Serenissima

de Dominique Ehrhard
Serenissima
8.30 
305 avis

Description du jeu :

Nous sommes au XVieme siècle.Les empires marchands se succèdent sur la méditerranée.Les joueurs incarnent les Turcs, Vénissiens, Génois ou espagnoles et se disputent la domination commerciale de la mé... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 40,00 €

Une bien belle conquête !

Belle découverte que ce Serenissima !

Savant mélange de réflexion afin d'optimiser son score et de chaos dans les combats pondérer par différents mécanismes.

La prise de risque de rentrer en conflit est toujours délicate car la résolution des combats au dés sont par définition hasardeux...Si la conquête était l'élément central du jeu, cela pourrait être regrettable, mais il n'en est rien puisque que l'argent s'acquiert également en établissant des routes commerciales..On peut donc jouer la sécurité en armant ses défenses de potentiels adversaire belliqueux tout en acheminant ses marchandises...c'est ce qui s'est passé dans ma seule partie à 2 joueurs ou notre course à l'armement n'a donner lieu a aucune bataille, chacun faisant son bussiness de son coté...ce n'est pas à mon sens la partie la plus palpitante qu'il m'a été donner de faire.

L'engouement pour les combats est également pondéré par le mécanisme de déplacement qui oblige a soustraire à son nombre de combattant ceux ui ont servi à se déplacer (deplacement de 2 cases = -2combattant).

C'es très bien vu et permet de voir venir un peu plus son adversaire.

Du coup, avec du recul, je me rend compte qu'il peut être intéressant d'investir un port proche des ports adverses :o)

A 4 joueurs, la configuration est optimale, 3 adversaires potentiels démultplie les menaces potentielles.

S'emparer d'un port adverse peut s'avérer décisif, de même que certaine galère garnies de marchandises peuvent s'avérer tentante à attaquer...

Le nombre limité de "basilique" constructibles (5 points par décompte) donne un coté rare à l'édifice qui pour le coup sera à protéger si l'on ne veut pas se les faire subtiliser.
De même, le seul port proposant les épices permet de pousser les adversaires à s'entrecroiser dans les mers de Tripoli.

l'idée du tour de jeu déterminé par le numéro des galères est également excellente.

Coté matériel, nous avons du beau matériel : plateau style gravure à l'ancienne (pas fan au début, je le trouve finalement très sympa et lisible), les galères rendent très bien.

Coté négatif, j'aurai aimé des figurines/pièces en bois pour matérialiser les basiliques et fort.Cela aurait permis plus de lisibilité et d'immersion.Pour le prix du jeu et sa qualité intrinsèque (réédition d'un jeu qui a fait ses preuves), n'étais ce pas réalisable ?

La couleur du port de Tripoli (et de son icone sur les aides de jeu) est noir alors que les cubes épices sont violettes...Pour ma part, j'ai rajouté une gommette (sacrilège diront certain ;o)

Un jeu très bien pensé donc, auquel j'ai bien hate de rejouer !

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default