Par : groscouic | mercredi 24 mai 2006 à 10:46
Default
groscouic
groscouic
J'aimerais bien qu'on partage un peu nos expériences au sujet de la communication entre les joueurs. Nous n'avons pas trouvé de fonctionnement qui nous convienne pour l'instant, et je pense qu'on parle trop. Sur la dernière partie où je fus félon, je l'ai ressenti cruellement: les loyaux, bien organisés, sont imbattables.


Du coup, on se proposait de limiter la communication aux chevaliers présents à la table ronde. Ceux sur les quêtes ne pouvant parler, cela renforcerait l'aspect "conseil de guerre" à Camelot, et les chevaliers en vadrouille seraient laissés à eux même (bien que pouvant écouter).

Mais quelles sont vos expériences, et vos règles de communication?
Mon top
Aucun jeu trouvé
O_cedar
O_cedar
À la sortie du jeu, on en avait pas mal discuté...
Peut-être que ce sujet te sera utile...

Étant donné qu'il est tout de même très difficile de contrer la communication (même en n'autorisant que des phrases vagues), je pense que le plus important pour que le félon ait sa chance est de bien adapter le niveau de difficulté avec notamment la règle "écuyer".
Mon top
Aucun jeu trouvé
Morkaï le Fou
Morkaï le Fou
Et si tu trouve le jeu trop facile, joues avec 3pdb au départ (voire 2) et en mode écuyer (pas encore de pouvoir)
Mon top
Aucun jeu trouvé
groscouic
groscouic
J'aurais bien aimé savoir comment vous communiquez quand même (même si l'adaptation du niveau est une bonne alternative).
Mon top
Aucun jeu trouvé
Morkaï le Fou
Morkaï le Fou
oui, pardon, en fait nous on communique "roleplay", c'est a dire sans donner d'indication précise, en s'appellant par nos nom de chevalier, bref, tout pour l'ambiance quoi... et comme on joue toujours avec les modifs dites plus haut, le jeu est assez dur et on ne crie pas au scandale lorsqu'une info est passée un peu trop clairement (ce qui arrive malgré tout de temps en temps, mais rarement tout de même)
Mon top
Aucun jeu trouvé
MrSel
MrSel
Nous, on communique très librement, pas de roleplay : on est peu nombreux, donc c'est vraiment des parties tendues tout le temps. Pas de pb si l'un de nous demande un carte "5" pour finir les Saxons. On s'abstient bien sûr de parler des cartes cachées (Chevalier Noir, Lancelot et Dragon).

Et on est satisfait du résultat. 8)
Mon top
Aucun jeu trouvé
Morkaï le Fou
Morkaï le Fou
Vous avez déjà essayés de jouer roleplay? parce-que c'est tout de même un jeu d'ambiance où la victoire est un objectif moindre que dans un jeu de stratégie...
J'ai fait personnellement une partie (dans une assoc de jeu) avec des gars qui disaient clairement ce dont ils avaient besoin et bien je me suis bien fait chié et ai eu du mal à finir la partie (j'ai même du coup eu un e attitude parfois de félon alors que je ne l'était pas :lol: ). En tout cas plus jamais comme ça pour moi!
Mon top
Aucun jeu trouvé
MrSel
MrSel
Non.

La seule fois où j'ai pu jouer avec des gens qui ont pour habitude de jouer roleplay, il était déjà 5h du matin... Donc, ça a un peu tourné court.

:wink:
Mon top
Aucun jeu trouvé
Zerepier
Zerepier
Je suis d'accord si on ne joue pas roleplay le jeu perd beaucoup d'intérêt, ça devient une réussite collective. Interdiction de dire les cartes qu'on a en main! Il faut discuter sur les quêtes qu'on se sent capable de faire ou non.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Zerepier
Zerepier
Je suis d'accord si on ne joue pas roleplay le jeu perd beaucoup d'intérêt, ça devient une réussite collective. Interdiction de dire les cartes qu'on a en main! Il faut discuter sur les quêtes qu'on se sent capable de faire ou non. :holdpouic:
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
sgtgorilla
sgtgorilla
Nous sommes entre les deux :

"Je suis inspiré par le divin...
Je me sens fort pour lutter contre...."

On dit ça mais c'est vrai que c'est assez facile de comprendre que j'ai des cartes graal ou des paires assez fortes contre le chevalier par contre quand on dit :

"Je peux commencer une guerre contre les pictes mais je vais peiner à la finir..."

Il reste quand même un doute sur les cartes qui me manquent 4 ou 5 voir 3 si je suis un peu nouille...

Il y en a d'autres du même genre....
Mon top
Aucun jeu trouvé
Jopajulu
Jopajulu
Moi je trouve toujours qu'on parle trop. J'ai beau le rappeler à mon groupe de joueurs mais les phrases type roleplay sont toujours trop explicites à mon goût. J'aime bien l'idée de ne pouvoir discuter que si l'on est présent à Camelot. Quelqu'un a déjà joué de cette façon ? Qu'estc e que ça donne ?
Mon top
Aucun jeu trouvé
sertiale
sertiale
Nous on essaie de faire le plus de rôleplay possible, même si par moment certaines chôses sont évidentes (par exemple : je pense avoir suffisamment d'indices pour me lancer dans la quête du Graal). Ca n'a jamais posé trop de problèmes et ça laisse de la place pour un félon (surtout avec le mode ecuyer activé)
groscouic
groscouic
Le truc délicat selon moi avec la com', c'est quand les décisions se prennent quasiment en commun, du genre: "vu les circonstances, il serait bon que quelques chevaliers aillent contrer l'influence maléfique sur le Graal, pendant que les preux finissent de mettre une raclée aux pictes" (oriente les déplacements des autres, tu le fais pas, t'es le félon) ou encore "si jamais un picte de plus viens en renfort, ce serait la catastrophe" (oriente l'action maléfique: tu pioches, t'es le félon)

Ce genre de phrases (même si il est expliqué dans les règles que chaque chevalier prend ses décisions seuls, que personne ne peut lui dire ce qu'il a à faire) ne sont pas vraiment évitables. Elles sont nécéssaires à la coordination de l'équipe, à l'initiation des débutants. Mais ayant maintenant quelques parties dans les jambes avec mes stratèges de potes, je vous assure que tout se gère pour le mieux. Et que le félon n'a qu'à bien se tenir.

Alors il ne reste qu'à augmenter la difficulté... je crois que je vais en rester là... et essayer la variante conseil de guerre à Camelot. :|
Mon top
Aucun jeu trouvé