Le monde de Yo-Ho
Ce jeu a été ajouté en base le 12 août 2014

édition 2015
Édité par Les Editions Volumiques

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Yo ho quand sonne l'heure, Hissons nos couleurs.

Dès que la vidéo de présentation du jeu a été mise en ligne j’ai été attiré par le concept, j’avais quelques réserves mais je trouvais qu’au final il y avait de très bonnes choses qui pouvaient ressortir de cette idée. Le jeu avait alors un certain nombre de détracteurs (c’est dommage de ne pas donner la moindre chance au projet mais bon, si ils veulent rater une nouvelle expérience ludique c’est leur problème) puis est arrivé la campagne KS avec un joli bashage sur le forum (une des raisons qui m’a fait quitté ce forum et pour laquelle je n’y remets que rarement les pieds –l’autre étant le flood et la dissolution des messages vraiment intéressants, le sujet sur le 7th continent était sympa jusqu’à ce qu"à la septième page et que tout le monde y aille de son flood, enfin bref c’est une autre histoire…). Ce bashage a fait naitre quelques doutes en moi (malgré le fait que j’ai trouvé certaines critiques plus qu’injustifiées et acerbes) mais je me suis dit que j’essayerai tout de même le jeu et que si il me plaisait je l’achèterais… il a été essayé une dizaine de fois, maintenant il n’y a plus qu’à l’acheter (quand j'arriverais à le croiser) par respect pour le travail de Volumiques.

Avant d’entrer dans mes + et – une autre petite précision s’impose, j’ai essayé le jeu sans le plateau. Lors de la première partie, avec mes joueurs, nous avons chacun utilisé un tablier de 10*6 cases vierge où nous avons dessiné la carte au fur à mesure de nos découvertes (ce qui conférait un petit aspect exploration), tandis qu’au centre de la table était un tablier vierge où se trouvait des pions représentant nos bateaux. La découverte du jeu a donc eu lieu dans des conditions un peu particulières mais pas déplaisantes (au début nous avons donc agi par tâtonnement, difficile de savoir où se trouvait les objectifs à remplir) et je ne critiquerais donc pas le plateau de jeu vu que nous n’avons utilisé que l’application.

Les +

-Background. Le background est relativement simple mais j’aime les petites références qu’on peut croiser ici et là, aussi idiotes qu’elles puissent être, on va se retrouver devant des noms de villes réelles, devant l’Atlantis, Patata ou Banana…

- Un ou plusieurs portables. On peut jouer avec un ou plusieurs portables, ce qui permet donc pouvoir jouer même si tous les joueurs n’ont pas un téléphone très perfectionné ou n’ont pas téléchargé l’application.

- Illustrations. Même sans avoir eu le plateau devant les yeux je pense pouvoir dire que le jeu est joliment illustré (vu que les illustrations sont les même que sur l’application).

- Application gratuite. L’application gratuite est une très bonne idée, en effet je suis persuadé qu’il y aurait pu y avoir un moyen pour qu’elles ne soit accessibles qu’aux possesseurs du jeu mais elle est disponible pour tout le monde. Ça permet d’essayer le jeu (en conditions particulières) gratuitement avant de l’acheter s’il vous a plus.

- Multiples possibilités. Le jeu, via l’application, offre de nombreuses possibilités qui n’auraient pas été possibles (ou plutôt qui l’auraient été mais auraient considérablement alourdi le jeu… et donc dont les auteurs se seraient surement passé), il y a de nombreux objets (pour se combattre/équiper son capitaine), etc.

- Jeu caché. Si tous les bateaux évoluent dans le même monde et seront amenés à se croiser une certaine partie du jeu est secrète (et c’est en partie grace à l’application), à travers les missions et la gestion de la calle notamment (secrète oui… mais pas totalement vu qu’il sera possible de savoir ce qu’un autre joueur aura fait dans un port).

- Flèches directionnelles. Une de mes plus grandes craintes concernant le jeu était le déplacement des téléphones, sur la vidéo on voyait bien que c’était parfois un peu fastidieux et que ce pourrait être source d’erreurs. Désormais pour déplacer vos navires vous aurez simplement quatre flèches directionnelles ce qui est beaucoup plus pratique et n’engendrera pas d’erreurs de déplacement.

- Interaction. Là où l’application est également très interessante c’est qu’elle va pousser à l’affrontement, elle proposera des missions qui vous feront croiser des adversaires ou sur lesquelles vous entrerez en compétition avec eux, et bien sur vous aurez des missions d’affrontement. L’application semble vraiment s’adapter à ce qui se passe en jeu et tout faire pour qu’il y ai des rencontres entre les joueurs.

- Pas besoin de connexion. Pour certaines applications il faut une connexion internet obligatoire, ça aurait été dommage ici de rendre le jeu impossible dans certaines situations (c’était ma deuxième grosse crainte) ; heureusement ici ce n’est pas le cas (du moins en mode un seul téléphone, nous n’avons pas essayé avec un téléphone chacun) il est totalement possible de jouer sans être connecté à internet.

- Sauvegarde. Besoin d'arrêter la partie alors qu'elle n'est pas terminée ? Pas de soucis, ça reste en partie un jeu vidéo et la sauvegarde est directement gérée par l'application; vous pouvez donc faire une partie en plusieurs fois.

- Modes différents. Il y a deux modes de jeu (sans compter le mode solitaire) à savoir le mode narratif très sympathique pour vivre une histoire et influencer sur le destin du monde de Yo-Ho et le mode classique où le vainqueur sera celui qui atteindra à un nombre de points de victoire défini au début (points obtenus en remplissant les divers missions et en combattant).

- Capitaines et navires. Il y a quatre capitaines et navires et ils ont tous des caractéristiques différentes, ce qui permet de réaliser un certain nombre de combinaisons et offre des expériences de jeu assez différente.

- OLNI. Je n’aime pas trop ce terme d’OLNI(si pour certains jeux ça semble une définition évidente on aura peut-être trop facilement tendance à l’utiliser pour définir un jeu qui sort un tout petit peu de l’ordinaire) mais il faut bien admettre que c’est ce qui caractérise le plus le monde de Yo-Ho avec son caractère totalement hybride entre le jeu de société et le jeu vidéo (et c’est un atout qui pourrait peut-être attirer les accrocs aux jeux vidéos).

Les –

- Mode solitaire. Le mode solitaire est amusant à faire une fois, c’est le moment où on en apprend plus sur le background des villes/iles en explorant la carte… malheureusement une fois qu’il est fait ça s’arrête là, on aurait apprécié qu’il y ai un peu de danger lors de ces explorations. Le jeu étant totalement géré par l’application on se dit même qu’il aurait été possible d’avoir des adversaires contrôlés informatiquement en jeu et donc un véritable mode solo.

- Absence de règles. Un reproche à prendre au conditionnel, il est possible que ce soit modifié dans la boite (mais je ne pense pas), mais on apprécierait d’avoir les règles à feuilleter pour comprendre tout le fonctionnement du jeu (ce qui peut entrainer l’apparition de monstres –est-ce que c’est totalement aléatoire, est-ce qu’il y a des éléments déclencheurs, quelles sont les probabilités- tous les calculs de combat –même si ce dernier point n’est pas compliqué à comprendre en jeu, du moins pour les combats entre joueurs- etc.). Bon, le jeu n’est pas bien dur à maitriser avec l’application mais on se dit que ça pourrait être sympa d’avoir ces règles complètes.

- Consommation de batterie. Le jeu étant totalement dépendant de l’application on tombe évidemment dans un travers assez normal qui est la consommation de la batterie. Cette dernière ne m’a pas l’air excessive (j’ai vu des applications qui consommaient plus) mais il faut effectivement prévoir un portable bien rechargé et s’attendre à ce qu’il ne soit plus forcément très gaillard si la partie dure un moment. Bref, si le jeu tombe dans ce travers (ce qui était inévitable) je suis un peu rassuré c’est moins grave que ce que je ne craignais (il s’agissait de ma troisième grosse réserve sur ce jeu).

- Mode narratif. Le mode narratif est une très bonne chose, sur le principe rien à redire. Par contre on en vient à se demander s’il n’est pas trop dirigiste au final (sur 6 parties dans ce mode nous n’avons été confrontés qu’à des situations où ça se finissait plutôt mal pour le monde de Yo-Ho… puis fin de la partie.)

Conclusion

Il est tout à fait normal que le Monde de Yo-Ho puisse effrayer les joueurs tant il sort des sentiers battus (absence de règles, application qui n’est pas un ajout inutile/dispensable mais vraiment au cœur du jeu…) mais ne pas l’essayer serait une erreur. Il plaira ou non (avec cette application il est peu paraitre tellement simple que certains vont déchanter) mais il s’agit d’une expérience intéressante à mon sens et j’ose espérer que l’aventure des pirates va continuer.

Si le jeu réponds à toutes ses promesses et qu’il venait à évoluer avec le temps (il me semble que dans la vidéo il était en effet question d’ajouter par la suite de nouvelles sortes de missions, tel que du commerce, etc. Vu le système de nombreuses nouvelles possibilités sont envisageables) je rehausserais peut-être la note. Pour le moment ce sera donc « simplement » un 7 (Bon jeu, j’ai généralement envie d’y jouer.)
Je ne commente et note que les jeux auxquels j’ai joué 10 fois minimum

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default