Attila
Ce jeu est sorti le 23 janv. 2001, et a été ajouté en base le 23 janv. 2001 par Docteur Mops

édition 2000
Par Karl-Heinz Schmiel
Illustré par Franz Vohwinkel
Édité par Rio Grande Games et Hans im Glück

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Une guerre sans une goutte de sang !

A première vue, on pourrait se dire qu'ATTILA est un jeu de placement commercialisé parmi tant d'autres sur le marché. Un de plus même, tant ce type de jeu a de toute évidence la côte depuis quelques années déjà.

Le thème, une fois de plus encore, ne semble être là que pour masquer un jeu typiquement abstrait. Une fois dans la partie, qui va se soucier réellement des noms des différentes tribus barbares. On en oublierait presque l'histoire de l'europe...

Eh bien ces critiques faites, force est de constater que les mécanismes de ce jeu sont diablement efficaces.
Les parties sont relativement courtes, les règles assez simples à assimiler.
Le suspens est entretenu jusqu'à la fin. En effet, un subtil décompte des points ( "à la TIKAL") permet aux joueurs à la traîne de pouvoir se refaire en fin de partie.

Il est important dans ce jeu de choisir le moment opportun pour provoquer des guerres et par là même un éventuel décompte à la fin de chaque siècle.
Le hasard intervient par le truchement des cartes mais reste néanmoins d'une influence relative. Il est possible d'effectuer des échanges de cartes si le sort est contre vous. Il faut savoir cependant que cette décision fait perdre une action et que celà risque de vous couter cher.

Un jeu plus subtil qu'il n'y parait, doté d'un matériel de qualité et réussi sur le plan esthétique.

Bravo Messieurs les Allemands mais je vais être "franc" avec vous. La cerise sur le gateau serait que les guerres et autres conflits nous fassent réellement, les "Huns" et les autres, craindre pour notre peau.
Mein " Goth", ce n'est pas le cas ici !
Les bonhommes aux formes arrondis qui représentent les barbares ne ressemblent pas vraiment à des guerriers redoutables.

Une guerre "propre" et "cérébrale" qui est loin de nous plonger dans la barbarie. Politiquement correct certes mais ludiquement génant en ce qui me concerne.

Allez j'arrête de me comporter comme un "ostrogoth" avec ce jeu pour finir par dire qu'il m'a de toute évidence séduit.
L'envie immédiate de rejouer aprés une première partie est un signe qui ne trompe pas : voilà bien un jeu intéressant et digne de figurer dans toute bonne ludothéque.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default