Une belle entrée en matière

sur Contrario
8,0

Voici une petite première impression de Contratrio après quelques 2 heures de « brise neurones » à deux sur un canapé :

La boite est belle. La boite est très belle. La boite est très très belle ; un peu comme une boite de bonbons ou de gâteaux qu’on sort avec gourmandise.

Après quelques moments d’incompréhension la bouche entrouverte, on commence à comprendre la logique biaisée qui a permis de construire ces expressions détournées. Et là, c’est l’enfer ! Difficile de s’arrêter !
On se surprend après le jeu à inventer ses propres expressions, et on comprend que l’on est devenu un drogué du Contrario.

Ce jeu me rappelle un peu Dingbats qui avait été édité il y a quelques années. Il fonctionnait sur un système de rébus tandis que Contrario s’appuie sur un système de savant mélange de contraires, d’inverses, de double-sens et de synonymes habilement mélangés.

Merci de nous avoir sauvé du Trivial !

Commentaires

Default