Une tactique qui nous revient…

sur Boomerang
8,0

… à chaque fois dans la tronche ! Comme quoi ce jeu porte parfaitement son nom… malgré la bizarrerie de son matos. En effet, si on vous dit : « on fait une partie de boomerang ? », vous vous dites aussitôt « Chouette ! un jeu avec des aborigènes, des kangourous… des australiens… des didjeridoos… » Mais en fait, rien de tout ça…!

Les pièces en plastique d’une couleur exécrable (orange ou blanc avec un plateau marron…) vont pourtant vous faire passer un p’tit moment sympatoche qui appellera aussitôt une revanche ! Aux vues des pièces géométriques, ça ressemble à du Tetris… sans en être… et ça s’apparente plus à Othello/Reversi qu’autre chose.

Les joueurs ont le même nombre de pièces, de même sorte (bicolores)… et vont devoir en placer un maximum de leur couleur sur le plateau de jeu. A chaque fois qu’une pièce en touche une autre de la couleur adverse, elle se transforme aussitôt de sa couleur en la retournant. Le but étant de se « débarrasser » de ses grosses pièces biscornues (carré, T ou croix…) pour ne garder que les petites faciles à placer.

C’est un p’tit jeu à se dénicher après avoir chiner sur une brocante ! Un jeu Nathan = intelligent…

Commentaires

Default