Une réussite !

10,0

Avant toute chose, je pense que Panzer Grenadier est une réussite à même de satisfaire débutants et vieux « grognards » du wargame.

Le jeu est abordable, permettant aux non-initiés de découvrir le monde étrange des « pousseurs de pions ». Cependant, les mécanismes de jeu sont complets et demandent que l’on s’y attarde pour en saisir toutes les subtilités. La première partie s’avère souvent déroutante, et un peu de persévérance est nécessaire pour profiter pleinement du jeu.

Et il serait dommage de s’en priver, car le jeu est réellement agréable à jouer, tout en offrant une simulation réaliste des affrontements durant la seconde guerre mondiale. Ainsi le commandement, pierre angulaire du système, nécessite de planifier ses actions et restitue bien les contraintes et les difficultés d’organisation en situation de combat. L’usure des troupes dans le temps est elle aussi très bien rendue, et il devient de plus en plus difficile, au fur et à mesure de l’avancement de la partie, de maintenir une chaîne de commandement à même de préserver la cohésion des troupes. Préparation, planification et coordination prennent tout leur sens !
Par ailleurs, le mécanisme d’activations alternées des unités rend le jeu très dynamique et sans répits. On n’est ainsi jamais à l’abri d’une contre-attaque fulgurante susceptible de mettre à mal une offensive préparée avec minutie.
Le nombre de scénarios et la variété des situations de jeu proposées confèrent une grosse durée de vie à l’ensemble. Le nombre de modules existants atteste du succès du jeu et le fait que chaque module soit indépendant permet de choisir un théâtre d’opérations en fonction de ses goûts.

Le jeu n’est cependant pas exempt de tout défaut. Il est en anglais, problème en soi secondaire car une traduction des règles existe, mais il est surtout difficile de se le procurer. Quelques boutiques spécialisées peuvent posséder quelques exemplaires, sinon il faut passer par un revendeur sur internet.
Au niveau du matériel, les pions sont de très bonne qualité, mais le graphisme des cartes est inégal. Heureusement, il s’est amélioré dans les derniers modules.
Dernier point, les règles proposent peu d’exemples de jeu, ce qui ne facilite pas l’apprentissage. Dans le même ordre d’idées, il n’existe pas de progression pédagogique dans les scénarios. Ceci est d’autant plus dommage que Panzer Grenadier peut permettre à des novices de découvrir le wargame.

Au final, Panzer Grenadier offre des possibilités de jeu quasi-infinies, sur un thème porteur, grâce à un système de jeu plaisant et relativement simple d’accès. Un must que l’on peut découvrir à travers la version démo présente sur le site de l’éditeur. Pourquoi se priver ?

Commentaires

Default