Ce jeu est sorti le 11 juil. 2008, et a été ajouté en base le 30 juin 2008 par Monsieur Phal

édition 2008
Par Uwe Rosenberg
Illustré par Klemens Franz
Édité par Ystari Games
Distribué par Millennium

Standalone 12 extensions 3 éditions
Frais de port ajustés en fonction du montant total et/ou de votre abonnement.

Un sanglier dans le salon

Agricola ou la petite maison dans la prairie sans les Ingals.

C'est un jeu de gestion dit "de chemin" (à la Caylus) au matériel riche et splendide où le but est de posséder la ferme la plus développée toutes cultures confondues.

Vu comme ça, ça parait déjà riche, mais avec tant de cartes savoir-faire et aménagements, le jeu prend une dimension dantesque. La vraie richesse du jeu est là. Ces cartes offrent un renouvèlement des parties quasi inépuisable.

Avec Race For The Galaxy, je ne connais pas un jeu qui puisse proposer une telle rejouabilité.

Alors oui, la chance à la pioches des savoir-faire et aménagements mineurs conditionne particulièrement les parties, et peut provoquer un déséquilibre. Mais pour peu que vous draftiez les cartes en début de partie, ce problème ne se rencontrera plus.

Agricola n'est pas TT d'or 2008 pour rien. C'est un des meilleurs jeux que je connaisse, qui réunit presque tous les profils de joueurs. Quand je pense que ma femme aime et en redemande alors que les jeux de gestion l'ennuie, je me dis qu'il est difficile de ne pas aimer. Top!

Révision de 2015: le temps et la concurrence ont fait leur oeuvre. Si Agricola est toujours un des meilleurs jeux solo que je connaisse, il accuse quelques défauts qui l'ont éloigné de mes références.

Le premier, et le plus agaçant pour moi: la découverte (et le draft pour ceux qui le font) des cartes en début de partie. C'est bien 15 à 20 minutes de perdues. Le deuxième c'est justement le nivellement par le haut que provoque la sélection et l'utilisation des cartes : ceux qui ne maîtrisent pas sont encore plus désavantagés parce qu'ils ne sauront pas judicieusement choisir les cartes à utiliser. Certes, pour contrebalancer ces défauts, il y a le mode familial, sans carte. Mais on ne peut pas ne pas se sentir frustrer de se couper de tout ce matériel qui, en plus, sont le principal axe de rejouabilité (quasi infinie) du jeu.

C'est là que Caverna arrive, avec ses tuiles et son accessibilité. Certes le cadet est moins tendu et son solo donc moins intéressant. Mais il est tellement meilleur! Bref, la concurrence du petit frère a été décisive, et Agricola sort moins... (plus?)

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default