Une bonne idée ne fait pas un bon jeu

L'olfaction est incontestablement le sens le moins utilisé dans les jeux de société et l'idée de proposer des odeurs à découvrir est originale et prometteuse.
Malheureusement "La route des épices" propose des mécaniques ludiques très médiocres qui rendent le jeu peu intéressant. Il s'agit d'acheter des épices à bon marché pour les revendre quand les cours augmentent et ainsi payer des vivres pour l'expédition. C'est long et pénible même si les joueurs coopèrent plus ou moins pour ne pas se pénaliser mutuellement. Si le jeu est plus compétitif cela devient encore plus pénible et interminable.
D'autant que s'ajoutent des pirates et des événements qui compliquent encore la chose.
On est dans du Monopoly en pire.

Et les odeurs me direz-vous ? Et bien si vous les identifiez vous n'avez pas de bonus mais un malus si vous échouez (comme si la traversée n'était pas assez pénible) ! Et là, bon courage pour distinguer le carvi de la cardamome ou du raz el hanout : un calvaire pour les adultes et les enfants.

J'ai hésité à mettre une note encore plus basse à ce jeu tellement il me semble inférieur à la production actuelle. La présence des odeurs le rend toutefois unique et attirant.
L'idée est sans doute à creuser mais avec de vrais créateurs de jeux.
 Les plus
 Les moins

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default