Flames of War - Seconde édition

de Phil Yates
Flames of War - Seconde édition
6.40 
3 avis

Description du jeu :

Sorti en 2002 en version anglo-saxonne, Flames of War nous arrive en version française. Flames of War : Open Fire contient tout le nécessaire pour commencer à exploiter le système de règles.Matériel :... En savoir plus

Achetez ce jeu sur :
Ce que l'on aime
Aucun pour ou contre
Ce que l'on n'aime pas
Aucun pour ou contre
Catégories
Jeux de figurines

Warhammer 1942

J'ai vaguement participé à une seule bataille, et ça sera sans doute la dernière de ma vie.
D'aucun diront qu'il faut plus d'une partie pour saisir l'ampleur d'un jeu si complexe. Ce qui me condamne donc à devenir mazo. Bah quand ça plait pas, ça plait pas.

Je ne suis pas un bon client de jeu sur la seconde guerre mondiale. Dans Flames, difficile de passer à côté, car c'est vrai, on peut le reconnaitre, les miniatures sont réalisées avec un véritable soucis de maquettiste historique, et on trouve de très nombreuses références de troupes, chars et véhicules divers aux pouvoirs variés. Ca peut plaire, mais personnellement, le tout grisâtre ou verdâtre, bof bof bof... Evidemment, qu'est-ce qui m'empêche d'en faire des roses, vert pommes ou violacés, mais bon, je pense que j'aurai plus de mal à trouver des adversaires.

Si j'en suis venu à cette partie, c'est plus pour voir comment tournaient les règles, et voir ce qu'elles avaient d'intéressant. En particulier, le fameux système où l'on tient compte non pas du tireur pour calculer les chances de toucher, mais de la cible. Une seule partie, redisons-le, c'est un peu faible pour juger, mais j'ai surtout constater que dans les faits, ça revenait à faire du warhammer, avec le bon jet pour toucher, le jet de sauvegarde, et le jet pour savoir si on meurt ou pas.
Pléthore des dés de nouveau, avec une totale incapacité d'orienter le destin. Comme dans Warhammer, on attend passivement que l'autre veuille bien déplacer toutes ses unités, puis face tous ses tirs pendant qu'on en prend plein la figure, avec juste pour s'occuper les jets de sauvegarde, et là, c'est mon tour, et hop, pelletées de dés.
Bonsoir, merci.

Au final, j'ai eu l'impression de revenir à Warhammer avec des russes en guise de gobelins et des nazis pour les space-marines, mais en plus compliqué, car les règles sans vraiment prendre en compte de très nombreux sous cas. Ah, si, originalité : le gabarit pour les tirs d'artillerie n'est pas rond, mais carré. Intéressant....

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default