Ce jeu est sorti le 12 déc. 2011, et a été ajouté en base le 27 sept. 2011 par Docteur Mops

édition 2011
Par Friedemann Friese
Illustré par Marcel-André Casasola-Merkle et Harald Lieske
Édité par Filosofia
Distribué par Asmodee

Standalone 3 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Vivement lundi (journal de bord d'un jour de semaine)

Descriptif :
Votre nom est Vendredi et vous habitez une île déserte. Après le naufrage du navire de Robinson, ce dernier débarque sur votre plage, mettant fin à votre vie paisible. Afin d’aider Robinson à quitter l’île, vous lui apprenez les rudiments de survie contre les dangers de l’île. Si Robinson réussit à vaincre deux pirates coriaces à la fin de la partie, il quittera l’île avec succès et vous retrouverez enfin votre quiétude.

Faut que je sois con quand même, non ? J'avais qu'à ne pas l'aider et il se serait fait bouffer en deux temps trois mouvement, l'autre pain de mie (il était mou, mais mou... et bien trop blanc pour mon soleil). Et ma quiétude je l'aurais retrouvée en moins d'une semaine.
Au lieu de ça il a fallu que je joue au bon samaritain.

C'est qu'il faut quand même une bonne dose de courage (et d'inconscience) pour se décider à aider un manchot pareil. Au début il ne savait rien faire de ses dix doigts, quand il ne salopait pas tout simplement ce que je lui montrais. Bon, parfois, rarement, il arrivait à faire un truc ou deux à peu près correctement, mais bon.

Et puis petit à petit, il a commencé à faire moins de bêtises. J'en était presque arrivé à un point où j'aurais pu le féliciter... mais paf ! Rechute de conneries ! Il prétendait que c'était l'âge. Mon oeil, est-ce que je vieillis, moi ?

Enfin bon, il a fini par avoir l'idée de partir à l'abordage de deux bateaux pirates qui croisaient parfois dans les environs. Pourquoi deux ? J'en sais rien, il n'aimait peut-être pas la couleur de la cabine du capitaine du premier ?

Alors depuis j'ai enfin retrouvé ma vie paisible, ma quiétude, comme il dit l'autre.
Ouais, j'aimerais l'y voir lui avec sa vie paisible et sa quiétude sur une île déserte... peuplée d'animaux sauvages, de tribus cannibales, et qui sert d'escale de ravitaillement aux bateaux pirates qui croisent au large...
Manquerait plus qu'un avion s'écrase sur ma plage maintenant...

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default