108
réponses
0
follower
Par : oscardejarjayes | samedi 15 mars 2008 à 12:55
Default
oscardejarjayes
oscardejarjayes
Hello! :)
Non contente de boucler son internet, de traquer ses étudiants désireux de libéralisme et de libertés, de condamner ses avocats, voilà que la Chine exécute maintenant les moines Bouddhistes, sur un territoire qui devrait être libre.
Les jeux olympiques dans une dictature... La honte.
Honte aussi aux USA qui viennent de rayer la Grande Rouge de sa liste de pays irrespectueux des droits de l'Homme.
Et toute mon admiration aux Tibétains qui montrent l'exemple du courage et de la compassion à un monde qui n'en a pas.
Bises :china: :pouicnul:
Oscar
Mon top
Aucun jeu trouvé
Misterfourmi
Misterfourmi
oscardejarjayes dit:Hello! :)
Les jeux olympiques dans une dictature... La honte.

Oscar


Ca personne ne le verra à la tv lors de la retransmission, pour etre aller en chine l'année dernière, ils construisent de superbes murs dorés avec des dragons et tout et tout autour des quartiers populaires, à l'approche des monuments. Exemple, au temple du ciel, il y a des murs qui vont cacher tte la misère autour du site.
Il est difficile de se déplacer où on veut, souvent une personne en uniforme (parfois très jeune et armée) nous indique qu'il n'y a rien d'intéressant pour nous et nous raccompagne vers des sites touristiques..

Je suis (presque) d'accord avec toi, je dirais juste
" le gouvernement chinois : la honte"

:pouicnul:
MrF.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Fabrice
Fabrice
Pour ma part je boycotterai ces JO
une goutte d'eau dans l'océan mais bon...
Mon top
Aucun jeu trouvé
Bertrand Lecomte
Bertrand Lecomte
Agir, à votre niveau? Cliquez sur les images





adel10
adel10
ben nous français on fait travailler les petits enfants chinois afin de pouvoir se payer nos jouets et nos vetements
on fait aussi travailler les adultes pour des raisons similaires et on vole une grande partie des ressource des pays pauvre a fin de continuer

on laisse mourir des millions d'africains ( voir même on aide un peu )
est ce que tu boycote la france , je veut dire demain tu vas bien cautioner le systeme , je veux dire tu vas voté
il me semble que pour faire des cours de morale il faut être propre

enfin ce que j'en dit
a plus
alain
Mon top
Aucun jeu trouvé
Elmay
Elmay
C'est toute la question. Faut-il boycotter les JO en Chine ou au contraire les utiliser comme un moyen de pression supplémentaire pour que la Chine change de cap. Ca se fera pas d'un coup, je ne suis pas naïf, mais ça met quand même de la pression sur le gouvernement chinois et c'est utilie pour la sensibilisation à l'extérieur.
Mon top
Aucun jeu trouvé
L'homme de la pampa
L'homme de la pampa
adel10 dit:ben nous français on fait travailler les petits enfants chinois afin de pouvoir se payer nos jouets et nos vetements
on fait aussi travailler les adultes pour des raisons similaires et on vole une grande partie des ressource des pays pauvre a fin de continuer
on laisse mourir des millions d'africains ( voir même on aide un peu )
est ce que tu boycote la france , je veut dire demain tu vas bien cautioner le systeme , je veux dire tu vas voté
il me semble que pour faire des cours de morale il faut être propre
enfin ce que j'en dit
a plus
alain


Il ne s'agit pas de morale mais d'action. Il est clair que nous profitons de l'organisation de la misère ne serait-ce que dans la fabrication des jeux. Pour autant il n'est pas interdit de dénoncer un système dans lequel on vit. Sinon rien ne changerait jamais. Ton constat est bon, pour le reste permets-moi de ne pas être d'accord. Et puis le vote n'est pas un argument. La question est de savoir jusqu'où chacun est prêt à aller pour réaliser son rêve de monde meilleur. Nous sommes trop gras pour aller bien loin j'en ai peur.
Mon top
Aucun jeu trouvé
adel10
adel10
j'ai juste du mal a condamner ce genre de chose lorsque je sais que je ne vaux pas mieux , même si c'est par personne interposée

a plus
alain
Mon top
Aucun jeu trouvé
SuperGerm
SuperGerm
Eric dit:C'est toute la question. Faut-il boycotter les JO en Chine ou au contraire les utiliser comme un moyen de pression supplémentaire pour que la Chine change de cap. Ca se fera pas d'un coup, je ne suis pas naïf, mais ça met quand même de la pression sur le gouvernement chinois et c'est utilie pour la sensibilisation à l'extérieur.


en fait c'est utiliser l'empire du fric, de la corruption et du spectacle pour faire pression sur l'empire du fric, de la corruption et de la dissimulation ?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Elmay
Elmay
Utiliser le mal contre lui-même. Oui, pas loin
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
Wasabi
Wasabi
Je vous prierai de bien vouloir remarquer que la pression sur la Chine vis a vis des droits de l'homme est de + en + forte ces dernieres annees, alors que la situation s'est nettement amelioree par rapport a il y a 10 ou 20 ans, alors qu'a l'epoque il n'y avait aucune pression reele de ce cote la. De meme pour les produits *toxiques* importes de ce pays.
En gros il y a clairement une campagne de propagande anti-chinoise proportionelle a la pression economique exercee par ce pays.
Je veux bien qu'on protege son economie a soi, mais il faut arreter d'etre hypocrite (ou mourbourre). Ca serait quand meme plus honnete de dire qu'on boycotte la Chine pour des raisons economiques, plutot que de trouver des pretextes fumeux.....
De toutes facons, ca n'y changera probablement rien. La Chine a ete la principale economie dans toute l'histoire de l'humanite, a part pour les 200 dernieres annees, et elle est probablement en train de faire un comeback.
(et pour ceux qui s'indignent de ce qu'il se passe au Tibet, qu'ils aillent faire un tour en Palestine. A choisir, je prefere cent fois etre tibetain que palestinien)
Mon top
Aucun jeu trouvé
Elmay
Elmay
Wasabi dit:Je vous prierai de bien vouloir remarquer que la pression sur la Chine vis a vis des droits de l'homme est de + en + forte ces dernieres annees, alors que la situation s'est nettement amelioree par rapport a il y a 10 ou 20 ans, alors qu'a l'epoque il n'y avait aucune pression reele de ce cote la.

Partiellement d'accord. Il y a certainement des enjeux économiques qui poussent à nous montrer très vertueux, si la Chine ne présentait aucun intérêt (ou aucun risque) on en parlerait sans doute moins.
Cependant, on peut également se dire que c'est le "problème" avec les droits de l'homme : quand on commence à leur laisser de la place, ils augmentent de plus en plus. On conspue assez les engrenages de la violence ou de la peur pour ne pas souligner qu'il existe aussi des engrenages humanistes.
Mon top
Aucun jeu trouvé
oscardejarjayes
oscardejarjayes
Wasabi dit:(et pour ceux qui s'indignent de ce qu'il se passe au Tibet, qu'ils aillent faire un tour en Palestine. A choisir, je prefere cent fois etre tibetain que palestinien)


Aucun rapport à mon sens:
la Palestine est le terrain d'un rapport de forces, le Tibet n'oppose aucune résistance ou guérilla.
Maltratier le Tibet c'est comme maltraiter un enfant: c'est facile, c'est lâche, et c'est moins médiatique.
Maintenant, en Palestine, au Tibet ou au Rwanda, quand des êtres humains versent des larmes ou du sang, il n'y a pas la place pour de telles comparaisons..
Mon top
Aucun jeu trouvé
BananeDC
BananeDC
Wasabi dit: A choisir, je prefere cent fois etre tibetain que palestinien)

Ben t'as qu'à demander aux Palestiniens s'ils préfèrent être oppressés Au Tibet.
Mon top
Aucun jeu trouvé
BananeDC
BananeDC
adel10 dit:ben nous français on fait travailler les petits enfants chinois afin de pouvoir se payer nos jouets et nos vetements
on fait aussi travailler les adultes pour des raisons similaires et on vole une grande partie des ressource des pays pauvre a fin de continuer

Effectivement, point intéressant soulevé.
adel10 dit:on laisse mourir des millions d'africains ( voir même on aide un peu )

Entièrement d'accord aussi.
adel10 dit:est ce que tu boycote la france ,

Il ne s'agit pas de boycotter la chine, mais de boycotter un évènement planétaire (sic :roll: ) que la chine va utiliser pour redorer son blason. On va pas non plus lui tendre la paluche.
adel10 dit: je veut dire demain tu vas bien cautioner le systeme , je veux dire tu vas voté

Ben non justement.
adel10 dit:il me semble que pour faire des cours de morale il faut être propre

Ben on vit dans un pays dont le gouvernement fait des trucs bien cradingues, mais ça veut pas dire qu'on peut rien dire ni faire par rapport à ce que les autres gouvernement des autres pays (encore plus impliqués dans les trucs bien classe :evil: ) font ou disent.
Mon top
Aucun jeu trouvé
abraxar
abraxar
moi je me dis (naïvement) que si les autorités chinoises vont évidemment se servir des JO pour faire leur propagande, cet évènement pourrait peut-être leur revenir dans la gueule tel un boomerang car il va surement avoir des associations ou des mouvements spontanés de contestations qui vont profiter de la vitrine des JO pour se faire entendre. Si il y a des manifs sur la place Tian'anmen, ils sera difficile d'envoyer les chars devant les caméras du monde entier !!!!

enfin j'espère....
Mon top
Aucun jeu trouvé
Mitsoukos
Mitsoukos
oscardejarjayes dit:Aucun rapport à mon sens:


Le rapport c'est que ce sont deux peuples opressés.
La différence c'est que l'un résiste l'autre pas.

Maintenant pour les JO de Pekin,à mon avis le boycott ne servirait pas plus qu'a servi celui des jeux de Moscou.

Il y a des moyens de marquer le coup durant déroulement des jeux.
Mon top
Aucun jeu trouvé
kouynemum
kouynemum
Mitsoukos dit: Le rapport c'est que ce sont deux peuples opressés.
La différence c'est que l'un résiste l'autre pas.


ce n'est pas exact.
la situation du tibet est largement absente des médias depuis les débuts de l'épuration ethnique et économique qui s'y opère et qui remontent au milieu du XXe siécle.
colonisation chinoise et répression systématique font que la résistance tibétaine peine à faire entendre sa voix.
la plus connue est celle du Dalaï Lama
on ne peut pas dire que les palestiniens résistent et les tibétains ne résisteraient pas.
mais les moyens d'action sont différents, les moines, en pointe depuis toujours du mouvement de résistance à la Chine, optant pour la non-violence.

extrait du rapport 2007 d'Amnesty International
Tibétains
Dans la région autonome du Tibet et ailleurs, la population tibétaine voyait ses droits à la liberté de religion, d'expression et d'association sévèrement restreints. Elle se heurtait par ailleurs à des discriminations dans le domaine de l'emploi. De nombreux Tibétains, notamment des moines et des nonnes bouddhistes, ont été appréhendés ou emprisonnés pour avoir pratiqué leur religion ou exprimé leurs opinions. Les autorités continuaient de recourir à une force excessive contre ceux qui cherchaient à fuir la répression au Tibet. En septembre, des gardes-frontières chinois ont tiré sur un groupe de Tibétains qui tentaient de gagner le Népal, sous les yeux de témoins. La mort d'au moins un enfant a été confirmée.
• Woeser, intellectuelle tibétaine de premier plan, a vu son blog fermé à plusieurs reprises après qu'elle eut soulevé des questions au sujet du rôle de la Chine au Tibet.
• Sonam Gyalpo, ancien moine, a été condamné à douze ans d'emprisonnement en milieu d'année pour avoir « mis en danger la sécurité de l'État ». On avait découvert chez lui des vidéos du dalaï-lama et d'autres éléments « compromettants ». Sa famille a été informée de son procès et de sa condamnation alors qu'elle tentait de lui rendre visite en détention.


pour les évènements récents :
http://www.amnesty.org/fr/news-and-updates/news/crackdown-activists-and-minorities-china-20080313

les JO sont l'occasion de mettre en lumière, en Chine, un certain nombre de situations préoccupantes du point de vue des droits de l'homme.
amnesty y contribue : voir :arrow:
Mon top
Aucun jeu trouvé
kouynemum
kouynemum
abraxar dit:moi je me dis (naïvement) que si les autorités chinoises vont évidemment se servir des JO pour faire leur propagande, cet évènement pourrait peut-être leur revenir dans la gueule tel un boomerang car il va surement avoir des associations ou des mouvements spontanés de contestations qui vont profiter de la vitrine des JO pour se faire entendre. Si il y a des manifs sur la place Tian'anmen, ils sera difficile d'envoyer les chars devant les caméras du monde entier !!!!
enfin j'espère....


c'est aussi pour cette raison que la répression s'est intensifiée depuis 2006 contre les opposants au régime.
de même que les lieux qui vont être médiatisés à cette occasion ont été "nettoyés" par démollition et expulsion des habitants les moins photogéniques.
bien sur, les organisations militantes attendent toutes depuis des années cette vitrine ouverte sur le monde.
mais les autorités chinoises ont compris aussi dès le départ qu'il ne faudrait laisser aucune brèche.
c'est de toute façon une vraie espérance pour beaucoup : un reportage avait été diffusé sur france inter, fin 2007, décrivant l'ambiance au sein des associations d'opposants.
jeudi 13 décembre 2007
Les droits de l'homme en Chine, à 8 mois des JO

En 2001, alors candidate pour les Jeux Olympiques, la Chine s'était engagée à progresser sur les droits de l'Homme. Mais à moins d'un an des JO de Pékin, les associations dénoncent toujours des droits citoyens bafoués. Amnesty International, notamment, vient de lancer une nouvelle campagne pour alerter l'opinion mondiale. Pour ces associations, l'esprit olympique n'est pas compatible avec le régime chinois.
Ces associations se basent sur une phrase d'un officiel chinois. C'était en 2001, quand Pékin a été choisie par le CIO, le comité olympique : "En confiant à Pékin, l'organisation des Jeux, vous contribuerez au développement des Droits de l'Homme". Voilà, c'était il y a plus de 6 ans, et aujourd'hui, ce ne sont que des promesses non tenues, affirme Amnesty International, qui dénonce une répression accrue contre les dissidents. Le nombre d'assignation à résidence est en hausse. Les avocats sont particulièrement surveillés. Il y a quelques semaines à Pékin, nous avons rencontré l'un d'eux. Il veut témoigner, mais anonymement, car il se sent menacé (interview).
Devant ces critiques, les autorités chinoises disent que des progrès ont déjà été accomplis, que la Chine avance sur ce point. D'ailleurs, une journée du droit a été instaurée récemment. Une centaine de personnes a pu manifester début décembre pour réclamer la justice, dénoncer les brutalités policières, les réquisitions de terres ou les expulsions. D'ailleurs, à ce sujet, à Pékin, chaque mois, 13 000 personnes sont délogées dans le cadre des préparatifs des Jeux. Donc, cette manifestation a eu lieu comme l'a autorisé le gouvernement. Mais les meneurs du mouvement auraient été emprisonnés.
Des manifestations sont autorisées, ce sont, au mieux, des concessions, expliquent les ONG, qui donnent un autre exemple, sur les exécutions. Au début de l'année, une cour populaire suprême a été créée pour valider ces décisions, une sorte de cour d'appel qui réexamine les cas. Le nombre d'exécutions aurait diminué de 10%, selon les autorités chinoises. Les associations, elles, ont de sérieux doutes sur ces chiffres. Pour Valérie MONTAL BETTI, coordinatrice Asie pour Amnesty, il ne faut voir là que de la stratégie (interview).
Le grand défi pour le gouvernement chinois c'est de réussir des JO parfaits. C'est parce que l'enjeu est énorme pour le PC Chinois que la sinologue Marie Holzman est persuadée qu'il n'y aura pas de remous pendant ces JO (interview).
Pas ou peu de bévue, mais 20 000 journalistes couvriront les Jeux. C'est l'espoir de beaucoup d'opposants, qu'ils soient en Chine ou qu'ils aient fui le pays. C'est le cas de WANG LONGMEN. Il a pris part aux manifestations de TIEN AN MEN en 89. L'année suivante, il arrivait en France. Pour lui, ces JO et cette couverture médiatique sont une occasion immanquable (interview).
Sur la présence de journalistes étrangers, le gouvernement chinois a là aussi lâché un peu de lest. Depuis le début de l'année, on peut interroger des dissidents assignés à résidence, sans l'accord préalable des autorités. Mais parfois, c'est le traducteur qui n'est pas autorisé à entrer. Problème de papier, d'autorisation, donc interview impossible. Parfois, l'interview peut se dérouler normalement, tout dépend du contexte, mais cette mesure exceptionnelle prendra fin 2 mois après les jeux.
Un dossier de Vanessa Descouraux.

http://www.radiofrance.fr/franceinter/chro/reporter/index.php?id=62433
Mon top
Aucun jeu trouvé
Mitsoukos
Mitsoukos
Kouynemum dit:
Mitsoukos dit: Le rapport c'est que ce sont deux peuples opressés.
La différence c'est que l'un résiste l'autre pas.

ce n'est pas exact.

Oui tu as raison, j'en suis restée au raccourci de la phrase ci-dessous, l'idée étant juste d'exprimer mon désaccord quand au fait d'ecrire "aucun rapport" entre les deux situations.
oscardejarjayes dit:Aucun rapport à mon sens:
la Palestine est le terrain d'un rapport de forces, le Tibet n'oppose aucune résistance ou guérilla.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
Le Zeptien
Le Zeptien
Je dois bien avouer que les grandes messes sportivo-médiatiques n'attirent plus guère mon attention (mais comme d'habitude, il faudra se calfeutrer pour y échapper :roll: ), sauf quand il y a des considérations politiques comme avec la Chine...ou plus précisément avec le gouvernement chinois.
Car là encore, évitons les généralisations.
Je comprends les réserves d'Adel10 qui ne veux pas participer aux condamnations trop faciles, mais je crois aussi qu'il mélange un peu tout.
A chaque combat suffit sa peine, et si on s'interdit de protester parce que nous sommes dans un pays qui lui même, aurait bien des comptes à rendre, alors, place au grand silence...est-ce mieux ?
Quand au pillage des richesses des pays africains ou autres, il y aurait beaucoup à dire, mais ce n'est pas le sujet du topic....
Mon top
Aucun jeu trouvé
adel10
adel10
Le Zeptien dit:Je dois bien avouer que les grandes messes sportivo-médiatiques n'attirent plus guère mon attention (mais comme d'habitude, il faudra se calfeutrer pour y échapper :roll: ), sauf quand il y a des considérations politiques comme avec la Chine...ou plus précisément avec le gouvernement chinois.
Car là encore, évitons les généralisations.
Je comprends les réserves d'Adel10 qui ne veux pas participer aux condamnations trop faciles, mais je crois aussi qu'il mélange un peu tout.
A chaque combat suffit sa peine, et si on s'interdit de protester parce que nous sommes dans un pays qui lui même, aurait bien des comptes à rendre, alors, place au grand silence...est-ce mieux ?
Quand au pillage des richesses des pays africains ou autres, il y aurait beaucoup à dire, mais ce n'est pas le sujet du topic....


tu te trompe je voudrais bien condamné , le truc c'est que j'estime avoir autant de sang sur les main que les dirigeant chinois, bon bien sur c'est indirect , et donc je me sens assez mal placé pour faire la morale c'est tout
voila a plus
alain
Mon top
Aucun jeu trouvé
SuperGerm
SuperGerm
adel10 dit:tu te trompe je voudrais bien condamné , le truc c'est que j'estime avoir autant de sang sur les main que les dirigeant chinois, bon bien sur c'est indirect , et donc je me sens assez mal placé pour faire la morale c'est tout
voila a plus
alain

c'est vraiment n'importe quoi ton relativisme. rien que le grand bond en avant a fait au moins 20 million de mort, et la révolution culturelle au moins 10. pour parler des 50 dernières année seulement.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Bertrand Lecomte
Bertrand Lecomte
Dans courrier International:

TIBET • Dans Lhassa en état de siège
Le correspondant de The Economist est le seul journaliste occidental officiellement présent dans la capitale tibétaine. Il raconte ce qu'il a vu depuis le début des émeutes, vendredi 14 mars.

Dimanche 16 mars, après deux jours d'émeutes, les autorités chinoises ont repris le contrôle du vieux quartier tibétain de Lhassa. Des soldats armés et casqués patrouillent dans les ruelles étroites, tirant quelques coups de feu occasionnels. Effrayés, les habitants restent cloîtrés chez eux, certains n'osant même pas s'aventurer sur les toits de peur d'être pris pour cible.
Jusqu'à présent, les forces de sécurité semblent avoir fait preuve d'une certaine retenue dans ce quartier de la ville. Des rumeurs persistantes mais non confirmées circulent toujours sur le nombre de Tibétains tués par des soldats lors des opérations de répression de vendredi et samedi derniers. Le dalaï-lama, chef spirituel des Tibétains en exil, a avancé le chiffre d'une centaine de morts. Mais nous ne disposons d'aucune information fiable permettant de comparer cette opération au massacre de la place Tian'anmen en 1989 ou à la répression de la dernière révolte antichinoise qui avait éclaté au Tibet au début de la même année. Toutefois, le délai imposé aux dissidents par Pékin pour qu'ils se rendent expirant lundi, certains habitants craignent une vague d'arrestations massive.
Le 14 mars, après des heures de violences, les soldats se sont déployés dans la nuit autour du quartier tibétain. Le lendemain, certains résidents ont continué d'attaquer les derniers commerces chinois restés intacts. J'ai vu un groupe de personnes saccager le rideau de fer d'un magasin, pendant que dans une autre ruelle, des insurgés jetaient dans un grand feu ce qu'ils avaient pillé. Un nuage de fumée s'élevait au-dessus de la principale mosquée de la ville. Dans ce quartier de Lhassa, de nombreux Chinois appartiennent à la communauté Hui, une minorité musulmane qui contrôle l'essentiel du commerce de viande dans la ville.
Les émeutiers ont commencé à se disperser à mesure que les forces de sécurité progressaient dans la ville (la plupart apparemment membres de la police du peuple, une brigade antiémeute). Au début, certains résidents ont jeté des pierres sur ces troupes non armées, avant d'être repoussés par des jets de gaz lacrymogène. Plus tard, dans la journée de samedi, des soldats armés ont pénétré dans le quartier, tirant quelques coups de feu isolés. Certains sont passés par les toits des maisons accolées les unes aux autres. Un soldat est même apparu sur le toit de l'hôtel de votre correspondant, effrayant un Tibétain et deux Occidentaux cachés derrière un balcon.
Pendant la nuit, de nombreux Tibétains sont montés sur les toits, alertés par des rumeurs annonçant des représailles de la communauté Hui en relation avec les incendies du quartier de la mosquée (on ignore encore si le bâtiment lui-même a été endommagé). Certains avaient préparé des stocks de pierres à lancer sur les assaillants. La tension n'est retombée qu'avec l'annonce du bouclage du quartier hui par les forces armées.
Dimanche, les autorités ont semblé avoir repris le contrôle des rues, même si de rares coups de feu (tirés dans un but dissuasif ou punitif) se faisaient encore entendre dans quelques ruelles. De rares habitants osaient encore sortir dans ce quartier habituellement bondé. Preuve de la confiance de Pékin dans l'efficacité de ses mesures de sécurité, deux représentants du bureau des Affaires étrangères de l'administration tibétaine se sont rendus dans l'hôtel où réside votre correspondant et qui se trouvait au centre des combats. Les deux hommes ont proposé d'affréter un vol spécial pour ceux qui le désiraient mais n'ont donné aucune instruction de départ. The Economist reste le seul média étranger dont la présence est officiellement autorisée au Tibet – une autorisation demandée et accordée bien avant que ces troubles n'éclatent.
Pour éviter que les habitants ne meurent de faim ou épuisent leurs réserves de beurre de yak (une denrée de base pour les Tibétains qui s'en servent pour faire du thé), les autorités vont devoir rapidement annoncer qu'ils peuvent circuler en toute sécurité pour acheter des produits de première nécessité. Même dans ce cas, l'armée voudra tout de même maintenir une présence visible, et la tension ne devrait pas retomber avant un certain temps. De nombreuses manifestations hostiles à l'occupation chinoise ont éclaté dans ce que Pékin appelle la région autonome du Tibet, ainsi que dans certaines provinces avoisinantes à forte dominante tibétaine. Les incidents les plus graves se sont produits dans la province du Gansu, à Labrang, où se trouve l'un des plus grands monastères tibétains. Pour de nombreux Tibétains, la tenue des Jeux olympiques à Pékin en août prochain représente une occasion rêvée pour attirer l'attention du monde.
A Lhassa, les autorités craignent que des Tibétains ne viennent troubler une cérémonie prévue en mai pour le passage de la flamme olympique. Il serait fâcheux pour les autorités chinoises de devoir annuler cet événement ou de l'organiser sous contrôle de l'armée. Pékin aura pourtant du mal à se tirer d'embarras et espère surtout que les gouvernements occidentaux ne répondront pas à l'appel au boycott des Jeux lancés par les sympathisants de la cause tibétaine. Mais la Chine n'a guère d'inquiétude sur ce point.
Editorial
The Economist

THE INDIAN EXPRESS • Au Tibet, l'ultimatum de Pékin approche de l'expiration
Le 16 mars, l'armée chinoise a bouclé Lhassa, la capitale du Tibet, titre le journal indien. Deux jours après des heurts qui ont fait entre 10 et 80 morts selon les sources, Pékin a lancé une "guerre du peuple" contre les manifestants indépendantistes tibétains. Le 15 mars, les autorités avaient déjà annoncé que les "émeutiers" avaient jusqu'à ce lundi pour se rendre. Le 16 mars, des troubles ont aussi éclaté au Sichuan, une province chinoise voisine. Le débat sur le boycott des JO de Pékin, qui auront lieu en août, est relancé.


(Courrier International)

Je rappelle qu'Amnesty International a lancé plusieurs actions pour soutenir les Droits de l'Homme en Chine.Pour en savoir plus et participer c'est ICI
Triz
Triz
Tiens, marrant, j'ai reçu ça tout à l'heure...

Objet : LE MYTHE ET LA REALITE A PROPOS DU TIBET , un article du Figaro du 22/09/2000

A l'heure où l'impérialisme tente désespérément de déstabiliser ou au moins de décridibiliser la Chine par une opération d'intoxication relayée par tous ses médias, dont il est coutumier, un petit article paru dans Le Figaro du 22 septembre 2000 (mais si mais si).

LE MYTHE ET LA REALITE A PROPOS DU TIBET

Nous vivions l'âge de l'information, les progrès de la science et de la technologie ont rendu le monde tout petit. Cela ne signifie pas, cependant, que nous soyons tous bien informés. La raison en est simple: la sélection et le flux des nouvelles sont gérés pas l'homme. Hélas! il n'est pas toujours objectif. Il faut en conséquence se méfier de l'illusion d'être bien informé.

Pendant les onze dernières années, j'en ai vécu sept en Europe et je constate un phénoméne bizarre: si quelqu'un vien à vous dire "Attention, la tour Eiffel va tomber en ruine demain!" on le prend pour un fou. Mais, si quelqu'un vous débite des bêtises bien plus graves sur la Chine, on le prendra probablement pour un savant. Je n'exagère pas. Il y a dix ans, on disait: " Le gouvernement chinois va tomber!" " L'économie est dans le chaos", etc. Aujourd'hui, avec le recul, non seulement ces prédictions apocalyptiques ont été démenties par les faits, mais l'inverse s'est produit en Chine. Le pays a connu la meilleure croissance de son histoire. Les Chinois n'ont jamais vu leurs conditions de vie s'améliorer si vite en si peu de temps.

Je lis souvent votre journal (le figaro, I.L.). De temps en temps, il publie des articles sur le Tibet. Pour être franc avec vous, je ne suis pas d'accord avec leur contenu. On peut avoir des vues divergentes sur un fait, mais le fait doit être présenté tel qu'il est. Or, je constate que vos articles sont loin de se baser sur les faits. Je vais vous en donner trois exemples:

Premier mythe: "L'occupation du Tibet par la Chine." Cette accusation est constamment entendue. Mais la réalité est la suivante: le Tibet a fait partie intégrante de la Chine sous la dynastie des Yuans, à partir du milieu du XIIIe siècle, bien avant l'indépendance des Etats-Unis(1776), l'intégration de la Corse à la France(1789) et celle de la Bretagne à la France(1532). La communauté internationale reconnaît que le Tibet fait partie intégrante de la Chine. C'est aussi la position du gouvernement français. Prétendre que la Chine occupe le Tibet, c'est comme si quelqu'un affirmait que la France occupe la Bretagne, la Bourgogne, la Côte d'Azur ou la Corse!

Deuxième mythe: "Les droits de l'homme sont bafoués au Tibet." Pour certains, le gouvernement chinois est "vilain des vilains", tandis que le dalaï-lama est "le saint des saints". Quelle est la réalité? Avant 1959, quand le dalaï-lama gouvernait le Tibet, le régime qu'il pratiquait était le servage, qui est pire que le régime du Moyen Age en Europe. Sous ce régime, les serfs, qui représentaient 95% de la populaition tibétaine, n'etaient pas considérés comme des êtres humains, mais plutôt comme des bêtes de somme ayant tout simplement la faculté de la parole. Il suffit de lire des écrits historiques d'auteurs européens sur le Tibet pour s'en convaincre.

En 1959, le dalaï-lama, avec l'appui de forces étrangères, surtout de la CIA, a déclenché une rébellion contre le gouvernement central, dans le but de maintenir à jamais le servage au Tibet. Cette rébellion a été mise en échec. Le dalaï-lama a pris la fuite puis s'est réfugié en Inde. Le servage a été aboli au Tibet en 1959. Ce qui veut dire que sur le plan des droits de l'homme, le Tibet a fait un progrès sans précédent dans son histoire. Depuis, des avancées inouïes sur les plans politique, économique, éducationnel ou culturel ont été réalisées. Quelques chiffres le montrent: avant 1959, la population tibétaine était d'un million, aujourd'hui 2.4 millions, dont 95% sont Tibetains. Avant 1959, l'espérance de vie des Tibétains était de 35.5 ans, maintenant 67 ans. Avant 1959, le taux de scolarité des enfants n'était que de 2%, aujourd'hui il s'est élevé à 81.3%...Les faits sont là.

Troisième mythe: " Le gouvernement chinois est en train de détruire l'identité culturelle tibétain." C'est une autre grave accusation. Or, la Chine est un pays multiethnique: il y a cinquante-six ethnies en Chine. Les Han sont la majorité, ils représentent à peu près 92% de la population, le reste est partagé par cinquante-cinq ethnies minoritaires de la Chine. Quand on parle de la culture chinoise, il s'agit d'une culture à laquelle ont contribué les cinquante-six ethnies chinoises sans exception. La culture chinoise n'est pas exclusive, mais plutôt inclusive. Ce qui explique son dynamisme, sa vitalité et sa longévité. En d'autres termes, la culture tibétaine, tout en conservant son identité, fait partie intégrante de la culture chinois. C'est le propre de la culture chinoise.

Au Tibet, l'étude de la langue et de l'écriture tibétaine est garantie par la loi. Les établissements scolaires pratiquent un système d'enseignement bilingue, tout en donnant la priorité aux cours en tibétain. La radio et la télévision du Tibet consacrent plus de 20 heures par jour à des émissions en tibétain, etc. Aujourd'hui, le Tibet n'est plus fermé, il est ouvert au monde. Beaucoup de touristes étrangers le visitent.

Voilà quelques réflexions que j'ai voulu vous livrer. Un vieux proverbe chinois dit ceci: "Les faits parlent plus fort que n'importe quel discours." C'est aussi ma conviction.


Alors ? Complot ou pas ? :wink:
Mon top
Aucun jeu trouvé
Bertrand Lecomte
Bertrand Lecomte
Visiblement ce n'est pas un article d'un journaliste du journal , mais soit un courrier des lecteurs, soit une contribution extèrieures dans les pages débats,soit un entretien avec une personnalité...

Qui a écrit ce texte?

la réponse

sur un autre site

Pour le reste, j'attends l'avis éclairé d'un historien.

Mais aux dires du dictionnaire d'histoire universelle, Le petit Mourre,résumées très rapidement:

En 1641 avec l'aide des Kalmouks Le grand Lama prit le pouvoir temporel du Tibet au détriment du dernier prince tibétain important
C'est au XVIII° siécle que les Chinois installérent garnison et protectorat au Tibet.
Ils furent repoussés par les Tibétains aidés des Anglais en 1911.
Le 7 octobre 1950 La Chine envahit à nouveau le Tibet.
Avant l'invasion chinoise le Tibet était une théocratie.
Dès 1952, il y eut une campagne systématique de destruction des monastères.
En 1959, une tentative de soulévement fut écrasée par l'armée et l'aviation chinoise
En 1987 le Tibétain retrouvait son statut de langue officielle,perdue en 1959.
La loi martiale fut levée en 1990.
La répression est constante .


D'autres sources, bien identifiées sont bien sur les bienvenues.

Quant aux droits de l'homme, on ne peut considérer qu'un régime antérieur dédouane un nouveau régime pour la violation de ceux-ci. L'URSS était-elle dédouanée des ses atteintes au droits de L'Homme parce que le régime tsariste ne les observait pas?Le régime iranien actuel du fait du Chah ?


Une petite chose encore: pourquoi ne pas avoir fait un minimum de recherches avant de délivrer tel quel un mail que tu as reçu d'on ne sait où?
alighieri51
alighieri51
bertrand dit:
Avant l'invasion chinoise le Tibet était une théocratie.

pour d'autres peuples pour lequel nous avons moins de sympathie, c'est rédhibitoire ce genre de choses, non ? on leur envoie les américains...
Mon top
Aucun jeu trouvé
Bertrand Lecomte
Bertrand Lecomte
alighieri dit:
bertrand dit:
Avant l'invasion chinoise le Tibet était une théocratie.

pour d'autres peuples pour lequel nous avons moins de sympathie, c'est rédhibitoire ce genre de choses, non ? on leur envoie les américains...


:roll:
Damon
Damon
Dommage pour les Palestiniens : si Hergé avait écrit Tintin en Palestine au lieu de Tintin au Tibet, on parlerait probablement aujourd’hui des Palestiniens au lieu des Tibétains…
Mon top
Aucun jeu trouvé
Bertrand Lecomte
Bertrand Lecomte
Pour ceux qui pointent la Palestine contre le fait de parler du Tibet et de la Chine:

Pourquoi ne pas ouvrir un Topic sur Israël et La Palestine, plutôt que de venir poster ici?
Default
kouynemum
kouynemum
bertrand dit:Pour ceux qui pointent la Palestine contre le fait de parler du Tibet et de la Chine:
Pourquoi ne pas ouvrir un Topic sur Israël et La Palestine, plutôt que de venir poster ici?


pareil.
personnellement, je trouve assez indécent d'essayer de hiérarchiser les problèmes posés par ces deux situations géopolitiquement et diplomatiquement très complexes.

pour le reste :
en ce qui me concerne, là comme ailleurs, ma source principale reste Amnesty Internationale, en parallèle de lectures connexes journalistiques (Courrier International) ou littéraires (Eliot Pattison, Qiu Xiaolong).
je ne prétends pas détenir une vérité absolue, mais j'ai forgé ma conviction tout en restant curieuse de toute information.
pour l'instant rien ne me permet d'atténuer la vision que j'ai des droits de l'homme (et de la femme) en Chine, et de l'application de la politique chinoise au Tibet, sujet du topic.
je crois ainsi que les J.O. doivent permettre aux mouvements de pensées dissidents de s'exprimer et surtout de se faire entendre.
la Chine a pris un certain nombre d'engagements au moment de sa sélection par le CIO; la vigilance minimum, c'est d'en suivre les implications concrètes.
de plus, j'ai aussi l'impression que se retrancher derrière le confort des importations chinoises pour se taire, c'est ajouter l'indifférence au cynisme; En regardant ailleurs aujourd'hui, on a au moins 15 ou 20 ans de retard dans nos réactions. Faire du commerce, ça n'exclut pas de poser des questions et de tenter d'obtenir des réponses. il ne s'agit pas de faire la leçon à qui que ce soit mais de mettre le pied dans la prte pour éviter qu'elle ne se referme.

@ Alighieri : je ne sais pas de qui tu parles lorsque tu utilises "nous" ni de quoi tu parles quand tu parles de "sympathie".
pour moi, il s'agit surtout de réfléchir et d'utiliser son esprit critique par rapport à une situation.
à titre personnel, je réfute cette généralisation.
Mon top
Aucun jeu trouvé
alighieri51
alighieri51
j'ai posté trop court, je voulais dire : que ce soit l'occident libéral ou ceux qui se sont voulu "communistes", les deux ont eu un égal mépris pour les régimes religieux, qu'ils ont balayé un peu partout avec des armées sans que cela émeuve beaucoup de monde, les jugeant arriérés, des anomalies au 20eme siècle...le cas du Tibet est exceptionnel parce que c'est perçu, à tort ou à raison, comme une religion "gentille" face à un pouvoir politique "méchant". mais un si petit Etat religieux, s'il avait été dans la sphère d'influence occidentale, aurait probablement subi le même sort, pas nécessairement avec des méthodes très différentes, amha...
concernant l'importation du conflit israelo-palestinien dans ce topic : on est tous pareils, depuis qu'on est nés on nous en parle chaque jour à la radio, attentats, représailles etc...On est nés avec, il est pour nous la mère de tous les conflits entre un Etat puissant et un peuple faible, alors oui, il s'invite partout, je ne sais pas si c'est bien ou mal mais c'est inévitable, tout simplement...
Mon top
Aucun jeu trouvé