1960: The Making of the President
jusqu'à 2
Joueurs
12 ans et +
Âge
90 min
Temps de partie
42,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Votez pour lui

10,0

Mon graal… C’est comme cela que je le vois.

Je commençais à me demander si j’allais trouver un jour mon graal :
- un bon gros jeu excellent à deux
- un thème fort et bien exploité
- qui pouvait intéresser ma petite dame, en sachant que celle-ci avait fait un blocage sur Caylus.

Et voilà qu’apparait 1960. Le thème séduit immédiatement ma petite dame (le fait d’être prof d’anglais y aidant certainement, la barrière de la langue n’étant pas un problème).

Le mécanisme de card driven avec des cartes reprenant les faits majeurs de la campagne de 1960 (un petit plus culturel intéressant) et les tours de jeu reprenant les différentes phases d’une élection américaine (campagne, débat, re-campagne puis élection) permettent une immersion forte dans le jeu. Après une ou deux parties de réglages, le temps d’appréhender les règles, cette immersion permet de ne pas voir le temps passé. Les tours et phases de jeu s’enchainent rapidement. La phase de débat permet de créer une pause dans le jeu en évitant la routine même si le jeu, une fois les règles assimilées, prend plus de 2h00.

La prise en main : après deux parties les règles commencent à être bien intégrées, on commence alors à étudier des stratégies. Le plus dur à appréhender est la richesse des informations contenues sur une carte (6 au total) mais étant donné qu’une partie d’entre elles interviennent à différents moment du jeu cela simplifie un peu les choses. Il suffit de faire abstraction à certaines informations à certains moments du jeu.

Durée de vie : Le fait de pouvoir jouer un camp ou l’autre et avec un nombre de carte important donnent une durée de vie non négligeable au jeu.

Interaction : Certain utilise classe 1960 dans les wargames, je n’ai jamais bien compris pourquoi. En tout cas l’interaction est forte mais ce n’est pas non plus super agressif. Les forces en présence sont parfaitement équilibrées ce qui ne signifie pas non plus que le jeu est trop équilibré. Ce que je veux dire par là, c’est que l’on n’a pas l’impression que le jeu s’équilibre lui-même, qu’on subit le jeu. Bien au contraire. Des écarts importants de points peuvent apparaître avec des joueurs de niveau forts différents. Mais à niveau égale, le résultat final risque de se jouer à pas grand choses. D’ailleurs un topic sur le forum de TT traite de ce sujet.

Pour finir et pour ne rien gâcher à cela, le matériel du jeu est excellent.

En clair, pour moi c’est le JEU. A l’heure où nous avons l’impression que presque toutes les nouvelles sorties de jeux font dans le réchauffé question mécanisme ou thème, celui-ci ne ressemble à aucun autre. Des mécanismes qui collent parfaitement à un thème rarement exploité. Interactif et tendu. Une qualité de production parfaite. Un jeu de plus de 2h00 où l’on ne voit pas le temps passé. Allez y foncé !!!

Enfin si seule la barrière de la langue vous empêche de passer le pas, il vous suffira d’attendre la version francophone de Filosofia.

PS : pour ceux qui font la comparaison avec TS, à noter que je ne connais ce jeu que de nom.

Commentaires

Default