glutinus
glutinus

Cher Bruno,

Merci énormément sur cet article. J'aime beaucoup savoir quel est le cheminement de la création d'une oeuvre, et il manquait juste la création d'un jeu de société. Que d'embûches ! Que d'évolutions par rapport à l'idée primaire d'un jeu presque abstrait et simpliste !

Et même illusion que de croire que la recherche d'éditeurs serait facile après tant d'années de service et de reconnaissance !

Cela ne m'a fait que me mettre l'eau à la bouche ! Je vais me pencher avec grand intérêt sur une partie-test dès que j'en aurai l'occasion. Dans l'espoir qu'il tombera dans les cathala-que-j'aime-bien (collier de la reine, dice town) et pas dans les cathala-que-j'aime-moins :)))

atropos
atropos

@Bruno des Montagnes

Roanne !!? Mais c'est incroyable que quelque chose se passe à Roanne ! :p

Dites M'sieur, c'est quand et dans quel cadre svp ?

Bruno des Montagnes
Bruno des Montagnes

@atropos Il s'agit des Vendanges ludiques, qui ont lieu à Roanne les 27 et 28 septembre !

Garthalgard857
Garthalgard857

Article très intéressant du comment est édité un jeu et finalement on voit que même un nom connu, ne suffit pas à ce que le jeu soit édité il faut aussi faire en fonction de l'éditeur en question.

grandlapin
grandlapin

Pour un fan de "gros" jeu, un bon jeu est avant tout une belle machine titillant notre intellect.

Mais pour obtenir un excellent jeu, il faut en plus un petit quelque chose qui le différencie des autres, que ce soit une mécanique originale, un réglage particulièrement fin, ou un thème fort/une esthétique particulièrement réussie (pas fréquent avec les kubenbois même si ça change ces derniers temps ^^ ).

Or il me semble voir émerger un nouvel élément depuis ces derniers mois, depuis que, grâce à la dernière version de Tric trac, nous avons la possibilité de pouvoir lire les papiers de certains auteurs nous racontant la génèse d'un de leur jeu. Et je dis bien raconter, car il faut bien dire que c'est parfois une très belle histoire qu'ils partagent avec nous en quelques pages, rajoutant alors une toute autre dimension à leur jeu, une dimension humaine que je crois vraiment importante dans le plaisir qu'on a lorsqu'on joue avec des amis.

Un grand merci à Monsieur Bruno de nous avoir fait partager cette belle histoire!

J'espère pouvoir bientôt essayer ce jeu avec mes amis ^^

Q: le proto sera-t-il présent au PEL 2014?

Bruno des Montagnes
Bruno des Montagnes

@grandlapin Merci pour tes commentaires. Le prototype devrait effectivement être jouable sur le stand de DOW à paris est ludique. Je n'y serai pas, mais l'équipe parisienne maîtrise parfaitement le jeu...

Djinn42
Djinn42

@grandlapin Tout à fait vrai. Le premier exemple qui me vient en tête est Bruxelles 1893. Un excellent jeu en lui-même. Mais la présentation faite pas Etienne Espreman (l'auteur) ou Sébastien Dujardin (Editeur - Pearl Games) sur internet (dont une fameuse sur Tric Trac) donnent une dimension supérieure au jeu.

Comprendre d'où vient un jeu, par qui et pourquoi il a été crée me paraît d'autant plus intéressant.

Splendor comme premier jeu des Space Cowboys.

Race for the galaxy comme adaptation recyclée de Puerto Rico.

Ou encore comme ici avec Heliopolis dans la conception de A à Z. Mais c'est très rare d'avoir un regard là-dessus. J'espère que ça fera des émules.

famip
famip

Très intéressant ce journal.

Merci Monsieur Cathala de nous faire partager vos réflexions ( mécanisme..) commerciales ( choix d'un éditeur..).

Métier difficile certes, mais probablement passionnant.

DocGuillaume
DocGuillaume

Bonjour Bruno,

et merci pour cette série d'articles très intéressants expliquant ton cheminement personnel, en fonction de ton expérience, de tes opportunités et de tes envies.

Passionnant !

Matthieu.CIP
Matthieu.CIP

Merci pour cette série. Très instructif...

Bruno des Montagnes
Bruno des Montagnes

@Matthieu.CIP Content que ça te plaise, matthieu... En fait, tout est parti du premier article écrit par Phal dans lequel il évoquait un "pourquoi pas un journal de l'auteur sur ce jeu".. alors je me suis dit, tiens, oui, bonne idée !

Et je me suis lancé à écrire le pourquoi du comment de CE jeu, qui tient une place particulière pour tout un tas de raisons. Et je me suis lancé... et quand je me suis arrêté, j'avais écrit 16 pages d'une traite !!

Trop long pour un seul article, et pas envie de couper des morceaux.. alors c'est devenu ce journal en 5 parties