Yapa

Superbement illustré par W.Santiago (surtout les cartes catastrophes), le nouveau jeu coopératif (et garanti sans effet leader) de l'auteur de « The mind » nous emmène dans la course contre la montre (enfin, l’éruption), le lancer de dés et, une fois encore, la communication tarif minimum. Comment ça se passe ?
Vos explorateurs vont devoir se placer sur des cartes avec des protocoles de dés bien précis «  valeur 6 + dés jaunes » « val 4/3 touts couleurs confondues ».... Pour réussir, il faudra être le plus fort entre tous les joueurs à finaliser ce protocole. Si jamais quelqu'un fait un score supérieur, vous n'avancez pas. Si on pouvait se parler se serait simple, mais tout ce fait derrière un paravent. Il faudra, et la règle est un peu floue malgré ses exemples, parler sans dire, être clair mais pas trop précis. L'idée est originale, mais ne sert pas le jeu tant que ça. Parce que malgré cette mécanique maline, on se retrouve avec un jeu de dés. Vous lancez, vous n'avez pas les moyens de modifier vos dés, ça passe ou ça casse. Le feu avance. L'auteur avait mis la barre haut avec son hit, il prouve ici qu'il ne fait pas que recycler ses idées mais ne parvient pas à trouver la tension qu'il faudrait. 45 minutes où l'on passe plus de temps à se débrouiller avec ce qu'on a, qu'à faire de vrais choix, c'est long. On va plutôt aller boire de la Dodo au piton de la fournaise.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default