Ce jeu est sorti le 27 oct. 2003, et a été ajouté en base le 27 oct. 2003 par Silveric

édition 2003
Par Klaus-Jürgen Wrede
Édité par Hans im Glück

Un titre royal pas usurpé !

J’aime Carcassonne pour plusieurs raisons : son accessibilité, ses parties rapides et fluides, son rendu visuel au final, son côté tactique très développé ainsi que la possibilité de varier les plaisirs avec de nombreuses extensions. Certaines de ces dernières sont accusées d’êtres inutiles ou pire encore, nuisibles à l’équilibre des parties.

Cette petite extension bien sympathique qui introduit à présent une compétition pour s’approprier un Roi ou un Chevalier voleur ne m’a pas déçu.
Il manque seulement des marqueurs pour se rappeler la taille des routes et des villes les plus grandes (on pourra utiliser un dé à 20 faces ou encore des pions quelconques posés sur le plateau de score).
Les grandes villes tentaculaires auront tendance à se clôturer plus facilement que d’habitude. La tentation sera grande de clôturer une ville ou une route adverse pour engranger des points en fin de partie. Les routes en particulier avec cette mini extension deviennent plus rentables. Le joueur en possession du Chevalier voleur ou du Roi aura intérêt à multiplier les petites routes ou les petites villes pour tirer un maximum de profit de son titre honorifique. A condition toutefois de rester en possession de ce dernier au moment où sera posée la dernière tuile disponible…

Les 5 tuiles en plus n’apportent pas grand-chose de nouveau mis à part celle, très curieuse, qui unifie 2 villes. Elle est difficile à placer mais peut se révéler "méchante".

Cette mini extension est agréable à jouer et rend les parties un peu plus agressives.
Comme toujours il est recommandé de jouer avec la variante "3 tuiles" pour limiter le hasard de la pioche.

Je ne connais pas l’extension prévue pour la version préhistorique.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default