29
réponses
0
follower
Par : pafacil | lundi 7 décembre 2009 à 22:18
Default
pafacil
pafacil
Hello,

Je sais pas si vous avez vu cet article dans Le Monde du jour.
Et bien sa lecture me deçoit un tantinet (un gros tantinet !).

Clairement déçu que la journaliste ne soit pas allé chercher bien loin (il suffisait de se rendre dans un magasin spécialisé).
On se retrouve en compagnie des sempiternels Monopoly, Scrabble et autre Cluedo. L'article aurait 10 ou 20 ans que les noms de jeux cités seraient les mêmes (à qq exceptions près).
Sans parler des techniques révolutionnaires pour "résister" aux terribles jeux vidéos : un scrabble pour gamins de 3 ans, des monopoly locaux.

Mais, rien sur les jeux et auteurs contemporains.

C'est un peu dommage, surtout à l'approche des fêtes, il y a déjà eu des articles grand public vraiment mieux.

PS : si un sujet a déjà été ouvert, j'en suis désolé, j'ai pas réussi à le trouver
Zakouski
Zakouski
Interroger le directeur marketing de Hasbro est une bonne raison de dédaigner cet article putassier sans autre forme de procès.
Comme ça, les gens qui ont déjà lu leur pub pour ces jeux minables dans leur magazine télé cette semaine seront confirmés dans l'idée que tiens si on achetait une bonne paye aux enfants, comme ça ils ne s'ennuieront pas...

C'est vraiment indigne d'un "grand" journal comme ça.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Romanus
Romanus
Ouai pas génial, ça fait bien marronnier de rédaction... bon il y a le musée du jeu suisse qui propose vraiment des choses intéressantes.

Dommage car ça survole des sujets mais de tellement loin que ça n'amène nul part... :roll:
Mon top
agony
agony
Une adresse mail pour leur repondre ?
Mon top
boloj
boloj
Génial, même pas possible de réagir si tu n'es pas abonné.

La bon point tout de même est que, même si elle parle du monopoly et du scrabble, au moins elle parle d'une forme de jeu de société.
Qui sait, peut-être qu'en lisant cet article, quelqu'un va se rememmorer que le jeu de société existe et va tomber, sans le faire exprès dans un magasin spécialisé à s'étonner de ne pas trouver cluedo.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Matthieu.CIP
Paulo.b
Paulo.b
Faut arrêter avec l'outrage pavlovien :))
C'est un petit article comme ça en passant, dans l'air du temps.
Alors comme d'hab un journaliste aborde un sujet qu'il ne connaît pas par son aspect le plus visible, c'est-à-dire celui des réussites commerciales, avec tout un tas d'approximations et un peu d'analyse psycho-sociologique de comptoir.
Faut lire ça comme une blague et ce dire que les gens qui ne s'intéressent pas aux jds l'auront oublié aussi vite qu'ils l'auront lu cet article.
Mon top
Aucun jeu trouvé
jetseb
jetseb

C'est quand même un "monde" tout ça !
Chewy203
Chewy203
Le Monde n'est pas là pour faire des articles pointus et spécialisés. C'est un journal grand public qui aborde des sujets pouvant intéresser monsieur tout le monde et qui lui donne des bases d'information sur ce sujet.

Alors quand le Monde publie un article sur les jeux de société, je ne m'étonne pas de les voir traiter le sujet en parlant de références connues du grand public et en concentrant l'information sur un éditeur grand public comme Hasbro.

En tant que joueur, je trouve dommage que les jeux modernes ne soient pas plus connus mais je ne m'en étonne pas. J'aurais été grandement surpris de voir un article du Monde parlant de Dominion et de sa nomination au SDJ.
Ce genre d'informations, ce sont les médias spécialisés qui les véhiculent, pas les journaux grand public.


PS: et pour la journaliste, je ne sais pas si elle s'est contentée de rédiger un sujet bateau sans approfondir ou si elle s'est vue imposer le fait d'écrire un article grand public.
Mon top
Aucun jeu trouvé
kouynemum
kouynemum
Chewy203 dit:PS: et pour la journaliste, je ne sais pas si elle s'est contentée de rédiger un sujet bateau sans approfondir ou si elle s'est vue imposer le fait d'écrire un article grand public.


ben, pour citer le Musée Suisse du Jeu, faut déjà avoir une source qui s'intéresse tout de même... :)
je sais pas s'il y a beaucoup d'intervenants ici qui sont capables, sans demander à l'ami google, d'en préciser l'activité et/ou la localisation, par exemple... :wink:

edit : ce qu'elle dit n'est ni sans fondement ni sans intérêt, c'est juste qu'en ne citant que le groupe Hasbro et Winning Moves qui lui a racheté certains droits, l'éclairage fait apparaitre l'article plus comme une info-merciale ou une publi-info que comme un contenu purement informatif.
d'ailleurs, à cette période de l'année comme le dit Romanus, c'est assez traditionnel...bravo le service Com' du groupe !
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
mildaene
mildaene
Chewy203 dit:Alors quand le Monde publie un article sur les jeux de société, je ne m'étonne pas de les voir traiter le sujet en parlant de références connues du grand public et en concentrant l'information sur un éditeur grand public comme Hasbro.

Perso, j'attendrais d'un journaliste qu'il informe les gens, justement en proposant de nouvelles références, plutôt que de s'en tenir aux lieux communs...
Si le Hasbropoly est une référence si connue du grand public, c'est aussi parce que les journaliste ne savent citer que celui-ci dans les articles généralistes.

Quand on lit des choses comme :
L'article du Monde dit:Jeux de société pour enfants, jeux de divertissement et de magie, jeux de réflexion basés sur des chiffres ou des lettres, ou de stratégie comme Abalone ou Blokus : chaque année, 400 nouveaux jeux sont commercialisés.


On s'imagine aisément que les jeux de sociétés sont pour les enfants, et que le reste n'est que variantes du scrabble ou des jeux hyper compliqués (Abalone ou Blokus, c'est pas si mal, mais c'est probablement des noms assez barbares pour la plupart des gens. Mis là sans explication, ça fait plutôt office de repoussoir)


Bref, encore du journalisme de haut-vol, comme on finit malheureusement par en avoir l'habitude.

-Mildaene.
Mon top
VU HAI
VU HAI
Je vous trouve un peu dur.
En supprimant toutes les phrases ou il est question du Monopoly ca fait un article plutot potable.

Le Monopoly c'est un peu le mot magique qui permet de faire rapidement comprendre le sujet, un peu comme Frigidaire :mrgreen: .
Mettre Agricola ou Dominion n'aurait parlé qu'à très peu de monde.

Indiquer qu'il y a 400 sorties par an, je trouve ca deja très bien, après libre au consommateur de faire le mouton et d'aller acheter son Monopoly Montcuq ou d'essayer une autre des 400 nouveautés.

La journaliste aurait pu citer certaines de ces nouveautés, mais cela aurait-il pu servir ? et laquelle dans ce cas ?
Enfin il estp ossible qu'elle l'ait fait et que le rédac chef ait sabré...

Si on arrive a faire la part entre l'info et la pub ca donne a peu pres ca.
Ce qui me semble plutot pas mal. :china:

A la maison ou au café, en famille ou entre amis, les traditionnels jeux de société font de la résistance face à la montée en puissance des jeux vidéo et jeux en ligne. Et ils restent en bonne place sur les listes de cadeaux de Noël.

Dans un contexte économique difficile, le marché des jeux de société se porte même plutôt bien avec douze millions de boîtes de jeux de société vendues par an (hors jeux de dames, génériques, échecs, etc.) et une hausse de 5 % des ventes sur les neuf premiers mois de 2009, selon le cabinet NPD Group.

"Des jeux transgénérationnels, conviviaux, qui rapprochent", analyse Thierry Karpiel, directeur général de Winnings Moves, une société d'édition de jeux de société.

Jeux de société pour enfants, jeux de divertissement et de magie, jeux de réflexion basés sur des chiffres ou des lettres, ou de stratégie comme Abalone ou Blokus : chaque année, 400 nouveaux jeux sont commercialisés.

Face à une forte concurrence des jeux vidéo, ceux de plateaux ont plutôt bien résisté. "Les jeux de société ont souffert d'une invasion progressive des jeux vidéo, qui sont passés de 10 % du marché des jeux dans les années 1990 à 30 % aujourd'hui, explique M. Karpiel. Les jeux pour adolescents avaient pratiquement disparu, mais après quelques années, ils reviennent."

Si les jeux de société sont encore compétitifs à l'ère du tout-numérique, c'est d'abord grâce à leur prix attractif. "C'est un loisir pas cher et qui permet un recentrage autour du foyer familial", analyse Yves Cognard, directeur marketing du spécialiste du jouet et des jeux Hasbro. Selon le cabinet NPD, un jeu de société coûte en moyenne 11 euros, avec des prix allant de moins de 5 euros pour un jeu de cartes à plus de 50 euros pour une mallette de jeux. En comparaison, le prix des jeux vidéo commence à 30 euros et peut s'élever jusqu'à 70 euros.

Pour ne pas rater le train numérique, les éditeurs de jeux de société ont lancé des versions en ligne, sur consoles de jeux, DVD, et même iPhone. Et les Massive on Line Player Games (MOLPG), ces jeux de rôle en ligne, connaissent un grand succès... même si on n'y retrouve pas forcément la même convivialité.

Une autre stratégie mise en place par les éditeurs de jeux de société consiste à multiplier les versions en les actualisant. Le record des villes appartient à Marseille avec 32 000 exemplaires vendus et, à l'échelle régionale, c'est la Bretagne, suivie de la Corse, qui arrive en tête.

Pour intéresser les plus jeunes, les créateurs ont aussi mis au point des versions simplifiées des grands classiques en les associant parfois à des jouets.

"L'enfant apprend à gagner et à perdre, explique la psychologue Isabelle Lelouvier-Hamelin. Il apprend à se plier à la règle, à faire la différence entre le jeu et la réalité et tout ça dans le plaisir.

"Ces jeux incarnent des valeurs fortes de sociabilité et d'échange, particulièrement importantes en temps de crise", estime Kim Tran, analyste marché des jeux et loisirs chez NPD Group.

"Le jeu crée du lien social, poursuit Laetitia Aeberli-Rochat, médiatrice culturelle au Musée suisse du jeu, à La Tour-de-Peitz. C'est là que l'on apprend les règles sociales. Jouer signifie discuter, collaborer, etc. Des choses qui sont importantes pour la socialisation."

Des règles pas toujours faciles à intégrer et que les joueurs ont parfois tendance à oublier ou à adapter. "Il faut respecter des règles, mais on a la liberté de faire ce qu'on veut. Ils aménagent leurs propres règles, ce qui n'est pas possible quand on joue en ligne."

Mais les jeux de société ne se limitent pas au cercle familial. De plus en plus de cafés, librairies et quelques restaurants ont aménagé des espaces où il possible d'affronter de nouveaux partenaires et d'y découvrir les dernières livraisons.

Dans l'Antiquité, déjà, on se retrouvait sur les marches des amphithéâtres pour jouer à des jeux de société. A Ephèse, en Turquie, on a retrouvé plus de 300 jeux gravés dans le marbre.
Mon top
Aucun jeu trouvé
pirikou905
pirikou905
Heu... Qu'est-ce qui vous choque?

C'est un article sur le marché du jeu, qui commence par parler des principales ventes en terme de CA, puis s'attarde sur une (légère) analyse du pourquoi, en temps de crise alors que les ménages dépensent moins les gens continuent d'acheter des jeux. Nulle part il ne prétend donner une vue exhaustive...

En tout honnêteté, je ne vois pas à quel moment il aurait été possible de parler d'autres jeux, ne serait-ce que pour dire qu'il existait des gens qui représentn moins de 0,5% du marché et qui estiment détenir la vérité.

Quand on parle fréquentation des cinémas, c'est plus souvent pour parler de "2012" que de "singularités d'une jeune fille blonde" pour mémoire.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Zakouski
Zakouski
J'ai pas dit que j'étais choqué. J'ai dit "putassier" et "dédaigner", ce qui résume bien. Pas de quoi en faire un fromage. Reste que si l'article ne citait pas si souvent les noms de ces "jeux", comme pour rappeler au con de lecteur le sujet de l'article qu'il est en train de lire (parce que plus de 10 lignes, c'est pas facile, faut rester concentré), il n'en serait pas moins bon.

Alors voilà, c'est Noël, les rp de hasbroute ont bien travaillé, elles auront leurs petits hippo-gloutons au pied de leur sapin le 25. Bien fait pour elles.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Hervé Marly
Hervé Marly
Voici ce que je ressens en lisant ce genre d'article :

" Pas une famille qui n'ait son appareil photo Instamatic couleurs ou sa caméra super8 Kodak, parfois même sonore. Pour tous les souvenirs, à la maison ou au café, en famille ou entre amis, ces appareils font de la résistance face à la montée en puissance des reflex numériques et caméras numériques Haute Définition. Ils restent en bonne place sur les listes de cadeaux de Noël chez les attardés."
Bon c'est un peu exagéré, mais pas tant que ça. :wink:

Il est vrai que ce n'est déjà pas si mal de parler des JdS.
Mais en parler avec aussi peu de références vers les jeux modernes et les boutiques spécialisées est tout de même un défaut un peu trop récurrent et qui continue encore et encore à cantonner les JdS dans un domaine d'où nous sommes sortis depuis bien longtemps.
Et ça, c'est vraiment énervant.

Pourquoi les journalistes des grands médias ne font-ils pas plus d'efforts pour se renseigner un petit peu avant de publier ?

Mystère :roll:
Mon top
Aucun jeu trouvé
BackDraft
BackDraft
Pourquoi les journalistes des grands médias ne font-ils pas plus d'efforts pour se renseigner un petit peu avant de publier ?
Mystère :roll:


Bah oui !
Pourtant ce n'est pas nouveau et c'est exactement pareil pour les jeux vidéos
De toute façon pour écrire un bon article sur une info spécialisée, il faut a la base être un spécialiste (logique !) hors les journalistes spécialiste du jeux travaille pour des revues spécialisées pas pour des revues généraliste.
Donc forcément à chaque fois, soit ils se plantent; soit ils tapent a coté soit ils ne font que du ressucé ...

ce qui me gène dans l'article ce n'est pas tant qu'on y parle un peu (beaucoup) trop des classiques que tout le monde connait, ni même que l'on ne cite pas des noms de jeux plus moderne,
mais que la partie dédiée au fait que le jeu de plateau c'est diversifié, que l'industrie est fleurissante et qu'aujourd'hui il existe une très large gamme de choix, ne fasse en tout que quelques ligne, alors que c'est de loin la partie la plus intéressante... :(

Après c'est aussi de la faute du consommateur, le jour ou le monopoly arrêtera de se vendre par wagon alors la presse généraliste s'intéressera peut être aux autres jeu...
A méditer :holdpouic:
Mon top
Aucun jeu trouvé
alain13
alain13
BackDraft dit:
Après c'est aussi de la faute du consommateur, le jour ou le monopoly arrêtera de se vendre par wagon alors la presse généraliste s'intéressera peut être aux autres jeu...
A méditer :holdpouic:

Je dirai que c'est plutôt le contraire et l'article ici en est la bonne preuve.
Combiens de jeux de moins de 40 ans cités dans l'article ? Combien de fois le mot Monopoly apparaît-il ? Que va donc retenir le consommateur lambda ? cqfd
Mon top
Aucun jeu trouvé
Toftof
Toftof
Un certain bruno F. a laissé un commentaire :D
Mon top
Aucun jeu trouvé
VU HAI
VU HAI
Son commentaire ne parlait pas assez du Monopoly, un commercial d'Hasbro est repassé derriere pour faire de la pub pour la version electronique :bonnetpouic: :pouicgun:
Personne n'est abonné au Monde pour reposter ?
Mon top
Aucun jeu trouvé
BackDraft
BackDraft
Alain13 dit:
BackDraft dit:
Après c'est aussi de la faute du consommateur, le jour ou le monopoly arrêtera de se vendre par wagon alors la presse généraliste s'intéressera peut être aux autres jeu...
A méditer :holdpouic:

Je dirai que c'est plutôt le contraire et l'article ici en est la bonne preuve.
Combiens de jeux de moins de 40 ans cités dans l'article ? Combien de fois le mot Monopoly apparaît-il ? Que va donc retenir le consommateur lambda ? cqfd


On va dire que c'est un cercle vicieux, monopoly se vend à la pelle, donc les médias en parle donc monopoly se vend à la pelle donc...

Les tords sont partagé, on ne peut pas réduire les consommateurs à de simple victime du système qui n'auraient pas de choix...
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
lABCdaire
lABCdaire
Cet article et son contenu ne me surprennent pas. J'ai juste l'impression que la moitié de l'article au moins est tirée d'un communiqué de presse de Hasbro pour les fêtes de Noël. Donc ce n'est ni original, ni novateur, et pour le consommateur lambda non plus (à moins qu'il n'ai jamais mis les pieds dans un grand magasin de sa vie et qu'il n'ait jamais joué à l'un de ces jeux durant son enfance !...).

Je suis persuadée qu'un bon journaliste se serait donné la peine de sortir un petit peu des sentiers (re)battus et aller chercher ses renseignements auprès des gens censés connaître mieux le sujet que lui. Pour ce faire, si j'étais le journaliste du Monde, j'aurais au moins surfé quelques minutes sur Internet, j'aurais pris les Pages Jaunes, et j'aurais cherché sous "Jouets, jeux", j'aurais certainement trouvé un commerçant passionné qui aurait pu me donner quelques pistes, ou alors j'aurais interrogé un responsable de ludothèque... mais se limiter à des jeux qui datent d'il y a 30 ans et plus, c'est navrant. Et encore plus de limiter les interventions de quelques professionnels du jeu à de très courtes citations qui laissent entendre que le Monopoly est indispensable pour divertir la famille en temps de crise.

Cela confine davantage à une nostalgie bornée qu'à une envie d'intéresser les lecteurs avec un peu de vent frais !
Mon top
Aucun jeu trouvé
Zakouski
Zakouski
Oui, enfin, "bon journaliste", c'est déjà un sacré terme.
Ici, c'est une pige, rien de plus. Au prix où c'est payé, on peut comprendre que ce soit service minimum, quand même.
Mon top
Aucun jeu trouvé
McQueen
McQueen
Tiens, j'écoutais la radio RMC ce matin. Juste avant 8h il y a quotidiennement une rubrique consommation de 3 ou 4 minutes présentée par une journaliste au rire facile.

Noël approchant, c'était aujourd'hui les jeux de société. En gros elle a ressorti le contenu du l'article de Le Monde.
Les jeux de société font de la résistance face aux jeux vidéo chez nos chers têtes blondes. C'est en moyenne bien moins cher. Monopoly, Scrabble, Cluédo... Mais ce qui marche fort en ce moment ce sont les cartes YuGiYo (désolé pour l'orthographe). Les jeux de société n'ont pas pris une ride et ont un intérêt renouvelé grâce aux nouvelles thématiques (Monopoly Bretagne, Monopoly 9-3, Trivial Pursuit Cinéma, etc.).

Bref rien de choquant, le marché c'est surtout ça, malheureusement, mais ça ne nous apprend rien non plus. N'importe quelle personne lisant la pub d'une enseigne quelconque verra cela.

Il arrive que la journaliste propose des alternatives. Mais ici, nada. Dommage.

Je pense que l'émission sera rapidement dispo en ligne.
Mon top
Aucun jeu trouvé
duinhir
duinhir
BackDraft dit:
Bah oui !
Pourtant ce n'est pas nouveau et c'est exactement pareil pour les jeux vidéos
De toute façon pour écrire un bon article sur une info spécialisée, il faut a la base être un spécialiste (logique !) hors les journalistes spécialiste du jeux travaille pour des revues spécialisées pas pour des revues généraliste.
Donc forcément à chaque fois, soit ils se plantent; soit ils tapent a coté soit ils ne font que du ressucé ...


Oui mais bon, tous les forumistes de trictrac ne sont pas des journalistes de magazine de JdS. Nous sommes nombreux à faire de temps en temps un peu de promotion au JdS dans nos cercles.

Du coup, je suppose qu'il doit bien y avoir des gens au monde qui ont déjà joué aux colons de catane ou à citadelles (je demande pas grand chose, je parle pas des dernières sorties là)

Alors, pourquoi ces gens là n'écrivent pas les articles
ElGrillo
ElGrillo
Alain13 dit:
BackDraft dit:
Après c'est aussi de la faute du consommateur, le jour ou le monopoly arrêtera de se vendre par wagon alors la presse généraliste s'intéressera peut être aux autres jeu...
A méditer :holdpouic:

Je dirai que c'est plutôt le contraire et l'article ici en est la bonne preuve.
Combiens de jeux de moins de 40 ans cités dans l'article ? Combien de fois le mot Monopoly apparaît-il ? Que va donc retenir le consommateur lambda ? cqfd


Bien d'accord avec ça.
J'ai en souvenir un article de Téléra** récent sur "les romans à Mystère" plutôt bien fichu, qui citait des romans anciens et récents autres que les classiques Agatha Christie. Disons qu'on sortait des sentiers battus avec des exemples de romans que je ne connaissais pas moi même et que du coup j'avais envie de découvrir.
Quelques semaines plus tard, je me rends chez un célèbre libraire d'occasion et je surprend une conversation entre le vendeur et une cliente lui demandant s'il avait en dispo l'un des romaans cité dans le fameux article. Le vendeur de s'insurger que depuis cet article, on lui réclame toujours cette même liste de bouquins introuvables...
Bref, à la reflexion, je me suis dit qu'à partir d'un simple article lu dans un journal télé, on en arrivait à créer une demande par un public intéressé. Effectivement, je pense que si le monde et consort sortait un peu la tête de l'eau en disant que les aventuriers du rail ou dominion c'est génial, nul doute qu'un public un minimum intéressé se renseignerait et consommerait un peu plus de nos jeux à nous qu'on aime.

Mais bon, c'est article existe, c'est toujours ça de pub, mais c'est forcément toujours pareil quand un journal généraliste rédige un article bateau, les passionnés d'à côté se sentent lésés
BackDraft
BackDraft
Duinhir dit:
BackDraft dit:
Bah oui !
Pourtant ce n'est pas nouveau et c'est exactement pareil pour les jeux vidéos
De toute façon pour écrire un bon article sur une info spécialisée, il faut a la base être un spécialiste (logique !) hors les journalistes spécialiste du jeux travaille pour des revues spécialisées pas pour des revues généraliste.
Donc forcément à chaque fois, soit ils se plantent; soit ils tapent a coté soit ils ne font que du ressucé ...

Oui mais bon, tous les forumistes de trictrac ne sont pas des journalistes de magazine de JdS. Nous sommes nombreux à faire de temps en temps un peu de promotion au JdS dans nos cercles.
Du coup, je suppose qu'il doit bien y avoir des gens au monde qui ont déjà joué aux colons de catane ou à citadelles (je demande pas grand chose, je parle pas des dernières sorties là)
Alors, pourquoi ces gens là n'écrivent pas les articles


Bon c'est sur je ne connais pas le mode de fonctionnement de tous les journaux, mais en général ils sont tous dans le speed !
que ce soit pour la radio la presse ou la télé, chaque jour faut touver des sujets pour remplir les rubriques, tout se concentre sur les sujets principaux (politique, économie, écologie...) le reste ce sont des petits sujets fait à la vite avant le bouclage.
faire bosser dur un de ses journalistes sur un sujetde JDS c'est un journaliste de moins pour traiter un sujet plus important .
Je pense ensuite que ce genre de sujet sont plus des "commandes" d'éditeurs que des volonté de journaliste de traiter le sujet...

A l'inverse dans un journal spécialisé dans le JDS ou le JV, on trouve parfois des articles qui parle d'écologie ou d'économie et ces articles sont aussi très mal fait et ne traite qu'une toute petite partie du sujet...
Mon top
Aucun jeu trouvé
BackDraft
BackDraft
Duinhir dit:
BackDraft dit:
Bah oui !
Pourtant ce n'est pas nouveau et c'est exactement pareil pour les jeux vidéos
De toute façon pour écrire un bon article sur une info spécialisée, il faut a la base être un spécialiste (logique !) hors les journalistes spécialiste du jeux travaille pour des revues spécialisées pas pour des revues généraliste.
Donc forcément à chaque fois, soit ils se plantent; soit ils tapent a coté soit ils ne font que du ressucé ...

Oui mais bon, tous les forumistes de trictrac ne sont pas des journalistes de magazine de JdS. Nous sommes nombreux à faire de temps en temps un peu de promotion au JdS dans nos cercles.
Du coup, je suppose qu'il doit bien y avoir des gens au monde qui ont déjà joué aux colons de catane ou à citadelles (je demande pas grand chose, je parle pas des dernières sorties là)
Alors, pourquoi ces gens là n'écrivent pas les articles

Petite précision aussi (je le dis souvent)
La communauté d'un site spécialisé n'est absolument pas représentative du grand public
Oui ici tout le monde connait les colons de catane, mais si tu va dans la rue en demandant au gens s'il connaissent, a mon avis tu vas être surpris !
Alors oui dans toute la rédaction du monde, y'a forcément quelques personnes qui s'y connaissent un peu en jeux, mais de llà a ce qu'ils soient dispo pour écrire un sujet dessus...
Mon top
Aucun jeu trouvé
Merome
Merome
Désolé si l'image est déjà passée ailleurs :

Mon top
Aucun jeu trouvé
nighteye
nighteye
c'est con à dire mais ce journaliste parle de vieux jeux connut de tous et signale qu'il existe d'autres jeux qui sortent chaque année,
c'est certes une véritable pub du monopoly, mais ce jeux est passé depuis longtemps dans le domaine public donc son brevet et droit à l'image n'est plus,
hors si le journal commençait à citer Dominion, Puerto Rico, Catane...
que peuvent dire les autres éditeurs sinon remarqué que c'est de la pub "gratuite" et orienté, qui va donc potentiellement booster les ventes de ces jeux ("on en à entendu parler dans le journal, même si on connait pas...) et faire défaut à d'autres (belle boite mais on a pas eue d'infos -sur LADR par exemple - donc on n'achète pas)

cette article fais hélas presque l'éloge du Hasbropoly, le faite que H. Cognard ai eue mot à dire y semble aussi pour quelque chose.
Mon top
Aucun jeu trouvé