L.S.G.
L.S.G.

Une petite pierre de matheux à cet édifice :
Je m'accorde avec Bruno pour dire que l'on a là une théorie de la décision.
Elle reflète une partie de l'univers du jeu. En particulier sur les jeux purement abstraits. Bien qu'en les pratiquant, on préfère bien souvent suivre son instinct ou laisser libre court à une idée originale plutôt que de suivre la stratégie parfaite.
Bref, une théorie qui s'adapte bien mieux à l'économie qu'aux jeux ou plutôt aux joueurs.

Markid
Markid

J'ai toujours trouvé qu'il manquait une section "théorique" au forum, où l'on pourrait débattre du jeu sur le fond, en "théorisant". S'échanger des points de vue philosophiques, des bibliographies. Pour commencer, j'y verrais bien ce sujet : le jeu est-il un besoin primaire ?

godassesdor
godassesdor

Serait-il possible d'ouvrir un sujet dédié à la théorie des jeux ?
C'est très intéressant et il y a matière à discuter.

Monsieur Phal
Monsieur Phal

Cher Monsieur Chabousse,

Ce qui démontre bien que c'est une attitude car des gens dans les mêmes conditions que vous prendrons, pour s'alléger la décision par exemple, pour l'adrénaline, la chose sous un angle ludique. Même si les conséquences sont "grave". La roulette russe est un jeu :)

Bien à vous

Chabousse
Chabousse

Pour moi aussi, réfléchir pour prendre une décision n'est pas un jeu en soi.
Au boulot, ça ne m'amuse pas car les conséquences sont concrètes voire graves. Lorsque l'on joue, on prend du plaisir car on s'évade, on n'est pas face à la réalité.
Le jeu ne permet pas à mon sens de se préparer à des situations réelle mais plutôt à les oublier.

Chez les enfants, c'est probablement un peu des deux.

Donc je suis plutôt en phase avec Bruno, et j'ai même envie d'essayer Terra ;-)

Bruno Faidutti
Bruno Faidutti

Eh bien, Mops, je maintiens mon point de vue. Pour moi, le jeu n'est pas une attitude mais une situation, caractérisée entre autres par la déconnexion du réel. La théorie des jeux pourrait s'appeler théorie des décisions stratégiques, ou des choix rationnels. Elle s'applique parfaitement à des domaines - étude des systèmes électoraux, décisions d'embauche, tactique et stratégie militaire.... - qui fort heureusement ne sont pas des jeux.
Elle peut servir à décrire des jeux, comme mon Terra qui est entièrement construit sur le paradoxe du passager clandestin, mais je ne vois pas comment elle pourrait décrire, par exemple, Speed Dating. D'ailleurs, si j'ai bâti Terra sur le paradoxe du passager clandestin, c'est parce qu'il me semblait que ce paradoxe expliquait en grande partie le blocage des négociations internationales sur les problèmes environnementaux, qui elles non plus ne sont pas un jeu - ou alors nous n'avons pas du tout la même définition du jeu.

Docteur Mops
Docteur Mops

Je suis absolument en contradiction avec vous chers Faidutti et Chabousse. La théorie des jeux parle bien des jeux et non seulement cela, en posant un regard scientifique sur le jeu, elle nous questionne nous sur la nature de celui-ci qui a ce jour n'a jamais été défini très clairement.

Le but de la théorie des jeux n'est pas de définir le jeu. Les jeux qu'on y trouve peuvent laisser l'impression au joueur émérite ou occasionnel que ce n'en sont pas car ils ne semblent pas identiques à ceux qu'ils ont sur leur table de loisir. On parle pourtant exactement de la même chose : règles, contraintes, objectifs, joueurs, gains, victoires, égalités, conflits, coopérations, résolutions, stratégies, tactiques. Jouer à Pile ou face est un jeu, jouer au football est un jeu, résoudre un problème mathématique est un jeu.
Ne réduisez pas le jeu à la comparaison des outils qu'on utilise (les jeux de plateaux par exemple) pour l'identifier. Je prêche sans doute pour ma chapelle mais je le soutiens toujours : le jeu n'est ni un objet, ni une situation, c'est une attitude humaine liée intimement à notre façon de penser. Le jeu nait de notre exceptionnelle capacité d'"envisager" sans être devant un réalité, de concevoir et de se préparer à de multiples situations très réelles et d'en appréhender certains éléments hors contexte pour être se préparer à des situations problématiques réelles.
C'est vrai pour les enfants, c'est toujours vrai pour les adultes même si beaucoup estiment à tort ou raison qu'ils n'en plus besoin. Ne réduisons pas le jeu à notre "petit" domaine du jeu.

Chabousse
Chabousse

D'accord avec Bruno, j'ai acheté la version poche et je confirme que ça n'a effectivement pas beaucoup de lien avec les jeux dont on parle sur TT. Intéressant pour les curieux.

nemo1984
nemo1984

je ne sais pas ce qu'il en retourne dans le livre, mais en attendant cet article du Dr Mops est vraiment super.
bravo et merci, docteur !!

yomab72
yomab72

J'aurais pas dit mieux!