Une fin de partie peu énergique !

6,0

Le jeu de l'énergie ne manque pas d'intérêt et constitue une alternative aux classiques comme le Monopoly ou La bonne paye. La partie dure beaucoup moins longtemps et les joueurs gardent un peu de contrôle sur le déroulement du jeu. En tournant librement sur un parcours décomposé en cases Matières Premières, fluctuation, il est possible de prendre des risques en jouant sur la spéculation des valeurs marchandes du pétrole... Evidemment, ce monde n'est point sûr, et les autres joueurs se feront un plaisir de gâcher vos jolis plans pour vous enrichir.
Le début de partie dynamique contraste avec la fin de partie poussive qui constitue le point noir du jeu. (15 - 20 minutes où règne une impression désagréable de ne pouvoir faire grand chose pour obtenir les conditions de victoire). Sans ce défaut, ce jeu serait vraiment réussi.

Malgré son âge vénérable, plus de trente ans, le jeu de l'énergie se pratique avec plaisir avec des personnes non joueuses ou en famille.
Ce jeu a été réédité sous le nom de 4 étoiles par Habourdin. Le jeu a subi peu de changement de règles, juste une thématique différente (constituer une chaîne d'hotels la plus puissante).

Le matériel très kitsch, mais assez luxueux pour l'époque et surtout bien pensé, et l'illustration de la boîte horrible, termineront de convaincre les plus collectionneurs d'entre nous de l'acquisition de cette oeuvre ludique intéressante.

Commentaires

Default