Une rejouabilité infinie !

10,0
le générateur de scénario, c'est la certitude de rencontrer un adversaire qui n'aura pas potassé le scénario plus que vous !
avec un certain nombre de cartes en mains, fonction de votre désir d'aller ou non jusqu'au bout de la nuit, il faut faire à chaque fois un choix, soit on pose pour avoir des unités, soit on pose pour avoir des objectifs autres que simplement détruire l'autre, ou encore pour perturber le placement ou les objectifs déjà affichés de l'adversaire.
Pour exemple, la partie que nous avons faites (deux contre deux), on commence avec une map, la 5, décidée par le premier joueur. un groupe entrera par un bord, un autre par le bord d'en face, ça, c'est le début. Je pose pour avoir des unités, un de mes adversaires pose une carte m'obligeant a mettre une de ces unités sur la carte, immobilisée, qui leur apportera 4 points de victoire au lieu de 1 s'ils la détruisent, je réagis en posant une carte me permettant d'avoir des tranchées qui nous rapporterons 2 pt de victoire chaque, si nous les possédons en fin de partie, ce qui, je pense, protégera l'unité immobilisée. Comme nous sommes près du bord, nous allons avoir les tranchées en premier. C'est sans compter sur la fourberie Allemande, qui ajoute une map, ce qui fait que nous devons la traverser pour atteindre nos tranchées. Autre coup de Trafalgar, ils nous mettent un deuxième bord d'entrée pour eux, tant qu'à faire, près des tranchées. Mais, et c'est la que le générateur est fortiche, comme nous avons moins modifiés les objectifs et autres, nous avons plus de troupes, ce qui fait que si nous détruisons les leurs, ou nous emparons de nos objectifs en ne perdant pas d'unités bêtement, c'est quand même jouable. Bon, en face ils ont quand même un 88, qu'il va falloir l'enfumer avec notre mortier de 8cm pour avoir la paix. résultat des courses, après un départ poussif (perte de l'unité immobilisée, et de ses camarades qui ne purent le secourir) les Russes gagnent au 5ème et dernier tour, en massacrant tout ce qui bouge (sauf le 88, fous, mais pas téméraires), seul moyen d'avoir des points de victoire, les allemands s'étant évertués à détruire les tranchées, les fourbes !

Commentaires

Default