Un thème peu ressentit mais une mécanique d'enfer ...

sur Kimaloé
8,0

Tout d'abord, il faut préciser que nous sommes sur un année qui fête le 20ème anniversaire de la Convention des droits de l'enfant. Et pour cela, le jeu est un superbe outil éducatif pour travailler sur ces droits. D'ailleurs, le livret de règle du jeu est accompagné par un livret d'histoire des enfants et de récapitulatifs des droits de l'enfant.

Concernant le jeu en lui même, il est au rendez vous de l'exigence d'un jeu qui traite d'un sujet aussi pointilleux que celui des droits de l'enfant. On résume rapidement les règles, on visualise aussi vite les emplacements des droits que les enfants doivent acquérir afin d'être heureux. Le graphisme des droits est parlant au possible et rien ne nous échappe.
La mécanique est certes un petit peu routinière mais l'aspect "course" fait que les joueurs sont plus préoccupé par les points à venir.

C'est d'ailleurs précisément là que je me permet de notifier un point négatif à mes yeux. Je trouve que si le jeu n'est pas mené par un adulte (qui ne fait que gérer ou bien qui à la conscience de le faire et qui du coup, prend moins de plaisir) cela perd de son sens. En effet, la course au point à tendance à nuire à l'aspect éducatif et sensibilisant du jeu sur les droits de l'enfant.
Les joueurs posent les cartes sans trop jamais dire ce qu'ils posent ; "c'est le bon dessin ..."

Mis à part cela, le jeu est graphiquement très réussit, mécaniquement bien ficelé et permet une assimilation, un retour sur les droits de l'enfant qui n'est pas à amoindrir.

Pour les futurs joueurs de kimaloé, pensez donc à bien parler des droits que vous posez au moment même ou vous les posez. Et pensez à bien respectez la règle de solidarité qui est une très bonne idée des auteurs. Et oui, sans son papa, ou sa maman, que ferait notre enfant ... et bien il serait perdu !

Commentaires

Default