Ce jeu est sorti le 26 juil. 2011, et a été ajouté en base le 26 juil. 2011 par Docteur Mops

édition 2011
Par Mark Chaplin
Illustré par Chechu Nieto
Édité par White Goblin Games

Standalone 7 extensions 2 éditions
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon

Un thème fort et une certaine profondeur de jeu.

Revolver est le seul jeu de carte auquel je me suis essayé.

Tout d'abord, la force du jeu et son intérêt premier c'est le thème. Si celui-ci ne vous intéresses pas il est presque question de passer son chemin puisque c'en reste le meilleur atout à mon sens.

- Les illustrations sont plutôt sympa.
- Le jeu raconte une histoire, on passe de terrain à terrain.
- Il y a plusieurs moyens de gagner ou de perdre.

Ces trois éléments en font un jeu thématique intéressant. Pas question ici de victoire par points mais par des faits. On s'affronte, se déplace, s'oriente vers ceci ou cela, surveille et s'adapte à l'adversaire et en somme gagne ou perd.

Cette attitude nous amènes à l'aspect stratégique du jeu. Ce n'est pas le point le plus développé mais il demeure possible.

Le tout étant de s'adapter. C'est un mode de stratégie opportuniste. En fonction de l'autre, en fonction de la pioche.

Une stratégie élaboré est envisageable mais comme il n'est pas possible de connaitre la main et les intentions de votre adversaire, vouloir prévoir des actions à trop long terme c'est prendre le risque de subir un brutal coup d'arrêt.

De fait, le jeu pousse davantage à s'adapter dans le court terme mais laisse quand même le choix de se mettre quelques cartouches de coté.

Venons en alors au hasard. La faiblesse ou la force de Revolver, cela dépend de la manière dont on le considère.

Revolver détient une part de hasard, il n'a pas pour vocation d'opposer deux grands stratèges comme peuvent le faire les Échecs. Néanmoins, il reste plus intéressant qu'un simple jeu "fun". Ce n'est ni la bataille, ni le yamz.

De plus ce hasard reste relativement restreint dans la mesure ou en fin de jeu il ne reste généralement qu'une dizaine de cartes sur les 62 du deck.

L'on joue donc chaque fois avec la quasi-intégralité de ses cartes, ainsi pas de déséquilibre trop important due au hasard. Et puis la pioche c'est l'eldorado, qui sait ce qui puis bien arriver qui puis nous sauver d'une très mauvaise situation.

Aussi, le jeu dispose de deux extensions et d'une troisième à venir en 2013. Chacune d'entres elles ajoutent à la fois une nouvelle mécanique et des cartes supplémentaire afin de personnaliser son deck.

Elles ne sont donc pas négligeable et contribuent d'autant plus à immerger dans le thèmes, développer les possibilités de jeu et ainsi en accroître la rejouabilité.

Revolver a en outre l'avantage de ne pas fonctionner en "booster". Financièrement c'est intéressant et pas si courant.

Quoi qu'il en soit, lisez les règles, lisez ceci et tentez l'aventure.

Car bien qu'il y ait de quoi ne pas s'ennuyer au bout d'une dizaine de partie, Revolver se joue avant tout pour le thème et l'immersion, pour cette escapade aventureuse dans la course-poursuite entres hommes de lois et bandits sous le soleil du grand ouest.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default