Small World

Aucune catégorie
Par Philippe Keyaerts
Illustré par Miguel Coimbra
Édité par Transludis
2 à 5
Joueurs
8 ans et +
Âge
75 min
Temps de partie
48,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique Ludique

World à part !

10,0

Un monde à part

Contexte: 2 parties jouées à 4 puis à 5 joueurs

La mécanique fonctionne bien, le jeu n'est ni trop long, ni trop court et les règles s'assimilent en quinze minutes (à part si personne n'y a joué, auquel cas il faut lire les règles et ça prend plus de temps que si un connaisseur les explique).

Le jeu est convivial, on s'y amuse tous, même en perdant. D'ailleurs, personne, même excellent joueur, ne peut gagner grâce à la mise en place d'une stratégie redoutablement bien pensé. Il est impossible de prévoir, tels aux échecs, ne serait-ce que deux tours à l'avance (peut-être à deux joueurs, mais à partir de 4, on est grandement tributaire des actions des autres).

Vous exterminez un de vos adversaires et l'éliminez d'office pour la victoire finale ? Attention au retour de baton, il perdra, c'est sûr mais sa vengeance peut être terrible. N'importe qui est capable de tout perdre pour mieux faire perdre un autre. Et c'est là que le jeu a ses limites stratégiques. Si un joueur a décidé de vous détruire, il le fera. Certes, il ne gagnera pas car ce n'est pas une stratégie efficace dans ce petit monde mais il vous fera perdre.

La principale limite du jeu, à 5 joueurs, c'est le nombre de peuples disponibles. Il semble nécessaire de jouer avec une ou deux extensions (un peu chères pour ce qu'elles sont) pour ne pas revoir deux fois un même peuple dans une partie.

En revanche, la combinaison entre peuple et "pouvoir" est bien pensée et force chaque partie à être radicalement différente des autres.

Maintenant, attention. Si vous êtes, comme moi, un redoutable stratège et habitué à gagner sur des jeux où la chance et la diplomatie sont plus limités, sachez que si vos amis sont rancuniers, ils peuvent vous le faire payer. Lors de ma deuxième partie, dès la fin du premier tour, j'avais déjà perdu suite à une alliance de deux joueurs qui m'ont réduit en miette "par précaution". L'avantage, c'est qu'on peut se venger. Car même si on sait qu'on ne gagnera pas, perdre ne signifie pas fin du jeu... Loin de là. :)

Commentaires

Default