AJF-43
AJF-43

Bonjour,

1. Rappel: Rackham fut autrefois racheté par un gros groupe financier dont la politique financière l'a finalement coulé. C'est quoi le rapport entre Asmodée, les hôtels Accor, et tout le bazar ? Ah oui, parmi les X entreprises du groupe, il y en a une qui fait du jeu... Je vais faire ma Cassandre: adieu Asmodée !

2. Pour qu'Asmodée soit achetée, quelqu'un a vendu. Qui ?

Oui, je sais, c'est pas correc comme question... mais il n'y a pas si longtemps, après une certaine foire au jeu dans un pays teuton, j'ai cru lire que la France était un pays qui comptait dans le monde du jeu. Pour combien de temps encore ?

En direct de pessimisticland, à vous Orléans.

TheSoundOfTrees

Pour moi, c'est une bonne nouvelle - même si cela signifie, pour ceux qui tiennent la barre d'Asmodée, qu'il va falloir être prêt à défendre des idées et stratégies qui ne sont pas forcément convaincantes pour certains investisseurs habitués à d'autres domaines. Ceci dit sans paranoïa !

Qui jouera verra !

Et merci pour les chiffres, Monsieur Phal.

gwailo
gwailo

HA ! Ca donne ça quand des joueurs de cubes en bois discutent entre eux... Vous optimisez vraiment au niveau de la valeur ajoutée du commentaire raisonné mais néanmoins passionné.

ijonesjeux
ijonesjeux

SUPERBE ARTICLE, certainement un des meilleurs que j'ai lu sur le sujet. Merci TricTrac !!!!

fourer
fourer

@ijonesjeux 100% d'accord !

De l'humour, juste ce qu'il faut pour ce genre de sujet.

Bravo et Merci Mr. Phal.

The Mad Lombric

Hmmmm... Moi j'dis que c'est soit un coup de Mammon, soit un coup de Malphas. Voire une alliance des deux pour contrer Asmodée !

Green Giant
Green Giant

Voilà une nouvelle intéressante!

On constate, à la lumière de la valorisation d'Asmodée que ce qui est un loisir sympathique pour beaucoup d'entre-nous, est aussi un business pour certains, et un business rentable !

Cela permet d'observer la structure de ce marché avec des petits intervenants qui conçoivent et fabriquent les jeux que nous aimons et un distributeur en situation très forte (voire incontournable ou dominante) qui s'en sort plutôt très bien !

En fait une analyse (rapide..) de la chaîne de valeur sur ce marché permet donc de penser que c'est à cet endroit que se crée le plus de valeur, entre les "petits" et moyens éditeurs et les magasins qui eux ne semblent pas en aussi bonne santé.

La suite va être intéressante car elle va nous permettre de savoir si Asmodée, en position dominante, va profiter de cette position pour capter un peu plus de la valeur (aux détriments de l'amont et de l'aval du marché) ou si cette entreprise va préserver son écosystème en contribuant à la bonne santé de ses partenaires sans trop leur prélever de valeur. Les disparitions éventuelles de magasins ou d'éditeurs seront donc observées avec attention.

De l'autre côté, le développement d'Asmodée sur de nouveaux marchés peut également contribuer à étendre celui-ci et donc permettre de mieux diffuser les productions que nous aimons. Il n'y a plus qu'à croiser les doigts pour cela !

A suivre...

tonioone
tonioone

Si le jeu de société devient plus professionnel, cela ne peut que le développer. Penser que 4 geeks dans un coin permettrons à ce "secteur" de grossir et de progresser me semble utopique.

Actuellement, les jeux "sérieux" (scrabble, échecs, etc...) ont seuls réussi à paraître autre chose qu'un loisir de "gamins" pourtant ils ne sont pas meilleurs.

L'industrie du jeu vidéo à réussi à s'imposer comme loisir adulte.

Il est temps que le jeu de société passe son adolescence et devienne adulte, même si le passage à l'âge adulte se fait toujours avec des inconvénients. Mais la route est encore longue pour une reconnaissance réelle en tant que loisir adulte.

En tout cas je souhaite à Asmodée de continuer sur leur lancée et réussite.

En ce sens, Trictrac a fait aussi progresser le schmilblick en devenant ce qu'il devient, bravo à vous pour oser, continuez.

jmguiche
jmguiche

Vu de loin, asmodee est de plus en plus une boite de distribution qu'une boite d'édition. Meme si...

En fait, cette vente donne tout son sens à la création d'une entité autonome pour les spaces cow boys.

Quand à Eurazeo, leur job, c'est d'investir, de donner de la valeur et de vendre.

Qui vivra verra.

Le monde change, les jds intéressent les investisseurs. Cela signifie que de plus en plus de gens jouent. Ce n'est pas une mauvaise nouvelle. Au contraire.

Il y a maintenant un vrai marché du JDS. Quand on voit le nombre de sorties, de boites qui se créent, si asmodée "édition" fait de mauvais choix, d'autres occuperont le marché.

FallenLeaf
FallenLeaf

Cher Monsieur Phal,

Si c'est pour effectuer un gain de 100% du chiffre, les 33% sauteront comme un bouchon de champagne :) Ce genre de société favorisera toujours l'industrialisation, le formatage pour le plus grand nombre car c'est ainsi que leur business model est conçu, c'est leur manière d'être. Derrière la langue de bois marketing se cache sans aucun doute la volonté de gratter les Hasbro et cie sur le grand public. Si le core game et l'ultraspé nuisent à la productivité globale, tout cela sera gentiment déporté dans un placard attirant plus la poussière que la lumière.

Ceci étant cela peut donner pendant quelques temps plus de moyen aux studios et cellules internes "core" certes. Mais cela aura une fin. Ou alors, Eurazeo se retirera, estimant avoir pressé tout le jus, ou estimant que finalement, le "jeu" :) n'en vaut pas la chandelle. Ils n'y auront quasiment rien perdu (à leur échelle) ; reste à voir ce qu'Asmodee lui y aura perdu.

Tout cela n'étant que mon humble opinion de type ayant travaillé dans une entreprise "rachetée" par ce même type de structures financières, et pour avoir beaucoup travaillé avec Accor qui fut précisément investi quelque temps par Eurazeo. J'espère, je souhaite me tromper et j'espère, je souhaite qu'Asmodée y gagnera plus qu'il n'y perdra. Bonne chance à vous :)

Monsieur Phal

Cher Monsieur @FallenLeaf,

En même temps, s'inquiéter ne sert jamais à rien :o) Ce qui fait de moi un gars jamais inquiet...

Corwin
Corwin

Cher Mr Phal,

Pour avoir été l'heureux bénéficiaire/gagnant d'un asmoday, ce qui m'a permis entre autres plaisirs de faire votre connaissance en vrai ainsi que celle de Mr Croc himself, c'est surtout au niveau de la distribution des jeux que se porte mon inquiétude. J'avais été particulièrement impressionné par le "hangar à jeux" en termes de quantité mais aussi de diversité.

De l'aveu du grand manitou de la logistique asmodéenne (?), le temps pris pour la mise en carton pour les boutiques "ultraspé" (quel terme ignoble) rapporté à celui de montage de palettes entières pour les boutiques plus "grand publique" était largement en faveur de ces dernières. D'où gain de productivité/efficience et autres termes peu en rapport avec notre loisir en dehors de nos parties acharnées bien évidemment.

Risquons nous une réduction de voilure à ce niveau ?

Monsieur Phal

Cher Monsieur @Corwin,

Si vous lisez attentivement mon texte, vous verrez que le secteur spé fait 33% du chiffres, sur 143 millions, ça fait combien ? Vous pensez qu'Eurazéo va réduire une voilure pareille ? Perso, j'en doute... :)

pan bagnat
pan bagnat

@Corwin oui mais y'a pas que la logistique!

Distribuer dans la boutique grand publique est "couteux" sur d'autres sujets comme négocier son référencement, les marges arrières, les frais de stockage si le jeu se vend moins bien que prévu.

La petite boutique, elle fait sa commande et est sympathique.

Sans distribution dans le milieu "spé" il ne peut y avoir possible future distribution dans le grand publique. Le marketing est plus viral ses derniers temps. Y'a qu'a voir le molkky. Sans les "clients spé" il n'y aurai pas eu de distribution dans le grand publique.