7 Wonders : Babel

de Antoine Bauza
6.58 
65 avis

Description du jeu :

Découvrez "BABEL", la première grosse extension pour 7 Wonders !Aiderez-vous Babel à survivre aux invasions des barbares ou compterez-vous sur les autres pour le faire ???Proposerez-vous des lois pour... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 30,00 €

Une extension aventureuse, qui rompt avec les qualités du jeu de base

Dernière extension en date pour 7 Wonders Babel ne fait pas, assez logiquement il faut le reconnaître, l’unanimité. Personnellement j’aime assez mais il faut dire que je ne suis pas grand fan de 7 Wonders, ceci expliquant sans doute cela. En fait la boîte renferme deux extensions. La première, la tour de Babel, ajoute une action supplémentaire lors du tour de jeu d’un joueur : construire un morceau de la tour (sous forme de tuile) en défaussant une carte. Chaque joueur dispose pour toute la partie de trois tuiles obtenues lors d’un draft préalable. Les effets des tuiles en jeu s’appliquent à TOUS les joueurs et sont particulièrement puissants ; ils peuvent ruiner totalement certaines stratégies (en particuliers certaines impactent lourdement les ressources ou les chaînages). Selon le nombre de joueurs un étage de la tour se compose de trois ou quatre tuiles, après cela les tuiles les plus anciennes sont recouvertes par les nouvelles et leur effet cesse alors. A la fin de la partie chaque joueur marque des points de victoire selon le nombre de tuiles jouées. J’aime tout particulièrement cette partie de l’extension qui ajoute du vice et une interactivité violente à 7 Wonders, ainsi qu'un centre d’attention commun à tous les joueurs. Mais il faut reconnaître que le résultat est très chaotique et je comprends que cela déplaise aux fans du jeu. La seconde extension, les grands projets, ajoute une option lors de la construction d’un bâtiment : contribuer à la réalisation du grand projet (moyennant ressources). A la fin de l’âge en cours deux solutions : soit le grand projet est achevé (il faut autant de contributions que le nombre de joueurs moins un) et tous les joueurs qui ont contribué touchent le bonus d’achèvement autant de fois qu’ils ont contribué. Soit le grand projet est inachevé et tous les joueurs qui n’ont pas contribué subissent la pénalité d’inachèvement. Cette seconde extension ajoute là encore une contrainte commune à tous les joueurs et une part d'aléa non négligeable (selon qu'elle favorise ou handicape arbitrairement une stratégie déjà en cours car - et c'est à mon sens un problème - un grand projet n'est révélé qu'au début de l'âge auquel il intervient) mais bien moins violente dans ses conséquences que la tour de Babel. J’apprécie moins cette extension dont il me semble qu'on la subit plus qu'autre chose, mais je pense qu’elle est plus conforme à l’esprit du jeu de base. Au final Babel constitue une extension aventureuse, qui bouscule le jeu de base au point d'en changer la nature. L'exercice est périlleux et je m'interroge sur sa pertinence (le résultat est intéressant mais ce n'est pas évident qu'il convainque les fans de 7 Wonders ou qu'il réconcilie les joueurs qui y étaient rétifs). Enfin j'ai un reproche à faire concernant le matériel de jeu : quasiment chaque grand projet fait intervenir des compteurs ad hoc, multipliant jusqu'à l'absurde le matériel alors qu'une bonne partie restera dans la boite à chaque partie.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default