Jeu de majorité très tendu avec retournements de situations

9,0
Daimyo est un jeu tendu avec pas mal d'interactions avec les joueurs.

Mécaniques : Elles sont assez nombreuses et très bien imbriquées les unes avec les autres. La partie se joue en 5 manches et voici les principales mécaniques :
- Draft de dés : C'est la mécanique principale pour effectuer les actions de bases. Il y a 3 couleurs de dés qui permettent d'effectuer 5 actions différentes: Le choix des dés permet de bloquer ses adversaires. On draftera 3 dés chacun lors de chaque manche.
- Amélioration de son plateau de jeu : L'achat de bâtiments sur le plateau permet de débloquer des actions bonus qui pourront être déclenchés lors des actions de bases.
- Deckbuilding : possibilité d'acheter de nouvelles cartes en fin de manche depuis une rivière que l'on ajoutera directement dans sa main. (un faction permet d'acheter des cartes en cours de manche). On ressent vraiment l'envie d'acquérir certaines cartes. J'ai bien apprécié la façon dont les cartes sont déclenchés via la valeur exact des dés que l'on choisis.
- Pose d'unités : Il y a 3 types d'unités : les gouverneurs permettent d'ajouter des points de majorité dans les régions et récupérer des ressources, les ombres (3) permettent de détruire les unités adverses, les fouilleur (1) permettent de trouver des reliques. Il y a également 2 types de bâtiments permettant l'ajout de points de majorité ou l'ajout de ressources.
- Gestion de Ressources : Chacune des 4 ressources permettent de faire des actions bien spécifiques. (ajouter des unités (riz), construire des bâtiments (fer + diamant), acheter des cartes + acheter des reliques (or)
- Majorité : Elles sont très tendues sur chacune des region et les retournement de situations sont nombreuses au cours de la partie.
- Objectifs : La course aux objectifs est intéressante pour ajouter quelques PV supplémentaires. Certains objectifs semblent plus difficile a réaliser que d'autres et rapportent pas tant de PV. (ex: faire 5 reliques)
- Collection : Il faut réunir 4 fragments pour reconstituer une relique d'une couleur. Cela permet d'ajouter beaucoup de PV en cours de partie (majorité) et en fin de partie. Cette mécanique m'a semblé un peu a part dans la mesure ou on peut faire une partie sans faire de reliques. Je voie cela comme une stratégie de partie, soit on le fait, soit on le fait pas. Cela me semble plus aléatoire car certains fragments peuvent ne pas apparaitre en jeu et est facilement blocable par les autres joueurs qui peuvent acheter la relique manquante.

Thème : Je trouve le jeu plus mécanique que thématique. (peut etre en raison de l'absence d'unités spéciales et uniques et l'absence de nom sur les cartes qui auraient pu contribuer au thème). On joue les cartes pour leur pouvoir mécanique et pas pour ce qu'elles représentent dans leurs illustrations.

Règles : Elles sont vraiment très claires et ne laisse pas d'ambiguïtés.

Rejouabilité : L'asymétrie des factions permet de renouveler le jeu. Différentes stratégies sont possibles en cours de parties. Seules quelques cartes sont jouées en cours de parties et les pouvoirs sont assez variés.

Matériel / Illustrations / Ergonomie : Le jeu est beau, le plateau est grand, sa lisibilité est plutôt bonne. L'ergonomie est bonne.

J'ai vraiment aimé Daimyo car on se sent impliqué dans le jeu jusqu'à la fin de partie. Il y a beaucoup de dilemmes dans le jeu et il y a parfois des bons combos a faire. On peut avoir l'impression de perdre en constatant le score en cours de partie mais le scoring final est souvent surprenant et permet d'assister a des remontées de score plutôt spectaculaire défiant les pronostics.

-> Le jeu existe en version Meeple et en version Figurines.

Commentaires

Default