Ce jeu est sorti le 6 févr. 2002, et a été ajouté en base le 6 févr. 2002 par Monsieur Phal

édition 1998
Par Mark Simonitch
Édité par Jeux Descartes et Avalon Hill

Standalone 2 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Un souffle antique...

Je suis une dilettante aux goûts fort larges... Pourtant, il m'en faut pour me risquer à un ouarguème, dites donc, mais là !

Il paraît que le système tactique mélangeant la diplomatie et les évènements existe pour de nombreux autres jeux (surtout en anglais). Chapeau en tous cas pour le compromis entre l'ensemble, touffu mais logique, et redoutablement efficace.

Avec quatre heures devant soi et du café, évidemment.

Je ne vois rien d'intelligent à rajouter à part hurler mon admiration en secouant mes couettes. Ah, si, quand même, j'ai fait assez de parties pour poser des bémols très mineurs.

D'abord, le système de cartes pour les batailles n'est pas tout à fait aussi malin qu'il en a l'air. En gros, le plus grand nombre de cartes l'emporte (sauf général demeuré en tactique, mais un général comme ça a rarement beaucoup d'unités sous son commandement). C'est un peu frustrant, on aimerait que ces cartes servent plus...

Ensuite, je n'ai toujours pas compris à quoi diable servaient les tribus gauloises (en-dehors des pro-carthaginoises, bien sûr). Là où elles sont, personne n'a intérêt à aller les titiller, il n'y a aucun gain... La solution est de considérer que la Ligurie et la Gaule sont des provinces qui comptent, soit pour l'équilibre politique, soit pour avoir des unités en plus lors des renforts.

D'ailleurs, Hannibal a perdu beaucoup de temps à taper sur ces Gaulois, entre autres pour recruter, y a bien une raison, non ? Alors bon.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default