Shakespeare
Ce jeu est sorti le 1 sept. 2015, et a été ajouté en base le 8 juil. 2015 par Monsieur Guillaume

édition 2015
Par RV Rigal
Illustré par Arnaud Demaegd et Neriac
Édité par Ystari Games
Distribué par Asmodee, Filosofia, Asmodee et Asmodee

Standalone 1 extension
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

With Shakespeare, Ystari is back !

Depuis Spyrium, j'attendais impatiemment qu'Ystari fasse de nouveau vibrer ma fibre ludique ; voilà qui est fait.
L'ouverture de la boite donne déjà un excellent ressenti. Le matériel est de très bonne qualité et les illustrations superbes, très immersives au niveau du thème. Le thermoformage de la boite est généreux en place... presque trop (extension peut-être à venir ?)
Certains pourront dire que le système d'actions est assez classique, mais l'enchaînement et l'interaction les rendent tendus et très agréables. Durant chacun des 6 tours de jeu, les questionnements sont permanents :
- Dois-je programmer beaucoup d'actions, mais je jouerai dernier ?
- A quel moment dois-je embaucher pour récupérer le personnage souhaité ?
- Dois-je privilégier le décor, les costumes ?
- Si j'active un acteur rapidement, cela me permettra d'être premier sur l'initiative, mais les autres joueurs ne risquent t'ils pas de s'accaparer tous les costumes ou tous les décors ?
- Dois-je prendre des cartes objectifs auprès de la reine (PV de fin de partie) ou de l'argent pour payer mon personnel à la fin du spectacle (-2 PV par personne non payée) ?
- Faut-il que je répète beaucoup les 3 actes de ma pièce sous peine de ne pas savoir mon texte au moment de la répétition en costumes (-1 PV par acte sur les 3 premières cases) ?
- Qui vais-je mettre au repos en fin de tour ?
Dans Shakespeare, tout est question d'équilibre. Une embauche obligatoire pour chaque tour d'acteurs ou d'artisans qu'il faudra payer en fin de partie. On peut embaucher un figurant qui ne coûte rien mais son pouvoir est extrêmement limité. Les costumes complets (3 éléments) rapportent immédiatement de l'argent et/ou des PV. Les pièces de décors apportent des bonus (artisans, ambiance de la troupe, argent) et un décor suffisamment beau et étendu apportera des points de victoire. L'orfèvre apporte également des pièces bonifiées pour les costumes et les décors. Faire répéter les acteurs permettra de progresser sur les pistes des 3 actes de la pièce et d'améliorer l'ambiance de la troupe. Les deux répétitions en costumes (tours 4 et 6) mettront en lumière la qualité de notre pièce. Mais, attention, les seuls acteurs pouvant répéter seront uniquement ceux possédant les 3 pièces du costume... Impossible d'envoyer Juliette sur scène en string !
Pour conclure, le jeu est vraiment parfait (pour les amateurs bien-sûr). La règle reste simple et la durée de jeu très bien adaptée à la tendance actuelle. Les choix sont permanents et l'interaction très présente. Malgré un nombre de cartes peu élevé, la rejouabilité est réelle ; l'ordre de sortie et les actions des autres joueurs changent réellement la manière de jouer. Cerise sur le gâteau pour ce type de jeu, le thème est bien présent et chaque action a un sens et une explication thématique.
Loin d'être fan de théâtre, je suis heureux de monter à chaque fois une nouvelle pièce. N'hésitez pas à votre tour d'aller, vous aussi, séduire la reine !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default