8 ans et +
8,1
1086 avis
Die Quacksalber von Quedlinburg
10 ans et +
7,9
57 avis
Luxor
8 ans et +
8,3
22 avis
Great Western
12 ans et +
9,0
178 avis