78
réponses
0
follower
Par : BdC | jeudi 4 janvier 2007 à 17:07
Default
BdC
BdC
Une grosse hésitation sur un univers à choisir...
Force est de constater que la dimension historique, contemporaine ou l'heroic fantaisy occupe un espace important sur la plupart des plateaux de jeux.

Hormis full metal planet et mission planète rouge, pas de "grandes" référence pour se laisser séduire par cet univers.

Pourquoi cela ?

BdC
Mon top
Aucun jeu trouvé
ReiXou
ReiXou
A mon avis : à cause d'une vague légende urbaine selon laquelle "les jeux de SF se vendent mal", et c'est bien tout.

A noter : Space Dealer à Essen, quand même.
boodchoo
boodchoo
Peut être est ce aussi dû à la dimension onirique, ou réaliste raccrochée aux thèmes historiques ou med fan. Tous les enfants sont bercés au rythme des contes de fées (merci Disney :roll: ).
Par contre la science fiction reste un thème réservé à une frange de la population plutot marginale. Les thèmes associés aux lecteurs de science fiction sont : fuite de la réalité, doux réveur, adolescent boutonneux atardé, pseudo science :mrgreen:
On oublie un peu vite les grands nom de la science fiction et leur implication dans la vulgarisation scientifiqie sans parler de leurs capacités de visionnaires. Enfin on confond souvent SF et tous les genres de la litterature fantastique.
Pour concnlure si la SF a peu de succés il faut peut être y voir l'écho de notre éducation, de notre culture :kwak:
Mon top
Aucun jeu trouvé
Don Lopertuis
Don Lopertuis
Boule de cristal dit:Hormis full metal planet et mission planète rouge, pas de "grandes" référence pour se laisser séduire par cet univers.

Pas tout à fait d'accord avec toi : n'oublions le mythique Space Hulk, son petit frère Space Crusade, l'énormissime Twilight Imperium !
Pourquoi cela ?


Les jeux SF souffrent du mal classique de la SF tout court : les éditeurs considèrent le public SF trop restreint, craignent que le jeu ne touche pas un plus large public.

La fantasy souffrait du même mal, mais le triomphe cinématographique du LOTR a décoincé les éditeurs. Espérons la même chose pour la SF :wink:

Don Lopertuis
Mon top
BdC
BdC
Oui enfin j'élimine le jeux de baston, je parle davantage de jeux disons de petite gestion ayant un fond sf.

BdC
Mon top
Aucun jeu trouvé
XavO
XavO
Il y a également Rencontres Cosmiques, pas vraiment de la baston quoique.
Mon top
Aucun jeu trouvé
BdC
BdC
xavo dit:Il y a également Rencontres Cosmiques, pas vraiment de la baston quoique.


C'est un ovni, comme FMP, tout ca reste bien mince.
Est-ce à dire qu'il faut fuir le genre ?

BdC
Mon top
Aucun jeu trouvé
boodchoo
boodchoo
Dans un post récent sur le tour infernal, Firgon disait que le théme est un habillage pour rendre une mécanique sympathique ( je déforme volontairement :mrgreen: ). Je pense qu'indépendament du thème un jeu est intrinsequement bon parce qu'il est amusant. Qu'il se passe dans le passé ou dans le futur, si le jeu est bon il reste bon. De plus rien n'est plus valable qu'un thème profond et intéressant. Si ta thématique est essentielle au fonctionnenment du jeu si elle fait plus qu'habiller, qu'elle participe à la mécanique, ou à sa logique, son réalisme, sa crédibilité alors il vaut mieux se laisser aller et faire ce qu'il nous plait.
Après si tu veux vendre... euh Eragon est un vrai bide mais adapte ton jeu et propose le à la franchise on sait jamais :P
Mon projet de jeu diplomatique, Hexarque, se sert d'un fond SF parce que j'adore ça et que je pense que le domaine est suffisamment libre pour que je puisse y faire rentrer n'importe quoi. J'aurais certainement pu l'adapter à du med fan, ou même de l'historique mais aucun de ces univers n'avaient le flou dont j'avais besoin pour ce jeu.
Mon top
Aucun jeu trouvé
Don Lopertuis
Don Lopertuis
boodchoo dit:Par contre la science fiction reste un thème réservé à une frange de la population plutot marginale. Les thèmes associés aux lecteurs de science fiction sont : fuite de la réalité, doux réveur, adolescent boutonneux atardé, pseudo science :mrgreen:

Purée tout le portrait de mon adolescence ! :mrgreen: Le pirce, c'est que quinze ans après, je n'ai pas l'impression d'en être sorti.... Est-ce grave docteur ?

Enfin on confond souvent SF et tous les genres de la litterature fantastique.

Certes, mais le plus vexant dans l'histoire, c'est que vendre une histoire SF sous la mention fantastique permettra souvent un meilleur accueil... :roll:
Pour concnlure si la SF a peu de succés il faut peut être y voir l'écho de notre éducation, de notre culture :kwak:


Tout à fait : j'ai très peu de collègues enseignants qui considèrent la SF comme un genre littéraire à part entière et non pas comme une sous-littérature... :(

Don Lopertuis
Mon top
Pyjaman
Pyjaman
Il y a aussi eu SpaceBlast et Terra Galactix.
Est également sorti depuis peu Star Munchkin.

Mais ce ne sont point de "grandes références".
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
Romanus
Romanus
SF et jeux ça me fait aussi penser à la critique de Bruno Faidutti de Big Kini... (aie, le site ne fonctionne pas pour moi en ce moment dsl pas de lien...)

Ce jeu est mal fagoté dans l'univers des iles du pacifiques mais aurait eu certainement plus de succès avec le thème SF et une histoire de conquète spaciale...

J'aime beaucoup Mission Planète Rouge, car je trouve que Thème et Mécanisme vont très bien ensemble!

De mon point de vue si tu penses que le thème et la mécanique de ton jeu son indissociable et que le thème c'est la SF: garde ton thème... :pouicboulet:
Mon top
BdC
BdC
Romanus dit:SF et jeux ça me fait aussi penser à la critique de Bruno Faidutti de Big Kini... (aie, le site ne fonctionne pas pour moi en ce moment dsl pas de lien...)
Ce jeu est mal fagoté dans l'univers des iles du pacifiques mais aurait eu certainement plus de succès avec le thème SF et une histoire de conquète spaciale...
J'aime beaucoup Mission Planète Rouge, car je trouve que Thème et Mécanisme vont très bien ensemble!
De mon point de vue si tu penses que le thème et la mécanique de ton jeu son indissociable et que le thème c'est la SF: garde ton thème... :pouicboulet:


Non le thème est trouvé depuis longtemps, puis a changé une fois mais en cette rentrée, l'ambiance historique me semble un peu poussiéreuse et je suis très tenté par de la sf.

La transpo est simplissime puisque je n'ai pas à me préoccuper du fond historique ou géographique existant.

BdC
Mon top
Aucun jeu trouvé
MOz
MOz
Boule de cristal dit:Oui enfin j'élimine le jeux de baston, je parle davantage de jeux disons de petite gestion ayant un fond sf.


Full métal Planète, ce n'est pas un jeu de baston ? :D

Si tu ne considères que les jeux de gestion, c'est certain que peu de jeux ont un thème futuriste. C'est peut-être dû au fait que justement la SF est un genre plutôt guerrier. En y réfléchissant rapidement, je ne vois que les déclinaisons SF des Colons de Catane (encore que je ne me souviens plus exactement s'il y a de la baston ou pas), Andromeda, Merchant of Venus et Space Dealer. Par contre, les jeux de baston SF, il y en a un paquet : Twilight Imperium 3ème Edition, Space Hulk, Star Wars - The Queen's Gambit, Nexus Ops, Full Métal Planète, Risk 2210 A.D., Star Wars - Epic Duels, etc.

Ce n'est peut-être pas un fait ludique, mais c'est peut-être plutôt lié à l'imaginaire SF. Il n'y a qu'à regarder les films de SF. Beaucoup ont quand même un background guerrier. Les plus connus en tout cas (les deux trilogies Star Wars, Dune, la triologie Matrix).
Mon top
Aucun jeu trouvé
Fadest
Fadest
Boule de cristal dit:La transpo est simplissime puisque je n'ai pas à me préoccuper du fond historique ou géographique existant.

Pas trop le temps de détailler, mais je pense que le problème des jeux de SF vient de là. Sauf exception (jeux à licences tels les Star Wars, Dune, ...) il n'y a généralement pas de références ou de lien qui puisse y rattacher les joueurs (soit parce que c'est totalement imaginaire, soit parce que c'est plus confidentiel). Alors qu'avec du médiéval, du fantasy, même sans réelle concordance historique, il y a toujours quelque chose à quoi se rattacher.

Mission Planete Rouge par exemple ramenait quelque part aux histoire de J. Verne (même s'il n'y a pas de lien direct). Le même jeu qui se déroulerat au 23° siècle entre 2 planetes du système de Ganymede 2039 aurait moins titiller l'intellect des joueurs à mon avis.

Maintenant, personnellement, étant fan de SF, a ne me dérange pas si tu te fais plaisir
:wink:
Mon top
Aucun jeu trouvé
Don Lopertuis
Don Lopertuis
Fadest dit:Pas trop le temps de détailler, mais je pense que le problème des jeux de SF vient de là. Sauf exception (jeux à licences tels les Star Wars, Dune, ...) il n'y a généralement pas de références ou de lien qui puisse y rattacher les joueurs (soit parce que c'est totalement imaginaire, soit parce que c'est plus confidentiel). Alors qu'avec du médiéval, du fantasy, même sans réelle concordance historique, il y a toujours quelque chose à quoi se rattacher.


Bien vu :pouicbravo: Il est clair que cela joue. Cela nous ramène à ce que disait Boodchoo sur le manque de culture SF du grand public, français notamment.

Don Lopertuis
Mon top
jmguiche
jmguiche
je pense que, contrairement au med fan, la SF se base sur des univers qui ne sont pas immédiats.
Sans vouloir caricaturer, tout les univers de med fan, enfin, ceux des jeux de société se ressemblent : y'a des héros, des monstres, de la magie. Des concepts bien placés dans l'imaginaire de tut le monde, simple et vite compris. Cela permet de vite s'impregner de la chose, de vite entrer dans cet univers, sans se poser de questions. peut être aussi de réver un peu au beau héros musclé en compétition avec la belle voleuse a demi dénudé... Que font il quand on referme la boite de jeu ? Bref le med fan, c'est un "univers à variante".

La SF ne correspond pas à un univers à variante, mais à des dizaines d'univers, chacun porteur de jargon spécifique, de concept, de postulats... Les romans de K. DICK, ceux d'ASIMOV, DUNE et la GUERRE DES ETOILES sont dans des univers totalement incompatibles entre eux.
Il n'est donc pas facile de s'impregner d'un univers de SF.

De plus, le vocabulaire de la SF est instable. Dans le med fan, un sort de téléportation c'est un sort de téléportation, tout le monde à compris. Dans la SF cela ca être un téléporteur, un disrupteur, un mini trou noir portatif ou autre idée farfelue qui n'apporte rien au shmilblic.

Bref, la SF, c'est un univers compliqué, dans lequel il faut rentrer et qui ne fait pas forcément réver.

Comment expliquer les jeux qui marchent, qui s'en sortent malgré cela :
- DUNE : la force du roman
- Rencontre cosmique : l'excellence du jeu
- FMP : je ne sais pas... C'est un bon jeu certe, mais comment est il sorti du lot ? la force de ludodélire ?
-Planete rouge : c'est plus un univers Jules Vernes qu'un univers de SF moderne, conforté par le choix des graphismes
-Space Hulk : la référence à Alien, les figurines.
-Objectif catane : Catane


en fait, les réussites de jeux SF sont soit des jeux qui sortent du lot(Rencontre cosmique), soit des jeux accroché à un univers balisé (dune, space hulk, planete rouge) ou à une marque de fabrique (catane).

Pour résumer :
Il n'y a pas un univers de SF mais plein. Du coup, sauf si on est en pleine utilisation d'un univers connu, l'acheteur ne sais pas ou il va. (et quand on voit les tonnes de boue qu'il faut remuer pour trouver une pépite en SF, c'est normal de se méfier).

Si on oppose med fan et SF, je pense qu'il y a un certain "imaginaire commun" dans le med fan, pas dans la SF.
Mon top
Aucun jeu trouvé
jmguiche
jmguiche
Don Lopertuis dit:
Fadest dit:Pas trop le temps de détailler, mais je pense que le problème des jeux de SF vient de là. Sauf exception (jeux à licences tels les Star Wars, Dune, ...) il n'y a généralement pas de références ou de lien qui puisse y rattacher les joueurs (soit parce que c'est totalement imaginaire, soit parce que c'est plus confidentiel). Alors qu'avec du médiéval, du fantasy, même sans réelle concordance historique, il y a toujours quelque chose à quoi se rattacher.

Bien vu :pouicbravo: Il est clair que cela joue. Cela nous ramène à ce que disait Boodchoo sur le manque de culture SF du grand public, français notamment.
Don Lopertuis


-1 !
La culture SF n'a rien à voir là-dedans. J'en ai beaucoup lu et je me méfie terriblement des jeux de SF.
Le thème n'est pas l'essence d'un jeu. C'est un support. Quoique nous fassions ou disons, quand nous jouons, nous ne faisons que manipuler des bouts de carton, de bois et de plastique en suivant des règles arbitraires.

Si le thème d'un jeu est fort, c'est étrange que l'auteur ai ressenti le besoin de créer un univers totalement nouveau, sans référence à une base réelle ou littéraire solide. Pourquoi en créer un nouveau ? Comment un théme qui n'existe pas en dehors de ce jeu peut il être fort ? Comment un livret de rêgles va t il enrichir mon imaginaire de suffisemment d'éléments pour que je rentre dans un univers nouveau et que je le trouve fort ?
En SF, soit l’univers est connu et on est dans un cas d’utilisation d’une œuvre quelconque et tout va bien, ceux qui connaissent s’y retrouvent, soit il est nouveau et, dans le temps d’un jeu, soit il est très léger (FMP) soit cela va vite devenir indigeste!

L'univers d'un jeu de société doit pouvoir etre compris et intégré en quelques minutes, ce n'est pas un romans, un film, ou même un jeu vidéo.

En quelques minutes, en SF, on est vite caricatural et on zap les Marflus de l'hyper-espace à coup de rayon Zeta sur son astronef à propulsion Worclidric. Et c'est ça la crainte de l'acheteur !
Mon top
Aucun jeu trouvé
boodchoo
boodchoo
Tu illustres à merveille la caricature commune de la science fiction. Mais je pense réélement que le blocage est culturel. Le med fan l'heroic fantasy, les supports historiques sont une réference au passé ou a des variantes du passé, par la même ces "univers" sont compréhensibles et admissibles.
Pour décrire le "possible" les auteurs de SF rivalisent d'imagination pour trouver des termes aussi farfelus que vides de sens et ceci est un frein à la compréhension, pourtant les multivers de Moorcock, les langues de Tolkien, les races diverses et variées rencontrées au fil des romans d'Heroic représentent une compléxité rarement atteinte en SF.
Je pense que le frein principal est la projection, comment imaginer le futur qui peut se transposer dans l'inconnu? L'histoire, le passé sont des notions rassurantes, les légendes (bases de la plupart des titres de Med Fan) sont une illustration de ce passé, mais le futur on ne peut que l'imaginer. Nous ne disposons pas de bases pour apréhender la justesse d'un univers par rapport à l'autre. Je crois sincérement que ceci présente le plus grand frein à la vulgarisation des thémes de SF.
Faut que j'arrete là je vais passer pour un fan :pouicintello:
Mon top
Aucun jeu trouvé
Metamorph
Metamorph
Nono, Ludo...

Please...

Ne fuyez pas le genre !!

Comme dit Reixou, c'est une légende urbaine. La SF plait, partout, dans tous les médias... ce ne sont que les éditeurs qui sont frileux...

Des gadins en matière de jeu, y'en a dans tous les genres et tous les thèmes !!

Allez !!!

Alleeeeezz !!!

J'ai le pinceau qui brule !!!!!

Encouragez les, merde !! :mrgreen:

J'ai envie de dessiner du Giger à la sauce Meta bien tout crasseux, moi !!!!

:D :D
Mon top
Aucun jeu trouvé
jmguiche
jmguiche
boodchoo dit:Tu illustres à merveille la caricature commune de la science fiction. Mais je pense réélement que le blocage est culturel. Le med fan l'heroic fantasy, les supports historiques sont une réference au passé ou a des variantes du passé, par la même ces "univers" sont compréhensibles et admissibles.
Pour décrire le "possible" les auteurs de SF rivalisent d'imagination pour trouver des termes aussi farfelus que vides de sens et ceci est un frein à la compréhension, pourtant les multivers de Moorcock, les langues de Tolkien, les races diverses et variées rencontrées au fil des romans d'Heroic représentent une compléxité rarement atteinte en SF.
Je pense que le frein principal est la projection, comment imaginer le futur qui peut se transposer dans l'inconnu? L'histoire, le passé sont des notions rassurantes, les légendes (bases de la plupart des titres de Med Fan) sont une illustration de ce passé, mais le futur on ne peut que l'imaginer. Nous ne disposons pas de bases pour apréhender la justesse d'un univers par rapport à l'autre. Je crois sincérement que ceci présente le plus grand frein à la vulgarisation des thémes de SF.
Faut que j'arrete là je vais passer pour un fan :pouicintello:


comment ne pas caricaturer dans un jeu ?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
Don Lopertuis
Don Lopertuis
jmguiche dit:La culture SF n'a rien à voir là-dedans. J'en ai beaucoup lu et je me méfie terriblement des jeux de SF.

Bien au contraire : c'est parce que l'on a une culture SF que l'on peut être à même de tenter l'aventure d'un jeu de la même catégorie. Bien qu'il y ait multitude d'univers possibles, il n'en reste pas moins que l'on y trouvera des références communes à ce genre même si c'est certes moins visible que le Mediéval fantastique.
Le thème n'est pas l'essence d'un jeu. C'est un support. Quoique nous fassions ou disons, quand nous jouons, nous ne faisons que manipuler des bouts de carton, de bois et de plastique en suivant des règles arbitraires.

Tout à fait d'accord, mais alors pourquoi refuser le mariage d'une belle mécanique de jeu et d'un background SF ?
Si le thème d'un jeu est fort, c'est étrange que l'auteur ai ressenti le besoin de créer un univers totalement nouveau, sans référence à une base réelle ou littéraire solide. Pourquoi en créer un nouveau ?

Parce que c'est ça l'imagination, non ? :wink:
Comment un théme qui n'existe pas en dehors de ce jeu peut il être fort ? Comment un livret de rêgles va t il enrichir mon imaginaire de suffisemment d'éléments pour que je rentre dans un univers nouveau et que je le trouve fort ?
En SF, soit l’univers est connu et on est dans un cas d’utilisation d’une œuvre quelconque et tout va bien, ceux qui connaissent s’y retrouvent, soit il est nouveau et, dans le temps d’un jeu, soit il est très léger (FMP) soit cela va vite devenir indigeste!

L'univers de Battletech se pose pourtant en brillant contre-exemple à ce ce que tu décris : jeu de plateau à l'origine, son background a tellement plu qu'il s'est largement développé par la suite et se décline aujourd'hui en plateau, jeu de rôle, jeu vidéo, roman....
En quelques minutes, en SF, on est vite caricatural et on zap les Marflus de l'hyper-espace à coup de rayon Zeta sur son astronef à propulsion Worclidric.


Là pour le coup, tu es caricatural ! :wink:

Don Lopertuis
Mon top
Vieux chat
Vieux chat
Boule de cristal dit:Une grosse hésitation sur un univers à choisir...
Force est de constater que la dimension historique, contemporaine ou l'heroic fantaisy occupe un espace important sur la plupart des plateaux de jeux.
Hormis full metal planet et mission planète rouge, pas de "grandes" référence pour se laisser séduire par cet univers.
Pourquoi cela ?
BdC


Vu tout ce qui a été dit avant, le mieux pour concilier l'envie de faire de la SF - tout en faisant appel à des valeurs connues du public - c'est de faire une uchronie. Non?
Mon top
Aucun jeu trouvé
Metamorph
Metamorph
Je vais faire simple.

La SF, est ce genre qui m'émerveille. Il n'a aucunement besoin de gueguerre au pistolasers ni de grosses invasions d'aliens visqueux. La SF n'est pas ce genre fourre-tout à la Star Trek... ni Star Wars (j'adore, mais ce n'est pas de la SF).

C'est une poésie douce et souvent tragique. Les peurs du présents projetés dans un avenir, une anticipation de notre devenir... C'est un genre profondément humain et sensible.

Ubik, Hypérion, Dune, Blade Runner, Brazil, 2001, Substance Mort... des souvenirs sublimes, des visions tortueuses ou merveilleuses... un régal aussi pour les yeux.

C'est aussi cela : le plaisir graphique...

Des mécaniques de jeux formidables comme Ys, Caylus, Puerto Rico ou Leonardo réussissent à me donner du plaisir mais je n'y rêve pas : c'est juste la transposition graphique de la réalité...

Et comme je dis souvent, la réalité, on est déjà dedans... je préfère un petit nuage et les étoiles qu'un livre d'Histoire.
Mon top
Aucun jeu trouvé
MOz
MOz
Metamorph dit:La SF n'est pas ce genre fourre-tout à la Star Trek... ni Star Wars (j'adore, mais ce n'est pas de la SF).


Star Wars, pas de la SF ? On m'aurait menti ? C'est quoi alors ? du "space opera" ? Mais le "space opera", ce n'est pas un sous-genre de SF ? :)
Mon top
Aucun jeu trouvé
jmguiche
jmguiche
Metamorph dit:....
C'est une poésie douce et souvent tragique. Les peurs du présents projetés dans un avenir, une anticipation de notre devenir... C'est un genre profondément humain et sensible.
Ubik, Hypérion, Dune, Blade Runner, Brazil, 2001, Substance Mort... des souvenirs sublimes, des visions tortueuses ou merveilleuses... un régal aussi pour les yeux.
....


C'est bien vrai.

Bonne chance pour faire un univers simple, accessible rapidement et par beaucoup de monde avec ça !


Parce que si chaque joueur doit se cogner la lecture d'Hyperion avant la première partie, ça limite un peu le pubic.
Mon top
Aucun jeu trouvé
jmguiche
jmguiche
Je ne répond pas à tout pour éviter les redites

Don Lopertuis dit:....
Si le thème d'un jeu est fort, c'est étrange que l'auteur ai ressenti le besoin de créer un univers totalement nouveau, sans référence à une base réelle ou littéraire solide. Pourquoi en créer un nouveau ?

Parce que c'est ça l'imagination, non ? :wink:

Oui, celle d'un romancier qui a le temps. Peut être pas celle d'un auteur de jeu qui a un paragraphe pour faire entrer son lecteur dans l'univers.
Don Lopertuis dit:....
Comment un théme qui n'existe pas en dehors de ce jeu peut il être fort ? Comment un livret de rêgles va t il enrichir mon imaginaire de suffisemment d'éléments pour que je rentre dans un univers nouveau et que je le trouve fort ?
En SF, soit l’univers est connu et on est dans un cas d’utilisation d’une œuvre quelconque et tout va bien, ceux qui connaissent s’y retrouvent, soit il est nouveau et, dans le temps d’un jeu, soit il est très léger (FMP) soit cela va vite devenir indigeste!

L'univers de Battletech se pose pourtant en brillant contre-exemple à ce ce que tu décris : jeu de plateau à l'origine, son background a tellement plu qu'il s'est largement développé par la suite et se décline aujourd'hui en plateau, jeu de rôle, jeu vidéo, roman....
...

Cela ne surfait pas un poil sur la vague "terminator" (début du film) et les dessins animés japonais dont j'ai oublié le nom tout ça ? Et le boardgame initial, c'est un jeu de baston. Le thème des robots géant qui se tapent sur la g..., c'est un theme consensuel chez les ados des années 85 ! (et encore maintenant, avec des jouet et un imaginaire d'une pauvreté a faire pleurer... amha).
Ensuite, l'univers d'un jeu de rôle, c'est un peu celui du romancier, l'auteur a le temps.

Je ne dis pas qu'il est impossible de réussir avec un thème SF. je pense simplement que , contrairement aux themes historique, géographique, med fan ou litteraires, les thèmes SF sont en général soit caricaturaux et lourdingue, soit peu accessible. Part là même, ils limitent l'interet de l'acheteur potentiel.
Mon top
Aucun jeu trouvé
BdC
BdC
MOz dit:
Boule de cristal dit:Oui enfin j'élimine le jeux de baston, je parle davantage de jeux disons de petite gestion ayant un fond sf.

Full métal Planète, ce n'est pas un jeu de baston ? :D


J'ai cité FMP dans mon premier post.

BdC
Mon top
Aucun jeu trouvé
BdC
BdC
jmguiche dit:La SF ne correspond pas à un univers à variante, mais à des dizaines d'univers, chacun porteur de jargon spécifique, de concept, de postulats... Les romans de K. DICK, ceux d'ASIMOV, DUNE et la GUERRE DES ETOILES sont dans des univers totalement incompatibles entre eux.
Il n'est donc pas facile de s'impregner d'un univers de SF.
De plus, le vocabulaire de la SF est instable. Dans le med fan, un sort de téléportation c'est un sort de téléportation, tout le monde à compris. Dans la SF cela ca être un téléporteur, un disrupteur, un mini trou noir portatif ou autre idée farfelue qui n'apporte rien au shmilblic.
Bref, la SF, c'est un univers compliqué, dans lequel il faut rentrer et qui ne fait pas forcément réver.


En fait, la sf que tu décris ne m'attire pas. Je ne lis d'ailleurs pas de sf.
Je ne cherche pas à faire un lien avec tel ou tel auteur ou entrer dans une technique et un vocabulaire compliqué qui ne pourrait parler qu'à une poignée d'initiés.

Je suis davantage attiré par une ambiance graphique, un contexte simple un peu comme ce que l'on peut trouver dans mission planète rouge.

En observant toutes ces références historiques, souvent tirées par les cheveux et bien qu'ayant aujourd'hui un thème historique fort, j'en suis venu à me lasser de cette "ambiance du passé".

En même temps, j'observe en, vous lisant que la sf sans référence peut sembler pauvre et peu attirante.

BdC
Mon top
Aucun jeu trouvé
Metamorph
Metamorph
jmguiche dit:
Metamorph dit:....
C'est une poésie douce et souvent tragique. Les peurs du présents projetés dans un avenir, une anticipation de notre devenir... C'est un genre profondément humain et sensible.
Ubik, Hypérion, Dune, Blade Runner, Brazil, 2001, Substance Mort... des souvenirs sublimes, des visions tortueuses ou merveilleuses... un régal aussi pour les yeux.
....

C'est bien vrai.
Bonne chance pour faire un univers simple, accessible rapidement et par beaucoup de monde avec ça !

Parce que si chaque joueur doit se cogner la lecture d'Hyperion avant la première partie, ça limite un peu le pubic.

Les auteurs de jeu ont un travail à faire, le mien est graphique.
Je parlais d'un amour de la SF pour en venir à ses visuels. Je vais avoir plus de plaisir avec un jeu de ce genre qu'un "Méditerranée".
Rien ne sert en effet d'être compliqué.
MOz dit:
Star Wars, pas de la SF ? On m'aurait menti ? C'est quoi alors ? du "space opera" ? Mais le "space opera", ce n'est pas un sous-genre de SF ? :)


Bah non, c'est pas de la SF... d'ailleurs ça se passe dans le passé. C'est un Heroic Fantasy galactique, une histoire simple qui pourrait être racontée au Moyen Age ou de nos jours sans en changer le fond.
La présence de vaisseaux, de créatures et de lasers ne suffit pas.
Mon top
Aucun jeu trouvé
toinito
toinito
Pour alimenter la discussion, n'oubliez pas wikipédia :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Science-fiction
http://en.wikipedia.org/wiki/Science_fiction

toinito, longtemps que je n'ai pas fait un Space Dealer moi tiens !

PS : SW c'est un mélange des genres, SF / Fantastique (avec une bonne dose de folklore nippon maquillé :D)
Mon top
Aucun jeu trouvé
Default
Vieux chat
Vieux chat
"peut sembler"
Tout est là. Après pour avoir des choses fortes, que tout le monde connait il faut en revenir à la définition même de la science-fiction : de la science et de la fiction .. en même temps.
Oui je sais j'ai l'air bête en le disant mais trop de monde oublie le mot "science".

Alors prenons une science, n'importe laquelle et extrapolons. Voila on vient de faire de la sf.
Et comme le domaine des sciences n'est pas réservé aux sciences "dures" on peut faire de la sf "poétique". Quand Azimov écrit certaines nouvelles sur les robots et leur donne un semblant d'âme sans jamais verser dans le grandilquent on a là un sf de qualité.

Prenons par exemple la biologie et imaginons ce qu'on peut faire avec dans 1000 voire 10 000 ans. Des bêbêtes qui servent à transformer nos déchets en énergie utilisable. On a là un jeu comme EVO mais dans le futur (avec des bêbêtes que l'on fait évoluer grâce à des gènes par exemple)

Bien souvent la sf est réduite aux gadgets hyper technologiques alors que les auteurs de sf eux parlaient surtout des conséquences de ces inventions...

Reprenons l'idées des bactéries qui bouffent nos déchets. On pourrait en faire un res publica romana : imaginons que ces bactéries à force d'être utilisées en vienne à prendre conscience de leur propre existence. Elles se mettraient à manger les hommes qu'elles pourraien tconsidérer comme des virus (je caricature un chouilla là :P)
Il y aurait donc une sorte de jauge qui si elle se remplit mettrait fin au jeu et tout le monde a perdu. Il faudrait donc que les joueurs essaient d'optimiser leur score (qui peut être tout ce que l'on veut) tout en faisant attention à ne pas "détruire" la planète...

Oui, bon d'accord j'arrête là :kwak:
Mon top
Aucun jeu trouvé
BdC
BdC
Vieux chat dit:[c'est de faire une uchronie. Non?


Désolé mon dico ne connait pas ce mot.

BdC
Mon top
Aucun jeu trouvé