Yabon western-tentacules

10,0

Pour moi c'est le meilleur jeu de cartes auquel j'ai joué.

Le principe est simple il s'agit de prendre le contrôle d'une ville en pleine construction. C'est la licence de l'univers Deadlands, donc ambiance western-tentacules ! Spiritisme, monstre et magie sont de partie. C'est un jeu pour adultes.

On démarre avec le groupe de personnages que l'on veut (qu'on engage pour un plafond en somme d'argent). Les personnages appartiennent à différentes factions, on joue 1 faction. Chaque faction a une carte influençant toute la partie et expliquant des revenus et capacités spéciales, et chaque faction possède différentes cartes de faction avec variantes (influence la construction du deck). On peut jouer des cartes d'une autre faction moyennant une pénalité de 2 pièces d'or (idée reprise à l'identique par le jeu de cartes Trone de Fer).

En duel, chaque joueur construit des batiments autour de son repaire en s'étendant d'un côté ou de l'autre de son repaire (le choix de l'emplacement de construction est important). Les joueurs sont séparés par la rue principale de la ville (on peut aussi construire des batiments en dehors de la ville). Chaque lieu est public ou privé. Si on castagne avec un personnage dans un lieu privé, il devient Wanted, donc sa tête rapporte à l'adversaire, il peut aller en prison... Sinon on reste civilisé et on s'arrange pour provoquer en duel dans la rue.

5 types principaux de cartes:
- Nouvelles du journal (évènements, modificateurs des capacités ou des règles pour le tour)
- Actions (faire picoler les personnages de l'adversaire par exemple)
- Equipements (un bon cheval, un gros flingue et un bon bouquin de sorts)
- Lieux (saloon, mines d'or, banque, prison, barbier, ...)
- Personnages

Là où ça se pimente, c'est qu'on a beau construire un saloon, l'adversaire peut s'y inviter et en prendre le contrôle... Le but du jeu est d'obtenir 15 points de contrôle, les lieux pouvant en rapporter et certains chefs charismatiques de faction pouvant en rapporter 1 ou 2. Les personnages ont un score d'influence et celui qui a le plus d'influence dans un lieu en prend le contrôle. Les lieux rapportent de l'or ou au contraire nécessitent des dépenses, tout comme certains personnages font payer chers leurs services...

La saveur du système de jeu vient de plusieurs principes :
- Le système de déplacement des personnages en ville / en dehors de la ville
- Le dynamisme des combats (choix de foncer rejoindre une fusillade quand un personnage se fait tirer dessus à proximité, choix de tenter de fuir lâchement entre 2 rounds d'affrontement par exemple)
- Chaque carte est une carte de poker (4 de pique par exemple) et les combats ou la magie se résolvent en jouant au poker ! tantôt il faut une bonne main (pour les fusillades par exemple), mais tantôt une mauvaise main (initiative par exemple). Selon les participants au combat, on peut piocher des cartes supplémentaires pour retenir les meilleurs (bons tireurs) et/ou défausser des cartes pour en repiocher (tireurs normaux)
- Le format du deck est le double barillet : pas plus de 2 fois la même carte dans un deck (si Magic était à 4 exemplaires, le Trone de fer avait suivi l'exemple pour descendre à 3) donc le deck qui défonce tout avec les grosses rares en pleins d'exemplaires ça n'existe pas ! D'autant que toutes les cartes d'un effet un peu similaire ou fortes ont tendance à avoir la même valeur en terme de Poker, et gare aux mains de tricheurs (plusieurs cartes avec la même valeur), des actions pénalisantes peuvent être jouées en réaction par l'adversaire.

Commencer avec les préconstruits de Shootout at High Noon, tous les starters des autres extensions sont très mal conçus.

Les règles sont copieuses et font la richesse du jeu. Commencer modestement, puis intégrer progressivement la sorcellerie/magie, les monstres, les morts-vivants, ...

Commentaires

Default