Ce jeu est sorti le 18 nov. 2011, et a été ajouté en base le 5 août 2011 par Docteur Mops

édition 2011
Par Alain Epron
Illustré par Cédrick Le Bihan
Édité par Krok Nik Douil
Distribué par Millennium

Standalone 1 extension

Vanuatu : un cadre paradisiaque, un enfer pour les autochtones

Dans ce jeu vous participez au développement économique d'une île dans le cadre d'un archipel Mélanésien. Pêche et vente de poissons (ou de trésors récupérés dans les épaves), constructions de points de ventes dans l’archipel, transport des touristes sur les îles ou création de dessins sur ces dernières. Le tout couplé à quelques achats destinés à l’exportation.

Simple direz vous ? N’en croyez rien

Le plateau et les tuiles sont jolis et le reste du matériel est à l'avenant. Le cadre semble paradisiaque.

C'est sans compter le manque d'espace que vous êtes obligés de gérer en permanence car il est impossible de programmer des actions autrement que dans un ordre logique : Il vous faudra fréquemment de l’argent. Pour en obtenir, vous pouvez vendre du poisson ; sauf qu’il faut en disposer au préalable. Si ce n'est pas le cas, il faut programmer au préalable une action de pêche. Oui mais voilà, si votre bateau n'est pas sur un lieu où il y a du poisson, il faut d'abord faire une navigation vers le site désiré. Comme l'action ne peut être réalisée qu'une seule fois par tour. Il faut aussi pour vendre que le site de pêche (et donc le bâteau) soit contigu à une île où vous avez une cabane, sinon il faut en construire une...ou bien prendre la tuile personnage qui vous accorde le droit de vendre sans cabane lors de la phase préalable à la programmation des actions.

Oui mais voilà, la tuile convoitée était déjà prise par un autre joueur au tour précédent. Il doit donc la rendre après en avoir sélectionné une autre pour le nouveau tour. Seulement, il y a un petit hic. Il est après vous dans l'ordre du tour. Donc, il rend sa tuile après que vous ayez choisi la votre. Donc il faut choisir autre chose.

Quant à la réalisation des actions, vous ne pouvez les effectuer que si vous êtes majoritaires (ou à égalité avec un autre joueur mais avant lui dans l’ordre du tour), seulement voilà, vos adversaires quand ils ont le choix entre deux actions vont rarement libérer la case qui vous arrange parce qu'ils veulent se ménager le plus de possibilités ensuite (ou ont compris que leur omelette sera meilleure s'ils cassent quelques oeufs chez les autres).

Cela vous oblige souvent à libérer des cases d’actions que vous ne pouvez réaliser mais où vous avez "réussi" à être majoritaire.

Et parfois, les autres joueurs n'ont pas besoin de vous aiguillonner. Dans votre empressement d'accomplir l'action de "construction de cabane" qui s'est libérée avant les autres, vous avez construit votre édifice en échange de trois Vatus. Oui mais voilà, la navigation coûte un Vatu par case et il ne vous en reste plus assez pour vous rendre sur le site de pêche.....que du bonheur...

Heureusement le cadre est joli.


Un jeu extraordinaire d’interactions mesquines, de pourrissage…et de frustration (mais dans le bon sens du terme).

Pour jouer à Vanuatu, il vous faut de vrais amis….ou ne pas souhaiter en avoir car vous vous en ferez rarement durant la partie.

Les personnalités susceptibles ont intérêt à passer leur chemin.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default