Ce jeu est sorti le 18 mars 2016, et a été ajouté en base le 27 juil. 2015 par Docteur Mops

édition 2016
Par Bruno Cathala et Christian Martinez
Illustré par Jérémie Fleury
Édité par Bombyx
Distribué par Asmodee

Standalone 2 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Une belle pièce

Fourberies est un jeu très joli. Le décor 3D, les illustrations, les pièces, les figurines. C'est très réussi. Le but est de monter sa pièce en recrutant des acteurs et des saltimbanques, tout en essayant de faire changer l'humeur du roi. Ce qui peut être bien fourbe !

Côté jeu, c'est simple, abordable. Le principe est de jouer à son tour une carte pour se rendre dans l'une des 8 destinations pour y recruter les acteurs qui s'y trouvent (sous forme de cartes). Plus on attend avant d'y aller, plus les lots deviennent intéressant. Mais plus il y aura de concurrence et, au final, le risque de ne rien gagner du tout. Il faudra donc savoir éviter les lots trop intéressants qu tous les joueurs veulent, essayer d'anticiper ce vers quoi ils souhaitent se diriger. Plus il y a de joueurs autour de la table, plus les situations où 2 joueurs se rendront sur la même cité seront fréquentes et donc plus il y aura de chaos. L'interaction est présente par les choix dans les destinations, le fait de pouvoir voler les autres (un type de carte le permet), de changer l'humeur du roi, de joueur ses régisseurs pour gagner de l'argent.


Fourberies est donc un jeu de double guessing (que vont jouer les autres...? ), que je pourrais rapprocher de Libertalia dans sa mécanique principale, mais qui reste, par son thème et ses règles, plus abordables que ce dernier. Il me semble également moins contrôlable.

C'est un jeu qui m'a beaucoup plu, même si l'absence de contrôle peut parfois être pénalisante (un joueur a ainsi presque constamment joué des cartes jouées par les autres, et n'a donc quasiment rien obtenu).

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default