Stronghold

Stronghold

Édition 2009
Par Ignacy Trzewiczek
Illustré par Mariusz Gandzel
Édité par IELLO
2 à 4 joueurs
Nombre de joueurs
10 ans et +
Âge
120 min
Temps de partie
45,00 € prix de vente conseillé
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar
L'avis de Tric Trac sur ce jeu

Une incroyable expérience offerte par un jeu unique !

10,0

Il est des jeux qui savent dès le premier instant attirer votre regard, qui se dévoilent lentement à vous avant de se donner complètement au point d’en être complètement obnubilé, de vous hanter l’esprit, de vous en rendre complètement accro. Stronghold est de cette veine là ! Jusqu’ici, je n’ai jamais rédigé le moindre avis sur Tric-Trac, mais ce jeu le mérite tellement que je ne peux m’en empêcher.

C’est par une simple news sur ce site que j’ai fait connaissance avec Stronghold, intrigué par le concept. Cependant, c’est grace à la passion communicative des gens de Portal à Essen que je suis tombé totalement amoureux. Mais pourquoi donc ?

Tout d’abord le thème !
Il s’agit ici du siège du siècle, celui qui donnera le ton pour la grande guerre à venir, celui que tous les historiens graveront dans le marbre, celui qui sera raconté au coin du feu de génération en génération. Deux camps qui s’affronte, un qui attaque avec ses hordes de soldat, l’autre qui fait son possible pour défendre cette citadelle pourtant déjà perdue. Ce qui compte, c’est de gagner du temps : du temps pour que ses habitants est le temps de s’enfuir, du temps pour qu’arrivent les renforts. Mais qu’elle idée géniale !

Ensuite les mécanismes !
On est en présence d’un pur jeu de gestion. Il s’agit pour le camp des assaillants de faire à chaque tour le plus mal possible au défenseur. Comment maximiser les dégâts, lui briser ses troupes et son moral. Pour le défenseur, c’est l’inverse : comment s’en sortir avec le peu de ressources disponibles ? Ici on optimise, on triture les solutions on cherche et on souffre.

L’ambiance de jeu !
Très rapidement, on se rend compte que l’ensemble des mécanismes et que la richesse des solutions proposés dans ce jeu de gestion sont totalement au service du thème. Un grand coup de cœur au système de points de victoire, qui donne vraiment le ton du jeu. L’assaillant ce doit d’être héroïque et d’impressionner tandis que le défenseur fait de son mieux pour rester le plus vertueux possible, pour donner un signe fort à sa population. Qui dire sinon que c’est juste brillant, que la tension est permanente et que tout peux pencher d’un côté comme de l’autre.

La rejouabilité !
Après une partie, qu’une seule envie : recommencer pour tester d’autres stratégies. Mais c’est sans compter que les éléments à la disposition de l’assaillant changent à chaque partie. La stratégie que l’on voulait optimiser est donc complètement à revoir. Chaque siège est différent, que cela soit dit.

Pour conclure, je dois dire que Stronghold est un jeu exigeant sur plus d’un aspect. Il est exigent tout d’abord de part la richesse de ces règles, qui sans être complexes, sont très riches, ce qui fait qu’il faut du temps pour les apprivoiser. Il exige également du temps. Le jeu est long, l’invasion prend place lentement, il faut le temps pour que le sourire sur le visage du défenseur passe sur celui de l’assaillant. Il faut compter au moins 2h pour une partie à deux, mais à 3 ou 4, il s’agit plutôt de 4h si la citadelle sait se défendre. Il est aussi exigent en terme de disponibilité du joueur. Pendant le jeu, le monde s’arrête de tourner. Plus rien n’existe en dehors du plateau. L’implication des joueurs est permanente et ne se finie que longtemps après la partie, tant il est bon de se rejouer la bataille, pour que la prochaine soit plus belle encore.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default