Ce jeu est sorti le 22 mai 2017, et a été ajouté en base le 24 mai 2016 par lemming

édition 2017
Par Jacob Fryxelius
Illustré par Isaac Fryxelius
Édité par FryxGames et Intrafin
Distribué par Intrafin

Standalone 3 extensions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Une claque intersidérale !!

Voici mon avis après 6 parties ( 2 solo + 2 à 2 joueurs + 2 à 4 joueurs ).

On va pas y aller avec le dos de la main morte, ce jeu est une bombe cosmique.

Thème : A la base je me suis intéressé à ce jeu pour son thème car je suis friand de sciences en général et j'avais été impressionné par les pavés de l'auteur du jeu sur BGG ou il expliquait la création de son jeu et toute les recherches qu'il avait faite pour aboutir à un résultat cohérent thématiquement. Pourtant en tant qu'amateur de jeu de gestion, le thème passe systématiquement derrière la mécanique et c'est juste un plus mais là, c'est vraiment incroyable d'avoir un jeu à la fois riche et immersif , mon imaginaire marche à plein régime, en jouant j'avais l'impression de participer à quelque chose de colossal, il y a pleins de détails thématiques sur chacune des 200+ cartes toutes différentes, c'est ahurissant. Le départ du jeu est asymétrique et chaque société possède une vrai identité avec un " pouvoir " passif ou une " action " particulière et encore une fois un petit topo sur la carte pour l'immersion.

Règles : Jouant principalement en club ou avec des personnes un minimum " joueur " je n'ai jamais essayé et je pense que je n’essaierai jamais de jouer à ce jeu avec la version " débutant ". J'ai directement joué avec toutes les cartes + sociétés asymétriques + productions à 0. L'explication des règles se fait en 20 minutes et il n'y a pas beaucoup de détails sur lesquels insister car le tout est très logique et le thème va aider à retenir les petits détails. On pourrait dire que ça se résume à :

* Piocher des cartes
* Jouer des actions avec des cartes ou sur les plateaux ( central et joueur )
* Produire des ressources

La partie s'achève lorsque la planète Mars est habitable. La terraformation est un travail collectif mais les sociétés ne se font pas de cadeaux et le gagnant ne sera pas forcément celui qui aura le plus terraformer car il y a de nombreuses façons de scorer. C'est clairement un jeu de cartes avec combos + placement de tuiles.

J'ai joué mes 2 premières parties sans le draft et le facteur chance est clairement trop prononcé à mon gout. Belle frustration lorsque tu choisis la société spécialisé dans les cartes " espace " , que tu commences avec 10 titanes et que tu ne pioches pas une seule cartes " espace " sur les 5 premières générations. Je suis donc passé au mode draft conseillé par l'auteur et plus jamais je ne jouerai sans car c'est la nuit et le jour. A 4 joueurs au lieu de voir 4 cartes lors de la phase de recherche ( phase de pioche ) le draft permet d'en voir 10. En plus de réduire considérablement le facteur chance le draft apporte une couche supplémentaire d'interaction car en plus de drafter des cartes qui nous intéressent on peut aussi prendre des cartes pour empêcher que les adversaires combotent. Ces cartes seront alors jeter à la défausse et ce geste agressif ne nous coûtera rien. J'avais peur que le draft rallonge la partie mais il n'en est rien ... au final c'est beaucoup plus rapide pour un joueur de cibler rapidement la carte qu'il préfère plutôt que de devoir peser le pour et le contre pour les 4 cartes. De plus le draft permet d'avoir des stratégies plus marquées et donc une jouissance accrue en terme de combos.

Sensations : La première sensation plaisante similaire à un jeu comme Through The Ages c'est l'agonie au moment de choisir ses cartes. L'erreur de débutant c'est de vouloir toutes les garder, mais cela coûte cher et il faut parfois savoir se contenir car il est souvent préférable de faire moins mais mieux et surtout plus vite ( Et oui quand tu terraformes tu augmentes indirectement tes revenus ).

Chaque cartes coûte 3 M€ et il faut bien prendre ce coût en considération car il est beaucoup plus rentable de poser un projet ( une carte ) à 35 M€ que 3 projets à 10 M€ pour le même résultat ( 38 < 39 ) et cela n'est pas forcément évident au départ car on occulte facilement le coût de la carte. Les projets coûteux ne sont pas systématiquement réservé au late game.

De la même manière que TTA , c'est l'ordre d'arrivée des cartes qui donnera sa diversité au jeu en ajoutant à cela l'envie de tester les 12 différentes sociétés. Et il existe énormément de combos possible :

*Stratégie basé sur les plantes ( PV sur le plateau central + Terraformation via l'oxygène )
*Stratégie basé sur l'énergie ( PV via cartes actions bleues )
*Stratégie basé sur la chaleur ( Terraformation via Température )
*Stratégie basé sur les villes
*Combos avec les différentes cartes " microbes "
*Combos avec les cartes " animaux "
*Combos de pioches
*Combos grâce au différent " Tags " ==> Surtout les Tags " Science " et " Jupiter "
* Facilité de paiement via l'acier ou le titane
* etc ...

La beauté du jeu c'est également le fait de pouvoir jouer sur plusieurs tableaux et même de pouvoir changer complètement de cap en milieu de parties sans pour autant se suicider pour la victoire.

Ce sont également les joueurs qui détermine la durée de la partie et il y aura des joueurs qui auront tout intérêt à prolonger la partie grâce à des combos apportant " X PV / génération " et d'autres qui devront terraformer au plus vite car leur stratégie sera surtout basé sur les PV du plateaux central + Terraformation.

Matos : C'est clairement le point faible de ce jeu à presque 60 €. La qualité des cartes n'est pas au niveau de la concurrence et c'est vrai que j'aurais apprécié un plateau joueur comme Scythe avec emplacement pour les cubes mais rien de rédhibitoire. Sur mes 4 parties jamais un joueur n'a foutu en l'air son plateau. Concernant le graphisme des cartes, je suis fan , c'est très varié , ça me fait penser à une vieille revue scientifique avec des photos kitchs , parfois des dessins ... c'est pas du tout uniforme dans le style et j'aime beaucoup.

La version solo : Je ne suis de base pas fan du concept " jeu solo " et je ne me vois pas faire 50+ parties de TM en solo mais je dois bien avouer que le challenge est à la hauteur. Mon premier essai s'est soldé par un échec et le second par une victoire à l'arraché sur la dernière génération à un poil de cul. Je pense faire une bonne 15 ène de parties pour tester les différentes sociétés mais le jeu " multijoueurs " n'a juste rien à voir et donne 10 fois plus de satisfaction. Sur les 200+ cartes , il y en a facilement 80+ qui sont totalement inutiles en solo car le but du jeu solo n'est pas de scorer mais de réussir à terraformer la planète. Le casse tête est complètement différent. L'utilisation de projets standards est presque obligatoire et le placement des tuiles sur le plateau suivra toujours le même schéma tactique permettant d'accumuler les plantes en gagnant de l'argent via l'adjacence des tuiles " Océans ". Il n'y a pas 50 façons de résoudre ce Puzzle. Seul le tirage des cartes donnera plus ou moins de facilité à le résoudre.

Conclusion : Comme je l'avais pressenti à la lecture des règles, ce jeu est grandiose. Il est juste regrettable de voir qu'aucun éditeur français n'a flairé le bon plan. Il faut croire que les éditeurs allemands, polonais et espagnols sont plus " clairvoyant " et à l'écoute des joueurs que les nôtres mais c'est un autre sujet. Le jeu est parfaitement jouable en l'état , un niveau d'anglais du collège suffit amplement simplement il faut bien avouer qu'un bon niveau d'anglais permettra une meilleure immersion dans le thème. Terraforming Mars deviens le meilleur jeu à 5 de ma ludothèque. C'est toujours un peu galère le chiffre 5, il y a toujours Puerto Rico qui sonne à la porte mais désormais Terraforming Mars sera systématiquement dans l'équation.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default