Netrunner
Ce jeu est sorti le 26 juil. 2004, et a été ajouté en base le 26 juil. 2004 par Diamant

édition 1996
Par Richard Garfield
Édité par Wizards of the Coast

Standalone
Achetez le sur
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon
OU

Un petit avis rapide en passant

Je viens enfin de découvrir NetRunner, et force m'est d'avouer que ce jeu est en effet intéressant. Je le dis tout de suite, je n'ai que deux parties à mon actif, une dans chaque rôle.

Ce que je trouve excellent, c'est cette dissymétrie entre le runner et la corporation. Suivant le côté où l'on joue, on a en fait deux jeux en un, car les objectifs, et la stratégie sont totalement différentes, même si au final ce sont les mêmes cartes qui apportent les points (les "projets").

Après, j'apprécie la "mise en page" très bien pensée des cartes. Celles qui se posent verticalement, celles qui se posent horizontalement, les illustrations se retrouvant toujours dans le bon sens en manipulant naturellement les cartes. C'est tout bête, mais ce n'est pas toujours bien réalisé. Là, si.

Malheureusement mon enthousiasme s'arrête là. Je n'ai fait qu'une seule partie, donc je ne présumerai pas de la renouvelabilité des stratégies possibles selon le côté que l'on joue. Je ne sais pas si de nombreuses stratégies bien différentes sont possibles, mais j'ai eu l'impression que les parties peuvent vite se jouer sur le bluff et la chance d'obtenir les cartes dont on a besoin ou pas.

Sur Magic the Gathering et Vampire: the Eternal Struggle, deux autres JCC du même auteur, il a l'avantage d'un background original pour cette catégorie de jeu, et qui plus est très bien rendu (ce que n'avaient pas su faire On the Edge ou Heresy - Kingdom Come), mais je crains que ses deux aînés lui restent supérieurs par la richesse de jeu et la variété qu'ils offrent.

Et pour finir, les dessins on les aime ou pas. Moi pas trop...

Un bon jeu, même si je ne trouve pas qu'il soit le graal que certains prétendent, même en restreignant aux JCC. Si vous êtes fan du thème, il serait néanmoins dommage de passer à côté.

 Voir d'autres avis...

Commentaires

Default