Feudal
Ce jeu est sorti le 21 nov. 2003, et a été ajouté en base le 21 nov. 2003 par 20.100

édition 1967
Par Fred Buetschler
Édité par Schmidt, Avalon Hill et 3M

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Variante du jeu d'échecs

Feudal, édité sous le nom de Graal chez Dujardin, tente l'aventure d'être une variante du jeu d'échecs. Les pièces sont remplacées par des figurines en plastique dont les mouvements sont ceux du cavalier, du fou, de la tour, de la reine, ... Le but du jeu : soit s'emparer du château, soit s'emparer du roi adverse. Comme l'écrit la règle : "... ressemble au jeu d'échecs en plus réaliste". L'échiquier n'est pas structuré par des cases noires et blanches, mais plutôt parsemé de cases vertes pour symboliser les forêts et les rochers qui ont une influencent tactique, puisqu'ils gênent les déplacements.

Le placement des pièces se fait en secret derrière un paravent. C'est le début de la partie, un mouvais placement ruine complétement vos possibilités de victoire : installez vos pièce pour attaquer et organisez-les de manière à ce qu'elles se protègent l'une l'autre; surtout défendez le château et n'exposez pas votre roi.

Le problème de ce jeu tient à son manque d'ergonomie ; c'est un vrai casse-tête de retenir l'identité et le mouvement propre à chaque pièce (on peut rencontrer cette même difficulté durant les premières parties de Shogi). Du coup, comme les joueurs ne maîtrisent pas vraiment les déplacements, il y a trop d'erreurs, trop de victoires à cause d'oublis, et on est pas tenté de refaire une partie ... donc on n'apprend pas .. etc ... Comme il n'y pas de case dessinée sur cet échiquier, il faut être très attentifs aux déplacements, en particulier aux diagonales.

La tentative est louable. Cependant, il existe déjà de nombreuse variantes du jeu d'échecs européens et de nombreux jeux asiatiques , plus intéressant qui méritent vraiment l'investissement de temps.

Le matériel est plutôt sympa, il rappelle sans peine les "petits soldat essex" de notre enfance.

Donc, Feudal ne parvient pas à remplacer le jeu d'échecs, ni même à en proposer une variante "réaliste". Peut-être plus un objet de collection, qu'un jeu d'une après-midi pluvieuse.

Commentaires

Default