The Resistance

de Don Eskridge
The Resistance
7.98 
185 avis

Description du jeu :

Dans un futur pas si lointain, un groupe de Résistance s'est monté afin de faire chuter un gouvernement puissant mais corrompu. Les joueurs incarnent soit des membres de la Resistance, soit des espion... En savoir plus

Prix de vente conseillé : 20,00 €

Un très bon jeu d'ambiance

Alors on est obligé de parler des « Loups garoux de Thiercelieux » ici, tant « The resistance » joue sur le même tableau, avec malgré tout des apports ou des variantes très intéressantes.

Évacuons donc la comparaison rapidement. Les 2 jeux jouent sur le même principe de base : je mets des joueurs autour de la table et je cherche à développer le maximum d'interactivité et d'ambiance. Les 2 jeux sont de ce point de vue là une réussite et "The resistance" n'a rien à envier à son illustre prédécesseur. Même principe encore avec la présence de traitres au sein du groupe en lieu et place des loups garous. Les démasquer sera votre défi.

Les points de comparaisons s'arrêtent là. Ici point de bucher, point de meurtres de villageois mais des sabotages et la nécessité pressante de démasquer les traitres. Il s'agit là du premier apport important de « The resistance ». On évite donc l'écueil dramatique des « Loups garoux de Thiercelieux » et du premier joueur éliminé. Surtout lorsque vous avez plus de 8 joueurs autour de la table. Le pauvre malheureux n'avait même pas eut le temps de commencer à jouer qu'il devait déjà attendre de longues minutes avant de pourvoir refaire une partie. Pas de frustration de ce type avec « The resistance ».

Le deuxième apport intéressant réside dans le système des cartes qui confère à un membre de l'équipe un pouvoir à utilisation unique. Mais comme les auteurs du jeu sont malins (ou sadiques c'est au choix), le leader qui tirera cette carte ne pourra pas la garder pour lui. Il devra la donner à un autre joueur autour de la table. Mais à qui la donner, en qui avoir confiance. Et je remets une couche d'incertitude et de négociation.

Le denier apport, et non des moindres, est à mon sens la forte interactivité portée par ce jeu. Là où les « Loups garoux de Thiercelieux »comportent certes des moments d'échanges importants, mais aussi des phases plus statiques d'écoute, « The resistance » propose un interactivité quasi permanente. Point de temps mort ici. Les actions à réaliser sont simples et rapides et l'on peut du coup se concentrer et profiter pleinement de ce qui fait l'essence de ce type de jeu : l'interactivité.

Pour terminer, je pense que les saboteurs sont grandement avantagés et que le défi porte plutôt sur les honnêtes résistants. Sur les différentes parties que j'ai pu faire, les vils saboteurs ont toujours gagné. Mais on repart malgré tout avec plaisir sur une nouvelle partie en espérant faire preuve de plus de sagacité ou de subtilité selon le rôle à jouer. Mais la difficulté du jeu en fait aussi son attrait.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default