aju26
aju26
Très bon article auquel il manque l'étape jeton à produire ou entrainant plus de délais dans la livraison
Et je me dis Tiens je reconnais l'histoire d'un pledge commun.
Galette
Galette
y aussi la phase réception en joie immense de pouvoir contempler son matériel en parler sur les forums, et les autres peuvent attendre encore 6 mois en râlant comme toujours
ThierryLefranc
ThierryLefranc
Bonjour,
Le système participatif, qui était sympathique dans l'idée, a été très vite perverti. Il n'y a qu'à voir la communication autour des projets. "Le financement a été atteint en 20 minutes...Déjà 30 SG débloqués", etc. Et le jeu on n'en parle pas, plus. Il s'agit de vendre du matériel, de compter combien de figurines il va y avoir dans le jeu. Je n'ai jamais mis d'argent dans ces projets et je ne le ferai jamais. Pour la plupart des raisons évoquées ci-dessus. Il est évident que cela va très vite s’essouffler (s’effondrer?). La niche dans la niche.
Et cela peux, peut-être même, se retourner contre le jeu quand on voit l'exemple du ratage complet de Conan.
rammillica
rammillica
Jamais participé à un KS/Ulule sur un jeu (quelques donations par ci par là sans contrepartie). Je suis un farouche opposant de cette évolution du secteur. Pour la plupart des grosses réussites, je n'y vois qu'un court-circuitage du système traditionnel de distribution (boutiques notamment, qui ont abattu un boulot considérable pour populariser le jeu de société) pour gagner un peu plus d'argent (il ne faut pas fermer les yeux à ce "shuintage").

Compte tenu des bannières de pub, des communications assez abondantes, on est plus sur un effet de marketing qu'autre chose. Les lanceurs de projets ont bien de l'argent pour ce genre de promotion alors pourquoi ne pas les investir directement dans la production des jeux.

Si le postulat de base du financement participatif était louable (notamment la notion de solidarité), je pense qu'il est vraiment perverti à l'heure actuelle (notamment par les stretch goals insensés et consuméristes au possible).

Tout cela à de rares exceptions bien entendus (mais ces rares exceptions sont assez invisibles car les porteurs de projet n'avaient pas les fonds pour s'offrir les campagnes de publicité, qui permettent d'être visible).

Qui peut se sentir encore participant et non client quand il est noyé dans une masses de 300000 souscripteurs ?

Pourquoi ne pas mettre des seuils aux Kickstarter (à partir de tant d'euros on ferme les souscriptions, nous estimons avoir assez d'argent pour produire le jeu et le distribuer en magasin). Si le jeu est bon, il se vendra en magasin bénéficiant du bouche à oreille qui est à ce jour le meilleur facteur de pérennisation pour une œuvre culturelle (qui serait pour moi un de mes buts si j'étais créateur soit dit en passant).

Si les gros Kickstarter futurs (Conan, 7th Continent par exemple..) sont des fours, je pense que l'on aura refroidi définitivement les ardeurs des potentiels pledgeurs !! Fini la révolution présupposée par certains !!
Alain2
Alain2
Autant je suis globalement d'accord et n'irais plus sur KS que pour des trucs bien précis (en ce moment Vignobles sur ullule, qui malheureusement ne décolle pas trop), autant prendre pour cible Conan et 7th c'est pas les bons exemples il me semble.

Conan, c'est de la figurine, et avant KS on sait que c'était dans les 15/20€ LA figurine, donc pour ce public KS a vraiment changé la donne (et Conan est hybride jdp / jeu de fig), suffit de voir certains revendre quelques KS exclu pour se rembourser leur pledge. Franchement je pense que sans KS il aurait été difficile à Fred de tout faire sur fond propre+crédit, et je pense que le deal final même avec retard sera gagnant-gagnant pour tout le monde, le jeu n'ayant pas perdu de son intérêt en ce qui me concerne. (Concernant le prix on peut aussi se dire qu'on avait pas besoin de figurines, mais une telle version n'existe pas aujourd'hui, et j'avoue que pour ce jeu les fig me semblent un vrai plus).

Et 7th continent vu la quantité de travail associé, que ce soit le gameplay/mécaniques, les illustrations, le contenu du pledge, je ne crois pas que ca puisse sortir en circuit normal à un prix décent, là on comprend qu'il y ai besoin de fonds pour développer à moindre frais le jeu (parce que KS c'est ca, donner des fonds pour bosser sans payer un taux d'intéret aux banques, à priori plus élevé que la commission KS+payment sinon pas d'intérêt de le faire, encore qu'un autre intérêt est l'absence de moyen de rétorsion en cas de pb, même si c'est one-off car la réputation en prend un méchant coup alors, cf. Load dernièrement par exemple).
BSI40
BSI40
Pour ma part après une quinzaine de KS/Ulule, pas tous encore reçus, je peux dire que sauf exception le participatif ce n'est pas pour moi.

La différence entre un jeu boutique et un jeu participatif est finalement que je paie le KS au moins un an à l'avance et l'achat me revient plus cher pour mon utilisation. En effet je n'ai pas le temps ou l'intérêt pour utiliser les multiples SG et extensions qui certes diminuent 'le prix au kilo' mais m'encombrent là où le jeu de base aurait largement suffi.
Par exemple la version boutique d'Arcadia Quest me suffit largement et est 40 euros de moins que la version KS qui contient des dizaines de personnages en plus que je n'aurais jamais utilisés.
Pour Conan je suis sur que je n'utiliserai pas beaucoup plus que la boite de base à 80 euros alors que je vais devoir stocker des montagnes de matériel, payé beaucoup plus cher.
D'autant qu'il suffit d'attendre un ou deux ans (Rivet Wars, Mars Attack...), voire moins (Bomarzo ! Historia) pour récupérer des jeux moins cher qu'avec KS.

Quant à la qualité des jeux KS elle n'est pas supérieure (hors figurines) aux jeux classiques et dans beaucoup de cas la deuxième édition en boutique est bien meilleure (Heroes of Normandie, sans doute Quartermaster).
Donc pour une qualité inégale, aucun recul critique sur le jeu, beaucoup d'attente et une addition salée (non pas quantitativement mais qualitativement), j'en ai conclu que ce n'était pas pour moi.
Ouistoto
Ouistoto
Tu peux toujours prendre le pledge de base correspondant au jeu seul, sans tous les SG qui rajoutent au prix, non ?
shambhala
shambhala
En contre partie, un des avantages de KS c'est que ton jeu ne perd pas en valeur avec le temps en général.
Tu achètes Arcadia quest 150€ fdp inclus tu le revendra mini 150€.

Mais c'est vrai que si tu commences à rationaliser un peu tout ça, beaucoup d'achats se font sous la pulsion de la bonne affaire.
Zeldarck
Zeldarck
J'ai pledgé à une quinzaine de Kickstarter, très peu m'on déçu, et ce n'étais pas une grosse déception. Je considère cela acceptable un raté sur 15 achats.

Même pour un gros éditeur, c'est rentable, cela fait un coup de pub et voir si le produit trouvera son public avant de le produire.

Avant de participer, j'analyse bien le projet, regardes des vidéos de parties, des règles,regarde le contenu exclusif kickstarter, le prix prévue en magasin, etc voir si tout cela est rentable.

Avec le temps, j'essaye aussi maintenant de voir si les modes de jeu, les trucs ajouté ont été testé et prévue avant. La Boite de Jeu a bien géré sur Outlive sur ce point mais n'avais pas géré dans 10min to kill qui malgré le fait qu'il est sympa et subit une grande hype, a des grosses lacunes, notamment au niveaux des minis extensions. Ou le pire je trouve c'est Evolutions, avec les cartes crée par les joueurs ou faites comme ça et jamais vraiment testé, qui sont souvent trop forte et pas adapté, en plus livré à côté dans une enveloppe non protégée.

Je dirais que le modèle que je préfère c'est quand les strech goal sont des vrais apports au jeu, pas juste du "on va changer la couleur de vos plateaux de jeu", que ces choses qui ne sont pas des apports franc au jeu soit kickstarter exclusif. Et que tout le reste sera vendu en extension en magasin après.
romjé
romjé
Je n'ai pas participé à de nombreux projets dans le jeu, 2 en tout, et je n'en ai encore reçu aucun :D

En revanche, j'ai fait ça des dizaines de fois pour aider des musiciens plus ou moins potes à sortir leur album.

En premier lieu, je pense que oui, nous sommes clients : nous achetons un truc qui nous plaît, ou qui est susceptible de nous plaire, parce que la com autour du produit est bien faite, ou parce qu'on connaît des trucs qui ressemblent, bref... on ne participe pas pour soutenir "quelqu'un", mais bien d'abord pour acheter un produit.

Maintenant, on le fait aussi en se disant que si on ne participe pas, le produit en question ne verra peut être jamais le jour. C'est le coté "soutien".
Je pense que les producteurs qui utilisent ces systèmes sont généralement des "petits", qui n'ont pas toujours les épaules pour assumer tous les aléas qui peuvent arriver pendant la production, et que nous nous devons d'être compréhensifs si on entend des choses du type "y aura 2 mois de retard, ou finalement la figurine sera pas la même, parce que çi ou parce que mi".
Après tout, il s'agit pour la majorité d'entre nous d'un produit culturel, et d'un loisir, et franchement, qu'est ce que ça change si on lit le livre qu'on attendait, qu'on voit le film qu'on voulait, ou qu'on joue au jeu auquel on a participé, en avril ou en octobre ?

Et enfin, on le fait aussi pour le contenu exclusif. Ca c'est le coté "société de consommation", mais personnellement, je suis faible, et si j'ai LA figurine qui ne se trouve pas dans le commerce, bah je suis fier :D
Cela dit, il est pour moi tout à fait envisageable de participer à des projets de financement participatif sans contenu exclusif, si le contenu de base me plait.

En revanche, ce qui me choque, c'est les frais que prennent ces plateformes ! eux sont les vrais bénéficiaires du système, ils ne font que mettre à disposition un site web avec paiement sécurisé...
En tant qu'ancien musicien j'ai sorti 2 albums financés par participation (et à prix libre !), mais j'avais créé moi même la page web permettant de faire la commande et de payer, et c'était presque gratuit :)
morlockbob
morlockbob
Fini pour moi les achats impulsifs que ce soit suite a une pub, un approved de qui que ce soit ou un kickstarter bling bling.... Les jeux je les essaie avant, si je ne peux pas, je suis patient, il y en a tellement qui sortent que si j en loupe un, il y en aura sûrement un autre qui me plaira.
Bis Minami
Bis Minami
J'ai fini par être exactement comme vous ^^ D'autant plus que je suis un "jeunot" dans ce milieu (3 ans seulement que je suis passionné de jds) entre les sorties et les redécouvertes de bons vieux jeux, il y a de quoi faire.
alloleo
alloleo
Je n'en suis pas encore là, mais plus on va de l'avant plus je me dis que je ferais aussi l'impasse sur le participatif. Car finalement, il y a pas mal de titres qu'on trouve par la suite en boutique. Et peu de KS font participer les boutiques (dernièrement Outlive) et ca me désolerai de voir mon crémier fermer en raison de cela.

Comme quoi, les modes d'achat évoluent ...
frerelal
frerelal
Selon le droit, ça reste de la précommande, donc clients nous sommes...
Bis Minami
Bis Minami
Oui je sais bien, mais concrètement on sait tous que ce n'est pas (tout à fait) le cas. C'est de la précommande avec x contraintes qui font qu'on n'est pas totalement légitime pour exiger notre dû (entre le budget non atteint, l'alinéas 7 de l'article 8 bidule, etc... bref ce qui a aussi été expliqué dans l'article).
Bis Minami
Bis Minami
Ce qui est sûr, c'est qu'être "participant" est totalement différent d'être "client". En tant que client, on peut se permettre de râler, de dire qu'il manque tel ou tel objet, de presser la boutique pour la livraison etc... Parce qu'on a acheté un bien qui nous appartient.

Le "participant" c'est un autre statut et c'est là que beaucoup de monde ont encore du mal à comprendre; on donne son argent et malgré l'intérêt personnel cela reste, à mon sens, un geste "fraternel" pour soutenir un projet. Il doit comprendre, être patient, compréhensif, bref soutenir. Et en plus, comme tu le dis dans l'article, il ne se permet pas de choisir parmit la concurrence des commerçants pour prendre le moins cher. C'est une position délicate et pas forcément accepté à plus ou moins juste titre par tout le monde.

Je crains cependant qu'à terme ce système finira pas s'épuiser, une sorte de mode bien sympathique mais instable qui nous aura permit de voir de belles nouveautés. Mais "le grand capital" finira pas s’acclimater (suffit de voir le jeu vidéo qui "prend en main" les jeux indé', le manga au Japon par exemple qui cherche à la racine les jeunes talents etc...). Je ne dis pas que se sera le cas mais je paris desus d'ici 4-6 ans ^^